• EVANGILE AU QUOTIDIEN : Les mages venus d'Orient

    saintb24.jpgSaint Bruno de Segni (v. 1045-1123), évêque
    1er sermon sur l'Épiphanie

    L'or, l'encens et la myrrhe



          Guidés par l'étoile, les mages venant d'Orient jusqu'à Bethléem sont entrés dans la maison où la bienheureuse Vierge Marie demeurait avec l'enfant ; ouvrant leurs trésors, ils ont offert trois dons au Seigneur : l'or, l'encens et la myrrhe, par lesquels ils l'ont confessé vrai Dieu, vrai homme et vrai roi.

          Ce sont bien les dons que la sainte Eglise ne cesse d'offrir à Dieu son Sauveur. Elle offre l'encens lorsqu'elle le confesse et croit en lui comme étant le véritable Seigneur, créateur de l'univers ; elle offre la myrrhe lorsqu'elle affirme qu'il a pris la substance de notre chair, dans laquelle il a voulu souffrir et mourir pour notre salut ; elle offre l'or quand elle n'hésite pas à proclamer qu'il règne éternellement avec le Père et l'Esprit Saint...

          Cette offrande peut recevoir un autre sens mystique. Selon Salomon, l'or signifie la sagesse céleste : « Le trésor le plus désirable se trouve dans la bouche du sage » (cf Pr 21,20)... Selon le psalmiste, l'encens symbolise la prière pure : « Que ma prière, Seigneur, s'élève devant toi comme un encens » (Ps 140,2). Car, si notre prière est pure, elle exhale vers Dieu un parfum plus pur que la fumée de l'encens ; et de même que cette fumée monte vers le ciel, ainsi notre prière se dirige vers le Seigneur. La myrrhe symbolise la mortification de notre chair. Donc nous offrons l'or au Seigneur lorsque nous resplendissons devant lui par la lumière de la sagesse céleste... Nous lui offrons de l'encens lorsque nous élevons vers lui une prière pure. Et de la myrrhe lorsque, par l'abstinence, « mortifiant notre chair avec ses vices et ses convoitises » (Ga 5,24), nous portons la croix à la suite de Jésus.

    « EVANGILE AU QUOTIDIEN selon Saint JeanEVANGILE AU QUOTIDIEN selon Saint Jean »
    Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Jeudi 6 Janvier 2011 à 11:09

    L'or est symbole de divinité, l'encens entrait dans la composition du parfum qui était brulé devant l'Eternel dans le Tabernacle, et la myrrhe entrait dans la composition de l'huile d'onction qui servait à oindre les sacrificateurs. Ces dons reflétaient la royauté et la sacrificature de Jésus-Christ, celui dont le nom est un parfum qui se répand...  qui se répand aujourd'hui par le moyen des chrétiens !

    J'ai mangé toute la galette et j'ai trouvé la fève... tu n'en a pas une autre !!!

    Bonne journée chère Lucette. Gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :