• Sans titre 3

    La mer

     

    La mer pousse une vaste plainte,
    Se tord et se roule avec bruit,
    Ainsi qu'une géante enceinte
    Qui des grandes douleurs atteinte,
    Ne pourrait pas donner son fruit ;

     

    Et sa pleine rondeur se lève
    Et s'abaisse avec désespoir.
    Mais elle a des heures de trêve :
    Alors sous l'azur elle rêve,
    Calme et lisse comme un miroir.

     

    Ses pieds caressent les empires,
    Ses mains soutiennent les vaisseaux,
    Elle rit aux moindres zéphires,
    Et les cordages sont des lyres,
    Et les hunes sont des berceaux.

     

    Elle dit au marin : "Pardonne
    Si mon tourment te fait mourir ;
    Hélas ! Je sens que je suis bonne,
    Mais je souffre et ne vois personne
    D'assez fort pour me secourir !"

     

    Puis elle s'enfle encor, se creuse
    Et gémit dans sa profondeur ;
    Telle, en sa force douloureuse,
    Une grande âme malheureuse
    Qu'isole sa propre grandeur !

     

    Sans titre 1

    René Armand François Prudhomme, dit Sully Prudhomme, né à Paris le 16 mars 1839 et mort à Châtenay-Malabry le 6 septembre 1907, est un poète français, premier lauréat du Prix Nobel de littérature en 1901.

     

    « Torrents Sauvages (Massif Central) : Haute vallée de l'ALLIERPlats Régionaux : Galette à la frangipane »
    Yahoo!

  • Commentaires

    8
    Mercredi 2 Janvier 2013 à 18:10
    Marylou

    Merci pour ta fidélité...

    Bonne et heureuse année 2013

    7
    Mercredi 2 Janvier 2013 à 16:12
    nanipeinture

    Mamie Lucete Bonjour, Ce poème sur la mer est très beau. Pour moi le temps de Noël n'est pas achevé... Il suit le temps liturgique qui fini avec le baptême de Jésus. C'est un temps qui a la grâce de Noël. Le 29 on voyait déjà la cause et les effets de la venue de Jésus...les enfants innocents. Pour cette année, si Dieu me prete la santé, j'ai choisi d'apporter la Parole de Dieu et le commentaire des Docteurs de l'Eglise. C'est la raison de vivre de ce blog. Tu pourras me dire ce que tu penses. Je t'embrasse avec affection. nani  Jean le Baptiste cousin de Jésus

    6
    Mercredi 2 Janvier 2013 à 14:22
    Gilbert

    En 1881 Sully Prudhomme fut élu à l'Académie française, c’est en 1901 qu’il reçut le premier prix Nobel. Merci mamie Lucette pour cette magnifique poésie. 

     

    Bonne journée à tous.

    5
    Mercredi 2 Janvier 2013 à 14:06
    Marizou

    La mer sera toujours je crois source d'inspiration.

    4
    Mercredi 2 Janvier 2013 à 08:45
    Marlène.

    Bonjour mamie Lucette,

    c'est un magnfique poème j'aime beaucoup cet auteur comme tant d'autre d'ailleurs car j'adore la poésie.....j'espère que tu t'es bien remise des fêtes voilà une année de commencé il faut espérez de bien meilleurs jours.

    je te souhaite une douce journée gros bisous

    Marlène

    3
    Mercredi 2 Janvier 2013 à 08:39
    maylie

    Bonjour lucette

    lendemain de fête,ouf,c'est fini,on reprend le rhytme normal,le porte monnaie va se sentir mieux aussi,joli poème que voila

    Belle journée

    2
    Mercredi 2 Janvier 2013 à 07:21
    janine

    il a écrit de superbes poèmes
    la pluie encore de la pluie pour ne pas changer
    bonne journée
    gros bisous

    1
    Mercredi 2 Janvier 2013 à 06:37
    timilo

    Je vis à côté de la mer et je ne m'en lasse pas 

    Joli poème

    Je reviens tout doucement

    Douce journée Lucette

    Bisous

    timilo

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :