• Le rand almanach de la France : Le naufrage de la Méduse

     

    Construite pour le compte de l'Etat, la frégate "La Méduse" avait été lancée en 1880. Elle avait déjà effectué plusieurs missions aux Indes néerlandaises (aujourd'hui Indonésie) ainsi qu'aux Antilles.

     

    Le grand almanach de la France : Le naufrage de la Méduse

    Le grand almanach de la France : Le naufrage de la Méduse

    Le grand almanach de la France : Le naufrage de la Méduse


    Quand en 1816, les comptoirs du Sénégal sont rétrocédés par les Britanniques, la Méduse part de l'île d'Aix vers la mi-juin pour en prendre possession. Deux autres navires l'accompagnent. En plus de l'équipage, elle embarque des scientifiques, des fonctionnaires, des colons et de nombreux soldats. Le commandant, un noble royaliste qui n'a plus navigué depuis la chute de l'Ancien Régime, est imposé à l'équipage par Louis XVIII.
    La Méduse, plus rapide que les deux autres navires, se retrouve bientôt seule en têteMais, arrivée au large des côtes mauritaniennes, le commandant se trompe dans la position du navire. Le banc d'Arguin est une zone de hauts fonds, et le 2 juillet, La Méduse s'y échoue dans quatre à cinq mètres d'eau, avec 395 personnes à son bord.

     

    Le rand almanach de la France : Le naufrage de la Méduse

    Le rand almanach de la France : Le naufrage de la Méduse

    Le grand almanach de la France : Le naufrage de la Méduse

     

    Dans l'impossibilité de renflouer le navire, les canots de sauvetage sont mis à la mer, mais ils sont insuffisants pour évacuer tous les passagers.
    L'équipage construit alors un radeau de fortune sur lequel s'entassent 152 marins et soldats.

     

    Le grand almanach de la France : Le naufrage de la Méduse

    Le rand almanach de la France : Le naufrage de la Méduse

    Le rand almanach de la France : Le naufrage de la Méduse

    Le rand almanach de la France : Le naufrage de la Méduse

    Le grand almanach de la France : Le naufrage de la Méduse

    Le grand almanach de la France : Le naufrage de la Méduse

    Le grand almanach de la France : Le naufrage de la Méduse

     

    Alors que les canots parviennent à atteindre la côte , le radeau va dériver pendant douze jours. Lorsqu'il sera retrouvé, il n'y aura que 15 survivants dont 5 mourront avant d'arriver à Saint-Louis du Sénégal.


    Ce drame sera immortalisé par Géricault avec son célèbre tableau "Le radeau de la Méduse" peint en 1819

     

    Le rand almanach de la France : Le naufrage de la Méduse

    Le rand almanach de la France : Le naufrage de la Méduse

    Le rand almanach de la France : Le naufrage de la Méduse

    Le rand almanach de la France : Le naufrage de la Méduse

     

    Texte extrait du livre : Le grand almanach de la France

     

    Le rand almanach de la France : Le naufrage de la Méduse

    Yahoo!

    16 commentaires
  • " La montagne est penchée " poème de Vette de Fonclare

     

    La montagne est penchée


    La montagne s’incline au-dessus du val bleu
    Où dorment trois chalets. Et sur la longue pente
    Fleurissent des bouquets de plantes odorantes
    Dont le parfum subtil s’élève jusqu’aux cieux.

    " La montagne est penchée " poème de Vette de Fonclare

    La montagne s’incline au-dessus des maisons
    Qui soufflent des fumées montant vers les nuages :
    Toutes droites et drues, griffant le paysage
    De leur ligne légère ; et leur effloraison

    " La montagne est penchée " poème de Vette de Fonclare

    Rayure de trois traits le bleu lilas du ciel.
    La montagne est penchée sur la verte vallée
    Où flottent doucement des brumes spiralées
    Exhalées par l’Ubaye rayé d’or et de miel.

    " La montagne est penchée " poème de Vette de Fonclare

    La montagne est penchée, peinte par le beau temps
    D’herbe fraîche et de fleurs aux couleurs printanières.
    Y dévale a giorno l’éclatante lumière
    Pas encor polluée du tout nouveau printemps.

    " La montagne est penchée " poème de Vette de Fonclare

    Vette de Fonclare

     

    " La montagne est penchée " poème de Vette de Fonclare

     

    " La montagne est penchée " poème de Vette de Fonclare

    Yahoo!

    19 commentaires
  • Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

     

    Richard Leakey a survolé pour la première fois la rive orientale du lac Turkana en 1967. Du ciel, il a vu un enchevêtrement de strates de grès noirâtres, plus semblables aux terrils d'une mine de charbon qu'à une formation naturelle, et il s'est demandé ce qu'avait pu être le passé de cet endroit.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

     

    Plusieurs mois plus tard, chargé de la direction du Musée national du Kenya, le jeune chercheur -fils du plus célèbre couple de "chasseurs d'hominidés" du monde -

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

     

    commença à explorer le site de Koobi Fora, où il découvrit les plus riches gisements de fossiles du continent africain, en particulier pour la période comprise entre il y a 1 à 3 millions d'années.
    Il découvrit d'abord un fragment de crâne vieux de 2 millions d'années, qui fut catalogué sous la rubrique "Homo habilis", puis, en l'espace d'une décennie, il exhuma plus de 160 hominidés fossiles avec leurs outils de pierre, plus de 4 000 échantillons de mammifères et de poissons, de tortues géantes, de crocodiles pouvant atteindre 15 mètres, d'éléphants préhistoriques, d'ancêtres des équidés, des félins et des antilopes, des babouins géants et des cochons gros comme des rhinocéros.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -


    Mais l'importance du lac Turkana, baptisé lac Rodolphe par les premiers Européens qui le virent en 1888, ne réside pas seulement dans l'extraordinaire collection de fossiles découverts à Koobi Fora.
    Situé dans une zone semi-désertique, c'est le plus salin des lacs africains et le plus septentrional de ceux qui occupent la grande vallée du Rift. Le site inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco en 1997 comprend le parc national de Sibiloi - avec le mont Sibiloi, dont les pentes abritent une forêt pétrifiée datant d'il y a 7 millions d'années - et le parc national de Central Island, un gros îlot volcanique.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

     

    L'adjonction du parc national de South Island en 2001 a porté la superficie globale de l'espace protégé à plus de 160 000 hectares. L'aridité de la région se reflète dans une végétation modeste, dominée par des herbes de la savane et les acacias.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

     

    Toutefois, le lac Turkana constitue un laboratoire exceptionnel pour l'étude des communautés animales qui vivent sur ses rives.
    Parmi les mammifères, on rencontre des zèbres de Burchell et de Grévy, des gazelles de Grant, des oryx, des antilopes comme le buble, le damalisque, ou topi et le petit koudou, des prédateurs comme le lion et le guépard.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -


    Mais le lac est aussi une étape essentielle pour les oiseaux migrateurs, dont on a recensé plus de 350 espèces, notamment une colonie de becs-en-ciseaux d'Afrique qui nidifie sur Central Island,

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

     

    mais aussi des flamants, des rossignols, des bergeronnettes et des bécasseaux minute.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

     

    Et surtout, il abrite la plus grande communauté vivante de crocodiles du Nil, forte de 12 000 individus.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

     

    Toutefois,l'avenir de ce qui était autrefois l'un des principaux tributaires du Nil Blanc est incertain : ce n'est plus aujourd'hui qu'un lac intérieur privé d'émissaire. Moins à cause des activités humaines, limitées à la subsistance de petits groupes de pasteurs nomades Turkana, Gabbra et Rendille, qu'à cause du réchauffement planétaire en cours, encore aggravé par la désastreuse sécheresse qui a frappé l'Afrique orientale au cours des dernières années.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

     

    Texte extrait du livre : Les plus beaux sites du patrimoine mondial de l'Unesco

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les parcs nationaux du lac Turkana - Kenya -

    Yahoo!

    14 commentaires
  • Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

     

    " Etant enfant, j'aimais dessiner, faire des esquisses.
    Plus tard, grâce à mon métier, à mon amour pour le fer et à ce fort besoin de création conjugués, j'exécutais des sculptures qui ont été primées en diverses occasions.

     

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

     

    Le dessin toujours présent dans ma vie, m'amena en 2003 à me lancer dans la peinture.
    Partie intégrante de ma vie; je peins, expose dès qu'une opportunité se présente, en tout lieu permettant le partage de ma passion.

     

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

     

    "La liberté si chère à mes yeux n'aurait pu être montrée qu’à travers mes peintures.
    L’authenticité, et mes rêveries m’emmène vers un monde, ou je l’espère, chacun trouvera son plaisir.

     

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

     

    Si un seul regard s’illumine, j’aurais réalisé mon souhait, apporter de la magie dans un monde qui en a bien besoin."
    Olivier PHILIPPE

     

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

    Peinture de : Olivier Philippe

     

    Peinture de : Olivier Philippe

    Yahoo!

    15 commentaires
  • La pensée du jour :

     

     

    À quoi mesurez-vous votre succès ?

     

    “Si vous vous aimez les uns les autres, alors tous sauront que vous êtes mes disciples.” Jean 13.35

     


    Un jour que je me promenais, seul avec Dieu, sur de magnifiques chemins de montagne, j'ai senti que Dieu était en train de m'interpeller par une question qui se répétait dans mon esprit : “Éric, à quoi mesures-tu le succès de ce que tu fais pour moi ?” Je me suis empressé de répondre : “C'est simple, pour moi le succès se mesure au nombre de personnes qui tournent leurs cœurs vers toi, Seigneur. Si des millions de personnes viennent à toi, alors mon projet est un succès.”

    Le nombre de personnes touchées n'est-il pas le critère numéro un par lequel nous mesurons le succès de notre service pour Dieu ? Mais ce jour-là, j'ai compris que le critère divin est bien différent.

    Il y a trois personnes en la personne de Dieu : le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Trois, est-ce un grand nombre ? Non, c'est un petit nombre, même si Dieu est infiniment grand ! Le critère du succès des trois personnes divines, c'est la relation entre elles.

     

    La pensée du jour :

     

    Et lorsque Dieu a créé l'être humain, il a créé une seule personne, Adam. Une personne, c'est un petit nombre. Le but de Dieu était d'être en relation avec lui ! Le critère de succès, c'était la relation entre Dieu et Adam.

    Puis, lorsque Dieu a créé la femme à partir de la côte d'Adam, il en a créé une seule. C'était un petit nombre et ce qui comptait pour lui c'était la relation entre Dieu et la femme, et entre l'homme et la femme.

     

    La pensée du jour :

     

    Lors de ma promenade dans ces montagnes voici que que j'ai entendu de la part de Dieu : “Tu vois Éric, les millions de vies touchées par Internet avec l'Évangile, ce n'est pas ce qui compte le plus pour moi. Évidemment, mon désir est que le monde connaisse mon Fils et soit sauvé. Mais par-dessus tout, ce sont les relations qui revêtent une grande importance à mes yeux : est-ce que ces gens entrent en relation avec moi ? Mais également, est-ce que toi, Éric, tu développes des relations tout en menant tes projets ?”

    J'étais stupéfait. J'avais accompli selon moi de “grandes” choses et aidé un “grand” nombre de personnes au travers des sites Internet que j'avais initiés, mais bien souvent, et je devais le reconnaître, je l'avais fait en endommageant des relations et blessant des personnes. Cela avait eu comme conséquence d'attrister le Saint Esprit.

    À genoux dans la forêt, je pleurai en demandant pardon à Dieu pour mes erreurs et la dureté de mon cœur. Selon mes critères, j'avais du succès mais selon ceux de Dieu, j'étais passé à côté de quelque chose de bien plus important.

     

    La pensée du jour :

     

    Une action pour aujourd'hui

    Voulez-vous demander à Dieu de vous donner son cœur ? Faites de grandes choses, accomplissez des exploits pour lui, annoncez la Bonne Nouvelle à toute la création, faites de toutes les nations des disciples, mais n'oubliez pas de vivre dans l'amour. Si vous vivez dans l'amour, ce que Dieu a semé dans votre vie produira des fruits qui dépasseront votre entendement.


    Eric Célérier

     

    La pensée du jour :

    Yahoo!

    11 commentaires
  • Recette de cuisine : Pêches Melba

     


    Ingrédients

    3 pêches (pas trop mûres)
    6 boules de glace vanille

    Pour la décoration :
    crème fouettée
    amandes roties

    Pour le sirop :
    1 tasse de sucre
    2 tasses d'eau
    1 tasse de jus de citron

    Pour le coulis de framboises :
    2 tasses de framboises
    2 c. à soupe de jus de citron
    1 tasse de sucre

     

    Recette de cuisine : Pêches Melba

    Préparation


    ÉTAPE 1
    Pochez d’abord les pêches dans l’eau pendant au plus 2 min. Pelez les fruits, dénoyautez-les et plongez-les dans l’eau glacée pour arrêter la cuisson.


    ÉTAPE 2
    Pour réaliser le sirop, amenez à ébullition le sucre, l'eau, le jus de citron (ou le zeste d’un citron et une gousse de vanille). Laissez reposer hors du feu pendant 10 min. Plongez-y les pêches et laissez refroidir.


    ÉTAPE 3
    Transformez au mélangeur tous les ingrédients en coulis de framboises.


    ÉTAPE 4
    Pour assembler, mettez une moitié de pêche dans chaque assiette (ou dans une coupe transparente), placez-y une boule de crème glacée (attention, toutes les glaces à la vanille ne sont pas équivalentes. Optez pour une glace de qualité supérieure) et recouvrez de coulis de framboises.


    ÉTAPE 5
    Garnissez d’un peu de crème fouettée, de quelques amandes rôties (et pourquoi pas d’une gaufrette ou d’une tuile).

     

    Recette de cuisine : Pêches Melba

     

     

    Yahoo!

    12 commentaires
  • Vertus médicinales des plantes sauvages : Houblon

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Houblon

     

    Le houblon sauvage, c'est le bois du diable, qui grimpe aux arbres comme 100 démons, toujours en sens inverse des aiguilles d'une montre. Il aime les sols humides et ombragés, le voisinage des aulnes. Sa racine vivace émet chaque année une nouvelle tige qui, en se cramponnant à ses supports, se hisse jusqu'à 5 ou 6 mètres, puis se flétrit à la fin de l'été.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Houblon


    Les feuilles du houblon, rudes au toucher, ressemblent beaucoup à celles de la vigne, mais leur pétiole est plus fin, leur base moins échancrée, et elles sont dépourvues de vrilles.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Houblon

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Houblon


    Seules les inflorescences femelles de cette plante dioïque, les cônes, sont utilisés en médecine ainsi que la poussière dorée et résineuse qui les recouvre, le lupulin.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Houblon


    Le houblon a été introduit dans nos régions au XIIIe siècle, et ce sont les recherches des moines qui ont conduit à son utilisation dans la fabrication de la bière.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Houblon

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Houblon


    Le lupulin est un puissant sédatif.
    Un conseil pour les insommiaques, utiliser un oreiller bourré de cônes.
    Dans certaines régions, les jeunes pousses de houblon paraissent au printemps sur les tables accommodées comme des asperges.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Houblon

     

    HABITAT

     

    - Europe, haies, forêts, jusqu'à 1 500 mètres. En culture pour la brasserie

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Houblon

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Houblon

     

    IDENTIFICATION

     

    - Hauteur : 5 à 7 mètres. Vivace

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Houblon

     

    - Tige à volubile senestre, anguleuse, couverte d'aspérités rudes

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Houblon

     

    - Feuilles vert pâle, opposées, pétiolées, stipulées, découpées en 3 à 5 lobes, rêches, nervures palmées, bords dentées

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Houblon

     

    - Fleurs vert-jaune (juin-septembre), dioïques,

    les mâles : 5 pièces, 5 étamines, en grappe à l'aisselle des feuilles

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Houblon

     

    les femelles : nombreuses, bractées foliacées, imbriquées, entourant chacune 2 pistils, et formant des cônes pendants recouverts d'une poussière jaune doré résineuse : le lupulin

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Houblon

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Houblon

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Houblon


    - Odeur forte, aromatique

    - Saveur amère


    PARTIES UTILISEES

     

    - cônes, lupulin (septembre-octobre) ne pas conserver trop longtemps.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Houblon

     

    CONSTITUANTS

     

    - Alcaloïde, lupuline, oestrogènes

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Houblon

     

    PROPRIETES

     

    - Antalgique, antiseptique, antispasmodique, apéritif, digestif, sédatif

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Houblon

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Houblon

    Yahoo!

    14 commentaires
  • Le grand almanach de la France : Les clochers à bulbe

     

    Le clocher à bulbe est galbé suivant une courbe alternativement concave et convexe, les parties convexes formant des renflements surplombant les parties concaves.

     

    Le grand almanach de la France : Les clochers à bulbe


    On l'appelle aussi oignon ou rave. C'est une architecture baroque qu'on retrouve en Bavière et en Autriche, ainsi que dans les pays slaves.
    Les clochers à bulbe savoyards proviennent de cette influence, les premiers clochers à bulbes apparaissent au début du XVIIe siècle, quand les paroisses s'engagent dans la reconstruction de leur église, après le Concile de Trente.

     

    Le grand almanach de la France : Les clochers à bulbe

    Le grand almanach de la France : Les clochers à bulbe

    Le grand almanach de la France : Les clochers à bulbe

    Le grand almanach de la France : Les clochers à bulbe

    Le grand almanach de la France : Les clochers à bulbe

    Le grand almanach de la France : Les clochers à bulbe

    Le grand almanach de la France : Les clochers à bulbe


    On retrouve ce type de clocher dans la vallée du Giffre, le Beaufortain, le Faucigny, le Chablais et le val d'Arly. Deux autres régions françaises comptent un grand nombre de ces clochers à bulbes, à savoir l'Alsace et la Lorraine.

     

    Le grand almanach de la France : Les clochers à bulbe

    Le grand almanach de la France : Les clochers à bulbe

    Le grand almanach de la France : Les clochers à bulbe

    Le grand almanach de la France : Les clochers à bulbe

    Le grand almanach de la France : Les clochers à bulbe

    Le grand almanach de la France : Les clochers à bulbe


    Pour résister à la neige, les bulbes ont été étirés, surmontés de flèches, les styles sont différents d'une vallée à une autre.

     

    Le grand almanach de la France : Les clochers à bulbe

    Le grand almanach de la France : Les clochers à bulbe

    Le grand almanach de la France : Les clochers à bulbe

    Le grand almanach de la France : Les clochers à bulbe

     

    Mais, avant tout, les clochers à bulbe sont caractéristiques de l'architecture religieuse russe.

     

    Le grand almanach de la France : Les clochers à bulbe

     

    Texte extrait du livre : Le grand almanach de la France.

     

    Le grand almanach de la France : Les clochers à bulbe

    Yahoo!

    11 commentaires
  • " Bleus d'été " poème de Vette de Fonclare

     

    Bleus d'été

     

    Au fond de mon jardin, le bleu des plumbagos
    Explose cet été en un fouillis sauvage.
    Un autre bleu bien net sous le ciel sans nuages ?
    C’est au loin, lumineux, l’horizon indigo…

    " Bleus d'été " poème de Vette de Fonclare

    Se mélangeant à l’eau dont les flots en partance
    S’en vont rejoindre au Sud des rivages de miel,
    Tous les tons de l’azur et l’azur clair du ciel
    Embaument le Midi de subtiles fragrances

    " Bleus d'été " poème de Vette de Fonclare

    Car le bleu a l’odeur de la chaude saison :
    Le bleu dur de la mer qui vibre et qui sent fort
    Quand l’été est brûlant, l’haleine de ses ports…
    Le jardin azurin, le soir ; l’exhalaison

    " Bleus d'été " poème de Vette de Fonclare

    Bleutée et faisandée de ses fleurs échauffées
    Par la lumière crue d’un soleil délirant ;
    Le ciel vertigineux dont le bleu odorant
    Voltige jusqu’au sol sur la lande assoiffée.

    " Bleus d'été " poème de Vette de Fonclare

    Bleu profond de la mer, du ciel clair et des fleurs…
    L’été méridional génère en permanence
    Tous les bleus potentiels des terres de Provence
    Cernées par la lumière et l’énorme chaleur.

    " Bleus d'été " poème de Vette de Fonclare

    Vette de Fonclare

     

    " Bleus d'été " poème de Vette de Fonclare

     

    " Bleus d'été " poème de Vette de Fonclare

    Yahoo!

    18 commentaires
  • Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

     

    Désormais célèbre parce que c'est le tronçon décisif du redoutable Paris-Dakar, le désert du Ténéré s'est également retrouvé sous les feux de l'actualité de l'Afrique saharienne au début des années 1990 pour des raisons politiques. La rébellion des Touareg, autrefois les seigneurs incontestés du Sahara, a menacé la stabilité du Niger et du Mali, notamment en coupant les voies de communication déjà rares entre le nord et le sud du grand désert africain.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -


    En février 1992, l'enlèvement de six responsables de la réserve naturelle de l'Aïr et du Ténéré incita le Niger a demander l'inscription de la région sur la Liste du Patrimoine mondial en péril. La prise d'otage s'acheva sans victimes, et le 20 avril 1995, les parties en présence signèrent un accord qui permit au WWF d'envoyer une équipe dans la réserve.
    Par bonheur, le fragile environnement local a été moins altéré qu'on ne l'avait craint, même si certaines espèces, comme l'autruche, continuent à être gravement menacées par le braconnage.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -


    Avec une superficie de 7,7 millions d'hectares, la réserve naturelle de l'Aïr et du Ténéré, de forme plus ou moins rectangulaire, est le plus grand espace protégé du continent. Les montagnes de l'Aïr, un ensemble de neufs massifs de roches ignées, occupent de 35 à 40% de sa superficie, laissant le reste au désert du Ténéré, l'une des plus vastes "mers de sable" du Sahara, qui s'étend sur une plate-forme de roches métamorphiques du cambrien soumise à une érosion continuelle et intense. Le Ténéré est caractirisé par ses ergs, de vastes champs de dunes de sable dont la hauteur, quand elles trouvent appui sur des affleurements rocheux, peut atteindre presque 300 mètres.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -


    Largement décrite dans la littérature scientifique, la végétation comprend plus de 350 espèces, répandues surtout dans le milieu sahélien de l'Aïr.
    On rencontre essentiellement des "balmites aegyptiaca", qui contiennent un stéroïde utilisé pour soigner la bilharziose, des "salvadora persica", un arbuste vert utilisé au Sahel pour l'hygiène dentaire, des "Ziziphus mauritania", des "Acacia laeta" et des "Acacia albida".

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -


    Dans le Ténéré, en rencontre en revanche "l'Accia torilis raddiana" et l'Acaci ehrenbergina".

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -


    Les variétés sauvages de certaines espèces comestibles, comme l'olivier, le mil et le sorgho, sont particulèrement importantes, elles ont récemment été l'objet de recherches génétiques réalisées par l'International Board for Plant Genetic Ressources.
    En dépit de l'aridité du climat, caractérisé par une température moyenne annuelle de 28°C et par des précipitations rares ou inexistantes, on signale dans la région 165 espèces d'oiseaux, 18 reptiles et 40 mammifères, dont beaucoup sont menacés d'extinction.
    Parmi ces derniers, on recense 12 000 gazelles dorsas, 170 gazelles dama et 3 500 mouflons à manchettes, ou waddam. Même l'addax, l'antilope considérée par les Touareg comme la "reine du désert", ne cesse de décliner parce qu'on la chasse inconsidérément : on estime qu'il en reste à peine une quinzaine.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -


    Les conditions climatiques de l'Aïr et du Ténéré ne sont guère favorables à l'implantation humaine, la population des villages d'Iférouane et de Tin Telloust, au coeur du complexe montagneux, ne dépasse pas 2 500 personnes, auxquelles il faut ajouter entre 1 500 à 4 500 Touareg nomades.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

     

    Pourtant cette région a fourni des traces d'occupation remontant à 30 000 ans, à cette époque, grâce aux bouleversements glaciaires, le Sahara pouvait supporter les activité pastorales de ses habitants, des populations très anciennes qui ont représenté leur univers, tellement différent du désert actuel, dans les innombrables peintures rupestres qui parsèment la région.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

     

    Texte extrait du livre : Les plus beaux sites du patrimoine mondial de l'Unesco

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco : Les réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré - Niger -

    Yahoo!

    10 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires