• La création du jour

    21 juin : c'est l'été

     

  • Fleurs cultivées : Camélia

     

    Le camélia est un arbuste qui mesure entre 2 m et 4 m. Il est apprécié pour son feuillage persistant et sa floraison hivernale. En effet, cette plante offre des fleurs simples ou doubles qui ne sont pas sans rappeler les roses ou les pivoines.

     

    Fleurs cultivées : Camélia 

    Fleurs cultivées : Camélia

    Fleurs cultivées : Camélia

    Fleurs cultivées : Camélia

    Fleurs cultivées : Camélia

     

    Selon les variétés, elles varient entre le rouge, le rose, le blanc ou le jaune et sont parfois parfumées. Certaines fleurs sont panachées comme celles du Camélia ‘Margaret Davis’ qui apparaissent de février à mai.

     

    Fleurs cultivées : Camélia

     

    Les feuilles ovales ont un élégant coloris vert sombre verni. Cet arbuste au port buissonnant a une silhouette compacte grâce à son feuillage persistant. Le Camellia se plaît en situation ombragée ou semi ombragée, dans un sol drainé et acide. C’est une plante rustique qui peut supporter jusqu’à -15°C.

     

    Fleurs cultivées : Camélia

    Fleurs cultivées : Camélia

    Fleurs cultivées : Camélia

    Fleurs cultivées : Camélia

    Fleurs cultivées : Camélia

     

    Les fleurs joliment ciselées sont solitaires ou groupées par 2 ou 3 à l'extrémité des pousses. Certaines sont même parfumées. Elles peuvent mesurer de 6 à 17 cm de diamètre. On remarque que les camélias à fleurs simple sont souvent plus résistants au gel. Les fleurs, simples, semi-doubles ou doubles, ont la pointe des étamines jaune d’or.

     

    Fleurs cultivées : Camélia

     

    Origine : Chine, Japon (île de Ryukyu).

     

    Fleurs cultivées : Camélia


    Habitat : le camélia d'automne craint le calcaire. Si le sol est trop compact, apporter de la terre de bruyère.

    Exposition : pleine lumière. Éviter cependant l'exposition plein sud qui brûle le feuillage. Le climat océanique doux et humide convient parfaitement aux Camélias.


    Rusticité : zone 6-7 (il supporte le froid jusqu'à -20°). Il est conseillé de protéger avec un voile d'hivernage et de pailler les racines car elles sont superficielles.


    Taille maximale : 3 m (5 m pour certaines espèces).

     

    Fleurs cultivées : Camélia


    Croissance : lente.


    Port : érigé, ramifié, avec des branches assez emmêlées.


    Écorce de couleur brunâtre et lisse.

     

    Fleurs cultivées : Camélia


    Feuillage persistant. Une feuille de camélia persiste environ 3 à 4 ans sur l'arbuste. Feuilles alternes, simples, de forme allongée, elliptique, longues de 4 à 8 cm, sur 2 à 4 cm de large. Elles sont brillantes, claires et souples, avec une texture assez épaisse. Pétiole très court. Dessus brillant, vert foncé.

     

    Fleurs cultivées : Camélia

    Fleurs cultivées : Camélia


    Fleurs en hiver. Couleur : rouge, rose avril-mai. La fleur est odorante particulièrement si le temps est doux.

     

    Fleurs cultivées : Camélia

    Fleurs cultivées : Camélia


    Fruit : capsule de 2-3 cm de long (ressemblant à une petite noix dans sa bogue) contenant des graines. Le fruit n'a aucun intérêt ornemental.

     

    Fleurs cultivées : Camélia

    Fleurs cultivées : Camélia

    Fleurs cultivées : Camélia

     

    Fleurs cultivées : Camélia

     

    Fleurs cultivées : Camélia

    Yahoo!

    5 commentaires
  • Une journée en Islande

    Voici ce qu'ils nous écrivent :

    Nous avons traversé des terres inhabitées vertes de pâturages, de magnifiques (et interminables) fjords dans le nord, des falaises spectaculaires et la mer à perte de vue. Nous avons randonné sur des volcans et dans des champs de lave magnifiques, nous avons même vus des grottes de glace. Nous avons profité des "baths" islandais : les sources d'eau chaudes, un régal d'être dans une eau à 36-38 degrés quand le froid et le vent règnent en maître à l'extérieur !!! Beaucoup de paysages ne seront pas immortalisés physiquement par des photos car mauvaise luminosité mais dans nos coeur c'est certain !!!!

      

    Une journée en Islande 

    Une journée en Islande

    Une journée en Islande

    Une journée en Islande

    Une journée en Islande 

    Une journée en Islande

    Une journée en Islande

    Une journée en Islande

    Une journée en Islande

     

    Une journée en Islande

    Yahoo!

    10 commentaires
  • " Soleil d'été " poème d'Elodie Santos

     

    " Soleil d'été " poème d'Elodie Santos

     

    " Soleil d'été " poème d'Elodie Santos

    Yahoo!

    15 commentaires
  • Perillos 

    Perillos

     

    Situé dans les Corbières, le village de Périllos dont le nom vient du catalan « perelloner », poirier sauvage, est l’un des sites les plus mystérieux des Pyrénées-Orientales.

     

    Perillos

    Perillos

    Perillos


    Si la première citation du village date du XIIe siècle, il semblerait qu’il ait été occupé dès l’époque romaine. En 1246, fut rédigée la Charte de fondation du village.
    Selon certaines sources, ce serait Jean 1er d’Aragon qui fit construire le château fort et l’enceinte.

     

    Perillos

    Perillos

    Perillos

    Perillos

    Perillos

    Perillos

    Perillos

    Perillos

    Perillos


    Au XIVe siècle, Périllos devint une véritable seigneurie. Il connut de nombreux désagréments comme la peste, le phylloxéra, fut ravagé par les guerres…
    La dernière naissance dans le village fut enregistrée en 1916.
    Le dernier habitant, un berger, s’en alla en 1970.
    Le 19 novembre 1971, Périllos est rattachée à Opoul pour former la commune d’Opoul-Périllos.

     

    Perillos

    Perillos

    Perillos

    Perillos

    Perillos

    Perillos

    Perillos

     

    A voir à Périllos deux édifices religieux, l'église anciennement paroissiale, et la chapelle Sainte Barbe, un peu à l'écart du village.

     

    Perillos

    Perillos

    Perillos

    Perillos

    Perillos


    L'église est typiquement romane, voûtée en berceau plein cintre, avec une nef unique. L'abside est semi-circulaire, légèrement plus grand que la nef. Elle est dotée d'un clocher-mur. Aujourd'hui encore elle contient un Christ de la fin du XIXe siècle, une statue de l’enfant Jésus du XVIIIe, une autre de St Joseph également du XVIIIe siècle et au plat de quête antérieur, du XVIIe.

     

    Perillos

    Perillos

    Perillos

    Perillos

    Perillos

    Perillos

    Perillos

    Perillos

    Perillos

     

    Perillos

    Yahoo!

    10 commentaires
  • Peinture de : Lucien Potronat

     

    Lucien Potronat était un peintre français surtout connu pour ses représentations de villas pittoresques dans la campagne de la Côte d'Azur.

     

    Peinture de : Lucien Potronat

    Peinture de : Lucien Potronat

    Peinture de : Lucien Potronat

    Peinture de : Lucien Potronat

    Peinture de : Lucien Potronat

     

    L'artiste a peint avec une palette chaude et sourde, et a utilisé des coups de pinceau lâches comme ceux de l'impressionniste Claude Monet . Ceci est illustré dans le travail Côte d'Azur .

     

    Peinture de : Lucien Potronat

    Peinture de : Lucien Potronat

    Peinture de : Lucien Potronat

    Peinture de : Lucien Potronat

    Peinture de : Lucien Potronat

     

    Né en 1889 à Lyon, en France, il y étudie l'art, puis s'installe à Paris où il commence à exposer son travail au Salon.

     

    Peinture de : Lucien Potronat

    Peinture de : Lucien Potronat

    Peinture de : Lucien Potronat

    Peinture de : Lucien Potronat

    Peinture de : Lucien Potronat

     

    L'amour de Potronat pour la Côte d'Azur l'a amené à s'y installer définitivement dans les années 1930. Son travail est dans la collection du Southport Arts Centre au Royaume-Uni.

     

    Peinture de : Lucien Potronat

    Peinture de : Lucien Potronat

    Peinture de : Lucien Potronat

    Peinture de : Lucien Potronat

    Peinture de : Lucien Potronat

     

    Potronat est mort en 1974.

     

    Peinture de : Lucien Potronat

    Peinture de : Lucien Potronat

    Peinture de : Lucien Potronat

    Peinture de : Lucien Potronat

    Peinture de : Lucien Potronat

     

    Peinture de : Lucien Potronat

    Yahoo!

    22 commentaires
  • 17 juin

     

    Né à Paris le 17 juin 1818, mort à Saint-Cloud le 17 octobre 1893.

     

    17 juin 1818 : naissance de Charles Gounod

    17 juin 1818 : naissance de Charles Gounod

     

    la maison où il vécut à Paris

     

    17 juin 1818 : naissance de Charles Gounod

     

    Elève d'Halévy, de Lesueur et de Paer, Prix de Rome,

     

    17 juin 1818 : naissance de Charles Gounod

     

    Charles Gounod séjourne d'abord en Italie où il découvre la musique de Palestrina et de Bach, mais aussi celle de Lully, Gluck, Mozart et Rossini. L'amitié qui le lie à Lacordaire, le futur grand orateur dominicain, et à Charles Gay, le futur évêque de Poitiers, déclenche chez lui une crise mystique, qui lui fait un temps envisager de devenir prêtre.

     

    17 juin 1818 : naissance de Charles Gounod

     

    Son voeu ne se réalise pas, mais il reste imprégné d'un profond sentiment religieux qui marque toute son oeuvre et, en particulier, ses messes et ses oratorios (Messe solennelle de Sainte Cécile,

     

    17 juin 1818 : naissance de Charles Gounod

     

    Messe du Sacré-Coeur,

     

    17 juin 1818 : naissance de Charles Gounod

    17 juin 1818 : naissance de Charles Gounod

     

    le retour de Tobie,

     

    17 juin 1818 : naissance de Charles Gounod

    17 juin 1818 : naissance de Charles Gounod

     

    Mors et vita

     

    17 juin 1818 : naissance de Charles Gounod

     

     Avé Maria.... 

     

    17 juin 1818 : naissance de Charles Gounod

     

     "La plupart des commentateurs font de Gounod un des principaux représentant du style musical du SecondEmpire, ce que la chronologie ne saurait démentir. Le raffinement extrême de son langage, son souci du détail, l'éclectisme de son inspiration, une suavité mélodique et harmonique parfois dépourvue de fermeté se rapportent assez volontiers aux critères esthétiques grâce auxquels les historiens d'aujourd'hui tentent de définir les arts sous le règne de Napoléon III." Paul Prévost Maître de conférences à l'Université de Metz.

     

    Œuvres :

     

    Romeo et Juliette

     

    17 juin 1818 : naissance de Charles Gounod

     

    Faust

     

    17 juin 1818 : naissance de Charles Gounod

     

    Mireille

     

    17 juin 1818 : naissance de Charles Gounod

     

    Cinq-Mars

     

    17 juin 1818 : naissance de Charles Gounod

     

    La Nonne sanglante

     

    17 juin 1818 : naissance de Charles Gounod

     

    La maison où il vécut à Saint-Cloud

     

    17 juin 1818 : naissance de Charles Gounod

    17 juin 1818 : naissance de Charles Gounod

    17 juin 1818 : naissance de Charles Gounod

     

    sa tombe au cimetière d'Auteuil

     

    17 juin 1818 : naissance de Charles Gounod

     

    17 juin 1818 : naissance de Charles Gounod

     

    Yahoo!

    10 commentaires
  • Une journée passée en Islande

     

    Voici les abords du volcan Kafla et de ses alentours

     

    Une journée passée en Islande

    Une journée passée en Islande

    Une journée passée en Islande

    Une journée passée en Islande

     

     Avec une hauteur de 45 m pour une largeur de 100 m,

    la chute d’eau Dettifoss est la plus puissante d’Europe.

     

    Une journée passée en Islande

    Une journée passée en Islande

     

    Pour terminer la journée, ils se sont arrêté à Akureyri 

     dans ce café pour y prendre une bière et un burger

    et regarder le match Portugal-Espagne..

     

    Une journée passée en Islande

     

    Une journée passée en Islande

    Yahoo!

    15 commentaires
  • Brahéa

    Brahéa : sorte de palmier

     

    Palmier aux feuilles en éventail, Brahea armata est surnommé le palmier bleu du Mexique du fait de sa remarquable teinte gris-bleu. D’autres palmiers du genre Brahea sont cultivés en France, ayant tous une bonne rusticité.

     

    Brahéa : sorte de palmier

    Brahéa : sorte de palmier


    Tous les palmiers du genre Erythea portent désormais le nom de Brahea. Les 15 ou 16 espèces du genre sont endémiques d'Amérique Centrale (Californie du Sud, Honduras, Guatemala, Salvador) et en particulier du Mexique pour 12 d'entre elles.

     

    Brahéa : sorte de palmier

    Brahéa : sorte de palmier

    Brahéa : sorte de palmier 

    Brahéa : sorte de palmier

     

    Les Brahea sont tous des palmiers de bonne rusticité, hermaphrodites, à feuilles en éventail, dont la croissance est assez lente excepté chez les espèces Brahea edulis et Brahea brandegeei. On trouve ces 2 espèces en culture sur le littoral méditerranéen.

     

    Brahéa : sorte de palmier

    Brahéa : sorte de palmier

     

    Brahea armata pousse dans les canyons et les gorges des zones désertiques du Mexique (Basse-Californie, Sonora), parfois associé aux Washingtonia filifera et robusta (dans le site près de Catavina Arroyo), et aux grands cactus des westerns appelés saguaro (Carnegiea gigantea). On le cultive au bord de la Méditerranée, dans les zones chaudes de l'Europe et même dans le Tessin (Suisse) en tant que plante ornementale.

     

    Brahéa : sorte de palmier

    Brahéa : sorte de palmier

    Brahéa : sorte de palmier

    Brahéa : sorte de palmier

    Brahéa : sorte de palmier

     

    Son tronc vigoureux gris marron possède un fort diamètre dès la base (45 cm) et pousse lentement jusqu'à 6, parfois plus de 10 m de haut.

     

    Brahéa : sorte de palmier

    Brahéa : sorte de palmier

     

    Lorsque les bases foliaires tombent, le stipe devient annelé. La couronne se compose d'une soixantaine de palmes s'étalant sur 3 m de diamètre. Les pétioles d'environ 1 m de long, gris argenté sur le dessous et recouvert d'un duvet brun au revers, sont armés de solides épines crochues jaune clair. Les feuilles légèrement costapalmées sont coriaces et couvertes d'une cire qui leur donne un aspect bleu argenté à gris bleu sur les deux faces. Les limbes sont déchirés en segments jusqu'au centre dans toute la couronne. L'extrémité des segments est elle même bifide et parfois légèrement retombante. Les vieilles feuilles restent longtemps attachées, formant un « jupon » au sommet du stipe.

     

    Brahéa : sorte de palmier

    Brahéa : sorte de palmier

     

    Après plusieurs décennies, de spectaculaires panicules couleur ivoire, de 4 à 6 m de long, surgissent d'entre les feuilles et retombent gracieusement sous la couronne. Elles sont composées d'une multitude de petites fleurs hermaphrodites.

     

    Brahéa : sorte de palmier

    Brahéa : sorte de palmier

     

    Les fruits comestibles sont des drupes sphériques marron rouge de 2,5 cm de long qui prennent d'abord une teinte jaune. Ils arrivent à maturité au bout d'une année lorsque la nouvelle floraison apparaît. La graine marron mesure 1 cm de long.

     

    Brahéa : sorte de palmier

    Brahéa : sorte de palmier

     

    Les palmes s'utilisent comme couvertures pour les habitations.

     

    Brahéa : sorte de palmier

    Brahéa : sorte de palmier

    Brahéa : sorte de palmier

     

    Elles servent aussi à faire des chapeaux tressés

     

    Brahéa : sorte de palmier

     

    et des couffins.

     

    Brahéa : sorte de palmier

     

    Les fruits sont consommés.

     

    Brahéa : sorte de palmier

     

    Brahéa : sorte de palmier

     

    Yahoo!

    18 commentaires
  • Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

     

    Fondée au XIIIe siècle par Saint Louis dans le but de développer le commerce avec l'Italie et l'Orient, Aigues-Mortes, premier port sur la Méditerranée du royaume de France, nous dévoile aujourd'hui un ensemble architectural particulièrement bien conservé.

     

    Aigues-Mortes (Gard)

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

     

    Située au coeur de la Camargue gardoise, la cité d'Aigues-Mortes présente une véritable allure de forteresse médiévale, avec ses 1634 mètres de remparts, ses portes fortifiées, ses vingt tours et son chemin de ronde.

     

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

     

    Plus haute tour d'Aigues-Mortes, la tour de Constance, ancienne prison, d'une hauteur de 30 mètres, offre du haut de sa terrasse une belle vue sur les vastes étendues camarguaises.

     

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

     

    À l'intérieur des remparts, l'on ne manquera pas d'aller voir la place Saint-Louis, avec sa fontaine surmontée d'une statue de saint Louis, ses terrasses de restaurants et ses boutiques.

     

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

     

    Toujours dans l'enceinte de la cité, la découverte de l'église gothique Notre-Dame-des-Sablons

     

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

     

    et des deux édifices baroques, que sont la chapelle des Pénitents Blancs

     

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

     

    et la chapelle des Pénitents Gris, complète la visite.

     

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

    Aigues-Mortes

     

    Aigues-Mortes

    Yahoo!

    17 commentaires
  • " La ronde des mois" de

     

    " La ronde des mois" de

    " La ronde des mois" de

    Yahoo!

    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique