• haut rhin

    L'Alsace, et plus précisément le Haut-Rhin, sont composées de plusieurs régions naturelles bien distinctes. Avec pour limite orientale le Rhin, la plaine d'Alsace et une partie du fossé d'éffondrement qui a séparé les Vosges et la Forêt-Noire, qui étaient jadis contiguës. Cette région connaît une relative activité sismique, attestée par le tremblement de terre de Bâle de 1356. A l'ouest, le versant alsacien des Vosges culmine à 1424 m au Grand Ballon, parfois appelé Ballon de Guebwiller. Entre les deux, les premières collines, dites sous-vosgiennes, sont le domaine réservé de la viticulture, tandis que la région du Sundgau dans le sud du département annonce déjà les premiers soubressauts du Jura.

     

      LE PLUS GRAND MUSEE AUTOMOBILE DU MONDE 

     

    Bugatti%20Mus%E9e%20automobile%20Mulhouse%20050307%20115

     

    Les frères Hans et Fritz Schlumpf, jadis à la tête d'un véritable empire du textile dans la région, avaient envisagé d'ouvrir un musée présentant leur collection de voitures prestigieuses et rares. Leur projet encore secret touchait au but, quand la société fut frappée par la crise du milieu des années 1970, et qu'un conflit social les fit fuir vers la Suisse. Les syndiclistes rebaptisèrent ce lieu "Musée des travailleurs" pendant deux ans, avant que la collection soit classée Monument historique et vendue à l'association de la Cité de l'Automobile de Mulhouse, fière de ses Bugatti et autres Rolls-Royce.....

     

        L'EFFET  "SECHE-CHEVEUX " 

     

    petite venise colmar alsace france

     

    Grâce à l'effet du foehn, la plaine d'Alsace jouit d'un climat relativement chaud et sec, par rapport au versant occidental des Vosges notamment. Mus par les vents d'ouest dominants, les nuages doivent se libérer de leur humidité pour s'élever et franchir la ligne bleue des Vosges. En résulte sur le versant alsacien un vent chaud et sec appelé foehn, terme désignant localement un sèche-cheveux. Colmar, célèbre pour sa Petite Venise, est ainsi une des villes les moins arrosées de France avec 530 mm de précipitations par an. Les vignes des collines sous-vosgiennes jouissent également de ce foehn, mais aussi des premiers rayons matinaux du soleil, salvateurs en période de gel, grâce à leur exposition plein est.

     

     TOKAY  OU PINOT GRIS ? 

     

    NIM18173

     

    Depuis 2007 et une précédente plainte de leus homologues hongrois, les viticulteurs alsaciens ne peuvent plus mentionner le terme Tokay sur leurs bouteilles. Ce cépage est en fait le Pinot Gris, mais une légende tenace raconte encore que Lazare de Schwendi, général du Saint-Empire, a combattu en Hongrie et pris la ville de Tokaj, et il y aurait recueuilli quelques plants de vigne du fameux cépage dont il aurait fait don à la ville de Kaysersberg.

     

     LE VEILLEUR DE NUIT DE TURCKHEIM 

     

    veilleur

     

    Dans la charmante petite ville de Turckheim subsiste encore un veilleur de nuit. Chargé autrefois de veiller à ce que les chandelles soient bien éteintes afin de limiter les risques d'incendie dans cette ville où subsistent de multiples maisons à pans de bois, il effectue désormais sa ronde tous les soirs à 22 heures du 1er Mai au 3 Octobre, les trois premiers samedis de l'Avent à 22 heures et chaque 31 Décmbre à minuit...... essentiellement pour le folklore.....

      Texte extrait du livre : LA FRANCE, géographie curieuse et insolite

     

    Yahoo!

    12 commentaires
  • J'aime ces doux oiseaux

     

    J'aime ces doux oiseaux...

     

    J'aime ces doux oiseaux, qui promènent dans l'air
    Leur vie et leur amour, et plus prompts que l'éclair,
    Qui s'envolent ensemble !
    J'aime la fleur des champs, que l'on cueille au matin,
    Et que le soir, au bal, on pose sur son sein
    Qui d'enivrement tremble !

     

    J'aime les tourbillons des danses, des plaisirs,
    Les fêtes, la toilette, et les tendres désirs
    Qui s'éveillent dans l'âme !
    J'aime l'ange gardien qui dirige mes pas,
    Qui me presse la main, et me donne tout bas
    Pour les maux un dictame !

     

    J'aime du triste saule, au soir muet du jour,
    La tête chaude encor, pleine d'ombre et d'amour,
    Qui se penche et qui pense !
    J'aime la main de Dieu, laissant sur notre coeur
    Tomber en souriant cette amoureuse fleur
    Qu'on nomme l'espérance !

     

    J'aime le doux orchestre, en larmes, gémissant
    Qui verse sur mon âme un langoureux accent,
    Une triste harmonie !
    J'aime seule écouter le langage des cieux
    Qui parlent à la terre, et l'emplissent de feux
    De soleil et de vie.

     

    J'aime aux bords de la mer, regardant le ciel bleu,
    Qui renferme en son sein la puissance de Dieu,
    M'asseoir toute pensive !
    J'aime à suivre parfois en des rêves dorés
    Mon âme qui va perdre en des flots azurés
    Sa pensée inactive !

     

    J'aime l'effort secret du coeur, qui doucement
    S'agite, la pensée au doux tressaillement,
    Que l'on sent en soi-même !
    Mieux que l'arbre, l'oiseau, la fleur qui plaît aux yeux,
    Le saule tout en pleurs, l'espérance des Cieux...
    J'aime celui qui m'aime.

     

    jules-verne-images--2-

     

    Jules Verne, né le 8 février 1828 à Nantes en France et mort le 24 mars 1905 à Amiens en France, est un écrivain français dont une grande partie des œuvres est consacrée à des romans d'aventures et de science-fiction (ou d'anticipation).

     

     

    Yahoo!

    14 commentaires
  • Sans titre 1

    La Couze de Valbeleix se jette dans la Couze de Pavin à Saurier, la D. 26 qui remonte son cours franchit à plusieurs reprises le torrent qui coule suivant un tracé sinueux entre de hautes parois très rapprochées hérissées de rochers abrupts, à 4 km avant Valbeleix, la vallée resserrée forme les magnifiques gorges de Courgoul.

    Courgoul-28-10-09-055

    2002-06-26 01 Gorges de Courgoul la Couzecourgoul

    -courgoul 2couze de valbeleix04

    Courgoul-28-10-09-065couze de valbeleix12

    L--AutomneLa-vall-e-du-valbeleix 5888-1--1024x768-

    Puy de Do me Gorges de Courgoul 34

    De Valbeleix à Compains, la Couze suit la coulée de lave du volcan de Montcineyre. De Compains on peut aller par un sentier, jusqu'au lac de Montcineyre, dont les eaux alimentent par infiltration les sources de la Couze.

    FR Auvergne Lac montcineyre ae6a2db1883449c787a45048ceb056c

    lac-de-montcineyre-nature-paysages--dce521T650

    Lac-de-Montcineyre Puy-de-Dome France

    mod article58523621 5094221edbee9

    Yahoo!

    12 commentaires
  • Sans titre 1

    Marie Edme Patrice Maurice, comte de Mac-Mahon, duc de Magenta, né le 13 juillet 1808 au château de Sully (Saône-et-Loire) près d’Autun, mort le 8 octobre 1893 au château de la Forêt, à Montcresson (Loiret), était maréchal de France et fut président de la République française du 24 mai 1873 au 30 janvier 1879.

    mac-mahon 01

    123194-004-522ADF9Fmac mahon

    Sorti de Saint-Cyr, il entra dans l’armée en 1827 et servit d’abord lors de l’expédition d’Alger, où il se fit remarquer par sa capacité et sa bravoure. Rappelé en France, il attira de nouveau l’attention lors de l’expédition d’Anvers en 1832. Il devint capitaine en 1833 et cette année-là revint en Algérie. Il mena des raids de cavalerie audacieux à travers les plaines occupées par les bédouins et se distingua au siège de Constantine en 1837. Depuis cette date jusqu’à 1855 il fut presque constamment en Algérie et accéda au grade de général de division..

    traité de 1855

    Pendant la Guerre de Crimée on lui donna le commandement d’une division et, en septembre 1855, il mena avec succès l’attaque sur les ouvrages fortifiés de Malakoff, où il y prononça son célèbre « J’y suis, j’y reste ! », ce qui aboutit à la chute de Sébastopol.

    macmahon-malakoff

     

    prise Malakoff Yvon

    Il se distingua particulièrement lors de la campagne d’Italie de 1859. Moitié par chance, moitié par audace et par flair, il poussa ses troupes en avant sans avoir reçu d’ordres à un moment critique lors de la bataille de Magenta, ce qui assura la victoire française. Pour ces brillants services, il reçut de Napoléon III le bâton de maréchal et fut titré duc de Magenta

    250px-Bataille de Magenta

    mag

    magenta

    Il participa à la guerre franco-allemande de 1870, et essuya plusieurs défaites pour finir prisonnier à Sedan.

    2011-12-27-guerre-1870-5-bourget-bis sedan

    Bataille sedan

    En 1871, il fut nommé à la tête de l’armée dite « versaillaise » qui réprima sévèrement la Commune de Paris en massacrant 30 000 personnes, emprisonnant 38 000 et déportant au bagne 7 000 autres.

    destructionhotelvilleim

    Porté par sa popularité, il est élu président de la République après la chute d’Adolphe Thiers le 24 mai 1873, et projette une restauration de la monarchie, après avoir limogé le Premier ministre pour le remplacer par un monarchiste. Mais l’échec de cette restauration le conduit à voter le septennat présidentiel. Avec le duc Albert de Broglie comme président du Conseil, il prend une série de mesures pour l’ordre moral ; mais ce n’est pas à lui qu’on doit le septennat ; ce sont les députés qui l’ont voté parce qu’ils espéraient que dans les sept années à venir le problème de la fusion serait résolu par le décès du comte de Chambord

    albert duc broglie 1871

    duc Albert de Broglie


    L’Assemblée ayant le 9 novembre 1873 fixé son mandat à sept ans, suite à l’adoption de l’amendement proposé par le député Henri Wallon, il déclara dans un discours prononcé le 4 février 1874 qu’il saurait pendant sept ans faire respecter l’ordre légalement établi. Préférant rester au-dessus des partis, il assista plutôt qu’il n’y prit pris part aux procédures qui, en janvier et février de 1875, aboutirent aux lois fondamentales qui établirent finalement la République comme le gouvernement légal de la France. Pourtant Mac-Mahon devait écrire dans ses mémoires toujours inédits : « Par ma tradition de famille et en raison des sentiments que mon éducation m’avait inculqués dès le plus jeune âge envers la maison royale, je ne pouvais pas être autre chose que légitimiste. » C’est avec répugnance qu’il consentit en 1876 à la formation des cabinets Dufaure et Jules Simon, dominés par les Républicains.

    jules dufaure monde illustrejules simon mac mahon

     Dufaure                                                          Jules Simon

     Quand les mandements épiscopaux des évêques de Poitiers, Nîmes et Nevers, recommandant à la sympathie du gouvernement français le cas du pape captif Pie IX, furent suivis d’une résolution de la Chambre proposée par la gauche et demandant au Gouvernement de « réprimer les manifestations ultramontaines » (4 mai 1877), Mac-Mahon, douze jours plus tard, demanda à Jules Simon de démissionner et constitua un ministère conservateur sous la direction du duc de Broglie ; il convainquit le Sénat de dissoudre la Chambre et fit un voyage à travers le pays pour assurer le succès des Conservateurs aux élections, tout en protestant qu’il ne désirait pas renverser la République. C’est ce qu’on a appelé « le coup du 16 mai ». Cependant, les élections suivantes du 14 octobre donnèrent à la gauche une majorité de 120 sièges et le ministère de Broglie démissionna le 19 novembre. Mac Mahon tenta d’abord de former un gouvernement de fonctionnaires dirigé par le général de Rochebouët, mais la Chambre ayant refusé d’entrer en contact avec lui, Rochebouët démissionna dès le lendemain et le président se vit contraint de rappeler Dufaure, à la tête d’un ministère de gauche

      ouverture exposition universelle 1878 monde illustre

     Il conserva son poste jusqu’en 1878, pour permettre la paix politique pendant l’Exposition Universelle mais, les élections sénatoriales du 5 janvier 1879, ayant livré maintenant cette assemblée à la gauche, Mac-Mahon qui ne disposait plus d’aucun soutien parlementaire préféra démissionner le 30 janvier 1879 et Jules Grévy lui succéda.

     

     

    Yahoo!

    12 commentaires
  • Sans titre 1

    Sans titre 2

     

    Elisabeth FOURCADE née à Belfort étudie à l'académie Juilan, située alors rue de Berry à Paris.
    Elle expose actuellement aux États-unis et anciennement en Région Parisienne, en Provinces et à Paris notamment au Salon des artistes français, au Salon D'automne et au Salon d'hiver.
    Sa peinture est entièrement réalisée au couteau.

     

     001

    003004

    009012

    022

     

    Elisabeth FOURCADE s'attache à traduire la beauté de sites campagnard marqués par l'exubérance de la flore.

    Maisons isolées au fond d'un chemin vicinal, bâtisses de pierre, fermettes bordant un ruisseau, collines avoisinantes, s'intègrent harmonieusement dans un environnement végétal omniprésent dans ses toiles : arbres d'essences variés, arbrisseaux, arbustes, massifs de fleurs et plantes.

     

    061

    026038

    0752d4edd36

    073

     

    Affectionnant les couleurs suaves, les teintes adoucies, les tons légers mais rehaussés parfois de petites touches vives ou de valeurs plus soutenues, Elisabeth fait preuve, par ses savantes harmonies et la subtilité de ses gammes, de son talent exceptionnel de coloriste.

     

    58057250

    6be7ddacBelles peintures de ELISABETH FOURCADE

    d780faf2Elisabeth-Fourcade028

    lavande-maison

     

    Hymne à la vie, sa peinture chante avec tendresse des havres de quiétude où le temps semble suspendu, espace enchanteurs pour l'œil qui réchauffent le cœur et apaisent l'esprit.

    Exprimant dans ses toiles, Elisabeth FOURCADE témoigne d'une sensibilité poétique marquée par le raffinement de sa palette, la fraîcheur de ses accords, ses qualités de composition et déséquilibre.

     

    p1010002m-c1408

    Premier-printemps-Elisabeth-Fourcade1

    tabre5

     

     

     

     

    Yahoo!

    10 commentaires
  • christenprieres

     

      La prière, un puissant privilège !

     

    "La prière fervente d’un homme juste possède une singulière puissance." Jacques 5.16

     

    Je suis persuadée que la prière est un des privilèges de cette vie que nous exploitons le moins. Penser que nous pouvons apporter nos besoins, nos soucis et nos craintes à Dieu est presque trop beau pour être vrai. Si nous étions vraiment conscients de la puissance de la prière, nous passerions davantage de temps à parler à Dieu et moins à essayer de régler nos problèmes par nous-mêmes.

     

    Dieu n'exige pas que vos prières soient parfaites ou que vous prononciez les mots appropriés de la manière qui convient.

     

    Souvenez-vous que vous avez un Père céleste qui vous aime et vous accepte tel que vous êtes. Tout ce qu'il demande, c'est que vos prières soient sincères, qu'elles viennent du cœur. Une prière qui vient du cœur est efficace. 

     

     492063compressed

     

    Vos prières n'ont pas besoin d'être longues ou bruyantes. La clé d'une prière efficace est la sincérité. Les prières que Dieu écoute sont des prières pleines de passion, dans lesquelles vous mettez tout votre cœur.

     

    La Bible atteste cette vérité. Rappelez-vous que ce n'est pas une question de mots, mais de cœur. Les prières les plus puissantes sont celles qui sont sincères, ferventes… passionnées.

     

    Dieu veut que nous lui apportions chacun de nos soucis et de nos besoins – non pas simplement les plus gros. Essayer de gérer certains de ces problèmes par nous-mêmes est la porte ouverte à la frustration et à la contrariété.

     

    Une action pour aujourd'hui

     

    Il est temps que vous croyiez à la puissance de la prière simple, passionnée. Si vous désirez ou avez besoin de quoi que ce soit… priez !

     

    Joyce Meyer

     

    temps-de-priere

    ange073

     

    Yahoo!

    3 commentaires
  • CVHD9782911207693

     

    L'agriculture provençale traditionnelle est connue pour sa célèbre triologie vigne-blé-olivier à laquelle s'ajoute l'élevage ovin. Ces quatre ressources représentent ainsi les principales richesses des paysans. Le travail de la terre en Provence s'avère être particuliérement compliqué et éprouvant.

     

    L'homme doit se battre contre une nature ingrate qu'il doit adapter à ses besoins. Afin de rendre cette terre fertile; il doit enlever les cailloux du sol, puiser l'eau au coeur de la terre et irriguer les terrains, assécher les marais et construire des restanques sur les terrains en pente, si nombreux dans le Midi. La mince couche arabe des sols de Provence exige un apport régulier en engrais. Dans une région dépourvue de gros bétail, le rare fumier animal fourni par les moutons et les porcs est réservé aux exploitants les plus aisés.L'engrais des pauvres est celui qui résulte de la fermentation des végétaux prélevés dans la forêt. Une autre technique de bonification des sols est l'écobuage qui consiste à enfouir des cendres dans la terre lors des labours.

    premier mas du simbeu 1931

     

    Au tournant des XIXe et XXe siècles, les tâches paysannes ne sont pas encore falicitées par la technique. Les outils dont disposent alors les agriculteurs restent archaïques, à bras ou attelés, ils s'adaptent au type de labour et se modulent selon les régions. Les principaux outils à bras sont la bêche - lichet en provençal - et la houe - eissado -. Les outils attelés les plus usités sont l'araire et la charrue. 

    loadimg.php

    Entre 1870 et 1914, l'agriculture provençale est touchée par une crise majeure notamment due au phylloxéra. Puis, avec  l'arrivée de techniques nouvelles et les progrès réalisés dans le domaine de l'approvisionnement en eau, la Provence devient peu à peu le grenier de la France.

    2844

    Sous le Second Empire et la Troisième République, le blé représente encore la ressource vivrière majeure des campagnes provençales. Les semailles ont lieu en automne, la moisson en été, puis le champ est laissé en chaume jusqu'au printemps suivant. Au retour des beaux jours débutent les labours de jachère afin de préparer la terre aux semailles automnales. Cette culture reste volontairement biennale, et non triennale comme dans les régions septentrionales, conformément au calendrier cultural.

    457 001

    Après la récolte, le blé est foulé aux pieds par les animaux, battu au fléau et vanné au tamis. On distingue deux types de blé : le tendre est utilisé pour la farine avec lequel on fabrique le pain alors que le dur sert à la production des pâtes alimentaires.

    ch02b

    Texte et images tirés du livre : Provence d'Antan.

     

    Yahoo!

    14 commentaires
  • Sans titre 1

     

    Le nom "lobivia" est un anagramme de Bolivia (Bolivie) d'où la plupart de ces cactées sont originaires. On évalue à 70 le nombre d'espèces que regroupe le genre "lobivia". Toutes ces cactées ont une forme cylindrique ou globuleuse et présentent des rejets à la souche. Elles arborent toutes de belles fleurs non parfumées mais vivement colorées, qui s'ouvrent le matin pour mourir le soir.

     

    Lobivia pampana v borealis WR 387a

     

    - ESPECES RECOMMANDEES -

     

    -HERTRICHIANA - est l'une des espèces les plus connues. Bien que toutes soient cultivables, celle-ci est typique du genre tant par ses caractéristiques physiques que par les soins qu'elle requiert. Elle présente une tige globuleuse, luisante et vert foncé dont le diamètre atteint environ 10 cm lorsque la plante a cinq ou six ans. A ce moment, elle aura déjà produit plusieurs rejets. Chaque tige est constituée de 11 côtes saillantes, profondément crénelées. Rondes et d'aspect laineux, les aéroles logées dans les crénelures portent chacune 6 à 8 épines radiales brunâtres de 1,5 cm, ainsi qu'une seule épine centrale, jaunâtre, pouvant atteindre 2,5 cm. Plusieurs fleurs écarlates de 7,5 cm sur 5, en forme de coupe, apparaisssent à la fois au début de l'été, elles sont éphémères, mais se renouvellent pendant plusieurs semaines.

    De splendides hybrides sont nés du croisement entre des espèces du genre "lobivia" et des espèces des genres "chamaecereus et échinopsis"....

     

    lobivia hertrichiana

     

    Yahoo!

    10 commentaires
  • Sans-titre-1.jpg

     

    INGREDIENTS : 4 personnes

     

    2 filets de porc
    1 boule de mozzarella
    Feuilles de basilic
    12 tranches de lard fumé
    Tomates confites
    Boursin cuisine tomates et herbes méditerranéennes
    2 c à s de beurre
    sel, poivre

     

    59304621_p.jpg

     

    PREPARATION :

     

    Ouvrir chaque filet mignon dans la longueur et y placer les tranches de mozzarella, des tomates, des feuilles de basilic.

    Refermer ensuite le filet et l'entourer de tranches de lard en les faisant chevaucher légèrement pour bien envelopper le rôti.
    Ficeler les filets.

    Les faire revenir dans le beurre et laisser cuire doucement pendant environ 30 minutes, ajouter un peu d'eau si nécessaire.
    Dès que les filets sont cuits, les enlever de la casserole et ajouter le Boursin. Laisser mijoter quelques minutes.
    Rectifier l'assaisonnement. Servir sans attendre.

     

    59304670_p.jpg

    Recette copiée sur Internet.... les délices de Minn  http://www.delicesdemimm.com/

     

    Yahoo!

    16 commentaires
  • chateau du souvenir

    Le château du Souvenir

     

    La main au front, le pied dans l'âtre,
    Je songe et cherche à revenir,
    Par delà le passé grisâtre,
    Au vieux château du Souvenir.

     

    Une gaze de brume estompe
    Arbres, maisons, plaines, coteaux,
    Et l'oeil au carrefour qui trompe
    En vain consulte les poteaux.

     

    J'avance parmi les décombres
    De tout un monde enseveli,
    Dans le mystère des pénombres,
    A travers des limbes d'oubli.

     

    Mais voici, blanche et diaphane,
    La Mémoire, au bord du chemin,
    Qui me remet, comme Ariane,
    Son peloton de fil en main.

     

    Désormais la route est certaine ;
    Le soleil voilé reparaît,
    Et du château la tour lointaine
    Pointe au-dessus de la forêt.


    Sous l'arcade où le jour s'émousse,
    De feuilles, en feuilles tombant,
    Le sentier ancien dans la mousse
    Trace encor son étroit ruban.

     

    Mais la ronce en travers s'enlace ;
    La liane tend son filet,
    Et la branche que je déplace
    Revient et me donne un soufflet.

     

    Enfin au bout de la clairière,
    Je découvre du vieux manoir
    Les tourelles en poivrière
    Et les hauts toits en éteignoir.

     

    Sur le comble aucune fumée
    Rayant le ciel d'un bleu sillon ;
    Pas une fenêtre allumée
    D'une figure ou d'un rayon.

     

    Les chaînes du pont sont brisées ;
    Aux fossés la lentille d'eau
    De ses taches vert-de-grisées
    Étale le glauque rideau.

     

    Des tortuosités de lierre
    Pénètrent dans chaque refend,
    Payant la tour hospitalière
    Qui les soutient... en l'étouffant.

     

    Le porche à la lune se ronge,
    Le temps le sculpte à sa façon,
    Et la pluie a passé l'éponge
    Sur les couleurs de mon blason.

     

    Tout ému, je pousse la porte
    Qui cède et geint sur ses pivots ;
    Un air froid en sort et m'apporte
    Le fade parfum des caveaux.

     

    L'ortie aux morsures aiguës,
    La bardane aux larges contours,
    Sous les ombelles des ciguës,
    Prospèrent dans l'angle des cours.

     

    Sur les deux chimères de marbre,
    Gardiennes du perron verdi,
    Se découpe l'ombre d'un arbre
    Pendant mon absence grandi.

     

    Levant leurs pattes de lionne
    Elles se mettent en arrêt.
    Leur regard blanc me questionne,
    Mais je leur dis le mot secret.

     

    Et je passe. - Dressant sa tête,
    Le vieux chien retombe assoupi,
    Et mon pas sonore inquiète
    L'écho dans son coin accroupi.

     

    teophile-gautier

    jhfn4xys-1-

    Yahoo!

    7 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires