•  

    On quitte Oloron-Ste-Marie par la D. 238 au sud. A Lurbe, on traverse l'Aspe et l'on prend la N. 134 à gauche. Après avoir laissé à droite la Vallée du Lourdios, on pénètre dans le défilé d'Escot où les gorges d'Aspe sont dominées par les pics voisins.

     

    A-Lourdios-border

      38376135 p

    38376202 p

    38376390 p

     

    A 30 km la D. 239 à droite emprunte la vallée du Gavr de Lescun. Après Etsaut, on pénètre dans les gorges du Pont d'Enfer, au dessus desquelles l'élève le fort du Portalet.

     

    gave de lesun

    ASPE-Canyon-du-Sansanet

    gorges d'enfer

    l-ancien-chemin-des-grumes 620x465

    pont d'enfer

    fort du portalet

     

    Un nouveau défilé après Urdos précède la montée au col de Somport à 1631 m...

     

    en direction du tunnel

    800px-Carrefour entre la route vers le tunnel et le col du

     

    63555069 2023

    Yahoo!

    13 commentaires
  •    

     

    Philippe Pétain, né le 24 avril 1856 à Cauchy-à-la-Tour (Pas-de-Calais) et mort le 23 juillet 1951 à Port-Joinville, sur l'île d'Yeu, est un militaire, diplomate, homme politique, et homme d'État français.

    Chef militaire à l'action importante au cours de la Première Guerre mondiale, Pétain est généralement présenté comme le « vainqueur de la bataille de Verdun » et, avec Georges Clemenceau, comme l'artisan du redressement du moral des troupes après les mutineries de 1917. Il est nommé commandant en chef des forces françaises et le reste jusqu'à la fin de la guerre, bien qu'en 1918, la direction de l'ensemble des armées alliées lui échappe au profit de son rival Ferdinand Foch.

    Pétain est fait maréchal de France en novembre 1918.

    En 1925, Pétain devient commandant des forces françaises combattant aux côtés de l'Espagne dans la guerre du Rif, en lieu et place du Maréchal Lyautey à ce poste depuis 1912. C'est à cette occasion qu'intervient la rupture entre Charles de Gaulle, simple aide de camp de Pétain, et son supérieur auquel il fait reproche de ne s'être pas opposé à la brutale éviction d'un autre Maréchal.

    Auréolé d'un immense prestige au lendemain de la guerre, Pétain devient académicien en 1929 et occupe brièvement les fonctions de ministre de la Guerre, de février à novembre 1934, puis d'ambassadeur en Espagne (1939).

     

      images

     

    petain

     petain petain 004 

    194214 juillet 1940

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      Rappelé au gouvernement le 17 mai 1940 au moment de l'invasion allemande, il s'oppose à la poursuite d'une guerre qu'il considère comme perdue et dont il impute bientôt la responsabilité au régime républicain. Chef de file des partisans de l'arrêt des combats, il devient président du Conseil en remplacement de Paul Reynaud le soir du 16 juin et appelle, dès le 17, à cesser le combat. Il fait signer l’armistice du 22 juin 1940 avec l'Allemagne d'Adolf Hitler à Rethondes, retirant la France du conflit.

    Investi des pleins pouvoirs constituants par l'Assemblée nationale le 10 juillet 1940, il s'octroie le lendemain le titre de Chef de l'État français, qu'il conserve durant les quatre années de l'Occupation allemande. Installé à Vichy à la tête d'un régime autoritaire, il abolit les institutions républicaines et les libertés fondamentales. Il engage le pays dans la Révolution nationale et dans la collaboration d'État avec l’Allemagne nazie.

    Jugé à la Libération pour intelligence avec l'ennemi et haute trahison par la Haute Cour de justice, il est, par arrêt du 15 août 1945, frappé d'indignité nationale, condamné à la confiscation de ses biens et à la peine de mort, la cour recommandant la non-application de cette dernière en raison de son grand âge. Sa peine est commuée en emprisonnement à perpétuité par le général de Gaulle, chef du Gouvernement provisoire de la République. Il meurt en détention sur l’île d’Yeu, où il est inhumé.

    appel aux travailleurs

     

    petain-journal-clandestin med

     

    Capture-decran-2012-12-10-a-21

    Le-Marechal-Petain-a-t-il-alourdi-la-loi-sur-le-statut-des-

    s4511u

    Yahoo!

    11 commentaires
  • parole-dieu-parole-vie-70129 21


    Dieu nous a donné la Bible pour nous transformer

     


    "Toute Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour redresser, pour éduquer dans la justice, afin que l'homme de Dieu soit adapté et préparé à toute œuvre bonne."  Timothée 3.16-17


    On m'a demandé un jour quelle était la meilleure traduction de la Bible. J'ai répondu que c'est notre vie. Le but même de l'étude de la Bible est que nous la transposions dans notre vie. Si nous ne traduisons pas la Parole de Dieu en actes, nous ne l'étudions pas comme Dieu le veut.
     
    Dieu nous a donné la Bible pour nous transformer, non pas simplement pour nous informer. Elle devrait développer notre cœur et non notre intelligence. L'apôtre Jacques nous dit : "Pratiquez la parole et ne l'écoutez pas seulement, en vous abusant par de faux raisonnements" (Jacques 1.22). En d'autres termes, Dieu veut que nos convictions se transforment en attitudes.
     
    Il le dit de façon encore plus explicite dans  Timothée 3.16-17 : "Toute Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour redresser, pour éduquer dans la justice, afin que l'homme de Dieu soit adapté et préparé à toute œuvre bonne"


    86om99nk

     

    Le but de la Bible n'est pas simplement de nous montrer ce qui ne va pas dans nos vies ou comment nous devrions vivre. Dieu nous a donné sa Parole pour transformer radicalement nos existences.
     
    La Bible emploie différentes images pour parler d'elle. Par exemple, elle se compare à un marteau, une épée, un glaive à double tranchant. Tous ces outils sont destinés à produire un changement radical. Dieu veut que la Bible change nos vies de façon spectaculaire.
     
    La Bible compare également la vérité de Dieu à du lait, de l'eau, du pain et de la viande. Qu'ont tous ces éléments en commun ? Nous ne pouvons pas nous passer d'eux, sous peine de mourir. De même, Dieu n'a jamais voulu que nous vivions sans la Bible.
     
    La Bible est essentielle à nos existences parce qu'elle nous donne la vie. En fait, elle parle aussi de Jésus comme de la Parole de Dieu. Il est dit dans Jean 1.14 : "La Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père"). Dieu vous a donné la Parole vivante – Jésus – comme l'auteur de la foi et celui qui la mène à la perfection, et il vous a donné la Parole écrite pour vous apprendre à mettre votre foi en pratique.
     
    Une action pour aujourd'hui

    La Bible est davantage qu'un simple dispensateur de sagesse ou un manuel d'histoire. Comment voyez-vous que Dieu utilise la Bible pour transformer votre vie ?


    Rick Warren

    ééééé

     ange073

    Yahoo!

    2 commentaires
  • Sans titre 2

    André Henri DARGELAS  1822-1919

    C'était un maître du genre et de a peinture de portrait. Il est devenu l'élève de Picot à l'école des Beaux-Arts, où il entra en Avril 1854.

     

    1-The-Little-Housekeeper

    98ddb930

    a-dargelas-little-faggot-gatherers

    a-dargelas-partis-pour-des-grandes-aventures

     

    A partir de 1857 Dargelas expose réguliérement au Salon de Paris, l'esprit de cette époque fut particuliérement sympathique aux vertus simples de la vie domestique englobant les bouffonneries charmantes des  petits enfants.

     

    andre henri dargelas b1585 feeding time wm

    ANDR H~1

    artwork images 424703073 751849 andrehenri-dargelas

    b31105ba

     

    Dargelas est apprécié pour ses images bien observées et réconfortantes de l'enfance, pleines d'humour, de malice et de sentimentalité.

     

    d1ebfbd1

    dargelas-les-petits-fumeurs-pris-sur-le-fait

    ec103f42

    laying-the-table

     

    Comme nous pouvons le voir dans ses tableaux, il crée des scènes animées affichant la joie ludique de l'enfance.

     

    le-tour-du-monde

    new-years-day

    school-room

    small andre-henri-dargelas-title-unknown

     

    Son travail est largement admiré et peut être trouvé dans de nombreuses collections d'art anglais et aussi à Boston et à New-York.

     

    small the-doctors-visit

    small playing-marbles

    the-happy-family

    Yahoo!

    7 commentaires
  • Sans titre 4

     

    L'histoire de la construction navale en Provence débute véritablement au XVe siècle à Toulon avec le rattachement de la Provence à la France. Au XVIIIe siècle, Toulon abrite un véritable arsenal qui est largement développé au début du XIXe siècle. Mais en 1873, le bagne est fermé et peu à peu la traditionnelle construction navale en bois s'efface devant la montée de la construction métallique, spécialité de la Seyne-sur-Mer et La Ciotat. De m^me, Marseille abrite quelques chantiers de construction de voiliers en bois (une vingtaine en 1865, trois en 1890) qui laissent rapidement la place aux ateliers mécaniques destinés à la vapeur. Mais les deux véritables chantiers modernes au tournant du siècle sont ceux de la Seyne et de La Ciotat.

     

    à la ciotat

    img 1294938516 550la seyne

     

    Le petit port de La-Seyne est, dès le Moyen-Age, principalement tourné vers la réparation et la construction navale.Le premier chantier naval seynois est attesté en 1711. Charpentiers de marine, calfats, cordiers, voiliers, gréeurs, tonneliers.... tous participent à la construction de bâteaux de pêche et de commerce. En 1856, les ateliers sont réunis sous le nom de Société des Forges et Chantiers de la Méditerranée qui atteignent en 1912, un bilan de 1446 navires construits. En 1920 est mis en service le pont-rail basculant construit par la Société Daydé de Gustave Eiffel : il permet d'assurer l'accès direct du chemin de fer sur le site des chantiers navals. Les chantiers apportent prospérité et notoriété à la ville jusqu'à la Seconde Guerre mondiale qui marque le début de la crise.

     

    à la seyne

    img 1294935770 27

    20100404-120454 pont-rail basculant de la seyne

     

    La Ciotat est l'héritière d'une longue tradition navale et d'un savoir-faire industriel reconnu de par le monde. Dès le XVIe siècle, des chantiers mobiles produisent de nombreux bâteaux. De 1801 à 1835, pas moins de 17 navires, 23 voiliers et un trois-mâts sont construits dans ces chantiers navals. En 1832, Louis Benet ouvre un atelier de mécanique. En 1836, en sort le premier bâteau à vapeur des chantiers ciotadins : Le Phocéen.

    Phoceen

     

    En 1843, Le Narval, premier bateau de guerre de la marine muni d'une coque de fer, est mis à l'eau. En 1851, la Compagnie des messageries maritimes reprend les chantiers Benet et développe cette activité jusqu'en 1916. Avec les débuts de l'ère industrielle, La Ciotat multiplie la spécialisation de ses ateliers : fonderie, chaudronnerie, forge, menuiserie, scierie, voilerie, ameublement. A la fin du XIXe siècle, le site naval de La Ciotat est l'un des plus importants de la Méditerranée avec un très grand nombre de navires et de vastes pétroliers construits et mis à flots.

    la ciotat

     

    En 1916, les Messageries maritimes cèdent leurs ateliers à la Société provençale de constructions navales. Avecla création d'une filiale en 1925 - la Société provençale de constructions aéronautiques -, le site naval s'agrandit encore et développe ses activités. Et, en 1940, est fondée la Société des Chantiers Navals de La Ciotat qui vit son âge d'or jusque dans les années quatre-vingt....

     

    la ciotat chantiers

     

    Texte extrait du livre : La Provence d'Antan

     

    mod article739428 19

    Yahoo!

    13 commentaires
  • Sans titre 3

     

    Les plantes du genre "Nidularium" présentent une rosette de feuilles tendres, luisantes et rubanées, à marges parfois épineuses. Le coeur de cette rosette, normalement vert comme les feuilles du pourtour, vire au rouge vif au moment de la floraison. Cette coloration, qui persiste pendant plusieurs mois, n'affecte le plus souvent qu'une touffe de feuilles modifiées, de 5 à 8 cm de long, mais aussi parfois la base des feuilles véritables. Du centre de la rosette, jaillit une inflorexcence composée de fleurettes tubuleuses, éphémères. Les nidulariums ne fleurissent qu'à maturité, c'est-à-dire à trois ou quatre ans, après quoi la rosette meurt lentement. Pendant la floraison et les quelques mois qui suivent la plante produit des rejets à l'aisselle des feuilles inférieures Ainsi quand vient le moment de se défaire de la rosette mère, il y a déjà des jeunes plants pour la remplacer. La floraison ne se produit pas à une date précise, on peut donc acheter en toute saison des plants à la veille de fleurir ou déjà en fleur.

     

    - ESPECES RECOMMANDEES -

     

    - FULGENS - présente une rosette qui atteint jusqu'à 45 cm d'étalement. Les feuilles vert clair, tachetées de vert plus foncé, à marges épineuses, mesurent 30 cm sur 5. Au moment de la floraison, le coeur de la rosette prend une belle teinte rouge cerise. Tout de suite après apparaissent des fleurs bleu sombre marginées de blanc.

     

    Nidularium fulgens (TS) 2-03475 

     

    -INNOCENTII - est de même forme et de même taille que le "Fulgens". Ses feuilles d'un vert foncé métallique sont très luisantes au revers. Le coeur de la rosette vire au rouge brun lors de la floraison qui se produit habituellement à l'automne. Les fleurs sont blanches. "Nana" à feuilles plus courtes, vert olive dessus, pourpres et luisantes dessous, dépasse rarement un étalement de 25 cm. "Lineatum" et "Striatum" ont des feuilles vert clair rayées longitudinalement, la première, de larges bandes blanches, la seconde , de bandes plus étroites, blanches ou crème.

     

    Nidularium innocentii photo file 91KB

     

    - PURPUREUM - forme une rosette moins compacte et plus dressée que celles des autres espèces. Les feuilles, de 30 à 40 cm de long sur 6 de large, sont vert sombre à reflets pourpres sur le dessus et rouge-brun brillant au revers. Les fleurs sont généralement roses.

     

    nidularium4

    8503a959

    Yahoo!

    8 commentaires
  • carte nievre

     

    La Nièvre est un court affluent de la Loire qui  ne coule que dans le département du même nom. Ce dernier correspond à l'ancienne province du Nivernais. Le département est largement recouvert par les forêts du massif du Morvan, où l'Yonne prend sa source au mont Préneley. C'est par flottage sur l'Yonne et sur ses affluents qu'on a longtemps acheminé du bois vers Paris. L'Allier et la Loire, qui se rencontrent au bec d'Allier près de Nevers, marquent successivement la limite occidentale du département. La vallée de la Loire y est ici le terroir du pouilly-fumé - à ne pas confondre avec le pouilly-fuissé du Mâconnais - dont le vignoble fait face à celui de Sancerre dans le Cher.

     

     C92A5528-5FAD-4C74-BD05-CC781DFCDD4F.jpg

     

    LE CHATEAU DE VAUBAN

     

    Le plus célèbre propriétaire du château de Bazoches, commune du nord du département, est sans nul doute Sébastien Le Prestre de Vauban. L'ingénieur militaire a acheté ce château ayant appartenu à son arrière-grand-père, grâce à une somme octroyée par Louis XIV après le siège de Maastricht. L'église du village abrite son tombeau mais, suite à une décision de Napoléon Ier, son coeur a été transféré aux Invalides. Son village natal de Saint-Léger dans l'Yonne voisine s'appelle désormais Saint-Léger-Vauban

     

    pict md dnBdYHFnYWU1ODg7NDsoYH53YGJicCs4bXtgaTN@a31HQ0QRC1V

     

    GALVACHERS MORVANDIAUX ET NOURRICES MORVANDELLES

     

    En marge des difficiles travaux agricoles, deux activités se développèrent au XIXe siècle dans le Morvan.

     Certains paysans sont temporairement devenus "galvachers" : ils quittaient alors leurs fermes avec leurs boeufs, dont la force de tractage servait au débardage des forêts.

    Les morvandelles étaient quant à elles réputées pour être de bonnes nourrices. Des "nourrices sur place" accueillirent des enfants de la capitale ou des "nourrices sur lieu" montèrent à Paris. Cette renommée fit choisir une nourrice de Dun-les-Places à Napoléon Ier pour allaiter son fils Napoléon II.

     

    Sans titre 1

     

    BETHLEEM-LES-CLAMECY

     

    Après la disparition en 1225 de l'Etat de Jérusalem, repris par les musulmans près d'un siècle après avoir été conquis par les croisés, le siège de l'évêché de Bethléem fut déplacé à Clamecy selon le souhait du duc de Nevers Guillaume IV. Jusqu'à la révolution une cinquantaine d'évêques de Béthléem ont ainsi siégé à Clamecy, où aujourd'hui le quartier de Bethléem et l'église Notre-Dame de Béthléem construite en 1926 en béton armé rappellent cet épisode.

     

    Clamecy 120715 005

     

    LA TERRE D'ELECTION DE FRANCOIS MITTERAND

     

    François Mitterand a brigué de nombreux mandats dans la Nièvre à partir de 1946 suite à un parachutage électoral. De 1959 à 1981 il est maire de "Chateau-Chinon (ville), commune à dissocier de "Chateau-Chinon (Campagne)" bien que la première accueille la mairie de la seconde. Le village visible sur son affiche de campagne pour la présidentielle de 1981, avec le slogan "la force tranquille" est celui de Sermages. S'il repose aujourd'hui à Jarnac, sa ville natale en Charente, il a un temps souhaité être enterré sur le mont Beuvray aux confins de la Nièvre et de la Saône-et-Loire. C'est dans ce département voisin qu'il effectuait sa ritruelle ascension de la roche de Solutré chaque dimanche de Pentecôte.

     

    e201e2e3

    mod article58523621 5094221edbee9

     

    Yahoo!

    8 commentaires
  •  

        printemps

     

    Avril 

     

    Avril est de l'aurore un frère ressemblant ;

    Il est éblouissant ainsi qu'elle est vermeille.

    Il a l'air de quelqu'un qui rit et qui s'éveille.

    Or, nous sommes au mois d'avril, et mon gazon,

    Mon jardin, les jardins d'à côté, l'horizon,

    Tout, du ciel à la terre, est plein de cette joie

    Qui dans la fleur embaume et dans l'astre flamboie ;

    Les ajoncs sont en fête, et dorent les ravins

    Où les abeilles font des murmures divins ;

    Penché sur les cressons, le myosotis goûte

    A la source, tombant dans les fleurs goutte à goutte ;

    Le brin d'herbe est heureux ; l'âcre hiver se dissout ;

    La nature paraît contente d'avoir tout,

    Parfums, chansons, rayons, et d'être hospitalière.

     

    Victor Hugo 

     

     

     

    Yahoo!

    9 commentaires
  • Sans titre 4

     

    Au carrefour des vallées de l'Uhaïtxa et de Larrau, prendre à droite la D. 26. A Laughibar un sentier, à gauche, franchit le gave d'Horçarté et le suit le long d'une montée assez rude jusqu'au point où l'on domine un profond cirque boisé.

     

    GAVE DE LARRAU

    CascadePICT0188

    PICT0235

     

    Des gorges étroites, taillées dans le calcaire et hautes de plus de 200 m, apparaissent : ce sont les crevasses d'Holçarté. Ce site admirable est traversé par un pont suspendu.

     

    Holzarte - 3 - MCG

    le-pont-supendu-d-holzarte-882193PICT0250

    Poun d'HolzartePICT0253

    Holzarte - 1 - MCG

    Allez-y si le coeur vous en dit... Une pure merveille!...

    8503a959

    Yahoo!

    11 commentaires
  • Sans titre 3

     

    Né le 20/8/1871 à MERCY LE HAUT (54) ; décédé le 6/3/1950 à PARIS, des suites d'une pneumonie. Inhumé dans son village natal.
    Fils d'Ernest LEBRUN, cultivateur, maire de Mercy-le-Haut, d'origine paysanne de plusieurs générations, et de son épouse née Anne-Marie NAVEL

     

    ben44 baschet 002z

     

    Sorti premier de l'Ecole polytechnique (promotion 1890) et de l'Ecole des Mines (entré en 1892 service militaire 1892-93, sorti premier le 22 septembre 1896). Il voulut démissionner de Polytechnique car son rang d'entrée lui parut insuffisant ! Titularisé au corps des mines le 16 octobre 1896.

    Il devient ingénieur des mines à Vesoul, puis à Nancy.

    C'est Alfred MEZIERES, député de Meurthe et Moselle, qui le pousse dans la politique. Lebrun entre d'abord au conseil général (1898) comme représentant du canton d'Audun le Romain, puis devient député (Nancy) de 1900 à 1920, dans le parti des républicains de gauche. En 1900, il occupe le siège que lui laissait MEZIERES à Briey. Il bat sans difficulté tous ses concurrents, y compris François de WENDEL en 1906.

    A la Chambre, il occupe des fonctions de secrétaire (1903), vice-président (1913) ; il siège dans de nombreuses commissions dont travaux publics et chemins de fer, armées, marine, colonies, budget (qu'il préside en 1917).

    Président du Conseil général de Meurthe et Moselle en 1906.

    Ministre des Colonies (gouvernements Caillaux et Poincaré), puis de la Guerre (1911-1914) puis des régions libérés (1917-1919). En 1914, il fut envoyé brièvement comme chef d'escadron d'artillerie à Verdun.

    Sénateur en 1920 (là encore il récupère le siège laissé vacant par Alfred MEZIERES). Président du Sénat en 1931.

    Après l'assassinat de Paul DOUMER, il est élu Président de la République en 1932 (seul candidat).

     

    800px-Hymans-Lebrun-Sorbonne-exposition-1937

    1938 inaugurationAlbert discutant avec Mme Le Breton, femme de l'ambassadeur

    Bal en 1937f1.highres

    image003VAA168 01Num E20080026 002 W2

    Lebrun Gerard

     

    Réélu en 1939. Après un vote de l'Assemblée Nationale, il se retire le 13 juillet 1940 en laissant le pouvoir à PÉTAIN, mais sans démissionner (avait-il le choix ?) ; il ne retrouvera néanmoins pas ses fonctions à la Libération.

    Arrêté le 23 août 1943, il fut emprisonné à Lyon puis déporté en Autriche. Les Nazis l'autorisèrent à rentrer à Vizille (Isère) sous surveillance en octobre 1943.

     

    de gaulle lebrun

    image015

    Ier juin 1940

    21catrt

    Yahoo!

    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires