• Depuis son rocher, le village de Pujols domine la bastide de Villeneuve-sur-Lot qui s'étend à ses pieds. Telle une sentinelle perchée entre la vallée du Lot et celle du Mail, cette ancienne place forte au passé mouvementé cultive désormais une douceur de vivre méridionale.

    L'histoire de Pujols se confond avec la pierre sur laquelle s'agrippe le village. Refuge préhistorique, puis oppidum gaulois, ce site perché à la vue imprenable fut conquis par les Romains, sésireux de controler une grande partie de la vallée du Lot. Les seigneurs du Moyen-Age leur succédèrent et, à la fin du XIe siècle, Pujols devint l'une des plus puissantes places fortes des Anglais.

    UNE PETITE CARCASSONNE
    Fief de Raimond VI, comte de Toulouse et ardent défenseur du catharisme, Pujols fut entrainé dans la tourmente de la croisade albigeoise. Durant sa longue chasse aux hérétiques, Simon de Montfort contourna prudemment les puissants murs de la cié, mais, quelques années plus tard, le bourg n'échappa guère à  son destin. En 1228, il fut totalement rasé, laissant les Pujolais sans abri. Ceux-ci trouvèrent refuge dans la vallée du Lot et, en 1264, dans la Ville Neuve de Pujols (futur Villeneuve-sur-Lot) avant qu'une nouvelle forteresse ne soit édifiée sur les hauteurs. Dès le XIVe siècle, les petites maisons reprirent place au pied du puissant chateau des barons de Pujols, bien protégées par un double rempart bordé de fossés creusés dans le roc.  La maquette exposée à l'office de tourisme permet d'admirer ce qu'était cette petite Carcassonne et d'en repérer les vestiges encores visibles. Eglises, tours et portes fortifiées, maisons à colombages, puits et meme pilori sont aujourd'hui superbement restaurés.
    Yahoo!

    votre commentaire

  • Bel oiseau, aux formes lourdes, à la tete forte. Plumage brun rosé. A noter les plumes finenment barrées de bleu et noir de ses ailes, et, lorsqu'il vole, son croupion blanc. Il peut dresser à volonté les plumes du sommet de sa tete/ Il vit dans les grands arbres, en foret. Il niche dans les arbres à des hauteurs variables. Gloussements étouffés, susurrement, sifflement. Sédentaire ou de passage. Longueur : 33 cm....   
    Yahoo!

    votre commentaire
  • Il n'y a ni effort ni tension dans la nature ! Une graine évolue à travers son cycle tout entier , elle n'a pas à faire quoi que ce soit; elle a juste à laisser ce cycle se faire. Tout ce que tu as à faire est de permettre que tout se fasse. Pourquoi ne pas te laisser te transformer en un magnifique papillon ? Sors de cette chrysalide, de cet espace confiné, des restrictions de ton mental et de tes idées de mortel !
    Quand un sepent change de peau, il se tortille lentement hors de l'ancienne et la laisse derrière lui se dessécher et se désintégrer. En grandissant et l'élargissant, un crabe déborde de sa carapace et en fait pousser une plus grande et plus belle. Un oiseau brise sa coquille et en émerge complétement transformé. Il est libre, libre, libre ! C'est ce qui t'attend. Une nouvelle liberté, une nouvelle joie, tout un monde nouveau attend de s'ouvrir à toi quand tu voudras bien abandonner ces anciennes façons, pensées et idées restrictives, et accepter d'etre transformé........  
    Yahoo!

    votre commentaire
  • LE TRESOR  DU CAUSSE
    Logé dans un méandre du Célé, le paisible village, entouré de collines boisées, fait face à une falaise rocheuse dans laquelle s'ouvre une grotte ornée de peintures rupestres et abritant une source dont l'eau était réputée pour guérir les enfants rachitiques. Sur le causse, où subsistent quelques casselles, constructions de pan conique à usage d'étable et parfois de pigeonniers, ainsi que des banquettes de pierres sèches qui servaient pour les cultures, se trouve le hameau de Sainte Eulalie. Son église a de tout temps été une étape pour les pélerins venant du Puy et se rendant à Saint-Jean-de-Compostelle. Aujourd'hui, nombreux sont les randonneurs, qui empruntent le mythique chemin, s'arretent devant son austère façade couronnée d'un clocher double. L'édifice construit au XIIe siècle est de style roman. Il se composait à l'origine d'une nef unique, en partie voutée, à laquelle furent ajoutées au XIXe siècle deux chapelles destinées à abriter la sacristie et un presbytère. Le clocher comporte deux cloches qui sonnent en alternance pour guider les pélerins à la nuit tombeé.

    LE RETOUR DU SAFRAN
    Peut-etre originaire d'Asie Mineure, le safran était utilisé comme épice, pour teindre les tissus et pour les vertus thérapeuthiques. A Espagnac, une parcelle attenant au jardin du couvent était réservé à cette culture, qui perdura dans la région jusqu'au XVIIIe siècle. Depuis 1987, l'Association Culture et Sauvegarde du patrimoine des environs de Carjac a entrepris de faire l'inventaire des plants subsistants dans la région d'Espagnac, comme dans d'autres villages  Le safran est de nouveau à l'honneur, notamment pour la confection de confiture.

    A LA DECOUVERTE D'ESPAGNAC-SAINTE-EULALIE
    Organisé par la mairie, un circuit balisé permet de découvrir les principales curiosités du village. Le parcours commence à Espagnac, où l'on visite l'église et le cloitre, puis traverse le hameau de Salebio, aus maisons soigneusement restaurées, avant de conduire à la source bleue, dont les eaux en période de crue, prennent une teinte d'encre. Il passe ensuite par Sainte-Eulalie, où l'on voit l'église et se poursuit jusqu'au hameau du Suquet qui abrite un menhir érigé entre 3000 et 2000 ans avant J.C......
    Yahoo!

    4 commentaires
  • Son plumage est noir et blanc. Elle a une très longue queue noire. Elle habite les terrains découverts où s'élèvent quelques grands arbres. On la voit dans les ramures ou cherchant sa nourriture sur le sol. Elle vole avec des battements d'ailes rapides. Elle niche au haut des grands arbres. Jacassements bruyants. Sédentaire.
    Longueur : 45 cm......
    Yahoo!

    1 commentaire
  • La foi veut dire plus que s'installer confortablement et tout laisser entre Mes mains. Tu as ton role à jouer, car "il te sera donné selon te foi". Si toute ta foi et ta confiance sont en Moi, alors tout est possible.Vis par la foi et démontre Mes lois, alors tout est possible. Vis par ta foi et démontre Mes lois aux yeux de toutes les ames. Faisons un dans le travail, un dans la vie, soyons un ! Moi en toi et toi en Moi. Lorsque  que tu comprends pleinement que Je peux tout faire, alors tu sais que tu peux tout faire,  car Je travaille en toi et à travers toi. Rien ne se fera à moins que tu n'acceptes de te mettre en route. JE SUIS en toi et tu es Mes mains et Mes pieds. Consacre ces mains et ces pieds à Moi et à Mon service, afin qu'il n'y ait rien pour arreter le travail et que tout se passe bien. Veille à travailler en harmonie et en rythme parfaits avec Mes lois, et vois se produire merveille sur merveille ! Et rends grace éternellement pour tout !......
    Yahoo!

    votre commentaire
  • Situé sur la rive gauche du Célé, Espagnac est bati autour d'un ancien prieuré, dont subsiste l'église et une partie des batiments conventuels. Le hameau de Sainte-Eulalie abrite aussi une église, qui servait de halte aux pélerins en route pour Compstelle.

    Le visiteur qui arrive à Espagnac ignore sans doute qu'il a pénétré dans l'Herbrardie. Il ne s'agit pas là d'un royaume ignoré, mais du vaste territoire, couvrant la majeure partie de la vallée du Célé, que controlait au Moyen-Age une puissante famille de la région, celle des Hébrard de Saint-Sulpice, coseigneurs de Cajarc.

    UN "PARADIS" BIEN NOMME
    C'est un membre de cette prestigieuse lignée, Aymeric, éveque de Coimbra, au Portugal, qui, dans les années 1280, fait reconstruire, à l'abri des crues du Célé, le prieuré Notre-Dame-de-Val-Paradis. Fondé en 1145 par un moine augustinien, Bertrand de Grifeuille, ce prieuré accueillera une communauté de chamoinesses en 1211 et connaitre un grand essor à partir du XIIIe siècle. Sorti très endommagé de la Guerre de Cent ans l'ensemble, relevé et restauré, conservera sa vocation conventuelle jusqu'à la Révolution. Autrefois entouré d'une muraille dont subsiste ainsi qu'une ancienne porte fortifiée abritant aujourd'hui un gite rural, le village aux maisons coiffées de tuiles s'est développé au pied des batiments du prieuré, s'ordonnant autour du cloitre, dont il reste une gracieuse galerie à arcades, et de l'église. Reconstruit au XVe siècle dans le style gothique, l'édifice arbore un chevet pentagnonal flanqué au sud d'un étonnant clocher à colombages de bois et de briques que coiffe une mince tour carrée couverte de lauzes, sur le modèle des pigeonniers qu'on retrouve si fréquemment dans la campagne quercynoise.
    A l'intérieur du sanctuaire on peut admirer trois gisants dont celui d'Aymeric d'Hébrard, ainsi qu'un remarquable rétable dans lequel s'inscrit une peinture représentant l'Assomption attribuée à Simon Vouet.
    Yahoo!

    6 commentaires
  • Oiseau très commun. Ne peut etre confondu avec la corneille ou le corbeau, car il est sensiblement plus petit, a un vol plus rapide et porte une tache grise sur la nuque. Souvent en bandes dans les prés et les champs en compagnie de freux et d'étourneaux. Il niche en société, dans les arbres creux, les ruines et les clochers. Sédentaire. Longueur : 32 cm.......
    Yahoo!

    votre commentaire
  • Apprends à donner librement tout ce que tu as. Apprends aussi à recevoir gracieusement tout ce qui t'est donné, et utilise-le sagement pour l'épanouissement et l'amélioration du tout. Quand tu donnes, donne librement et ne compte pas le prix ! Ce qui est donné dans le bon esprit, de tout coeur et dans l'amour le plus pur, apportera grande joie et grandes bénédictions à tous : qu'il n'y ait pas de réserve à ce que tu donnes. Donne et puis oublie.
    Quand tu fais un travail, fais-le avec amour et sois reconnaissant d'avoir le don et la capacité de le faire. Fais-le parfaitement; et ne le fais jamais pour ce que tu peux en retirer. Lorsque tu pourras apprendre à faire tout en Mon honneur et pour Ma gloire, alors tu auras appris l'art de donner vraiment. Tu trouveras la plus grande joie dans tout ce que tu donnes, et toute ton attitude et ta façon de voir seront justes........  
    Yahoo!

    votre commentaire
  • UNE PLACE ENTOUREE DE RUELLES
    Doté d'un port sur le Lot, Capdenac fut dès le Moyen-age un village prospère, peuplé de commerçants et d'artisans. Il abritait également une commanderie de Templiers qui accueillait les pélerins se rendant à Rocamadour ou à Compostelle. Aujourd'hui, l'animation se concentre sur la place Lucter. La foire aux chevaux du 20 Avril, la brocante du dernier dimanche de Juillet ou les nombreux vide-greniers de la saison rappellent les grandes foires médiévales. L'été, le marché du mercredi permet de découvrir les spécialités du pays: la fouace à l'ancienne, les vins du pays du Lot et les fromages de chèvre. On retrouve ces produits lors des deux marchés nocturnes de l'été.

    "LA FOUNT DEI CEN ESCOULOUS"
    Il faut descendre plus de cent marches d'un escalier taillé dans le roc pour accéder à l'unique fontaine contenue à l'intérieur des remparts, conçue par le Romains (la fontaine gauloise se trouve hors les murs). Cet ensemble remarquable se compose de deux bassins : l'un ovale, pouvant contenir 9000 litres d'eau potable, tapissé de feuilles de plomb pour en assurer l'étanchéité, l'autre, une citerne rectangulaire d'une contenance de 15 000 litres, était réservée aux animaux.

    A LA DECOUVERTE DE CAPDENAC-LE-HAUT
    Après le donjon et le Musée archéologique, découvrez la place Lucter. L'église abrite un beau rétable et la mairie possède un portail provenant de la maison de Sully, ministre d'Henri IV qui résida à Capdenac . Depuis la terrasse du Sault, admirez les méandres du Lot, puis dirigez-vous vers la porte Narbonnaise et la commanderie (belle fresque du XVe siecle).   Depuis la Place Saint andrieu, descendez à la fontaine souterraine, puis rejoignez la barbacane de la porte de Gergovie avant d'aller découvrir le puits gaulois et la fontaine de César......
    Yahoo!

    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires