• Il y a un siècle, sur le sentier des douaniers : St-Jean-le-Thomas

    Saint-Jean-le-Thomas 34802 Vue-de-St-Jean-Le-Thomas-en-1930

    Jusqu'à l'ouverture de la nouvelle route en 1892, les villages côtiers de la baie du Mont-Saint-Michel n'étaient desservis que par un chemin vicinal. Une ligne d'intérêt local à écartement métrique ouverte à l'initiative des Chemins de fer de la Manche contribuera aussi à faire venir touristes et estivants. Pour relier Granville à Avranches, il fallait alors une heure et quarante-quatre minutes.

     

    cartes-postales-photos-Le-Carrefour-et-le-Route-de-Granvill

    Bien abrité par une colline boisée, Saint-Jean-le-Thomas est l'une des rares plages de la Manche à être orientée au sud. La douceur du climat favorise une végétation exceptionnelle. Ne parle-t-on pas du "petit Nice de la Manche".

    Elle attire des familles nombreuses et aisées. Vers le 14 juillet, parents, enfants, petits enfants et personnels de maison arrivent pour tout l'été : les maitres en voiture, les domestiques par le train. Des extras et journaliers sont recrutés sur place pour faire face dignement aux nécessités de la vie quotidienne

    Propriétés et villas côtoient les maisons traditionnelles parfois encore recouvertes de chaume. Progressivement le village rural prend les traits d'une petite station balnéaire. Des hotels voient le jour. Mr et Mme Touche ouvrent un établissement de 40 chambres et mettent à la disposition de leurs clients des cabines de plage. En 1908, la pension coûtait 5,50 francs par jour pour un hébergement de qualité.

     

    otos-Vue-aur-La-Mer--Confort-Moderne-Annexe--Garage-Electri

    La pointe de Carolles offre un promontoire remarquable, le pignon Butor. En bordure d'abruptes falaises, le chemin douanier court à travers genêts, ajoncs et fougères. Une modeste construction de schiste et de granit veille. C'est le "corps de garde de St Michel", elle est appelée communément "cabane Vauban", bien qu'elle ne date que du premier Empire.cartes-postales-photos-La-Cabane-Vauban-CAROLLES-50740-1030

    Une campagne pleine de charme et une côte riche d'attraits vont faire venir tant les Avranchinais que les Parisiens. Ils construisent des résidences estivales. C'est en1884 que fut édifié près de la plage son premier hotel. Son nom, "Edenville" sera donné plus tard à cette partie de commune.

    En 1901, un emplacement fut concédé pour y installer un débit de boisson. De nombreux peintres, sensibles au site pittoresque de Carolles y font des séjours prolongés. Quelques uns y établissent une résidence.

    cartes-postales-photos-Rue-de-la-Plage-CAROLLES-50740-50-50

    shapeimage 10

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ibxkec

    « Des petites choses que je voulais partager avec vousCITES MERVEILLEUSES : AVILA (Espagne) »
    Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Mercredi 13 Avril 2011 à 06:48
    fleure41.over-blog.c

    bONJOUR ,j'espere que ton voyage ce passe bien ,je te souhaite un bon séjour bizzzzzzzz

                              

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :