• 24 Janvier 1994 : décès d'Yves Navarre

    24 Janvier 1994 : décès d'Yves Navarre

     

    Yves Navarre est né à Condom, dans le Gers, le 24 septembre 1940. Il est mort à Paris le 24 janvier 1994.

     

    24 Janvier 1994 : décès d'Yves Navarre

    24 Janvier 1994 : décès d'Yves Navarre

     

    Yves Navarre a marqué les scènes littéraire et sociale des années 70-80. Pour beaucoup, son nom évoque une homosexualité à visage découvert à une époque où celle-ci demeurait tabou. L’auteur s’exprimait volontiers sur ce sujet dans les médias et l’abordait dans son écriture, déclinant tous les tons et variant les approches : provocation et prouesse technique dans Lady Black (1971),

     

    24 Janvier 1994 : décès d'Yves Navarre

     

    roman noir sur un New York sordide avec Les Loukoums (1973),

     

    24 Janvier 1994 : décès d'Yves Navarre

     

    prose classique retraçant un amour et l’histoire de deux familles pour Le petit Galopin de nos corps (1977),

     

    24 Janvier 1994 : décès d'Yves Navarre

     

    entre autres ouvrages.

    Car certains traitaient de sujets tel l’enfance (Evolène, 1972),

     

    24 Janvier 1994 : décès d'Yves Navarre

     

    ou encore la mère, figure importante dans l’œuvre (Je vis où je m’attache, 1978).

     

    24 Janvier 1994 : décès d'Yves Navarre

     

    Le Prix Goncourt attribué en 1980 pour Le Jardin d’acclimatation,

     

    24 Janvier 1994 : décès d'Yves Navarre

     

    roman sur le destin tragique de Bertrand, le fils homosexuel, contribua  a forgé son image.

     

    24 Janvier 1994 : décès d'Yves Navarre

    24 Janvier 1994 : décès d'Yves Navarre

     

    Yves Navarre chercha, en vain, à s’en défaire pour que soit reconnu et apprécié avant tout son talent d’écrivain. Biographie (1981) marque à cet égard un tournant dans sa carrière : il y fait le point sur sa vie et sur son écriture.

     

    24 Janvier 1994 : décès d'Yves Navarre

     

    Bien d’autres livres suivront, animés par un même besoin de dire l’histoire de toutes et de tous, avec ses joies, ses peines, ses tragédies,

     

    24 Janvier 1994 : décès d'Yves Navarre

     

    tels le magnifique Une Vie de chat (1986, Prix 30 Millions d’amis)

     

    24 Janvier 1994 : décès d'Yves Navarre

     

     l’étonnant Hôtel Styx (1989)

     

    24 Janvier 1994 : décès d'Yves Navarre

     

    ou encore le prémonitoire Dernier dimanche avant la fin du siècle (1994).

     

    24 Janvier 1994 : décès d'Yves Navarre

    24 Janvier 1994 : décès d'Yves Navarre

     

    Yves Navarre reçoit le Prix Amic de l’Académie française en 1992 pour l’ensemble de son œuvre. Après avoir passé deux ans à Montréal, l’auteur revient à Paris qu’il avait pourtant pensé quitter pour de bon. C’est là qu’il met fin à ses jours le 24 janvier 1994.

     

    24 Janvier 1994 : décès d'Yves Navarre

    24 Janvier 1994 : décès d'Yves Navarre

     

    24 Janvier 1994 : décès d'Yves Navarre

    « Gateau fondant banane et noix de cocoPeinture de : Charles Jones Way »
    Yahoo!

  • Commentaires

    13
    Dimanche 24 Janvier à 21:32
    Une fleur de Paris
    Bonsoir Lucette,
    Pas facile dans ces années là avouer et de parler de son homosexualité. Il a eu beaucoup de courage. Faut que les parents sachent qu'un enfant vient au monde homosexuel, faut arreter de le traiter comme un criminel.
    Bonne soirée, grosses bises Véronique
    12
    Dimanche 24 Janvier à 17:11

    bonjour Lucette
    je découvre cet auteur
    je passe te donner un peu de mes nouvelles .je vais un eu mieux et si tout va bien je tâcherai de reprendre un peu mon blog en février
    j'espère que toi tu vas bien et saches que je ne t'oublie pas
    passes une bonne soirée et je t'embrasse
    Janine

    11
    Dimanche 24 Janvier à 16:40

    Bonjour ma chère amie Lucette,

    non je ne connais pas cet écrivain, qui m'aurait peut être touché dans certaines de ses oeuvres? Mais je n'aime pas les histoires qui finissent mal. Mais ce n'est pas toujours le cas.

    J'ai regardé sur google et on dirait qu'il défend plus une sensualité qu'une sexualité.

    Ils semble être à la recherche de quelque chose, qu'il ne trouve pas, il est en quête d'impossible?

    Finalement cela semble très intéressant.

    Ta photo du jour semble bien correspondre à une réalité il a neigé un peu ce matin, mais de la neige mouillée. Elle n'a pas tenu.

    Belle journée, gros bisous et porte-toi bien.

    10
    Dimanche 24 Janvier à 16:09

    Comme beaucoup apparemment, je ne connaissais pas du tout cet écrivain. Pas facile dans ces années-là, je trouve qu'il a eu beaucoup de courage

    Bisous

    9
    Dimanche 24 Janvier à 15:49

                                                                                         JOURNAL DE BORD D'UN CINÉMA FERMÉ - U-BLOG 95 

                          https://youtu.be/bbc2u5kd1XI    he

     

    Bonjour Mamie Lucette !

    Je ne connaissais pas cet écrivain ! Très beau et avec un regard assez triste tout au moins dans ces photos... " je n'ai jamais su faire un tri ... J'aurais bien aimé le lire pour mieux comprendre. Merci de ton passage et ici il a commencé à neiger, puis plus maintenant ... mais pas lorsque je suis allé à ma paroisse et au marché...tout suite lorsque je suis rentré. Titi regardait pas la fenêtre avec grand intérêt ... Lorsque je l'ai sorti cela commençait. Bonne fin de journée ! Bisous nani et Titi

    8
    Dimanche 24 Janvier à 11:31

    Bonjour Lucette 

    Je découvre cet auteur . Un peu de neige au réveil, j'espère qu'elle ne va pas tenir... Je te souhaite un bon dimanche bises 

                                     

    7
    Dimanche 24 Janvier à 10:39

    Un peu oublié cet auteur qui a eu quand même le prix Goncourt, un peu hors normes pour l'époque ,un précurseur peut être.....

    Bon dimanche

    6
    Dimanche 24 Janvier à 10:36

    Je ne connaissais pas cet auteur. Merci pour la découverte

    Bisous et bon dimanche

    5
    Dimanche 24 Janvier à 10:09

    La neige est bien tombée cette nuit : +- 10 cm sur les routes du quartier....

    Passe un beau dimanche, Lucette

    Tout va bien, merci pour ton mot

    4
    Dimanche 24 Janvier à 08:51

    Un grand romancier que je ne connais pas Mamie

    Lucette. 

    Je lis beaucoup en ce  moment, j'ai noté quelques livres

    qui me  paraissent intéressants . Merci Mamie Lucette.

    Bon dimanche, hier un vent à décorner les bœufs, 

    ce matin de la grosse pluie et un  petit 5° pour l'instant

    c'est vraiment l'hiver !!!

    Bises amicales à toutes les deux,

    Fais-tu toujours de la tapisserie Mamie Lucette ?

    3
    Dimanche 24 Janvier à 07:26

    bonjour lucette 

     je ne connais pas cet auteur du tout et pourtant je lis tres souvent  mais j avoue que ce st des livres qu on me prete ou donne donc un peu d auteur tres differents , moi il faut pas que ce soit deja triste , dur a lire  donc je me régale avec ceux que j aie 

     passe un bon dimanche chere lucette 

     amitiés

    2
    timilo
    Dimanche 24 Janvier à 06:54

    Un grand romancier dont j'ai lu quelques unes de ses œuvres

    Bon et doux Dimanche Lucette

    Bisous

    timilo

    1
    Dimanche 24 Janvier à 04:21

    Je me rappelle de textes de cet auteur que j'avais lus il y a des années, son écriture directe et pleine de vibrations de vie m'avait touchée...

    Une belle présentation ma chère Lucette, gros bisous et bon dimanche!

    Cendrine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :