• " En hiver " poème de François Coppée

    " En hiver " poème de François Coppée

     

    En hiver.


    Sur la route en linceul changée
    Par deux longs mois de vent du nord,
    La petite passe, chargée
    De son lourd fagot de bois mort.

    " En hiver " poème de François Coppée

    Comme l'horizon s'illumine
    Des lueurs d'un couchant d'hiver,
    Sa silhouette se dessine,
    Svelte et brune, sur le ciel clair.

    " En hiver " poème de François Coppée

    Et moi, j'imagine ta vie,
    Enfant qui vas seule le soir,
    Portant ton fagot et suivie
    D'un vieux et paisible chien noir.

    " En hiver " poème de François Coppée

    Pauvre, orpheline et sans famille,
    Et sauvage avec les garçons,
    Tu files l'hiver, humble fille,
    Et tu vas glaner aux moissons.

    " En hiver " poème de François Coppée

    Triste ramasseuse de branches
    Qui cours si tard sans t'alarmer,
    Tu n'as qu'un bonnet des dimanches,
    Tu n'as qu'un vieux chien pour t'aimer.

    " En hiver " poème de François Coppée

    Et cherchant, toujours solitaire,
    Blé pour ton pain, bois pour ton feu,
    Tu vis de ce qu'on trouve à terre
    Comme les oiseaux du bon Dieu.

     

    François Coppée.

     

    " En hiver " poème de François Coppée

     

     

    " En hiver " poème de François Coppée

    « Le casino de VichyFort La Latte, le château des Vikings. »
    Yahoo!

  • Commentaires

    15
    Mercredi 1er Février à 21:59

    Bonsoir Mamie Lucette,

    J'ai eu une journée bien prise et je viens te voir que ce soir. Donc maintenant c'est

    plus clair , on va t'opérer. Je pense que c'est mieux que d'attendre avec les

    infirtrations. Il reste à attendre le jour. Je pense que cela ne tardera pas. Tu sais que

    je suis avec toi. Papy Alain est encore dans la maison de convalescence. C'est très

    dur de pas le voir car il 'est loin. Ces derniers années ont été assez difficiles avec

    sa santé. Je crois qu'il ne veux pas faire des efforts pour vivre et il ne mange pas

    beaucoup. Je le comprend ! Mais moralement cela doit être terrible. Je vais faire de

    mon mieux pour aller le voir. Je vais mêttre mon blog en pauce car tu vois que

    personne ne vient plus. Bisous ! Je t'appelle demain jeudi. nani et titi.

     

                                                                    Afficher l'image d'origine

    14
    Mercredi 1er Février à 18:12

    Bien désolée que tu doives te faire opérer, je suis de tout coeur avec toi et je suis sûre que les choses vont bien se passer. Bon courage chère Lucette et merci pour ce poème plein d'émotion né d'une si belle plume; grosses bises, tendres pensées

    Cendrine

    13
    Mercredi 1er Février à 16:37

    bonsoir

     voila maintenant au moins tu sais a quoi t attendre mais je pense que c est fait en ambulatoire de plus en plus maintenant et pour beaucoup d opérations  ils en parlaient ce midi sur la cinq , meme la nanche ou le genou on rentre le matin et on ressort l apres midi , c est fou quand meme , mais quand tout se passe bien alors tant mieux le temps est bien moins long comme ça

     tres amicalement

     marie thé

    12
    Mercredi 1er Février à 15:46

    Bonjour Lucette,

    Ah zut alors, va falloir te faire opérer, de tout coeur avec toi. 

    Merci pour ce poème de François Coppée, j'aime bien cet auteur.
    Passe une bonne journée, prends soin de toi, grosses bises, Véronique

    22-Les gifs d'Alice serie F

    11
    Mercredi 1er Février à 14:49

    Bonjour, Mamie Lucette,

    me voici, sur ton merveilleux blog !

    Je passe te remercier, tu seras soulagée pour ce problème quand tout sera fini.

    Mais je sais que ça s'opère bien.

    Je te souhaite quand même un bon mois de février.

    Là, un bon mercredi après-midi.

    Ici, temps mitigé, avec des entrées maritimes.

    Mes amitiés, gros bisous.

    10
    Mercredi 1er Février à 11:37

    bonjour lucette!!moi,c'est toujours mes doigts et la pas d'operation!!!

    bon mercredi et gros bisous

    9
    Mercredi 1er Février à 10:49

    Bonjour Lucette 

    Je vois que tu ne vas pas échapper à l'opération , c'est maintenant des opérations courante , seule embêtement de ne pas pouvoir se servir de sa main , c'est la qu'on apprécie de ne pas être toute seule ! 

    Bonne journée Lucette 

    Gros bisous Hélène

    8
    Mercredi 1er Février à 10:47

    Bonjour Lucette.

    Tiens-nous au courant pour ta main...

    Bon 1er février ( déjà...)

    7
    Mercredi 1er Février à 09:09
    francinea

    Bonjour, c'est un très joli poème, merci pour la découverte; pour tes mains, c'était à prévoir, je connais plein de monde qui a eu ce genre de problème, on courage pour la suite, je te souhaite une bonne journée, bisous

    6
    Mercredi 1er Février à 08:32

    Bonjour mamie Lucette

    je passe te souhaiter une douce journée bisous

    Marlène

    5
    Mercredi 1er Février à 07:15
    Dure est la vie pour certaines personnes encore
    Merci pour ce joli poème.
    Bises ma chère Lucette.
    4
    Mercredi 1er Février à 06:28

    bonne journée 

    3
    Mercredi 1er Février à 05:53

    Un texte écrit à une époque ou les enfants n'avaient ni tablette ni smartphone. Chercher des fagots en été est très agréable, mais affronter la froidure de l'hiver pour grappiller de quoi radoucir sa tanière est une dure épreuve

    Amicalement

    Claude

    2
    Mercredi 1er Février à 05:47

    Très joli poème...

    Douce journée Lucette

    Bisous

    timilo

    1
    Mercredi 1er Février à 00:36

    Merci pour ce merveilleux poème chère Lucette

    J'espère que tu as eu une réponse pour ta main

    Je pense bien à toi et te fais de gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :