• Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nord

    Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nord

     

    En 1693, sir Richard Bulkeley, éminent savant du Trinity College de Dublin, fit une communication qui sema la discorde au sein de la Royal Society. Elle décrivait la découverte, un an auparavant, par le comte évêque de Derry, d'une singulière portion de côte à l'extrémité nord-est de l'Irlande.
    Le long du littoral d'Antrim s'élevait une falaise dont les aspects étaient trop réguliers pour avoir été modeler par la seule action de la nature. Quatre ans plus tard, l'institution londonienne envoya sur place un dessinateur pour représenter cette curiosité nouvelle.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nord

    Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nord

    Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nord

    Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nord

    Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nord


    Pendant tout le XVIIIe siècle, la chaussée des Géants attira des artistes et des savants, qui s'interrogèrent sur les origines d'environ 4 000 colonnes de basalte, alignées de façon à former une sorte de route pavée menant à la mer. Pour les anciens habitants du lieu, elles étaient l'oeuvre du géant Finn McCool, commandant de l'armée du roi d'Irlande.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nord

     

    Puis d'autres récits se mélèrent à la légende d'origine. Suivant la version plus répandue, McCool aurait construit cette voie pour aller conquérir son épouse à Staffa, dans les îles Hébrides, alors que, suivant une variance, le géant s'en serait servi pour aller combattre l'ennemi en terre d'Ecosse. Il fallut attendre la fin du XVIIIe siècle pour que se forme un groupe de géologues qui soutenaient l'origine volcanique de cette curieuse formation. Il était conduit par Richard Kirwan, qui défendait la thèse d'une précipitation de minéraux contenus dans l'eau de mer. En 1830, quand fut construite la première route le long de la chaussée des Géants, le site fit partie du "grand tour", le voyage obligé des intellectuels du temps, et trouva sa place dans les oeuvres des poètes romantiques, parmi lesquels en premier lieu William Thackeray.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nord

    Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nord

    Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nord

    Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nord

    Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nord

    Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nord


    Mais l'explication officielle ne devait pas tarder à se faire jour. Selon toute probabilité, la région d'Antrim fut soumise à une intense activité volcanique à l'ère tertiaire (entre 50 et 60 millions d'années). Des masses extrêmement fluides de roches en fusion furent projetées vers le haut à travers des fissures de la surface calcaire, jusqu'à former un plateau de laves.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nord

    Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nordé


    Son refroidissement rapide provoqua une contraction de la matière en cour de solidification. Les différentes phases de ce refroidissement, à des vitesses différentes selon les profondeurs, créèrent des crevasses verticales, selon un processus semblable à celui de la boue quand elle sèche. Avec le temps, la roche la plus tendre a été érodée par l'action de la mer, laissant à découvert une spectaculaire agglomération de colonnes parfaitement ajustées, qui s'étend sur presque 300 mètres le long de la côte et se poursuit jusqu'à 150 mètres au large.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nord

    Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nord

    Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nord

    Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nord

     

    Les colonnes présentent pour la plupart une section hexagonale (mais il en existe aussi à quatre, cinq, huit et dix côtés), et n'excèdent pas 6 mètres de hauteur, exception faite des formations comprenant le groupe appelé " l'orgue du Géant", atteignant 12 mètres.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nord

    Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nord

    Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nord


    L'érosion due aux agents atmosphériques a aussi crée des formations dites les "yeux du Géant", disposées circulairement autour de noyaux de basalte.
    Bien que l'aspect géologique constitue la principale attraction de la chaussée des Géants, cette côte et aussi un habitat privilégié pour de nombreuses espèces d'oiseaux de mer, parmi lesquels le pétrel des glaces, le cormoran crêté et le pingouin torda.
    Le National Trust a en outre dressé un  inventaire de nombreuses espèces botaniques présentes sur le dessus de la falaise et ayant survécu à trois siècles de fréquentation touristique...

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nord


    Texte extrait du livre : Les plus beaux sites du patrimoine mondial de l'Unesco

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : La chaussée des Géants - Irlande du Nord

    Yahoo!

    19 commentaires
  • Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

     


    Julien Dupré est un peintre français, né le 19 mars 1851 à Paris et mort dans la même ville le 3 avril 1910

     

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

     

    Il étudie à l'École des beaux-arts de Paris dans l'atelier d'Isidore Pils (1813-1875) et celui d'Henri Lehmann 1. Il étudie aussi avec son beau-père, Désiré François Laugée, dont il épousa la fille, Marie Laugée.

     

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

     

    Peintre naturaliste, dans l'héritage de Jean-François Millet et de Jules Breton qu'il admire, il est l'un des meilleurs peintres animaliers de son temps. Il observe et peint avec fidélité la vie des paysans, jouant sur la lumière. Il donne du relief à sa peinture, accentuant les effets pour donner de la force à ses œuvres.

     

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

     

    Il quitte souvent l'atelier (qu'il partage avec son beau-frère le peintre Georges Laugée) situé au no 20 boulevard Flandrin dans le XVIe à Paris pour peindre la nature sur le motif à la campagne. Il peint tout d'abord des scènes de moisson, en Picardie particulièrement, puis, à partir de 1880, des animaux observés dans la campagne2.

     

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

     

    Très reconnu aux États-Unis, de nombreuses œuvres de Julien Dupré sont conservées dans les musées américains. Il expose au Salon des artistes français régulièrement jusqu'à sa mort et reçoit une médaille d'or à l'Exposition universelle de Paris de 1889, puis est décoré de la Légion d'honneur en 1892.

     

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

    Peinture de : Julien Dupré

     

    Peinture de : Julien Dupré

    Yahoo!

    18 commentaires
  • La pensée du jour :

     

    Le genêt dans le désert

     "Elie alla dans le désert où, après une journée de marche, il s’assit sous un genêt, et demanda la mort"; 1 Rois 19:4

    A trois reprises, il est question de genêt dans la Bible. Il symbolise le désert, la solitude, l'amertume, le découragement. 

     La première fois où cet arbuste est mentionné, c'est lorsque Elie fuyait devant les menaces de mort de Jézabel. C'est à l'ombre d'un genêt qu'il s'assoit, après une journée de marche dans le désert, et réclame la mort. 

     

    La pensée du jour :

     

     Après une grande victoire, le voici sombrant dans le découragement. Combien nous lui ressemblons avec nos hauts et nos bas ; avec nos jours lumineux et nos jours sombres. A quoi bon continuer à se battre, mieux vaut mourir, pense-t-il ! Mais Dieu va lui donner la force de se lever, et de marcher jusqu'à Horeb.

     Peut-être passez-vous par un moment difficile, la solitude du désert vous enveloppe, et vous êtes assis, comme Élie, sous le genêt du découragement. Votre place n'est pas là. Nourrissez-vous de la Parole de Dieu, désaltérez-vous de l'eau vive de son Esprit, et continuez le chemin. 

     

    La pensée du jour :

     

     Job, fait mention des racines du genêt, misérable nourriture des plus pauvres et des plus misérables, accablés par la famine (Job 30:4). Seuls les chameaux mangeaient les genêts dans le désert, et voici que ceux qui sont sans nourriture en arrivent à manger ce qui est immangeable. 

     

     Si Dieu n'avait pas apporté du pain et de l'eau à Élie, il en aurait été réduit à se nourrir de cette misérable nourriture, et n'aurait jamais pu atteindre le but fixé par Dieu. 

     

     Alors que vous êtes dans le désert, dans la solitude, dans l'amertume, vous nourrissant de racines d'amertume et de désespoir, Dieu vous invite à laisser cette nourriture qui ne nourrit pas, il vous offre Jésus, le pain qui vient du ciel.

     

    La pensée du jour :

     

    La dernière mention des genêts se trouve dans le Psaume 120. Le psalmiste compare la langue mensongère et perfide, à la braise des genêts (Psaume 120:4). Le bois du genêt brûle en formant des braises qui s'éteignent difficilement. Le psalmiste témoigne que le Seigneur le délivre des méchants et de leur perfidie. Finalement leur langue se retourne contre eux. Ceci nous fait penser à ces paroles de Paul: "Ne vous vengez pas vous-mêmes… Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger… en agissant ainsi, tu amasseras des charbons ardents sur sa tête… Surmonte le mal par le bien" (Romains 12:19-21).

     

    La pensée du jour :

     

    Un encouragement pour aujourd'hui 

     

    Dieu te voit dans ta solitude, ayant faim et soif de justice; il te voit découragé, et blessé par les propos des méchants et des perfides, alors confie-toi dans le Seigneur et sache que leurs propos se retourneront contre eux.

     Paul Calzada

     

    La pensée du jour :

    Yahoo!

    15 commentaires
  • Recette de cuisine : Tartelettes au citron meringuées

     


    Ingrédients : pour 8 personnes

     

    Pour la pâte sucrée :
    100 g de beurre
    100 g de sucre
    6 jaunes d’œufs
    250 g de farine

    Pour le lemon curd :
    3 jaunes d’œufs
    100 g de sucre
    75 g de maïzena
    le jus de 3 citrons
    le zeste de 1 citron
    25 g de beurre
    250 ml d'eau

    Pour la meringue :
    3 blancs d’œufs
    175 g de sucre

     

    Recette de cuisine : Tartelettes au citron meringuées

     

    Préparation :


    1 Préparation de la pâte sucrée : faire ramollir le beurre dans la cuve du batteur ou dans un cul de poule, ajouter le sucre. Et les jaunes un à un. Ajouter la farine petit à petit. Fraiser la pâte et en faire une boule ; la mettre dans un film et la faire reposer au frais pendant 30 minutes. Préchauffer le four à 160 °c. Après ce repos, étaler la pâte à 2 mm d'épaisseur et découper des cercles un peu plus larges que les moules à tartelettes. Abaisser la pâte dans les moules puis enfourner 15 minutes environ, jusqu'à ce que la pâte soit bien dorée. Les sortir du four et les réserver.

     

    Recette de cuisine : Tartelettes au citron meringuées

    Recette de cuisine : Tartelettes au citron meringuées

     

    2 Préparation du lemon curd : presser les citrons et en zester un. Séparer les blancs des jaunes et réserver les blancs. Faire chauffer 250 ml d'eau. Mélanger le jus de citron et la maïzena jusqu'à l'obtention d'un mélange homogène. Lorsque l'eau frémit, mettre le mélange au jus de citron dans l'eau et fouetter jusqu'à épaississement. Lorsque le mélange est bien épais, ajouter le sucre, les jaunes, les zestes et le beurre et mélanger. Remplir les fonds de tarte de lemon curd jusqu'au bord de la pâte.

     

    Recette de cuisine : Tartelettes au citron meringuées



    Préparation de la meringue : baisser le four à 150 °c. Monter les blancs en neige à l'aide d'un fouet électrique. Lorsque les blancs sont bien fermes, ajouter le sucre et battre de nouveau jusqu'à ce que la meringue forme des piques.

     

    Recette de cuisine : Tartelettes au citron meringuées

     

    Lorsque la meringue est bien ferme, la disposer par dessus le lemon curd sur les tartelettes. Former des piques à l'aide d'une fourchette. Enfourner les tartelettes pour une vingtaine de minutes, jusqu'à ce que la meringue soit dorée. Les sortir du four et les réserver au frais au moins 2 heures

     

    Recette de cuisine : Tartelettes au citron meringuées

     

    Recette de cuisine : Tartelettes au citron meringuées

    Yahoo!

    15 commentaires
  • Vertus médicinales des plantes sauvages : Gratteron

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Gratteron

     

    Tout comme la bardane, qui est l'autre "gratteron" de notre flore, le gratteron s'accroche avec ténacité, par ses tiges, ses feuilles et ses fruits, aux vêtements, des promeneurs et au pelage des animaux.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Gratteron


    Cette plante gracile, molle et légère, se sert de ses aiguillons crochus pour s'élever en s'agrippant aux arbustes voisins. Elle est annuelle, mais très envahissante, et se rencontre partout dans les haies et les buissons, qu'elle étoile pendant de longs mois de ses minuscules fleurs blanches.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Gratteron


    Les anciens déjà la nommaient "Apariné" celle qui agrippe, qui est devenu son nom d'espèce, ou philanthrope, parce qu'elle aime l'homme. Discoride explique dans ses textes comment les bergers utilisaient ses tiges liées en faisceau pour clarifier le lait.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Gratteron

     

    Ses fruits fournissent une sorte de café, et sa racine torréfiée peut remplacer la chicorée. On extrait de sa racine une jolie teinture rouge.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Gratteron

     

    Elle possède des propriétés diurétiques, elle est efficace dans les paresses circulatoires des vieillards. Son suc frais, ou en cataplasme de feuilles fraîches pilées, posé sur une blessure en cas d'urgence, peut arrêter une hémorragie.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Gratteron

     

    HABITAT


    - Europe, lisière des bois, haies, buissons, altitude moyenne.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Gratteron

     

    IDENTIFICATION


    - Hauteur : 0,20 à 1,50 mètre, annuelle

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Gratteron


    - Tige grêle, grimpante, accrochante, carrée, munie d'aiguillons sur les arêtes, renflée, velue aux noeuds, rameuse dès la   base

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Gratteron


    - Verticilles de 6 à 8 feuilles longues, linéaires à pointes raides, face supérieure et bord munis de poils crochus

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Gratteron


    - Fleurs blanches (mai-octobre), petites, en cymes pédonculées à l'aisselle des feuilles, corolle à 4 pétales, 2 carpelles   accolés poilus,

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Gratteron

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Gratteron


    - Fruit de 3 à 4 mm, poilu, tuberculeux, crochu

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Gratteron

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Gratteron


    - Racine grêle


    - Odeur faible

     

    PARTIES UTILISEES


    - Plante fraîche (mai-septembre) et séchée, jus frais, séchage rapide pour éviter le noircissement des fleurs, conserver au   sec

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Gratteron

     

    CONSTITUANTS


    - Glucosides,

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Gratteron

    PROPRIETES


    - Anti-inflammatoire, apéritif, cicatrisant, diurétique, sudorifique, vulnéraire

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Gratteron

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Gratteron

    Yahoo!

    17 commentaires
  • Le grand almanach de la France : La légende d'Europe.


    D'après la mythologie grecque, Europe était la fille du roi de Tyr (actuel Liban)
    Un jour, tandis qu'elle se promenait près de la plage de Sidon accompagnée de ses suivantes et qu'elle s'amusait à composer des bouquets, Zeus aperçut la jeune fille jouant avec ses compagnes et il en tomba immédiatement amoureux.

     

    Le grand almanach de la France : La légende d'Europe.

    Le grand almanach de la France : La légende d'Europe.

    Le grand almanach de la France : La légende d'Europe.

    Le grand almanach de la France : La légende d'Europe.

     

    Zeus ne pouvant se montrer aux yeux d'Europe sans risquer de la foudroyer tant sa puissance était colossale, et afin d'éviter la colère de sa terrible épouse Héra, il prit la forme d'un beau taureau blanc et se mêla à un troupeau de vaches.

     

    Le grand almanach de la France : La légende d'Europe.

    Le grand almanach de la France : La légende d'Europe.

    Le grand almanach de la France : La légende d'Europe.

    Le grand almanach de la France : La légende d'Europe.

     

    Sous cette apparence, il se mêla paisiblement aux jeux des jeunes filles, il se laissa même caresser par Europe, et s'étendit à ses pieds. Confiante, la jeune femme monta sur le dos du beau taureau, mais dès qu'elle fut installée, il se précipita vers le rivage proche. Accompagné par toute une cohorte de divinités marines, Zeus l'amena dans l'île de Crête. Ils eurent trois enfants. Mais bientôt, ne pouvant demeurer très longtemps aux côtés de la douce Europe, Zeus repartit. Europe fut épousée par le roi de Crête, Astérios.

     

    Le grand almanach de la France : La légende d'Europe.

    Le grand almanach de la France : La légende d'Europe.

    Le grand almanach de la France : La légende d'Europe.

     

    Pendant ce temps, son père continuait à chercher sa fille partout. Il décida d'envoyer ses trois fils, Cadmos, Phénix et Cilix, ainsi que sa femme à sa recherche. Il leur donna l'ordre de ne pas revenir sans Europe et il ne les revit jamais.

     

    Le grand almanach de la France : La légende d'Europe.

    Le grand almanach de la France : La légende d'Europe.

    Le grand almanach de la France : La légende d'Europe.

    Le grand almanach de la France : La légende d'Europe.

     

    Texte extrait du livre : Le grand Almanach de la France

     

    Le grand almanach de la France : La légende d'Europe.

     

    Yahoo!

    15 commentaires
  • " Armor ' poème de José-Maria de HEREDIA

     

    Armor

     

    Pour me conduire au Raz, j'avais pris à Trogor
    Un berger chevelu comme un ancien Évhage ;
    Et nous foulions, humant son arome sauvage,
    L'âpre terre kymrique où croît le genêt d'or.

    " Armor ' poème de José-Maria de HEREDIA

    Le couchant rougissait et nous marchions encor,
    Lorsque le souffle amer me fouetta le visage ;
    Et l'homme, par-delà le morne paysage
    Étendant un long bras, me dit : Senèz Ar-Mor !

    " Armor ' poème de José-Maria de HEREDIA

    Et je vis, me dressant sur la bruyère rose,
    L'Océan qui, splendide et monstrueux, arrose
    Du sel vert de ses eaux les caps de granit noir ;

    " Armor ' poème de José-Maria de HEREDIA

    Et mon coeur savoura, devant l'horizon vide
    Que reculait vers l'Ouest l'ombre immense du soir,
    L'ivresse de l'espace et du vent intrépide.

     

    " Armor ' poème de José-Maria de HEREDIA

    José-Maria de HEREDIA   (1842-1905)

    " Armor ' poème de José-Maria de HEREDIA

     

    " Armor ' poème de José-Maria de HEREDIA

     

     

    Yahoo!

    19 commentaires
  • Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

     

    Le long des déserts qui bordent les côtes méridionales du Pérou, se trouvent les vestiges d'anciens systèmes d'irrigation installés par les populations locales. Paul Kosok, spécialiste de l'Amérique latine précolombienne, les étudiait lorsque, dans la vallée du rio Nazca, il découvrit sur le sol le dessin d'un gigantesque oiseau mesurant plus de 30 mètres de longueur.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -


    On était en 1941 et il semblait que l'image avait été tracée pour être visible d'en haut. Kosok s'informa auprès de ses collègues de l'université de Lima et il apprit qu'il existait plusieurs figures géométriques de ce genre. Trois ans auparavavant, un scientifique péruvien avait publié un article à ce sujet : selon lui, ces dessins étaient des images culturelles appartenant à une civilisation précolombienne inconnue. Jusque-là; ces figures avaient été pratiquement ignorées, si l'on excepte quelques maigres notes laissées par des chroniqueurs espagnols vers 1600 et les observations esquissées par l'archéologue Julio Tello en 1926.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -


    Après une reconnaissance aérienne, qui lui permit de repérer de nombreux dessins, Kosok en vint à l'idée que ces dessins avaient un rapport avec d'anciens repères astronomiques. Il fit part de son interprétation à la mathématicienne et astronome allemande Maria Reiche, qui vivait à Lima. A la suite de quoi, Maria Reiche se consacra pendant quarante ans à l'étude des lignes de Nazca.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

     

    Ses travaux permirent, entre autres, de faire la lumière sur l'âge et les auteurs des dessins, et de proposer une hypothèse plausible quant à leur fonction. A plus d'un demi-siècle de là, sur la pampa Colorada -ou pampa de Jumana - le haut plateau qui domine la vallée du rio Nazca, on a repéré une trentaine de dessins sur une surface de 500 kilomètres carrés.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

     

    Certains figuratifs, représentent des hommes, des animaux, ou des plantes stylisées. Les plus connus sont des images d'oiseaux, un singe, une orque, une araignée. Mais il y a aussi des figures géométriques, en particulier des trapèzes et des rectangles longs de plusieurs kilomètres, apparemment dénués de signification.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

     

    La technique employée pour les réaliser est simple : leurs auteurs ont enlevé, par tri, les pierres brunâtres qui recouvrent la surface désertique de la pampa mettant ainsi au jour les pierres plus claires du dessous. Ce qui n'enlève rien ni à leur habileté ni à l'énergie qu'ils durent déployer pour tracer ces immenses figures. En effet, étant donné qu'il n'existe aucune preuve de l'utilisation d'animaux de trait, on peut penser que le travail a été entièrement exécuter à la main.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

     

    Au cours des années, les hypothèses les plus hasardeuses ont été avancées - y compris celle de visiteurs extraterrestres, à cause de la vague ressemblance entre les géoglyphes et les pistes d'aéroports, ou celle de très anciennes civilisations possédant des technologies très avancées.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

     

    Mais les dessins de Nazca ne doivent rien au mystère. Les lignes de la pampa de Jumana - dont on rencontre de nombreux exemples, plus au nord, le long des côtes péruviennes - ont leur origine dans ce que l'on a appelé la "civilisation de Nazca", une culture précolombienne qui développa entre le IIe siècle av.J.C. et le VIe siècle ap.J.C., comme le démontre la vaisselle retrouvée dans des endroits plus cléments de la région, où vivaient sans doute les auteurs des figures. On a d'ailleurs découvert d'autres fragments de vaisselle, à proximité également du rio Nazca, dont  certains avec des motifs presque identiques à certaines figures.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

     

    Le travail de Maria Reiche a confirmé que ces figures avaient un rôle dans l'établissement des périodes du calendrier, en permettant d'observer les solstices et la succession des saisons. Grâce au climat aride de la pampa de Jumana et à l'absence d'érosion sur le sol, les lignes de Nazca sont arrivés jusqu'à nous en parfait état.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

     

    Texte extrait du livre : Les plus beaux sites du patrimoine mondial de l'Unesco

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les lignes et les géoglyphes de Nazca et de la pampa de Jumana - Pérou -

    Yahoo!

    20 commentaires
  • Peinture de : Richard de Wolfe

     

    Richard de Wolfe vit en Ontario au Canada
    La région des Mille-Îles de l'Ontario au Canada est le décor parfait pour une enfance remplie d'aventures pour Richard De Wolfe, un artiste qui s’identifie encore fortement à la vie rurale. Les forêts, les champs, et bien sûr le majestueux fleuve Saint-Laurent, sont des merveilles de la nature qui prennent vie pour lui.

     

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

     

    L'art de Richard De Wolfe a été très populaire depuis son premier one-man show à l'âge de dix-huit ans. Ce spectacle a été à guichets fermés, lui fournissant des commissions pendant plusieurs mois après. Il a passé près de 25 années en tant qu'illustrateur, la production de peintures pour les sociétés nationales et internationales telles que General Motors, Pepsi-Cola et Sony.

     

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

     

    « Je crois que le travail d'illustrateur était la meilleure formation que je pourrais probablement avoir eu. La grande variété des sujets et des délais serrés m'a forcé à parfaire mes compétences et de devenir très compétent en tant que peintre. J'ai l'impression que beaucoup aujourd'hui des plus grands peintres vivants sont illustrateurs anciens, »  dit Richard. L’objet  est vaste et en constante évolution. Il a peint des paysages et de la faune en profondeur, mais aussi peint des natures mortes, des sujets agricoles et des scènes familiales, des bateaux, des chevaux et à peu près tout ce qui attire son attention et l'imagination.

     

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

     

    Quand on lui demande ce qu'il veut accomplir à travers son art, Richard dit : « la chose importante est d'aider les gens à voir ce que je vois et ressentir ce que je ressens à propos d'un sujet. Ce que vous peignez est beaucoup moins important que la façon dont vous peignez » .Le travail de Richard est disponible en éditions limitées ainsi que les originaux. Il a participé à de nombreuses expositions d'art prestigieux tels que Habitat faunique concurrence Timbre Canada, le Wye Marsh Festival, Canards Illimités et artistes canadiens et photographes dans la communication exposition annuelle. Son travail est présenté chaque année en Décembre, dans un one-man show.

     

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

     

    Avec son épouse Marie, Richard vit dans une ferme équestre près de Kingston, en Ontario, où il peut étudier et peindre des scènes des Mille-Îles et de la vie rurale ainsi que la faune, qui est tout autour de lui, à Kingston, en Ontario.

     

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Peinture de : Richard de Wolfe

     

    Peinture de : Richard de Wolfe

    Yahoo!

    18 commentaires
  • La pensée du jour :

     

    Qu'attendez-vous ?


    " Ouvre largement ta bouche, et je la remplirai." Psaumes 81.11


    Quelque chose de grand habite en vous ! En tant que croyant, vous êtes l'habitation du Saint-Esprit ! Toute la puissance et toute l'autorité du ciel et de la terre résident en vous. Votre bouche est-elle largement ouverte aujourd'hui ? Autrement dit, attendez-vous que Dieu vous remplisse et vous fasse prospérer au-delà de toute mesure ?

     

    La pensée du jour :

     

     Les pensées négatives, entre autres, bloquent l'action de Dieu dans vos vies. Si vous passez votre temps à vous dire : "Vu l'état de l'économie, je ne pense pas que je réaliserai mes objectifs de vente cette année" ; ou "Je ne pense pas décrocher un jour une promotion, je ne suis pas assez qualifié pour cela" ; ou encore : "Je ne crois pas que je serai guéri un jour", le problème est que votre bouche est à peine ouverte. Mais Jésus a déclaré : "Il vous sera fait selon votre foi." Il aurait aussi bien pu dire : "Si vous me présentez une tasse, je vous donnerai l'équivalent d'une tasse de bénédictions. Si vous me présentez un seau, je vous donnerai l'équivalent d'un seau."

     

    La pensée du jour :

     

     Jésus vous demande aujourd'hui pourquoi vous ne reculez pas vos limites. Pourquoi ne croyez-vous pas aux occasions surnaturelles ? Pourquoi n'allez-vous pas au travail chaque matin en espérant une promotion ? Attendez la faveur, attendez la paix, attendez la joie. Si vous vous attendez chaque jour à être béni au-delà de toute mesure, si vous ouvrez largement votre bouche, vous ne serez pas déçu. Il remplira votre coupe jusqu'à ras bord, afin que vous puissiez vivre la vie abondante qu'il tient en réserve pour vous.

     

    La pensée du jour :

     

    Une prière pour aujourd'hui

     Père, je viens devant toi aujourd'hui avec un cœur ouvert et humble, prêt à recevoir tout ce que tu veux me donner. Apprends-moi à mener une vie qui te soit agréable, afin que je sois un exemple de ton amour autour de moi. Au nom de Jésus. Amen.


    Joël Osteen

     

    La pensée du jour :

    Yahoo!

    15 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires