• Les monuments néo-roman de Metz

     

    Après la défaite française de 1870, l'Alsace et une bonne partie de la Lorraine sont annexées par les Allemands.
    Ceux-ci décident alors de faire de l'urbanisation de Metz une vitrine du nouvel Empire.
    De nombreux monuments de style néo-roman font leur apparition.

     

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz


    La gare, achevée par l'architecte berlinois Kröger en 1908, aujourd'hui la plus longue de France, reflète une volonté de germanisation : un aigle impérial, un vitrail de Charlemagne, une illustration des mesures sociales de l'époque.

     

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz


    A gauche de la gare de Metz s'élève le château d'eau, bâti, en même temps au début du XXème siècle, par les Allemands qui annexaient Metz.

     

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz


    La poste, est un édifice de style néoroman, construit à Metz en 1905 par les autorités allemandes. Située place du Général-de-Gaulle, face à la gare, la poste centrale est un fleuron architectural du quartier impérial de Metz.

     

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz


    Le temple Neuf ou nouveau temple protestant est un édifice de culte réformé d’Alsace et de Lorraine construit à Metz, entre 1901 et 1905, durant la période wilhelminienne dans une Alsace-Lorraine sous tutelle allemande.

     

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

     

    Les monuments néo-roman de Metz

     

    Yahoo!

    15 commentaires
  • Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

     

    Mara Light, née à New York en 1970, a grandi en Californie du Sud à l'âge de trois ans. Elle vient d'une famille d'artistes visuels. «La peinture me semblait très naturelle depuis mes premières années de croissance», explique Mara. Elle se considère extrêmement chanceuse d'avoir eu l'opportunité de côtoyer des parents qui regardent le monde d'une manière artistique et visuelle. Elle a été encouragée, et parfois poussée, à faire de son expression artistique très personnelle une partie de sa vie. Elle se souvient d'un point après avoir obtenu son diplôme d'études secondaires lorsque sa mère l'a encouragée à poursuivre ses études à l'école d'art locale, et ils l'ont fait fonctionner. Tant de prêts étudiants plus tard, elle a reçu son BFA de l'Art Center College of Design à Pasadena, très proche de la maison.

     

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

     

    L'intérêt de Maria au Centre d'art était l'art conceptuel dans le département des beaux-arts. Elle a exploré des installations en utilisant la nature comme son moyen de prédilection. La peinture était à l'arrière-plan, comme dans les limites de l'art conceptuel, l'apprentissage de la compréhension critique et esthétique de la peinture et du dessin pour une vision artistique distincte, ne faisait pas partie du programme d'études. Elle a cependant fait quelques dessins et quelques cours de peinture, comme elle a commencé dans le département d'illustration.

     

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

     

    Au cours des années qui ont suivi ses études universitaires, elle a occupé divers postes liés à l'art tout en peignant dans ses temps libres, dans la mesure du possible. Durant ses formidables années de peinture, elle a travaillé à plein temps dans un style photo-réaliste dans le cadre d'un travail de six ans. C'était un grand changement de ses coups de pinceau expressifs qui sont venus naturellement. «J'étais très libre en peinture et cela m'a été facile dès le départ», se souvient-elle. "Il y avait un niveau incroyable qui était spécifique à la peinture". Débloquer les presque six années de réalisme, est encore un travail en cours, douze ans plus tard. "J'ai dû désapprendre tout ce que j'ai appris moi-même", explique Mara. Une fois qu'elle s'est rendu compte que peint d'une manière si réaliste n'était pas considéré comme la vraie peinture, c'était une grande réalité décevante, car elle savait que la route devant elle prendrait des années de patience et de persévérance. Tout en continuant à apprendre la peinture tous les jours, elle ne se limite pas à une seule technique ou matière. Elle a découvert que différents matériaux génèrent des idées, des concepts et des métaphores qu'elle souhaite explorer.

     

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

     

    Light a eu une représentation et une exposition continues avec de nombreuses galeries dont Park Gallery et Classic Gallery à Carmel en Californie, et Brennen Galleries avec des emplacements à Palm desert, Californie, Scottsdale, Arizona et Santa Fe, Nouveau-Mexique, entre autres. Ses peintures ont été commandées par des douzaines de collectionneurs privés et publics et présentées dans des événements caritatifs et des centres culturels. Elle gagne lentement la reconnaissance mondiale de Saatchi Art Online et a été présentée par les conservateurs à plusieurs reprises. Le plus grand espoir de Mara est de continuer à produire de l'art qui connecte les gens et stimule les idées.

     

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

     

    Peinture de : Maria Light

    Yahoo!

    19 commentaires
  • 21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

     

    Nous sommes le 21 janvier 1793,

    Jour de l’exécution de Louis XVI. Sur l’actuelle place de la Concorde qui, à l’époque, s’appelle place de la Révolution. Il fait froid, la foule est innombrable. Louis Capet, comme on le nomme à présent, s’est réveillé à 5 heures, dans sa cellule de la Tour du Temple. Il a confié à Cléry, le fidèle valet "J’ai bien dormi, j’en avais besoin !" Etonnant sang froid, tout de même… Après une petite messe, le roi s’est rasé et habillé en attendant les envoyés de la Convention nationale. Ils sont entrés un peu avant 9h et l’ont conduit au lieu du supplice, en voiture couverte tout de même, et non dans l’habituelle charrette des condamnés.

     

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

     

    Certains ont tenté de le sauver sur le chemin.

    Bien sûr! Le baron de Batz a réuni une poignée de fidèles prêts à tout mais ça n’a pas été un succès. Du reste, l’ancien souverain n’en a rien su. Sa voiture est venue, inexorablement, se ranger au pied de l’échafaud. Louis XVI, ou plutôt celui qui n’est plus Louis XVI, est descendu dignement. Le bourreau, Sanson, l’a salué tandis qu’il retirait déjà sa redingote, puis sa cravate pour découvrir son cou et permettre à la lame de trancher net. On s’avance pour lui lier les mains, selon la procédure. "Jamais !" s’indigne le roi. Mais il faut bien y passer

     

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

     

    On le monte à l’échafaud-------

    Oui, c’est son confesseur qui l’aide à gravir les marches. Mais au dernier instant, le condamné a le temps de prononcer distinctement quelques mots : "Je meurs innocent de tous les crimes que l’on m'impute. Je pardonne aux auteurs de ma mort. Je prie Dieu que le sang que vous allez répandre ne retombe jamais sur la France". Pour couvrir ses paroles, on fait battre tambours.

      

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI 

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

     

    Louis est placé sur la machine, on bascule la planche. A 10h22, le couperet tombe. L’un des assistants s’empare de la tête et la montre au peuple, un temps resté de glace.

     

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

     

    Les restes seront inhumés au cimetière de la Madeleine où le rejoindront, quelques mois plus tard, ceux de sa femme, Marie-Antoinette. Mais ça, c’est peut-être une autre histoire.

     

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

     

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    Yahoo!

    10 commentaires
  • Tiramisu aux framboises

     

    Ingrédients / pour 4 personnes

     

    3 oeufs
    200 g de mascarpone
    90 g de sucre en poudre
    16 spéculoos
    400 g de framboises fraîches ou surgelées
    50 g de pistaches non salées


    Préparation

    1
    Réservez quelques framboises pour la décoration. Ecrasez le reste à la fourchette avec 30 g de sucre. Cassez les oeufs en séparant les blancs et les jaunes.
    2
    Dans un saladier fouettez les jaunes d'oeufs avec 50 g de sucre, jusqu'à ce qu'ils deviennent mousseux. Ajoutez le mascarpone et remuez énergiquement, il ne doit pas y avoir de grumeaux.
    3
    Battez les blancs en neige avec une pincée de sel, quand ils sont presque fermes ajoutez 10 g de sucre et battez encore pour les raffermir. Incorporez délicatement les blancs au mélange jaunes-mascarpone avec une maryse ou une cuillère en bois.
    4
    Concassez grossièrement les pistaches au couteau sur une planche. Réservez dans un récipient.
    Pour finir
    Prenez 4 verrines (20 cl) dans chacune émiettez 2 Spéculoos, ajoutez une couche de framboises écrasées et recouvrez d'une couche de mascarpone. Recommencez l'opération : spéculoos, framboises, mascarpone. Décorez avec des framboises entières et des pistaches. Placez au frais pour au moins deux heures.

     

    Tiramisu aux framboises

     

    Tiramisu aux framboises

    Yahoo!

    13 commentaires
  • Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille

     

    Voilà une potentille originale, qui se distingue de ses parentes, la quintefeuille et la potentille ansérine, par ses fleurs à 4 articles, au lieu de 5 observés chez les deux autres.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille


    L'origine des noms latins indique le grand cas qui était fait des vertus médicinales de la plante. Potentilla vient du latin "potens", puissant. Tormentilla vient de "tormen", colique, ce qualificatif est donné aux plantes dont les propriétés astringentes guérissent des coliques.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille


    Inconnue des Anciens, la tormentille était au XVIe siècle la tormentille d'Olivier de Serres, utile contre certains tourments, les douleurs dentaires et, bien sûr, les coliques.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille


    Son rhizome est utilisé récemment séché : il est donc inutile d'en faire d'importantes provisions.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille


    Sa richesse en tanin la rend incompatible avec d'autres substances comme le fer, les alcalins, l'iode, certains métaux lords comme le bismuth et le cuivre, et avec d'autres plantes médicinales comme l'aloès du Cap, la camomille romaine et le carragaheen.
    Longtemps utilisée comme antidiarrhéique, la tormentille a été délaissée au profit du ratanhia, plante exotique qui entre dans de nombreuses préparations officinales.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille

     

    HABITAT

     

    - Europe, rare dans la région méditerranéenne, prés, bois, bruyères, jusqu'à 2 200 mètres

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille

     

    IDENTIFICATION

     

    - Hauteur : 0,10 à 0,40 mètre. Vivace

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille


    - Tiges dressées ou étalées, grêles, rameuses

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille


    - Feuilles alternes, pétiolées, trifoliées, dentées, les caulinaires à pétiole court portant 2 stipules incisés

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille


    - Fleurs jaunes (mai-octobre) petites, solitaires, longuement pédonculées, calicule à 4 divisions étroites, 4 sépales plus grands, 4 pétales petits et échancrés, carpelles lisses

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille


    - Akène lisse

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille


    - Rhizome épais, court, noueux, brunâtre à l'extérieur, blanc à la cassure, devenant rapidement rouge.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille


    - Odeur nulle


    - Saveur astringente

     

    PARTIES UTILISEES

     

    - Rhizome séché (mars-avil) enlever racines et tige, sécher au soleil ou à four doux

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille

     

    CONSTITUANTS


    - Tanin, formentol, pigment, amidon

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille

     

    PROPRIETES


    - Astringente, cicatrisante, hémostatique

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Tormentille

     

    Yahoo!

    15 commentaires
  • Collonges-la-Rouge

     

    Collonges-la-Rouge porte bien son nom. Aux confins du Limousin et du Quercy, la petite cité hérissée de tourelles scintille comme un rubis dans un écrin de verdure. Normal : elle a été batie dans le grès rouge extrait d'une carrière voisine.

     

    Collonges-la-Rouge

    Collonges-la-Rouge

    Collonges-la-Rouge

    Collonges-la-Rouge

    Collonges-la-Rouge

     

    A pied, à cheval, ou à dos de mulet, les voilà qui arrivent harassés, les pèlerins en route pour Saint-Jean-de-Compostelle. Ils vont se reposer un peu, le temps de graver leur emblème, une coquille, sur le grès du bourg; puis se remettront en marche.

     

    Collonges-la-Rouge

    Collonges-la-Rouge

    Collonges-la-Rouge

    Collonges-la-Rouge

    Collonges-la-Rouge


    On peut encore voir une coquille taillée dans la pierre sur la porte d'entrée du castel de Maussac .

     

    Collonges-la-Rouge

    Collonges-la-Rouge

    Collonges-la-Rouge

     

    Collonges, qui a grandi au VIIIe siècle autour de son église et qui a profité au XIIIe siècle des libéralités de la vicomté de Turenne dont il faisait partie, a été une étape sur le chemin de Compostelle. Au XVe siècle, il est devenu un lieu de résidence et de repos pour les hauts fonctionnaires de l'illustre vicomté.

     

    Collonges-la-Rouge

    Collonges-la-Rouge

    Collonges-la-Rouge

    Collonges-la-Rouge

    Collonges-la-Rouge

    Collonges-la-Rouge

     

    C'est ainsi que de charmants manoirs, fièrement flanqués de tours et de tourelles y sont surgi. Construits dans le grès rouge extrait d'une carrière ouverte au nord du village, ils donnent à celui-ci tout son caractère. En contrebas du bourg, le château de Benge offre aux regards sa façade à fenêtres Renaissance,

     

    Collonges-la-Rouge

    Collonges-la-Rouge

    Collonges-la-Rouge

     

    tandis qu'à quelques pas le castel de Vassinhac révèle par ses échauguettes et ses meurtrières sa fonction défensive.

     

    Collonges-la-Rouge

    Collonges-la-Rouge

    Collonges-la-Rouge

    Collonges-la-Rouge

     

    L'ancienne maison de ville des Ramades de Friac est encadrée par deux tours jumelles.

     

    Collonges-la-Rouge

     

    Quant à la maison de la Sirène, qui doit son nom à la figure sculptée sur sa façade, elle est remarquable par son toit de lauzes. Les treilles et les glycines grimpant à l'assaut des porches contribuent au charme des lieux

    Collonges-la-Rouge

    Collonges-la-Rouge

    Collonges-la-Rouge

     Collonges-la-Rouge

    Collonges-la-Rouge

     

    Collonges-la-Rouge

    Yahoo!

    18 commentaires
  • " Janvier " poème de Dominique Sagne

     

    Janvier (la ronde des mois)

     

    Janvier premier mois de l'année
    Qui commence tout enrubanné
    Par une nuit de liesse
    Pleine de promesses.
    Mois qui s'étire tranquillement
    Au rythme du train-train qui reprend
    Après la folie des fêtes passées.
    On s'octroie le droit de traînasser,
    De profiter de ses longues soirées,
    De se reposer, pour mieux redémarrer.
    Janvier premier mois de l'année
    Qui commence tout enrubanné,
    Fini souvent mouchoir en main
    En attendant le lendemain
    Que le vilain rhume s'efface
    Pour laisser au mois de Février, sa place

     

    Dominique Sagne

     

    " Janvier " poème de Dominique Sagne

    Yahoo!

    16 commentaires
  • Château de Saché

    Château de Saché

     

    Le château de Saché est un logis de la Renaissance française mis au goût du XIXe siècle par son propriétaire de l'époque, Jean Margonne, qui y reçut souvent Honoré de Balzac. Il est situé sur la commune de Saché située à l'ouest de Tours.

     

    Château de Saché

    Château de Saché

    Château de Saché

    Château de Saché

    Château de Saché


    De 1825 à 1848, Balzac y fait une dizaine de séjours et y trouve le silence et l'austérité qui, loin des turbulences de la vie parisienne et des soucis financiers, lui permettent de travailler de douze à seize heures par jour. Le château abrite un musée consacré à l'écrivain depuis 1951.

     

    Château de Saché

    Château de Saché

    Château de Saché

    Château de Saché

    Château de Saché

    Château de Saché

     

     

    C'est là qu'Honoré de Balzac écrivit " Le Lys dans la vallée ".

     

    Château de Saché

    Château de Saché

     

    Le château est inscrit au titre des monuments historiques depuis le 11 mai 1932. À l'intérieur, la chambre de Balzac et le grand salon sont classés au titre des monuments historiques depuis 1968, et la salle à manger et son décor de papier peint depuis 1983.

     

    Château de Saché

    Château de Saché

    Château de Saché

    Château de Saché

    Château de Saché

    Château de Saché

    Château de Saché

     

    Château de Saché

    Yahoo!

    17 commentaires
  •  Peinture de : Roman Romanov

     

    Romanov, Roman Gennadievich, est né en 1966 dans la ville sibérienne de Kemerovo.

     

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     

    Il a reçu son éducation artistique au Kazan Art College. Ici, j'ai reçu une éducation supérieure. Après avoir servi dans les forces armées, où il a organisé sa première exposition créative, il a été engagé dans le design industriel et la conception automobile .

     

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     

    Depuis le début du XXIème siècle. il s'est consacré uniquement à la peinture. Membre de l'Union professionnelle des artistes.Il vit et travaille à Saint-Pétersbourg.

     

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     

     Peinture de : Roman Romanov

     

    Expositions:

    2006 France Orléans, Vernissage de l'exposition " Romantigue Russe 
    2006 France. Ville La Barre de Mont . Fromentine .

     

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     

    2009 Publication d'œuvres dans le magazine allemand "Ostwind" .
    2010. Organisation et participation au projet de la maison d'édition "Russian Collection"

     

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     Peinture de : Roman Romanov

     

     Peinture de : Roman Romanov

    Yahoo!

    18 commentaires
  • 14 janvier 1875 : naissance d'Albert

     

    Albert Schweitzer, fils d'un pasteur, est né en Alsace à Kaysersberg, alors allemande, le 14 janvier 1875. Musicien organiste, médecin, philosophe, théologien protestant, il est surtout connu pour être le fondateur d'un hôpital dans la brousse gabonaise.

     

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

     

    À partir de 1913 il commence à soigner à Lambaréné, mais en 1917 la Première guerre mondiale l'oblige à quitter l'Afrique et à interrompre son œuvre jusqu'en 1924.

     

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

     

    De 1927 à 1939 il alterne les séjours entre le continent africain et l'Europe pour collecter des fonds grâce à ses conférences ou ses concerts.

     

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

     

    En 1947 le magazineTime le désigne comme «le plus grand homme du siècle». Sollicitations, honneurs et récompenses affluent. En 1953 c'est la consécration. Il reçoit le prix Nobel de la Paix. Et construit avec l'argent un village pour les malades lépreux, à côté de son hôpital.

     

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

      

    De son vivant il est un personnage de pièces de théâtre («Il est minuit docteur Schweitzer» de Gilbert Cesbron) et de films.

     

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

     

    Des timbres-poste existent à son effigie.

     

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

     

    À sa mort en 1965 le monde entier lui rend hommage.

     

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

    sa tombe à  Lambaréné

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

    sa statue à Kaysersberg 

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

     

    14 janvier 1875 : naissance d'Albert Schweitzer

     

    Yahoo!

    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique