• Recette de cuisine : Bûche

     

    Bûche pralinée (proportions pour 2 bûches)


    Biscuit


    10 jaunes d'oeufs
    150 g de sucre
    250 g de farine
    10 blancs d'oeufs
    100 g de sucre

     

    Crème pâtissière


    1 litre de lait
    3 jaunes d'oeufs
    1 oeuf
    200 g de sucre
    50 g de farine
    30 g de poudre de crème (crème pour flan Alsa)
    200 g de praliné noisette
    100 g de beurre

     

    Pour le biscuit


    Bien blanchir les jaunes avec le sucre, puis ajoutez la farine.
    Montez les blancs en neige en les serrant avec les 100 g de sucre.
    Incorporez délicatement, à l'aide d'une marise, le mélange crémé aux blancs montés.

     

    Recette de cuisine : Bûche pralinée

     

    Etalez ce biscuit sur une feuille de papier cuisson et la poser sur une plaque pour la mise au four (210°C, soit Th7) pendant 5/6 minutes.

     

    Recette de cuisine : Bûche pralinée

     

    Retirez le biscuit de la plaque chaude et posez-le sur une grille.
    Pour retirer le biscuit, posez une feuille de papier sulfurisé sur le biscuit, retournez la plaque, puis tirez le papier sur lequel a cuit le biscuit en vous aidant d'une plaque pour diriger le papier et éviter que le biscuit ne se casse.

     

    Recette de cuisine : Bûche pralinée

     

    Pour la crème pâtissière


    Faites chauffer le lait jusqu'à ébullition.
    Mélangez au fouet les jaunes, l'oeuf et le sucre : bien crémer, puis ajoutez la poudre à crème et la farine.

     Incorporez la moitié du lait bouillant sur le mélange et remettez le tout dans la casserole sur le feu pour cuire la crème à feu moyen jusqu'à ébullition.

    Laissez refroidir la crème, puis incorporez le praliné noisette.
    Prélevez environ 450 à 500 g de crème et étalez-la avec une spatule sur le biscuit posée à plat.
    Roulez le biscuit crémé.

     

    Recette de cuisine : Bûche pralinée

     

    Dans un robot ou au fouet, montez le reste de crème pralinée refroidie avec le beurre, de manière à obtenir une mousseline.

     

    Recette de cuisine : Bûche pralinée


    Recouvrez la bûche de cette préparation, et entreposez-la au frais.

     

     

    Recette de cuisine : Bûche pralinée

     

    Recette de cuisine : Bûche pralinée

    Yahoo!

    7 commentaires
  • Vertus médicinales des plantes sauvages : Surelle

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Surelle

     

    Pour la découvrir, il faut se pencher très bas, à fleur de terre, dans les bois frais et l'identifier par comparaison, ses feuilles ressemblent à celles du trèfle, mais elles ont un goût d'oseille et ses fleurs à celle du lin sauvage, mais elles sont plus roses que bleues.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Surelle

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Surelle

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Surelle


    Elles s'épanouissent toujours pour Pâques !.. La surelle prédit l'orage, certains remarquent qu'à son approche ses feuilles se relèvent.
    Les usages domestiques et médicinaux de la surelle sont innombrables. Avec cette petite plante, il est possible de confectionner de fraîches limonades, des tisanes pour les fiévreux. Ajouter aux potages, elle en relève le goût, et dans les salades, elles remplace le jus de citron.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Surelle

     

    Comme la rhubarbe, l'oseille et l'épinard, contient de l'acide oxalique et obéit aux mêmes règles d'emploi que ces autres plantes utiles. Autrefois, elle fournissait cet acide vendu chez les droguistes sous le nom de sel d'oseille, il sert à effacer les taches d'encre et de rouille sur le linge et à nettoyer les cuivres.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Surelle

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Surelle


    C'est aussi un mordant pour les teintures et un bon détartrant des radiateurs d'automobile : c'est dire l'effet qu'il peut produire, pur, sur la paroi d'un estomac. Mais la posologie médicale n'approche jamais les doses toxiques.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Surelle

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Surelle

     

    HABITAT


    - Europe, sauf région méditerranéenne, sous- bois humides,

    jusqu'à 2 000 mètres.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Surelle

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Surelle

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Surelle

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Surelle

     

    IDENTIFICATION


    - Hauteur : 0,05 à 0,08 mètre. Vivace, sans tige

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Surelle


    - Feuilles vert pâle, toutes basales, velues, pétiolées, à 3 folioles en coeur

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Surelle


    - Fleurs blanches veinées de rose, parfois de bleu (avril-mai), une seule par souche, longuement pédonculée, 5 sépales courts, 5 pétales grands, 10 étamines, 5 styles

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Surelle

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Surelle


    - Capsule ovale-pointue, à grandes stries

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Surelle


    - Souche grêle, rampante à écailles charnues, velues

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Surelle


    - Saveur acide

     

    PARTIES UTILISEES


    - Feuilles et racines fraîches, perd ses propriétés à la dessiccation

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Surelle

     

    CONSTITUANTS


    - Axalate, aide de potassium, vitamine C, mucilage

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Surelle

     

    PROPRIETES


    - Antiscorbutique, dépurative, diurétique, fébrifuge, rafraîchissante

     

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Surelle

    Yahoo!

    14 commentaires
  • Château de Saint-Ulrich

     

    Le château Saint-Ulrich (alt. 530 m) est le plus imposant et le mieux conservé des trois châteaux de Ribeauvillé.

     

    Château de Saint-Ulrich

    Château de Saint-Ulrich

    Château de Saint-Ulrich

    Château de Saint-Ulrich

    Château de Saint-Ulrich


    Appelé aussi Rappolstein, Gross Rappolstein, ou encore Ukrichsburg, il fut bâti vers le milieu du XIIIe siècle sur un éperon rocheux surplombant la vallée du Strengbach et reçu des agrandissements successifs,

     

    Château de Saint-Ulrich

    Château de Saint-Ulrich

    Château de Saint-Ulrich

    Château de Saint-Ulrich

     

    dont le plus remarquable consista dans l'adjonction d'une aile de proportions grandioses, composée de deux immenses salles disposées l'une sur l'autre et éclairées du côté du Levant par une double rangée de 7 fenêtres géminées de plein cintre.

     

    Château de Saint-Ulrich


    Si le St-Ulrich n’a que peu de caractère militaire, c’est un bel exemple d’habitat seigneurial. Résidence des Ribeaupierre jusqu'au XVe siècle, il est l'une des plus belles réalisations de l'art profane en Alsace.

     

    Château de Saint-Ulrich

    Château de Saint-Ulrich

    Château de Saint-Ulrich

    Château de Saint-Ulrich

    Château de Saint-Ulrich

    Château de Saint-Ulrich

    Château de Saint-Ulrich

    Château de Saint-Ulrich


    Au XVIe siècle, le château tombe en ruine par abandon, bien qu’il ait encore une petite garnison au début de la guerre de Trente ans (1618-1648). Au XVIIe siècle, le château est incendié.

     

    Château de Saint-Ulrich

    Château de Saint-Ulrich

    Château de Saint-Ulrich

    Château de Saint-Ulrich


    Aujourd'hui, il impressionne toujours par ses proportions. Les vestiges actuellement visibles datent de plusieurs époques :

     

    Château de Saint-Ulrich


    - le donjon carré et le corps de logis sont datés du XIIe siècle,

     

    Château de Saint-Ulrich

    Château de Saint-Ulrich


    - la salle des chevaliers et la grande tour d'habitation du XIIIe siècle,

     

    Château de Saint-Ulrich

    Château de Saint-Ulrich


    - la barbacane d'entrée et l'enceinte extérieure sont du XIVe siècle,

     

    Château de Saint-Ulrich


    - la chapelle Saint-Ulrich est datée du XVe siècle

     

    Château de Saint-Ulrich

     

     

    Château de Saint-Ulrich

     

    Château  Saint-Ulrich à Ribeauvillé

     

    Yahoo!

    12 commentaires
  •  

    Yahoo!

    14 commentaires
  • La maison de bois à Macon

     

    Demeure de la Renaissance, La maison de Bois à Mâcon a été édifiée entre 1490 et 1510. C'est tout simplement le plus ancien bâtiment de la Cité Lamartine.

     

    La maison de bois à Macon

    La maison de bois à Macon

     

    Impossible de passer à côté : l'ancienne bâtisse est située dans le centre-ville de Mâcon, à l'angle de la place aux Herbes.

     

    La maison de bois à Macon

    La maison de bois à Macon

    La maison de bois à Macon

     

    La maison de bois à Mâcon est devenue Monument Historique en 1920. La municipalité en fait l'acquisition en 1992.

     

    La maison de bois à Macon

    La maison de bois à Macon

    La maison de bois à Macon

    La maison de bois à Macon

    La maison de bois à Macon

    La maison de bois à Macon

    La maison de bois à Macon

    La maison de bois à Macon

     

    Les visiteurs peuvent y admirer l'ossature de bois, ornée d'une multitude de statuettes. ces dernières sont d'inspiration parfois grivoise. Les sculptures représentent des singes, des hommes et des personnages masqués. Ils sont entourés d'animaux familiers et fleurtent parfois avec le registre fantastique !

     

    La maison de bois à Macon

    La maison de bois à Macon

    La maison de bois à Macon

    La maison de bois à Macon

    La maison de bois à Macon

    La maison de bois à Macon

    La maison de bois à Macon

    La maison de bois à Macon

     

    La Maison de bois à Mâcon a été entièrement rénovée en 2011. Depuis avril 2011, elle a retrouvé son lustre d'antan

     

    La maison de bois à Macon

    Yahoo!

    15 commentaires
  • Peinture de :

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

     

    L'artiste du Montana Loren Entz est membre des Cowboy Artists of America depuis 1992. Au cours de ses 20 années au sein de l'organisation, Loren a gagné sa part de médailles et l'appréciation des collectionneurs. "Je suis très fier de mon association avec la CAA. Mon désir est de grandir en tant qu'artiste et de devenir le meilleur peintre et sculpteur que je puisse être.

     

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

     

    Loren est un artiste polyvalent caractérisé par son talent pour le fusain, le crayon, le pastel, l'huile et l'aquarelle.

     

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz


    Quand Loren est entré dans sa première sculpture, il a montré la même compétence artistique et le même confort avec de l'argile qu'avec le pinceau. Au fil des ans, son dévouement envers la qualité lui a valu de nombreux prix, dont six médailles d'argent et quatre médailles d'or de la CAA en huile et en dessin. Au CAA 2011, Loren a reçu le prix Stetson CAA pour la meilleure exposition globale, une médaille d'or pour la peinture à l'huile pour Bill Allison, Saddle Maker, Roundup, Montana et le prix Ray Swanson pour le cadeau de Grandpa's Heart. Loren a encore été honoré avec le 2013 Stetson CA Award, voté par les membres actifs de la CAA. L'artiste qui a reçu cet honneur a reçu un signe d'approbation de ses pairs pour la meilleure exposition d'ensemble. En outre, il a remporté une médaille d'or en hydrosoluble pour Tender Loving Care.

     

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

     

    Loren était l'artiste invité honoré lors de la vente aux enchères d'œuvres d'art occidental de 2006 à Great Falls, au Montana, et il a remporté le très convoité Robert Lougheed Memorial Award lors du Prix de West Invitational Art Exhibition 2006. Le prix est basé sur le vote de tous les artistes participants et est donné à l'artiste avec le meilleur spectacle de trois œuvres ou plus. Loren dit: "C'est un grand honneur d'avoir l'approbation de mes pairs."

     

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz 

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

     

    Loren habite à Billings, au Montana, où il a restauré un bâtiment historique qui abrite aujourd'hui son studio. Entz a la passion d'enseigner aux jeunes artistes et à ceux qui veulent apprendre. Bien qu'il offre des ateliers sur la peinture figurative et la peinture de paysage, son préféré est d'enseigner aux artistes comment peindre un cheval de l'intérieur.

     

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

    Peinture de : Loren Entz

     

    Peinture de : Loren Entz

     

    Yahoo!

    14 commentaires
  • 17 décembre

     

    Ludwig van Beethoven, l'un des plus grands compositeurs de musique classique, naît le 17 décembre 1770. Originaire d'une famille modeste de Bonn, il dévoile très rapidement un vrai don pour la musique, que son père tente d'exploiter.

     

    17 décembre 1770 : Naissance de Ludwig van Beethoven

    sa maison natale à Bonn

    17 décembre 1770 : Naissance de Ludwig van Beethoven

    ses parents

    17 décembre 1770 : Naissance de Ludwig van Beethoven

    17 décembre 1770 : Naissance de Ludwig van Beethoven

    17 décembre 1770 : Naissance de Ludwig van Beethoven

    17 décembre 1770 : Naissance de Ludwig van Beethoven

    17 décembre 1770 : Naissance de Ludwig van Beethoven

     

    Beethoven rencontre rapidement le succès et parvient à surmonter le handicap de sa surdité pour composer de plus en plus de morceaux, comme la "9e symphonie".

     

    17 décembre 1770 : Naissance de Ludwig van Beethoven

    17 décembre 1770 : Naissance de Ludwig van Beethoven

    17 décembre 1770 : Naissance de Ludwig van Beethoven

    17 décembre 1770 : Naissance de Ludwig van Beethoven

    17 décembre 1770 : Naissance de Ludwig van Beethoven

    17 décembre 1770 : Naissance de Ludwig van Beethoven

     

    Il meurt à Vienne le 26 mars 1827.

     

    17 décembre 1770 : Naissance de Ludwig van Beethoven

     

    17 décembre 1770 : Naissance de Ludwig van Beethoven

    Yahoo!

    10 commentaires
  • Recette de cuisine : Gâteau


    Ingrédients

    250g de farine
    150g de beurre
    3 œufs
    1 yaourt à la grecque
    80g de sucre
    60g d’amandes en poudre
    1 sachet de sucre vanillé
    1 sachet de levure
    180g de macédoines de fruits confits
    5cl de rhum

    Glaçage :

    150g de sucre glace
    le jus d’un citron
    1 pincée de sel
    Amandes effilées
    Quelques fruits confits pour la déco

     

    Recette de cuisine : Gâteau aux fruits confits


    Préparation


    Préchauffez le four à 180° (th.6). Beurrez un moule à manquer.
    Dans un bol, faites macérer les fruits confits dans le rhum.
    Dans un saladier, battez les œufs avec les sucres (nature et vanillé).
    Ajoutez le yaourt et le beurre fondu. Battez.
    Ajoutez l’amande en poudre, la farine et la levure. Battez de nouveau.
    Incorporez les fruits confits avec le rhum.
    Versez la pâte dans le moule et enfournez 35min.
    A la sortie du four, laissez-le tiédir avant de le démouler.

     

    Recette de cuisine : Gâteau aux fruits confits

     

    Pendant ce temps, préparez le glaçage.

     

    Versez dans une casserole le sucre glace.
    Lorsque le sucre a fondu, versez hors du feu le jus de citron et le sel.
    Mélangez pour lisser.
    Versez le glaçage tiède sur le gâteau, parsemez d’amandes effilées et décorez de quelques fruits confits.

     

    Recette de cuisine : Gâteau aux fruits confits

     

    Recette de cuisine : Gâteau aux fruits confits

    Yahoo!

    13 commentaires
  • Vertus médicinales des plantes sauvages :

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage


    Les solidages sont des plantes vivaces qui croissent dans les sous-bois de conifères, sur des sols riches et légers.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage


    Il en existe plusieurs espèces, répandues dans l'Ancien et le Nouveau Monde. Elles sont de tailles très variables, mais toutes ne montrent qu'à la fin de l'été leurs rayonnantes fleurs dorées. Les botanistes considèrent les solidages comme un genre difficile à identifier : aussi ne doit-on tenir compte que des parties évidentes de la plante sans s'attacher à de microscopiques détails.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage


    Certaines qualités médicinales de la verge-d'or sont déjà signalées dans les textes du XIIIe siècle, mais la plante n'a trouvé sa place dans l'arsenal des phytothérapeutes qu'à la fin du XIXe siècle.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage


    De nos jours, tous les médecins la connaissent bien, pour son pollen, qui compte parmi les grands responsables du rhume des foins, pour sa bienfaisante action astringente qui exerce avec douceur sur les appareils digestifs et urinaires et calme les diarrhées liées aux poussées dentaires des jeunes enfants.
    L'espèce américaine fait partie des remèdes traditionnels utilisés par les Indiens en cas de morsures par les serpents à sonnette.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

     

    HABITAT


    - Europe, bois secs, clairières, jusqu'à 2 800 mètres

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

     

    IDENTIFICATION


    - Hauteur : 0,30 à 1 mètre, vivace

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage


    - Tige dressée, cylindrique, glabre ou peu poilue, rameaux fleuris dressés, groupés au sommet

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage


    - Feuilles ovales, sessiles, longues entières, à bord rude ou denté, peu poilues

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage


    - Fleurs jaune (juillet-octobre) par 10 à 20 en capitules groupées en grappes ou en panicules terminales feuillées, fleurs du centre tubulées à étamines et pistil, celles du pourtour 5 à 10 étamines

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage


    - Akène cylindrique, marqué de 6 à 12 côtes, surmonté d'une rangée de soies

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage


    - Rhizome noueux, nombreuses racines

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage


    - Saveur amère

     

    PARTIES UTILISEES


    - Sommités fleuries, plante entière avec la racine

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

     

    CONSTITUANTS


    - Huile essentielle, tanin, saponiside, pigments flavoniques, acide citrique

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

    PROPRIETES


    - Anti-inflammatoire, astringente, diurétique, expectorante, vulnéraire

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

    Yahoo!

    12 commentaires
  • Hôtel de ville de Mulhouse

     

    Construit en 1432, l'Hôtel de Ville de Mulhouse fut détruit par un incendie en 1551 et, dès 1552, furent lancés des travaux de reconstruction sous la direction de l'architecte bâlois Michel Lynthurmer.

     

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

     

    Le bâtiment fut par la suite modifié à de nombreuses reprises. C'est ainsi que lui fut adjointe, en 1637, une galerie arrière et que, en 1778, le second étage fut surélevé. Quant aux décors en trompe-l'oeil, dus à l'origine à Jean Gabriel en 1698, ils ont été restaurés et transformés dès 1779 puis plusieurs fois aux XIXe et XXe siècles.

     

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

     

    Vous admirerez tout particulièrement la salle du Grand Conseil avec son plafond à caissons, ses décors peints et ses vitraux. Aujourd'hui, le bâtiment accueille le musée historique de Mulhouse.

     

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

     

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Yahoo!

    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique