• La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

     

    Sur la côte d'Amour, La Baule, crée en 1879, est, avec Biarritz, une des stations balnéaires les plus élégantes de la côte Atlantique.

     

    La côte d'Amour : des plages sous les pins


    Elle le doit, entre autres, à sa magnifique plage de 5 kilomètres, à une forêt de pins de 400 hectares, planter pour fixer les dunes et aux luxueux hôtels qui s'établirent autour du Casino.

    Vue de La Baule jadis

     

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

     

    La Baule de nos jours

     

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins


    Plus au sud, en traversant la Loire, d'autres jolies stations balnéaires piquent de leurs toits rouges les forêts de pins. Les plages et les allées boisées de Saint-Brévin-les-Pins,

     

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

     

    Saint-Brévin-l'Océan,

     

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

     

    Tharon

     

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

     

    et Saint-Michel-Chef-Chef

     

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

     

    jouissent toute l'année d'un climat très doux.

     

    La côte d'Amour : des plages sous les pins

    Yahoo!

    14 commentaires
  • Peintures de :

     

    Voici une série de toiles que j'ai trouvé très belles, malheureusement je n'ai pas trouvé de biographie de ce peintre, mais j'ai trouvé une définition de ces estampes :

     " L'ukiyo-e  terme japonais signifiant « image du monde flottant ») est un mouvement artistique japonais de l'époque d’Edo (1603-1868) comprenant non seulement une peinture populaire et narrative originale, mais aussi et surtout les estampes japonaises gravées sur bois. "

     

     

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima 

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

    Peintures de : Koukei Kojima

     

    Si vous trouvez une biographie de ce peintre, envoyez-la moi, je la mettrai dans mon article, merci...

     

    Peintures de : Koukei Kojima

    Yahoo!

    19 commentaires
  • La pensée du jour :

     

    Ne négligez pas le potentiel de la semence

    "Nous n'avons ici que… cinq pains et deux poissons."
    Matthieu 14.17

     

    La pensée du jour :

     

    Le Seigneur part toujours du peu que vous avez. Tout miracle commence par une semence, mais le problème vient du fait que l’homme néglige le potentiel de la semence.
    Y-a-t-il quelque chose d’étonnant de la part de l’Eternel ?

    A plusieurs reprises, le Seigneur interpella ceux qui avaient besoin d’un miracle :
    - A Moïse, il demanda : "Qu’y a-t-il dans ta main ?" Celui-ci répondit : "Une verge". Avec ce bâton, des miracles incroyables s’opérèrent (Exode 4.2).

     

    La pensée du jour :

     

    - A une veuve, il dit : "Qu’as-tu à la maison ?" Elle répondit : “Ta servante n’a rien du tout à la maison, sinon une cruche d’huile". A partir de ce récipient, des centaines de litres d’huile arrivèrent (2 Rois 4.2).

     

    La pensée du jour :

     

    Que dire du prophète Elie qui ne possédait qu’un manteau, lorsqu’il fut devant le fleuve du Jourdain (1 Samuel 17.49) ?

     

    La pensée du jour :

     

    Les ingrédients du miracle sont toujours présents. Cependant, Jésus ne peut pas multiplier ce que vous ne reconnaissez pas comme étant un potentiel qu’il vous faut apprécier et lui confier.

    Ne donnez pas à Dieu la liste de vos incapacités : "Seigneur je n’y arriverai pas, je n’ai qu’un bâton, une cruche, un manteau, une petite fronde…" Dieu ne vous demande pas le catalogue de vos impossibilités, mais plutôt de considérer la semence en croyant qu’il est le Dieu de l’impossible. Y-a-t-il quelque chose d’étonnant de la part de l’Eternel ?

    Aujourd’hui ne méprisez plus la semence. Réalisez, qu’une fois placée dans les mains de Dieu, elle va se multiplier jusqu’au jour où elle portera son fruit. Oui, toute production vient d’une petite graine mise en terre. Qui peut mesurer le potentiel d’un pépin de pomme ? Pourtant, une fois planté il donnera un pommier, puis des centaines de pommes qui feront à leur tour des milliers de pommiers, etc.

    Vous pensiez que dans la vie vous n’aviez que des pépins ? Donnez-les à Dieu, il fera le reste ! ?

     

    La pensée du jour :

     

    Une prière pour aujourd’hui

    Seigneur, je ne veux plus mépriser la semence mais croire qu’avec le peu que j’ai, tu peux accomplir des miracles. Amen.
    Patrice Martorano

     

    La pensée du jour :

    Yahoo!

    10 commentaires
  • Tarte aux fruits rouge façon crumble

     


    Ingrédients (pour 6 à 8 personnes)

     

    Pâte sablée :


    250 g de farine
    100 g de sucre
    125 g de beurre demi-sel
    2 jaunes d’œuf
    30 ml d’eau

    Pâte à crumble:


    100 g de beurre demi sel mou
    100 g de sucre
    100 g de farine
    100 g d’amande en poudre

    450 g de fruits rouges surgelés
    2 sachets de sucre vanillé

     

    Tarte aux fruits rouge façon crumble


    Préparation : 20 min Cuisson : 40 min

     

    Préchauffez le four à 180°c.
    Commencez par préparer la pâte sablée.
    Mettez la farine et le sucre dans une jatte.
    Ajoutez les jaunes d’œuf au milieu et le beurre en parcelles.
    Incorporez ces derniers avec les 2 mains sans trop travailler la pâte.
    Versez l’eau à la fin pour pouvoir former une boule.
    Cette pâte peut se faire au robot équipé de la feuille et dans ce cas vous pouvez préparer la pâte à crumble pendant que le robot travaille (et gagner 5 minutes).

    Placez un disque de papier sulfurisé au fond d’un moule à charnière et foncez le moule avec la pâte sablée directement avec les doigts sans l’étaler au préalable.
    Tassez bien et faites remonter un peu sur les bords.
    Garnissez avec les fruits rouges congelés, enfoncez-les un peu dans la pâte et saupoudrez de sucre vanillé.

    Préparez la pâte à crumble en mélangeant avec les doigts le beurre mou, le sucre, la farine et la poudre d’amande.
    Vous obtenez une pâte grumeleuse et sablonneuse.
    Emiettez cette pâte sur les fruits rouges puis mettez à cuire 40 minutes.
    Laissez refroidir à température ambiante avant d’ôter la charnière puis de déguster.

     

    Tarte aux fruits rouge façon crumble

     

    Tarte aux fruits rouge façon crumble

    Yahoo!

    9 commentaires
  • Vertus médicinales des plantes sauvages : Faxifrage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Faxifrage

     

    Les saxifrages sont des plantes ornementales qui se distribuent en nombreuses espèces polymorphes. La plus utilisée en phytothérapie, celle que nous avons représentée, est caractéristique : la base de sa tige est munie de bulbilles, qui ont inspiré son nom et probablement son usage. Ainsi, la médecine des signatures lui attribuait le pouvoir de dissoudre les calculs vésicaux. C'est une plante des fossés bourbeux, toute habillée de poils visqueux.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Faxifrage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Faxifrage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Faxifrage


    D'autres espèces sont aussi utilisées comme simples. Ainsi le saxifrage tridactyle, petite plante annuelle à fleurs blanches, gazonne sur les vieux murs et dans les terrains sablonneux, très vantée autrefois contre l'ictère, elle s'administrait infusée dans la bière.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Faxifrage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Faxifrage


    Autre espèce beaucoup plus intéressante, la saxifrage de Sibérie "Bergeria cordifolia" se trouve à l'état sauvage dans les Alpes, elle est très cultivée dans les jardins. C'est une petite plante vivace à fleurs roses, dont les grandes feuilles sont considérées comme antidiarrhéiques en infusion ou "thé des Mongols". Comme pansement antiseptique, elles peuvent remplacer le lierre grimpant.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Faxifrage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Faxifrage

     

    HABITAT


    - Europe, sauf la zone arctique, près humides, lisières surtout sur silice, jusqu'à 800 mètres

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Faxifrage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Faxifrage

     

    IDENTIFICATION


    - Hauteur: 0,20 à 0,50 mètre. Bisannuelle

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Faxifrage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Faxifrage


    - Tige florale simple, dressée à pilosité visqueuse, bulbilles à la base

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Faxifrage


    - Feuilles radicales, pétiolées, grandes, palmées, réniformes, à bords crênelés, les caulinaires supérieures à lobes aigus

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Faxifrage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Faxifrage


    - Fleurs blanches (avril-mai) grandes, en corymbes terminaux, 5 sépales ovales, 5 très longs pétales, 10 étamines; 2 carpelles

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Faxifrage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Faxifrage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Faxifrage


    - Capsule à 2 becs, nombreuses graines

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Faxifrage


    - Odeur agréable (fleur)


    - Saveur amère, âpre

     

    PARTIES UTILISEES


    - Racine, fleurs, feuilles fraîches

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Faxifrage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Faxifrage

     

    CONSTITUANTS


    - Vitamine C

     

    PROPRIETES


    - Apéritive, astringente, cholagogue, diurétique

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Faxifrage

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Faxifrage

    Yahoo!

    17 commentaires
  • Le cirque de Mourèze

     

    Le cirque de Mourèze offre un décor naturel surprenant.
    Le site,formé de roches calcaires sculptées par l'érosion, apparait comme un paysage ruiniforme.
    Des formes bizarres qui permettent toutes les interprétations.

     

    Le cirque de Mourèze

    Le cirque de Mourèze

    Le cirque de Mourèze

    Le cirque de Mourèze

    Le cirque de Mourèze

     

    Ce chaos de roches calcaires aux formes gigantesques nous projette
    dans un autre univers, magique, intemporel, voire extraterrestre !
    Différents circuits de randonnée vous offrent la possibilité de partir à l'aventure dans ce patrimoine naturel unique autant qu'insolite de 300 hectares.

     

    Le cirque de Mourèze

    Le cirque de Mourèze

    Le cirque de Mourèze

    Le cirque de Mourèze

    Le cirque de Mourèze

     

    Une table d'orientation a été installée sur le Belvédère du parc des Courtinals, d'où on a un large panorama sur le cirque, et sur le village pittoresque de Mourèze.

     

    Le cirque de Mourèze

    Le cirque de Mourèze

    Le cirque de Mourèze

    Le cirque de Mourèze

    Le cirque de Mourèze

    Le cirque de Mourèze

     

    Jusqu’aux années 1970, le cirque avait un paysage lunaire avec une végétation basse. Avec l’arrêt du pastoralisme (de nombreuses chèvres et moutons broutaient dans le cirque)

     

    Le cirque de Mourèze

    Le cirque de Mourèze

     

    et l’arrêt des activités humaines (charbonnières),

     

    Le cirque de Mourèze

    Le cirque de Mourèze

     

     

    la nature a repris ses droits et actuellement le cirque à tendance a se « fermer » dans le sens où les pins d’Alep envahissent le cirque et cachent peu à peu les dolomies.

     

    Le cirque de Mourèze

     

    Le cirque de Mourèze

    Yahoo!

    18 commentaires
  • "Automne" poème d'Ondine Valmore

     

    Automne


    Vois ce fruit, chaque jour plus tiède et plus vermeil,
    Se gonfler doucement aux regards du soleil !
    Sa sève, à chaque instant plus riche et plus féconde,
    L’emplit, on le dirait, de volupté profonde.

    "Automne" poème d'Ondine Valmore

    Sous les feux d’un soleil invisible et puissant,
    Notre coeur est semblable à ce fruit mûrissant.
    De sucs plus abondants chaque jour il enivre,
    Et, maintenant mûri, il est heureux de vivre.

    "Automne" poème d'Ondine Valmore

    L’automne vient : le fruit se vide et va tomber,
    Mais sa gaine est vivante et demande à germer.
    L’âge arrive, le coeur se referme en silence,
    Mais, pour l’été promis, il garde sa semence.

     

    Ondine Valmore

     

    "Automne" poème d'Ondine Valmore

     

    "Automne" poème d'Ondine Valmore

    Yahoo!

    18 commentaires
  • Le rocher de Roquebrune

    Le rocher de Roquebrune

     

    Le rocher de Roquebrune, site classé d'intérêt national, est situé sur les communes de Roquebrune-sur-Argens et du Muy. Il se dresse entre les massifs des Maures et de l'Esterel et est bordé par l'Argens à ses pieds. Son point culminant, à 372m d'altitude, offre une vue à 360° sur la vallée de l'Argens, Fréjus, l'Estérel et au loin les Alpes.

     

    Le rocher de Roquebrune

    Le rocher de Roquebrune

    Le rocher de Roquebrune

    Le rocher de Roquebrune

    Le rocher de Roquebrune

    Le rocher de Roquebrune


    La couleur de la roche, constituée de grès rougeâtres, contraste avec le vert du maquis alentour. Le relief est composé de crêtes déchiquetées et falaises abruptes.

     

    Le rocher de Roquebrune

    Le rocher de Roquebrune

    Le rocher de Roquebrune

    Le rocher de Roquebrune

    Le rocher de Roquebrune

    Le rocher de Roquebrune

     

    L'érosion y a sculpté et creusé des grottes, agrandi les failles et modelé des colonnes en forme de champignons, comme les Deux Frères.

     

    Le rocher de Roquebrune

    Le rocher de Roquebrune

    Le rocher de Roquebrune


    Une des grottes est, d'ailleurs, habitée par un ermite depuis plus de 50 ans.

     

    Le rocher de Roquebrune

    Le rocher de Roquebrune


    Autre particularité de Roquebrune : ses trois failles, dont la plus connue est celle de Saint-Trou, longue, obscure et étroite. Selon la légende, la Vierge aurait fendu le rocher pour laisser passer une jeune fille qui était poursuivie.

     

    Le rocher de Roquebrune

    Le rocher de Roquebrune

    Le rocher de Roquebrune

    Le rocher de Roquebrune

    Le rocher de Roquebrune

    Le rocher de Roquebrune

    Le rocher de Roquebrune

     

    Le rocher de Roquebrune

    Yahoo!

    15 commentaires
  •  

    Le kinusaiga est un art traditionnel pratiqué en Chine et au Japon. Il s’agit d’une variante du patchwork, combinant différentes matières et techniques traditionnelles japonaises. Outre le tissu – à l’origine essentiellement de vieux kimonos – on peut trouver du batik, de la soie, de la marqueterie, voire de la sculpture et de la peinture sur bois. Tout comme le patchwork utilise de vieux tissus, le kinusaiga se doit d’être réalisé avec des matériaux recyclés.

     

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

     

    Traditionnellement, le kinusaiga représente un paysage urbain ou campagnard, parfois une nature morte, plus rarement des personnages. L’une des constantes des œuvres kinusaiga est qu’elles reflètent l’harmonie et la sérénité. Il a acquis ses lettres de noblesse avec les œuvres de l’artiste japonaise Maeno Takashi qui illustrent d’ailleurs pour la plupart cette notule.

     

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

     

    Le principe est simple mais l’exécution nécessite une grande connaissance des différentes techniques utilisées et une exécution minutieuse comme souvent dans l’artisanat japonais. La première étape consiste à créer un dessin sur papier. Cette esquisse est ensuite transférée sur une planche de bois. Des rainures très étroites sont creusées (2mm environ) sur les traits du dessin avant d’y insérer les morceaux de tissus – ou de toute autre matière – découpés au format des formes qu’ils vont recouvrir mais en incluant une bordure d’environ 1mm. Tout le talent doit s’exercer dans cet exercice car il est nécessaire d’adapter les textures, les couleurs, les tonalités et les motifs au sujet représenté. Il est même possible de jouer avec des pliures afin de donner du relief sur des pièces unies.

     

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

     

    Vous l’aurez compris, c’est facile à expliquer mais extrêmement compliqué à réaliser. Cela nécessite doigté, minutie et un long apprentissage. Cela explique que les Kinusaiga sont chères, d’autant que chacun est une pièce unique (du moins pour ceux qui proviennent du Japon).

     

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

     

    Le Kinusaiga : Patchwork Japonais

    Yahoo!

    28 commentaires
  •  

    La puissance de l'émerveillement

     

    "Oui, nous avons contemplé sa splendeur glorieuse, une splendeur que seul le Fils unique envoyé par son Père pouvait posséder."
    Jean 1.14

     

    Avez-vous entendu ce matin, les oiseaux chanter au lever du jour ? C'est leur créateur qui les y incite.

     

     

    Avez-vous vu le soleil sortir de son lit ? C'est Dieu qui guide sa course dans le ciel.

     

     

    Avez-vous vu le vent souffler dans les feuilles des arbres ? C'est l'auteur de la vie qui en est à l'origine.

     


    Dans notre vie si trépidante, il est bon que nous sachions nous arrêter pour nous émerveiller encore et encore.

    Dans le flot de vos occupations quotidiennes, je vous invite à vous arrêter un instant, à lever les yeux vers le ciel et à réfléchir à la majesté de l’habitation de Dieu. Puis, tournez les regards autour de vous et observez comme la terre résonne de sa perfection, comme la nature fait écho à sa beauté et à sa sensibilité.

    Un jour, le psalmiste a aussi posé ce regard, et voici la louange qui a jailli de sa bouche... "Dieu arrive de Téman, le vrai Dieu vient des monts de Paran. Sa splendeur illumine le ciel et la terre est pleine de sa louange. Il vient, éclatant de lumière, des rayons brillants jaillissent de sa main, où se cache sa puissance." (Habacuc 3.3-4)

     

     

     

    Dans notre vie si trépidante, il est bon que nous sachions nous arrêter pour nous émerveiller encore et encore.

    Même à propos des plus petites choses, de cet oiseau qui chante, de cette brise sur notre visage, de cet enfant qui sourit,... La vie est plus douce quand on sait s’en émerveiller.

     

     

    Voyez-vous, Dieu est partout, pour quiconque veut le voir. Il faut volontairement ouvrir les yeux de la foi pour le voir, car il est bien là, et de toute éternité. Dieu se cache, et se révèle à la fois. Il est, comme le disait Victor Hugo, "l'invisible évident". Il est "derrière tout, mais tout le cache."

    Ne cessez jamais de le voir partout, ainsi que dans chaque détail de votre vie : Dieu prend plaisir à s'y refléter.

    Un défi pour vous aujourd’hui

    Arrêtez intentionnellement vos activités en ce jour et prenez le temps d’observer le monde qui vous entoure. Inspirez… expirez… remerciez Dieu pour le souffle de vie, louez-le dans toute sa splendeur et repartez !

    Eric Célerier

     

    Yahoo!

    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique