• BONNEVAL-SUR-ARC (Savoie)


    Située à 1835 mètres d'altitude, la commune la plus haute de la Maurienne déploie ses maisons coiffées de toits en lauzes dans un cadre grandiose et préservé. La rivière de l'Arc serpente aux pieds du village, tandis que tout autour se dressent les reliefs imposants des Alpes.
     Les avalanches sont un fléau qui n'a guère épargné Bonneval tout au long de son histoire. Durant l'hiver 1687, une avalanche engloutit un jeune couple de retour d'un pélerinage. Ils sont rapidement découverts mais la jeune fille expire sous les yeux de ses sauveteurs. Quant au garçon, c'est la chaleur d'un lit de fumier frais qui le raménera à la vie.

    UNE BEAUTE SAUVAGE
    Des anecdotes de ce genre, tous les habitants de Bonneval en connaissent. Mais les avalanches ne sont que l'une des expressions les plus spectaculaires de cet environnement austère. Les dégats provoqués par les crues de la rivière de l'Arc ont longtemps fait partie de ces fléaux, jusqu'à ce que des travaux soient entrepris pour en maitriser les excès. Pourtant, la rigueur du climat, l'isolement et les catastrophes naturelles n'ont jamais empeché les gens de vivre à Bonneval. Peut-etre que les caprices de la nature ne font pas le poids devant la majesté du site. Les premières traces de peuplement remontent à 450 avant Jésus Christ. Dès le Xe siècle, les Sarrasins, mis en déroute par Charles Martel à Poitiers, trouvent refuge dans la région où ils exploitent les mines de fer. Jusqu'au XIXe siècle, l'extraction de ce minerai, qui était transporté dans la vallée à dos de mulet, est resté une importante source de revenus pour le village.   
    « LA PETITE VOIE méditation quotidienne d'Eileen CADDYAndré DERAIN 1880-1954 Fauviste, peintre illustrateur, sculpteur »
    Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Jeudi 6 Mai 2010 à 19:11
    Nikita73

    Je suis tombée amoureuse de ce village l'hiver dernier. Son histoire, ses pistes de ski, ses habitants... Tous est fait pour qu'on s'y sente bien! Depuis, je n'avais qu'une idée en tête, y habiter! Mi juin, je signe le compromis de vente, et je serai, à 26ans, propriétaire à Bonneval-sur-Arc...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :