•  

    Le Roussillon est l'ultime frontière orientale avec l'Espagne, ce que ne cessent d'illustrer les forts et les citadelles qui de

    Villefranche-de-Conflent

     

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

     

                   à Mont-Louis

     

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

     

                 ou de Salses-le-Château, ornent les Pyrénées.

     

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne


    Entre mer et montagne, Perpignan, où s'achève cette frontière est catalane dans l'âme.

     

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne


    Le palais des Rois de Majorque, de style gothique, rappelle qu'avant le traité des Pyrénées signé en 1659, le Roussillon était une terre espagnole.

     

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne


    La cathédrale Saint-Jean-Baptiste, qui est, elle aussi, une belle illustration du gothique méridional, compense l'austérité de sa façade par son campanile en ferronnerie du XVIIe siècle.

     

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

    La porte de l'Espagne

     

    La porte de l'Espagne

     

    Yahoo!

    12 commentaires
  • " Clair de Lune " poème de Victor Hugo

     

    Clair de lune


    La lune était sereine et jouait sur les flots. 
    La fenêtre enfin libre est ouverte à la brise,
    La sultane regarde, et la mer qui se brise,
    Là-bas, d’un flot d’argent brode les noirs îlots.

    " Clair de Lune " poème de Victor Hugo

    De ses doigts en vibrant s’échappe la guitare.
    Elle écoute… Un bruit sourd frappe les sourds échos.
    Est-ce un lourd vaisseau turc qui vient des eaux de Cos,
    Battant l’archipel grec de sa rame tartare ?

    " Clair de Lune " poème de Victor Hugo

    Sont-ce des cormorans qui plongent tour à tour,
    Et coupent l’eau, qui roule en perles sur leur aile ?
    Est-ce un djinn qui là-haut siffle d’un voix grêle,
    Et jette dans la mer les créneaux de la tour ?

    " Clair de Lune " poème de Victor Hugo

    Qui trouble ainsi les flots près du sérail des femmes ? 
    Ni le noir cormoran, sur la vague bercé,
    Ni les pierres du mur, ni le bruit cadencé
    Du lourd vaisseau, rampant sur l’onde avec des rames.

    " Clair de Lune " poème de Victor Hugo

    Ce sont des sacs pesants, d’où partent des sanglots.
    On verrait, en sondant la mer qui les promène,
    Se mouvoir dans leurs flancs comme une forme humaine… —
    La lune était sereine et jouait sur les flots.

     

    Victor Hugo

     

    " Clair de Lune " poème de Victor Hugo

     

     

    " Clair de Lune " poème de Victor Hugo

    Yahoo!

    14 commentaires
  •  

    Biarritz marque l'entrée du Pays Basque. Les maisons blanches aux pans de bois rouge sang de boeuf et bleu gris ne sont pas le seul particularisme de ce pays très attaché à ses traditions :

     

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

      

    la pelote,

     

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

     

    la chasse à la palombe,

     

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

     

     les mascarades.

     

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

     

    Sur le territoire de la Soule s'élève là une petite chaîne de montagne entaillée de gorges et de torrents, de fermes trapues coiffées d'ardoises

     

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

     

    et de villes qui forment , à l'image de Saint-Pied-de-Port, une frontière avec l'Espagne

     

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

    Les portes du Pays Basque

     

    Les portes du Pays Basque

    Yahoo!

    12 commentaires
  • Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

     

    Fabienne QUINSAC, Marie-France Maréchal pour l'état-civil, est née en 1940. La "vocation" lui vient dès l'enfance, par le feuilletage de livres d'art. Enthousiasmée par la peinture abstraite et l'art contemporain, elle fréquente les galeries, puis entre à l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (ENSAD). Elle s'implique également dans les mouvements sociaux progressistes de son époque.
    La peinture "de chevalet" lui semble dépassée. Elle se tourne vers l'architecture, avant d'enseigner les arts plastiques. Une façon de transmettre sa passion et de poursuivre sa réflexion sur les rapports entre art et société.

     

    Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

     

    A la fin des années 1980 et au début des années 1990, elle revient à la création. Elle expérimente (aérographe, fresques murales...) tout en reprenant les pinceaux pour des aquarelles qui affirment d'emblée une forte personnalité. L'environnement naturel y acquiert une force inquiétante, comme si l'ombre des questionnements intimes était tapie derrière chaque arbre, chaque méandre de rivière, chaque colline.
    Le travail de Fabienne Quinsac témoigne d'une grande maturité offrant des évolutions rapides, tant à travers les techniques et les couleurs qu'à travers des thèmes où l'abstraction domine

     

    Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

     

    Au tout début des années 2000, les aquarelles laissent la place aux "goudrons". Le travail de la matière est essentiel. Le goudron se mêle parfois à de la terre, de l'acrylique ou de la poudre de bronze, dans des projets évoquant des ambiances de contes surnaturels, des villages abandonnés, de grandioses paysages bouleversés. On est loin du figuratif ; pourtant, la puissance visuelle déployée est extrêmement évocatrice.
    Dans les "techniques mixtes", vers le milieu des années 2000, l'acrylique prend le dessus (bien qu'un peu de goudron subsiste parfois). Le style s'apparente à une peinture informelle, c'est-à-dire une expression où la suggestion domine un sujet latent, et s'approche de "l'abstraction lyrique".

     

    Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

     

    « Peindre (pour moi), c'est une espèce d'introspection afin de savoir ce qui est en moi. Ce n'est pas du nombrilisme, car j'ai conscience de n'être que le résultat d'une époque, d'une société et d'une éducation. Cependant il y faut une certaine clairvoyance, loin d'être toujours agréable parce qu'il arrive généralement de ne rien trouver d'intéressant au fond de soi. Pourtant, à partir du moment où on accepte ce vide, où on est prêt à l'assumer, il en résulte une liberté fondée sur une sorte de désespérance ou d'abandon de soi et [un moyen de]s'ouvrir à ce qui en nous reste caché. »

     

    Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

    Peinture de : Fabienne Qinsac

     

      

    Peinture de : Fabienne Qinsac

     

     

     

    Yahoo!

    16 commentaires
  • La pensée du jour :

     

    Il y a un sens, un but à votre existence...

     

    Même si vos parents ne vous attendaient pas, Dieu vous voulait et il s'est arrangé pour que vous veniez sur terre à cette époque. Vous avez un but, vous avez un potentiel immense, vous êtes un entrepôt rempli de merveilleux grains : des richesses, des talents, des dons que Dieu a placés en vous pour le glorifier et pour servir votre génération. Vous n'êtes pas venu sur terre pour survivre, pour souffrir ou pour vivre continuellement dans la misère, le chaos, la frustration, l'oppression, la compression ou la dépression.

     

    La pensée du jour :

     

    Dieu a pour vous des projets merveilleux de paix et non de malheur, pour vous donner un avenir et de l'espérance (Jérémie 29.11). Dieu sait qu'une personne sans espérance est déjà morte. La seule question reste "quand sera-t-elle enterrée ?"

    Je crois en effet qu'il y a 3 jours importants dans votre vie :
    - Le jour de votre naissance physique
    - Le jour de votre nouvelle naissance, lorsque vous recevez Jésus-Christ
    - Le jour où vous découvrez pourquoi Dieu vous a envoyé sur terre

     

    La pensée du jour :

     

    Il y a un sens, un but à votre existence, et vous n'êtes pas venu sur terre pour simplement accompagner les autres. Il y a une problématique sur cette terre qui a absolument besoin de votre présence et de votre intervention. Vous avez un rôle à jouer. Refusez de quitter la terre sans réaliser ce but car vous n'êtes pas venu sur terre par hasard. Souvenez-vous en !

     

    La pensée du jour :

     

    Une prière pour aujourd'hui

    Seigneur, je te prie de déchirer le voile de mes yeux afin de laisser entrer la lumière de ta connaissance et du plan parfait que tu as pour moi. Illumine les yeux de mon cœur afin que je comprenne ma valeur en Christ, et que j'accomplisse ma part dans cet immense plan parfait qui contribue à répandre ton règne sur terre. Fais-le pour ta seule gloire au nom de Jésus, Amen.

    Yvan Castanou

     

    La pensée du jour :

    Yahoo!

    11 commentaires
  • Recette de cuisine : Gâteau aux Mûres

     

    Ingrédients pour 6 personnes


    Farine : 100 g
    Sucre : 100 g
    Beurre fondu : 100 g
    Barquette de mûres : 1
    Oeufs : 2
    Levure : 1 sachet

     

    Recette de cuisine : Gâteau aux Mûres

     

    Etapes de préparation

     

    1 Préchauffez le four à 210°C (th 7).

    Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre, la levure et une pincée de sel puis mélangez.

    2 Ajoutez les œufs et mélangez. Incorporez le beurre fondu puis mélangez jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse. Beurrez un plat rond.

    3 Versez la préparation dans le moule puis répartissez les mûres. Enfournez pour 30 min environ. Laissez refroidir avant de déguster.

     

    Recette de cuisine : Gâteau aux Mûres

     

    Recette de cuisine : Gâteau aux Mûres

    Yahoo!

    11 commentaires
  • Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce

     

    Seuls les spécialistes armés de pinces minuscules, de loupes et de tout leur savoir, peuvent se reconnaître dans les subtilités botaniques des ronces des buissons. Il en existe plus de 100 espèces différentes et plus de 1 000 variétés et hybrides. Ces formes intermédiaires ont toutes l'apparence de vraies espèces mais changent d'une localité à l'autre.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce

     

    Ce sont des plantes vivaces, vigoureuses, exubérantes, aux longues tiges arquées, armées d'aiguillons cruels. Leurs fleurs sont petites, blanches ou à peine teintées de rose et inodores.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce


    Depuis la préhistoire, les hommes apprécient leur fruits. Ce sont eux les délicieuses mûres aromatiques et rafraîchissantes, noires et brillantes.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce

     

    Outre confitures et compotes, les mûres servent de base à un sirop utilisé comme astringent.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce

     

    L'infusion de feuilles mélangées avec celles du framboisier fournit un thé délicieux. La décoction est un astringent plus puissant, elle peut s'utiliser comme lotion pour le visage ou en gargarisme contre les maladies de la bouche. Toutes les préparations doivent être filtrées afin d'éliminer à coup sûre les épines.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce

     

    HABITAT


    - Europe, haies, sous bois, jusqu'à 2 300 mètres

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce

     

    IDENTIFICATION


    - Hauteur : 0,20 à 2 mètres.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce


    - Sous-arbrisseau sarmenteux, épineux, turion dressé retombant

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce


    - Feuilles stipulées à 3,5 ou 7 folioles, dentées, pétiolées, souvent blanchâtre dessous, pétiole et nervures épineuses

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce


    - Fleurs blanches ou roses (mai-août), en grappes allongées ou pyramidales, à 5 sépales souvent gris blanchâtre, 5 pétales fripés, nombreuses étamines et carpelles

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce


    - Fruit globuleux, composés de drupéoles charnues, noir bleuâtre, serrées sur un réceptacle : ce sont les mûres

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce


    - Saveur sucrée un peu astringente

     

    - PARTIES UTILISEES

     

    - Fleurs en bouton, feuilles (avant la floraison), turion, fruits (septembre) séchage en bouquet à l'ombre

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce 

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce

    CONSTITUANTS


    - Acide salicylique, oxalique, tanin, glucides

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce

     

    PROPRIETES


    - Antidiabétique, astringente, dépurative, détersive, diurétique, tonique

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Ronce

    Yahoo!

    16 commentaires
  •  


    Dinan, en Bretagne, est l'une des villes d'art et d'histoire les plus attachantes du patrimoine français.

     

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan


    Son enceinte fortifiée est d'une grande beauté

     

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

     

     

    et dominée par le château .

     

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan


    La vieille ville conserve une authentique atmosphère médiévale.
    Il faut dire que l'histoire de Dinan se confond avec celle de la Guerre de Cent Ans et qu'elle fut le cadre de plusieurs exploits de Bertrand Du Guesclin.

     

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan


    Place forte du duché de Bretagne, elle fut convoitée pour son port, qui

    constituait un centre d'échanges majeurs

    entre l'arrière pays et Saint-Malo.

     

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

    La cité médiévale de Dinan

     

    La cité médiévale de Dinan

     

     

    Yahoo!

    14 commentaires
  •  

    Pour toujours !


    L'espoir divin qu'à deux on parvient à former
    Et qu'à deux on partage,
    L'espoir d'aimer longtemps, d'aimer toujours, d'aimer
    Chaque jour davantage ;

    Le désir éternel, chimérique et touchant,
    Que les amants soupirent,
    A l'instant adorable où, tout en se cherchant,
    Leurs lèvres se respirent ;

    Ce désir décevant, ce cher espoir trompeur,
    Jamais nous n'en parlâmes ;
    Et je souffre de voir que nous en ayons peur,
    Bien qu'il soit dans nos âmes.

    Lorsque je te murmure, amant interrogé,
    Une douce réponse,
    C'est le mot : – Pour toujours ! – sur les lèvres que j'ai,
    Sans que je le prononce ;

    Et bien qu'un cher écho le dise dans ton cœur,
    Ton silence est le même,
    Alors que sur ton sein, me mourant de langueur,
    Je jure que je t'aime.

    Qu'importe le passé ? Qu'importe l'avenir ?
    La chose la meilleure,
    C'est croire que jamais elle ne doit finir,
    L'illusion d'une heure.

    Et quand je te dirai : – Pour toujours ! – ne fais rien
    Qui dissipe ce songe,
    Et que plus tendrement ton baiser sur le mien
    S'appuie et se prolonge !

    François Coppée.

     

     

    Yahoo!

    19 commentaires
  • C'est aujourd'hui la fête de l'Asomption

     

    L’Assomption est une des grandes fêtes de la vie chrétienne. Elle célèbre la gloire de Marie avec Dieu au terme de sa vie terrestre.

     

    C'est aujourd'hui la fête de l'Asomption

     

    Marie, après sa mort, a été enlevée de la vie terrestre pour entrer dans la vie en Dieu.

     

    C'est aujourd'hui la fête de l'Asomption

     

     

    L’Assomption vient d’un mot latin qui signifie «enlever» et non ascension qui veut dire « monter». Pour Marie, l’Assomption est la suite de sa participation à la vie de Jésus. Marie est celle qui croit dans la confiance jusqu’au bout.

     

    C'est aujourd'hui la fête de l'Asomption

     

    Elle rejoint pour l’éternité son Fils Jésus, ressuscité. « Élevée en corps et en âme dans la gloire du ciel » (Pape Pie XII), Marie nous précède dans la joie du royaume de Dieu et nous rappelle par sa vie ce à quoi nous sommes tous appelés : accueillir le don de Dieu dans notre vie, célébrer cette force de Dieu qui élève les humbles et rabaisse les puissants. Marie nous aide à comprendre qui est le Christ

     

    C'est aujourd'hui la fête de l'Asomption

     

    C'est aujourd'hui la fête de l'Asomption

    Yahoo!

    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique