•  

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

     

    Chenillé-Champteussé est une commune nouvelle française, située dans le département de Maine-et-Loire en région Pays de la Loire, créée le 1er janvier 2016

     

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )



    Riche d’un patrimoine bâti mis en valeur, la commune de CHENILLE-CHAMPTEUSSE a su préserver la qualité de ses ambiances à travers ses deux villages historiques de Chenillé-Changé et de Champteussé sur Baconne, remplis d’un charme pittoresque, où la pierre alliée au végétal vous entraîne dans des lieux bucoliques.

     

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )



    Chenillé-Changé, avec la rivière la Mayenne qui baigne le village niché au creux du coteau, fut récompensée à de nombreuses reprises pour son fleurissement : Village Fleuri 4 fleurs et la mise en valeur de son patrimoine.

     

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )



    Champteussé sur Baconne traversée par le ruisseau la Baconne, avec ses vieilles bâtisses et son dédale de ruelles qui sillonne le cœur du village a valu au bourg d’être inscrit en site classé en 1976.
    Au gré des sentiers pédestres qui relient nos deux villages de charme, vous découvrirez la campagne environnante avec sa faune et sa flore.

     

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )



                Au coeur de Chenillé-Changé, labellisé Village de Charme, et en bord de Mayenne, découvrez l'unique moulin à eau produisant encore de l'électricité.
             Unique dans la région, ce monument possède toujours sa roue à aube de 7 mètres de diamètre, sa turbine hydraulique, ses 145 poulies, ses 470 courroies et ses différentes machines de fabrication.

     

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

     

    Chenillé-Champteusé  (Maine et Loire )

     

    Yahoo!

    16 commentaires
  • Peintures animalières de :

     

    Originaire d’Auvergne, Marie-Joëlle s’installe en bordure de la forêt de Fontainebleau en 1990 et découvre l’Art Animalier. En 2004, Christian Germak décrit son travail dans « Art Gazette Internationale » :

     

    Peintures animalières de :

     

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

     


    « Marie-Joëlle Cédat est peintre, c’est une portraitiste et une portraitiste de talent …
    Mais dire de Marie-Joëlle Cédat qu’elle est peintre, et même portraitiste d’animaux, est trop peu, trop restreint, au-dessous de la réalité devant son talent d’observatrice et d’interprétation picturale. Elle ne peint pas uniquement ce qu’elle voit, elle peint ce que pense son sujet. Ses portraits sont autant de messages de l’animal vers l’homme.

     

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat



    Un art à part, qui tient aussi de la psychologie et du savoir artistique. »
    Après des années de recherche sur le pastel, Marie-Joëlle Cédat a ressenti l’irrésistible  besoin d’élargir sa production artistique.
    Elle a satisfait son envie de revenir vers la technique de ses débuts, la peinture à l’huile, puis le passage à l’acrylique s’est récemment imposé à elle.

     

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat



    Le résultat est surprenant ! On est saisi par la puissance qui émane de chaque œuvre, le mouvement et la vie qui se dégagent des sujets traités : la méfiance dans l’œil de ce chevreuil, la majesté dans le regard de ce cerf couché ou la force de ces deux autres luttant pour le brame.

     

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat



    Aujourd’hui Marie-Joëlle Cédat fait partie des artistes animaliers français les plus présents, ses tableaux sont exposés régulièrement dans plusieurs galeries animalières en France et à l’étranger. Elle a récemment ouvert un deuxième atelier situé au cœur de la Sologne.

     

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

     

    Peintures animalières de : Marie-Joëlle Cédat

    Yahoo!

    16 commentaires
  •  

    29 décembre 1743 : décès de

     

    Hyacinthe Rigaud, né à Perpignan le 18 juillet 1659 et mort à Paris le 29 décembre 1743, est un peintre français, connu comme portraitiste de la cour de France du temps de Louis XIV et de Louis XV. Son nom de naissance est Jacinto Francisco Honorat Matias

     

    29 décembre 1743 : décès de Hyacinthe Rigaud



     Son père était un tailleur de vêtements, mais on compte de nombreux artistes dans sa famille. En 1669, son père meurt et Hyacinthe est placé en apprentissage à Carcassonne chez le doreur Pierre Chypolt, puis chez le peintre Paul Pezet à Montpellier, ce dernier possède de nombreuses œuvres de peintres flamands (Rubens, Van Dyck). Il s’entraîna alors à copier Van Dyck. En 1675, il s'installe à Lyon et se lie d'amitié avec Pierre Drevet.

     

    29 décembre 1743 : décès de Hyacinthe Rigaud



    Il part pour Paris en 1681 et remporte le premier prix de peinture donné par l'Académie royale dont le thème était Caïn bâtissant la ville d’Énoc, il se fait remarquer par Charles Le Brun qui dirige alors l'Académie. Au lieu de partir pour Rome, ce qui était alors habituel pour ceux ayant obtenu un prix, Le Brun lui conseille alors de se perfectionner dans le portrait

     

    29 décembre 1743 : décès de Hyacinthe Rigaud



    Il retourne à Perpignan en 1695, où il fera quelques portraits de sa mère.

     

    29 décembre 1743 : décès de Hyacinthe Rigaud

    29 décembre 1743 : décès de Hyacinthe Rigaud

     

    Il entre à l'Académie royale en 1700 et y devient professeur en 1702, il deviendra également directeur en 1733. En 1701, il réalise son œuvre la plus connue, le portrait de Louis XIV.

     

    29 décembre 1743 : décès de Hyacinthe Rigaud

     

    Il réalise aussi de nombreux portraits de familles royales.

     

    29 décembre 1743 : décès de Hyacinthe Rigaud

    29 décembre 1743 : décès de Hyacinthe Rigaud

    29 décembre 1743 : décès de Hyacinthe Rigaud

    29 décembre 1743 : décès de Hyacinthe Rigaud

    29 décembre 1743 : décès de Hyacinthe Rigaud

    29 décembre 1743 : décès de Hyacinthe Rigaud

    29 décembre 1743 : décès de Hyacinthe Rigaud

    29 décembre 1743 : décès de Hyacinthe Rigaud

    29 décembre 1743 : décès de Hyacinthe Rigaud

    29 décembre 1743 : décès de Hyacinthe Rigaud

    29 décembre 1743 : décès de Hyacinthe Rigaud

    29 décembre 1743 : décès de Hyacinthe Rigaud



    Il se marie en 1703 à la fille d'un procureur, mais le contrat est rompu après quelques mois. Il se remarie en 1710 à la veuve d'un huissier.

     

    29 décembre 1743 : décès de Hyacinthe Rigaud

     

    Cette dernière meurt en 1743 et Hyacinthe quelques mois plus tard.

     

    29 décembre 1743 : décès de Hyacinthe Rigaud

     

    29 décembre 1743 : décès de Hyacinthe Rigaud

     

    Yahoo!

    10 commentaires
  •  

      Ingrédients

    Pour les 3 gâteaux:

    100g de beurre
    300g de chocolat pâtissier
    1 verre de lait
    6 oeuf
    150 g de sucre
    180 g de farine
    2 sachets de levure chimique

    Pour la crème de mascarpone:

    500 g de mascarpone
    180 de sucre glace
    240 ml de crème fraîche 30 % MG

     



    Préparation



     Pour les gâteaux, faire fondre le chocolat et le beurre. Ajouter ce mélange à tous les autres ingrédients. Mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène.
    Partager en 3 pour pouvoir réaliser les 3 gâteaux. Cuire chaque gâteau 25 minutes à 180 .

    Pour la crème au mascarpone,  mettre la mascarpone et le sucre glace dans un bol. Battre avec un fouet électrique jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse. Ajouter la crème fraîche  et battre afin d'obtenir la bonne consistance. Laisser reposer au frais avant de l'utiliser.

    Pour monter le layer cake, vous devez couper le dessus de chacun de vos gâteaux à l'aide du couteau à génoise pour que ceux-ci soient droits. Ensuite vous alternez gâteau et couche (plus ou moins épaisse selon vos envies) de crème. Puis vous étalez le reste de crème sur la totalité du gâteau. Enfin vous pouvez décorer votre gâteau comme bon vous semble. Ici j'ai utilisé du sapin , des pommes de pin et des petits boules rouges

     

     

    Yahoo!

    13 commentaires
  • Fleurs cultivées : HOYA

    Fleurs cultivées : HOYA

     

     Le hoya du latin Hoya appartient à la famille des Asclépiadacées. Il est originaire d’Extrême-Orient et d’Australie tropicale. Le plus souvent appelé par son nom latin Hoya, on le nomme aussi fleurs de porcelaine ou fleurs de cire.

     

    Fleurs cultivées : HOYA

    Fleurs cultivées : HOYA

    Fleurs cultivées : HOYA

    Fleurs cultivées : HOYA

    Fleurs cultivées : HOYA



    Le hoya est une plante principalement grimpante ou rampante au feuillage persistant, qui peut atteindre 3 m de long.

     

    Fleurs cultivées : HOYA

    Fleurs cultivées : HOYA

    Fleurs cultivées : HOYA

    Fleurs cultivées : HOYA

    Fleurs cultivées : HOYA



    Ses feuilles, au vert plus ou moins foncé, sont unies ou panachées selon les espèces. Elles sont souvent épaisses, vernies, de formes ovales, allongées ou en cœur.

     

    Fleurs cultivées : HOYA

    Fleurs cultivées : HOYA

    Fleurs cultivées : HOYA

    Fleurs cultivées : HOYA

    Fleurs cultivées : HOYA

    Fleurs cultivées : HOYA



     Le hoya fleurit en ombelles de fleurs (de 5 à 30) à l’aspect cireux qui se dressent sur un solide pédoncule. Chaque fleur, portée par un pédicelle, est composée de 5 pétales. Souvent étoilée et plate, elle peut être aussi courbée ou pliée vers l’arrière, ou encore en forme de coupe ou d’urne. La floraison est capricieuse : elle a lieu le plus souvent en été, mais n’est pas fixe et dure pour plusieurs espèces quasiment toute l’année.

     

    Fleurs cultivées : HOYA

    Fleurs cultivées : HOYA

    Fleurs cultivées : HOYA

    Fleurs cultivées : HOYA

    Fleurs cultivées : HOYA

    Fleurs cultivées : HOYA

    Fleurs cultivées : HOYA



    Certaines fleurs dégagent un parfum soutenu et sécrètent un nectar sucré et transparent qui attire les insectes pollinisateurs, notamment la nuit lorsqu’elles sentent le plus.

     

    Fleurs cultivées : HOYA

    Fleurs cultivées : HOYA

     

    Fleurs cultivées : HOYA

    Yahoo!

    17 commentaires
  • La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

     

    La bambouseraie en Cévennes (connue aussi sous le nom bambouseraie d'Anduze ou bambouseraie de Prafrance) est un jardin exotique situé à Générargues dans le Gard.

     

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )



    La Bambouseraie de Prafrance fut créée en 1856 par Eugène Mazel, un cévenol passionné de botanique. Jeune orphelin, il est confié à son oncle maternel, un riche armateur marseillais. À la mort de celui-ci, il hérite d'une fortune qu'il met au service de sa passion pour l'horticulture et les sciences naturelles.

     

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

     

    En 1855, il débute l'aménagement du domaine de Prafrance à Générargues et construit les canaux d'irrigation essentiels à la croissance des végétaux. En 1856, il réalise ses premières plantations de bambous Phyllostachys Mitis,

     

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

     

    Phyllostachys viridiglaucescens

     

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

     

    et Phyllostachys edulis,

     

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

     

    et essaie d'acclimater des espèces exotiques en provenance du Japon, d'Amérique du Nord et de la région himalayenne.

    En 1890, Mazel subit des revers de fortune entraînant sa faillite. Ses biens sont hypothéqués et, séparé de son œuvre, il meurt à Marseille. En 1902, Gaston Nègre achète la Bambouseraie et poursuit l'œuvre de Mazel. En 1945, son fils Maurice Nègre, ingénieur agronome, prend la relève de son père et avant-gardiste, ouvre le parc au public moyennant un droit d'entrée. Le parc fut très gravement endommagé par les inondations du Gardon, en 1958. À la mort de Maurice Nègre, en 1960, c’est son épouse Janine, qui continua l'œuvre de son mari. En 1977, sa fille Muriel et son mari (ingénieur agronome) prirent en main la gestion du domaine et le développement du parc.

    Depuis 2004, c’est Muriel Nègre qui préside à la destinée de la bambouseraie qui devient Jardin remarquable en 2005 et fut inscrite sur la liste supplémentaire des monuments historiques en 2008.

     

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )



    Unique en Europe par ses dimensions, la bambouseraie en Cévennes se situe dans un domaine d'une superficie de 34 hectares (le parc, seule partie ouverte au public, couvre à lui seul 15 hectares) à 11 km au sud-ouest d’Alès et à 2 km au nord d’Anduze. Elle contient des bambous plantés à partir de 1856 par Eugène Mazel.

     

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )



    C'est un parc ouvert au public, qui comprend :


        une forêt de bambous géants ;

     

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

     
        le bambousarium : propose sur une petite surface une sélection de différentes espèces de bambous présents sur le site ;

     

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )


        un jardin d’inspiration japonaise ;

     

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )


        un labyrinthe ;

     

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )


        un village laotien ;

     

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )


        le vallon du Dragon : ce jardin japonais créé en 2000 (année du Dragon), s’étend sur 15 000 m2 et repose sur les principes du Feng Shui ;

     

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )


        des serres construites en 1860 par Eugène Mazel ;

     

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )


         le jardin des Bassins d'Eugène

     

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

     

    La bambouseraie d'Anduze  ( Gard )

    Yahoo!

    14 commentaires
  • Noël : naissance de Jésus  (  évangile selon saint Luc )

     

    Naissance de Jésus à Bethléhem (Luc 2.1-20)



     A cette époque-là parut un édit de l'empereur Auguste qui ordonnait le recensement de tout l'Empire.
     Ce premier recensement eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie.
     Tous allaient se faire inscrire, chacun dans sa ville d'origine.
     Joseph aussi monta de la Galilée, de la ville de Nazareth, pour se rendre en Judée dans la ville de David, appelée Bethléhem, parce qu'il était de la famille et de la lignée de David.
     Il y alla pour se faire inscrire avec sa femme Marie qui était enceinte.

     

    Noël : naissance de Jésus  (  évangile selon saint Luc )


     Pendant qu'ils étaient là, le moment où Marie devait accoucher arriva,
     et elle mit au monde son fils premier-né. Elle l'enveloppa de langes et le coucha dans une mangeoire parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans la salle des hôtes. 

     

    Noël : naissance de Jésus  (  évangile selon saint Luc )

     

    Il y avait dans la même région des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour y garder leur troupeau.
     Un ange du Seigneur leur apparut et la gloire du Seigneur resplendit autour d'eux. Ils furent saisis d'une grande frayeur.
     Mais l'ange leur dit: «N'ayez pas peur, car je vous annonce une bonne nouvelle qui sera une source de grande joie pour tout le peuple:
     aujourd'hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur qui est le Messie, le Seigneur.

     

    Noël : naissance de Jésus  (  évangile selon saint Luc )


     Voici à quel signe vous le reconnaîtrez: vous trouverez un nouveau-né enveloppé de langes et couché dans une mangeoire.»
     Et tout à coup une foule d'anges de l'armée céleste se joignit à l'ange. Ils adressaient des louanges à Dieu et disaient:
     «Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, paix sur la terre et bienveillance parmi les hommes!»

     

    Noël : naissance de Jésus  (  évangile selon saint Luc )


     Lorsque les anges les eurent quittés pour retourner au ciel, les bergers se dirent les uns aux autres: «Allons jusqu'à Bethléhem pour voir ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître.»
     Ils se dépêchèrent d'y aller et ils trouvèrent Marie et Joseph, ainsi que le nouveau-né couché dans la mangeoire.
     Après l'avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été dit au sujet de ce petit enfant.
     Tous ceux qui entendirent les bergers furent étonnés de ce qu'ils leur disaient.

    Noël : naissance de Jésus  (  évangile selon saint Luc )

     


      Marie gardait le souvenir de tout cela et le méditait dans son coeur.
     Puis les bergers repartirent en célébrant la gloire de Dieu et en lui adressant des louanges à cause de tout ce qu'ils avaient entendu et vu et qui était conforme à ce qui leur avait été annoncé.

     

    Noël : naissance de Jésus  (  évangile selon saint Luc )

     

    Noël : naissance de Jésus  (  évangile selon saint Luc )

    Yahoo!

    10 commentaires
  • Hombourg Haut  ( Moselle )

    Hombourg Haut  ( Moselle )

     

    Hombourg-Haut est une commune française de l'agglomération de Forbach, située dans le département de la Moselle, en région Grand Est.

     

    Hombourg Haut  ( Moselle )



    C’est une ancienne cité médiévale édifiée et fortifiée au XIIIe siècle par les évêques de Metz. Aujourd'hui, le village du Vieux-Hombourg qui s’étend au pied de l’imposante église collégiale occupe un site remarquable, planté sur une colline gréseuse, se présentant dans un décor vert et boisé.

     

    Hombourg Haut  ( Moselle )

    Hombourg Haut  ( Moselle )

    Hombourg Haut  ( Moselle )

    Hombourg Haut  ( Moselle )

    Hombourg Haut  ( Moselle )

    Hombourg Haut  ( Moselle )

    Hombourg Haut  ( Moselle )



    La construction de la collégiale Saint-Étienne fait suite à la fondation, en 1254, d’un collège de treize chanoines. Elle débute à la fin du XIIIe siècle à l’emplacement vraisemblable de l‘ancienne église paroissiale dont la chapelle Saint-Nicolas serait le vestige. Un cloître était adjoint à la collégiale, mais il fut détruit par l’incendie de 1632 qui ravagea également la toiture de la collégiale.

     

    Hombourg Haut  ( Moselle )

    Hombourg Haut  ( Moselle )

    Hombourg Haut  ( Moselle )

    Hombourg Haut  ( Moselle )

    Hombourg Haut  ( Moselle )

    Hombourg Haut  ( Moselle )

    Hombourg Haut  ( Moselle )

    Hombourg Haut  ( Moselle )

    Hombourg Haut  ( Moselle )

    Hombourg Haut  ( Moselle )


    La collégiale est édifiée en grès des Vosges et couverte d'ardoises. En forme de croix latine, elle est composée d'une nef, bordée de bas-côtés, d'un transept, d'un chœur et flanquée de deux chapelles latérales :

        La chapelle de semaine, dédiée à St-Nicolas, qui est situé dans l'angle formée par le chœur et le bras sud du transept ;
        La chapelle dite des Bayer, le long du bas-côté sud.

     

    Hombourg Haut  ( Moselle )

    Hombourg Haut  ( Moselle )

    Hombourg Haut  ( Moselle )

    Hombourg Haut  ( Moselle )

    Hombourg Haut  ( Moselle )

    Hombourg Haut  ( Moselle )

    Hombourg Haut  ( Moselle )

    Hombourg Haut  ( Moselle )

    Hombourg Haut  ( Moselle )

     

    Hombourg Haut  ( Moselle )

    Yahoo!

    20 commentaires
  • Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

     

    Bernard Gantner, né le 16 août 1928 à Belfort (Territoire de Belfort) et mort le 1er juin 2018 dans la même ville, est un artiste peintre, lithographe et aquafortiste français.

     

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner



    Bernard Gantner est initié à la peinture à l'huile par Léon Delarbre qui est, à l'époque (depuis 1929), conservateur du musée des beaux-arts de Belfort. Après l'obtention du baccalauréat en philosophie, il se rend à Paris où il fréquente brièvement l'École nationale supérieure des beaux-arts, suit ensuite les cours d'une académie libre, pour surtout se former à la peinture par une grande fréquentation des musées et des galeries.

     

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner



    Il est connu pour ses paysages d'hiver d'une grande densité poétique. Ses dessins, saisis au contact direct de la nature, sont à la source de la plupart de ses huiles, aquarelles ou de ses lithographies (réalisées sur pierre et non sur zinc).

     

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner



    Pendant plus de 50 ans, il exécute 80 huiles par an, soit 4 000 pièces, 700 aquarelles, 500 lithographies, 100 eaux-fortes et l'illustration de 11 ouvrages de bibliophilie.

     

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner



    Après avoir vécu en Suisse au bord du Lac Léman, il s'installe à Lachapelle-sous-Chaux (Territoire de Belfort). 

     

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

    Aquarelles et lithographies de : Bernard Gantner

     

     

    Yahoo!

    18 commentaires
  • 22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

     

    4e génération d’une célèbre famille d’acteurs (dont la lignée a commencé en 1820 et se poursuit aujourd’hui avec Claude et Alexandre Brasseur), Pierre Brasseur est le fils de Germaine Brasseur et de Georges Espinasse. Né le 22 décembre 1905 à Paris sous le nom Pierre Albert Espinasse, il adopte le pseudonyme de sa mère lorsqu’il décide de tenter une carrière de comédien.

     

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur



    Il se forme en prenant des cours d’art dramatique au conservatoire Maubel. Il aura pour enseignants Harry Baur et Fernand Ledoux. A l’âge de 19 ans, il fait ses débuts au théâtre et au cinéma. Son premier film, en 1924, est La Fille de l'eau, sous la direction d’un certain Jean Renoir, dont c’est le premier long métrage !

     

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

     

    Le jeune acteur joue dans une trentaine de courts et longs métrages avant de rencontrer Jacques Prévert pour le tournage d’Un Oiseau rare de Richard Pottier en 1935. C’est le début d’une longue collaboration puisque l’acteur, et le poète et scénariste travailleront ensemble sur une dizaine de films.

     

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

     

    Parmi eux, le célèbre Quai des brumes de Marcel Carné en 1938. Son rôle aux côtés de Jean Gabin et Michèle Morgan contribue à le rendre populaire auprès du grand public.

     

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

     

    Cette même année, il cosigne le scénario de Grisou avec Marcel Dalio (adapté de la pièce du même nom, également coécrite avec Marcel Dalio).

     

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur



    En 1943, il décroche un rôle mémorable, celui d’un peintre alcoolique, dans Lumière d'été de Jean Gremillon. Toujours avec Jacques Prévert aux dialogues, le film raconte l’histoire de deux couples qui se déchirent.

     

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

     

    Puis, sept ans après "Quai des brumes", Brasseur incarne le tonitruant Frédérick Lemaitre dans Les Enfants du paradis, sous la direction de Marcel Carné.

     

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

     

    Il retrouve le réalisateur pour une 3e fois l’année suivante pour Les Portes de la nuit.

     

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

     

    En 1949, il donne la réplique à Anouk Aimée et Serge Reggiani dans Les Amants de Vérone d’André Cayatte.

     

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur



    Dans les années 50, il rejoint les castings prestigieux

    du Plaisir de Max Ophüls

     

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

     

    et de Napoléon de Sacha Guitry.

     

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

     

    En 1957, il partage l’affiche de Porte des Lilas avec Georges Brassens qui fait ses débuts au cinéma. Ce film noir de René Clair est une adaptation du roman "La Grande Ceinture" de René Fallet.

     

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

     

    Cette décennie sera également marquée par son rôle dans Les Grandes Familles de Denys de La Patellière. Adapté du roman de Maurice Druon, le long métrage prend pour point de départ le conflit entre deux cousins (Brasseur et Jean Gabin). Ses dialogues truculents sont signés Michel Audiard.

     

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur



    Brasseur père et fils se donnent la réplique pour la première fois au cinéma dans les années 60 : d’abord dans Les Yeux sans visage de Georges Franju (1960)

     

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

     

    et Lucky Jo de Michel Deville (1964).

     

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

     

    Pierre Brasseur tournera au total dans environ 80 films, multipliant les registres et les réalisateurs. Sa carrière au théâtre sera également très prolifique à la fois en tant qu’auteur, comédien et metteur en scène. Son dernier long métrage est

    La Plus belle soirée de ma vie d’Ettore Scola.

     

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

     

    Il décède peu avant la fin du tournage le 16 août 1972 à Brunico, en Italie.

    Sa tombe au cimetière du Père-Lachaise à Paris

     

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

     

    Son petit fils Alexandre continue la tradition des acteurs.

     

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

     

    22 décembre 1972 : décès de Pierre Brasseur

    Yahoo!

    15 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires