• Fleurs cultivées : Grévilléa

     

    Le genre Grevillea fait partie de la famille des Protéacées, que l’on rencontre essentiellement dans l’hémisphère austral, en Afrique du Sud et en Australie, et plus généralement dans la région océanienne.

     

    Fleurs cultivées : Grévilléa

     

    Il compte environ 250 espèces d’arbres et d’arbustes persistants, vivant dans les zones boisées, les forêts humides et les clairières d’Australie et, dans une moindre mesure, d’Indonésie, Nouvelle-Guinée et Nouvelle-Calédonie. Dans leur milieu naturel, ce sont des espèces colonisatrices, parfois invasives.

     

    Fleurs cultivées : Grévilléa

     

    Les grévilléas sont des arbustes à feuillage persistant qui présentent une grande diversité de taille (de 0,30 à 35 m de hauteur), de port (de l’arbre dressé à l’arbuste rampant ou drageonnant), d’aspect du feuillage (des feuilles en fronde de fougère aux aiguilles de conifères) et de couleur des fleurs selon les espèces. Ils sont généralement cultivés pour leur floraison abondante et singulière, composée de petites fleurs jaunes, roses, orangées ou rouges, sans pétales, réunies en inflorescences terminales en forme d’araignées, d’ombelles, globuleuses, cylindriques ou unilatérales, comme une brosse à dents. Certaines espèces fleurissent à même le tronc.

     

    Fleurs cultivées : Grévilléa

     

    La floraison est assez longue, jusqu’à 6 mois pour certaines espèces. Elle démarre souvent en hiver, avec un pic de floraison en fin d’hiver et début de printemps et souvent une remontée en automne. De nombreuses espèces de grévilléa ont des fleurs nectarifères qui attirent insectes, papillons ou oiseaux.

     

    Fleurs cultivées : Grévilléa

     

    Les espèces arbustives atteignent leur taille adulte en 3 ans et la floraison peut commencer dès la deuxième année. Pour l’espèce Grevillea robusta ainsi que pour les plantes cultivées en pot, il faut parfois attendre plus longtemps.

     

    Fleurs cultivées : Grévilléa

     

    Plante de pays chaud, sa rusticité est moyenne ou faible. Aussi, il ne pourra être cultivé en pleine terre que dans le Sud méditerranéen ou sur le littoral atlantique. Ailleurs, la culture en pot est préférable pour le rentrer à l’abri pendant l’hiver. Vous pouvez aussi le cultiver toute l’année en serre tempérée ou en véranda.

     

    Fleurs cultivées : Grévilléa

     

    Il est à noter que les étés longs et chauds ainsi qu’un sol sec renforcent la capacité de résistance au froid, car elle induit une lignification précoce des tissus, et qu’à l’inverse, une forte humidité du sol la diminue. Ces données relativisent les chiffres donnés pour la rusticité.

     

    Fleurs cultivées : Grévilléa

     

    Tous les grévilléas ont en commun leur résistance à la sécheresse et craignent au contraire les excès d’eau.

     

    Fleurs cultivées : Grévilléa

     

    Attention : plusieurs parties de la plante contiennent des parties irritantes, urticantes ou piquantes, qui peuvent entraîner des allergies chez certaines personnes.

     

    Fleurs cultivées : Grévilléa

     



     

    Fleurs cultivées : Grévilléa

     

    Yahoo!

    17 commentaires
  • Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

     

    Lacoste est une commune française, située dans le département de Vaucluse en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

     

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

     

    Vous pourrez y découvrir :

     

    Lacoste (Vaucluse)

     

    Le château construit au XIe siècle, il fût jusqu'au XVIe siècle la propriété de la famille Simiane issue de la maison d'Agoult avant de devenir la propriété du Marquis de Sade. "Un attachement extraordinaire" lie le fameux Marquis à cette forteresse dans laquelle il trouvera refuge à plusieurs reprises.
    Pierre Cardin, célèbre couturier et homme d'affaires reprend le château alors en ruine en 2001 et entreprend d'en restaurer une partie pour l'ouvrir plus tard au public.

     

    Lacoste (Vaucluse)

     

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

     

    Une ancienne carrière (pierre) où est organisé chaque été un festival de musique.

     

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)


    Un beffroi de 1793 avec campanile en fer forgé.

     

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)


    Une église du XIIe siècle,

     

    Lacoste (Vaucluse)

     

    mais aussi des rues en calade, fontaine , façades Renaissance

     

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)


    Un ancien temple protestant du XIXe siècle, devenu salle communale.

     

    Lacoste (Vaucluse)


    Une forêt de cèdres de 207 hectares, située sur le Petit Luberon.

     

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)


    De nombreuses cabanes en pierre sèche ou bories, dans l'ensemble du Mourre Blanc.

     

    Lacoste (Vaucluse)

    Lacoste (Vaucluse)

     

    Lacoste (Vaucluse)

    Yahoo!

    14 commentaires
  • " La cigale " poème de Leconte de Lisle

    " La cigale " poème de Leconte de Lisle

    " La cigale " poème de Leconte de Lisle

     

    " La cigale " poème de Leconte de Lisle

    Yahoo!

    14 commentaires
  • Flagy ( Seine-et-Marne)

     

    Flagy est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne, en région Île-de-France.

     

    Flagy ( Seine-et-Marne)

    Flagy ( Seine-et-Marne)

    Flagy ( Seine-et-Marne)

     

    Flagy est un ancien lieu fortifié. Le village a été construit au XIIe siècle sur l'ordre de Louis VII en 1130. En bordure d'un domaine royal, il est bâti selon un plan rectangulaire, comme le montrent les sept rues parallèles conduisant à la rivière franchie par sept ponts ou passerelles.

     

    Flagy ( Seine-et-Marne)

    Flagy ( Seine-et-Marne)

    Flagy ( Seine-et-Marne)

    Flagy ( Seine-et-Marne)

    Flagy ( Seine-et-Marne)

    Flagy ( Seine-et-Marne)

     

    Le cours de l'Orvanne a été détourné et aménagé pour approvisionner le village en eau. Le moulin, construit au XIIIe siècle, existe encore en 2010 et représente bien la traditionnelle architecture régionale de l'époque.

     

    Flagy ( Seine-et-Marne)

    Flagy ( Seine-et-Marne)

    Flagy ( Seine-et-Marne)

    Flagy ( Seine-et-Marne)

    Flagy ( Seine-et-Marne)

    Flagy ( Seine-et-Marne)

     

    Outre la rivière, sept puits, un dans chacune des rues parallèles, fournissaient l'eau potable. Il en existe encore plusieurs, qui ont été utilisés jusqu'en 1960.

     

    Flagy ( Seine-et-Marne)

     

    Lors de la journée du patrimoine, on peut visiter deux entrées de souterrain. Un réseau de souterrains reliait les caves à vivres qui servaient aussi de refuges lors d'invasions du village par des ennemis. On peut voir dans l'un des souterrains quelques restes d'objets anciens.

     

    Flagy ( Seine-et-Marne)

     

    Curiosité sur le toit de l'église, la girouette comporte deux symboles : un coq, symbole habituel, et une tête de cochon, autre symbole, souvenir durable d'une légende locale, transmise oralement. Pendant la guerre de Cent Ans, la terrible peste noire atteignit de nombreux villages de l'Île-de-France. Touchés par l'épidémie, des habitants d'un village voisin vinrent demander secours à Flagy, où se trouvait un hôpital (Hôtel-Dieu). Mais les Flagiens refusèrent énergiquement l'entrée du village aux malades. Les pauvres gens durent chercher ailleurs un meilleur accueil. On dit que l'évêque, indigné par cette attitude de refus, ce manque de compassion, infligea une punition aux Flagiens. Depuis lors une girouette en forme de tête de cochon tourne selon les vents sur le toit de l'église.

     

    Flagy ( Seine-et-Marne)

    Flagy ( Seine-et-Marne)

    Flagy ( Seine-et-Marne)

    Flagy ( Seine-et-Marne)

    Flagy ( Seine-et-Marne)

    Flagy ( Seine-et-Marne)

    Flagy ( Seine-et-Marne)

    Flagy ( Seine-et-Marne)

     

    Flagy ( Seine-et-Marne)

    Yahoo!

    18 commentaires
  • Peinture de : Michèle Ollivier

     

    Ma passion pour le dessin, la peinture, et l'art en général, remonte à l'enfance, mais je m'y adonne complètement depuis 1992.

     

    Peinture de : Michèle Ollivier

    Peinture de : Michèle Ollivier

    Peinture de : Michèle Ollivier

    Peinture de : Michèle Ollivier

    Peinture de : Michèle Ollivier

    Peinture de : Michèle Ollivier

    Peinture de : Michèle Ollivier

     

    Je passe indifféremment d'un sujet à l'autre (paysage, marine, nature morte, portrait, nu) et d'une technique à une autre (pastel, huile, aquarelle) au gré de mon inspiration, de mes désirs, mais toujours avec le même plaisir, la même émotion, la même sensibilité, et j'y trouve évasion et sérénité.

     

    Peinture de : Michèle Ollivier

    Peinture de : Michèle Ollivier

    Peinture de : Michèle Ollivier

    Peinture de : Michèle Ollivier

    Peinture de : Michèle Ollivier

    Peinture de : Michèle Ollivier

    Peinture de : Michèle Ollivier

    Peinture de : Michèle Ollivier

     

    Je puise mon inspiration dans la nature-même : la peinture est pour moi un voyage à travers le monde, à travers le temps

     

    Peinture de : Michèle Ollivier

    Peinture de : Michèle Ollivier

    Peinture de : Michèle Ollivier

    Peinture de : Michèle Ollivier

    Peinture de : Michèle Ollivier

    Peinture de : Michèle Ollivier

    Peinture de : Michèle Ollivier

    Peinture de : Michèle Ollivier

    Peinture de : Michèle Ollivier

     

    Peinture de : Michèle Ollivier

     

     

    Yahoo!

    18 commentaires
  • 18 août 1936 : naissance de Robert Redfor

     

    Robert Redford est un acteur et réalisateur américain né le 18 août 1936 à Santa Monica (Californie).

     

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford


    Après des études de peinture à l'Université du Colorado, de comédie à l'American academy of dramatics arts (New York) et un séjour à Paris et à Florence, il entame une carrière professionnelle au théâtre dans les années 1950. Au début des années 1960, il commence à jouer pour différentes séries télé américaines et joue en 1963 à Broadway la pièce de Neil Simon Barefoot in the park. C'est tout naturellement qu'il passe au cinéma en tant qu'acteur. Du début des années 1960 jusqu'à la fin des années 1970, Redford joue principalement pour le cinéma.

    En 1966, il devient une vedette internationale après la sortie de deux films dramatiques, La Poursuite impitoyable et Propriété interdite.

     

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford


    Le western Butch Cassidy et le Kid, sorti trois ans plus tard, consolidera sa notoriété.

     

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford


    S'ensuivront d'autres succès, tels Les Hommes du président, L'Arnaque, Gatsby le Magnifique, Out of Africa, et L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux.

     

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

     18 août 1936 : naissance de Robert Redford

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford 

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford 

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

     

    En 1980, il réalise Des gens comme les autres, qui lance sa carrière de réalisateur. 

     

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford


    Il remporte l'Oscar du meilleur réalisateur pour Des gens comme les autres en 1981 ainsi qu'un Oscar d'honneur pour l'ensemble de sa carrière en 2002.

     

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

     

    En 1985, il partage la vedette avec Meryl Streep dans le multi-oscarisé (7 oscars dont meilleur film et meilleur réalisateur) Out of Africa de Sydney Pollack. Celui-ci le dirigera à sept reprises: Propriété interdite, Jeremiah Johnson, Nos plus belles années, Les Trois Jours du condor, Le Cavalier électrique, Out of Africa et Havana.

     

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

     

    Pour son thriller politique Lions et agneaux (2007) , il retrouve Meryl Streep et met en scène Tom Cruise.

     

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

     

    Redford connait un échec commercial aux États-Unis avec sa dernière réalisation La Conspiration en 2011, dont le sujet est le procès de l'assassin de Lincoln. Ce film sortira donc directement en DVD en France.

     

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

     

    Il est aussi le président du Festival du film de Sundance et le créateur de la chaîne de télévision Sundance Channel.

     

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

     

    Le 11 novembre 2016, alors âgé de 80 ans, Redford déclare que sa carrière d'acteur prendra fin après les films Nos âmes la nuit et

     

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

     

     

    Old Man With a Gun.

     

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

     

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

     

    18 août 1936 : naissance de Robert Redford

    Yahoo!

    14 commentaires
  •  

    Verrines poire-chocolat et son crumble

     

    Ingrédients

    5 poires
    1 morceau de beurre salé
    Un peu de sucre
    1/2 jus de citron
    100 g de chocolat
    10 cl de crème liquide

    Pour le crumble :
    80 g de beurre salé
    50 g de sucre
    80 g de poudre d'amandes (ou de noix ou de noisettes)
    120 g de farine

     

    Préparation

    Pour le crumble :
    Préchauffer le four à 170°C.
    Sortir le beurre du frigo quelques minutes avant. Le couper en petits dés et le mélanger à la farine, au sucre et à la poudre d'amandes, de noix ou de noisettes.
    Sabler la pâte entre les mains afin d'obtenir une consistance sableuse.
    Répartir sur une plaque et enfourner pendant 15 minutes : le résultat doit être doré.

     

     

    Éplucher les poires et les couper en petits dés. Les faire revenir dans la poêle avec le beurre salé.
    Saupoudrer d'un peu de sucre et verser le 1/2 jus de citron.
    Monter le feu afin de faire légèrement caraméliser les poires.
    Les répartir dans des verrines.
    Faire fondre le chocolat et la crème afin d'obtenir une ganache.
    Verser la ganache sur les poires et recouvrir de crumble.

     

     

    Yahoo!

    18 commentaires
  •   

    Cotignac

    Cotignac

     


    A 20 km au Nord de Brignoles (sur l'A8 et al N7) par la D22.
    A 230 m d'altitude, au coeur de la moyenne Provence, dans l'arrière pays varois, Cotignac est un village de caractère.

     

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac


    Le village se dresse de façon spectaculaire au pied d'un rocher majestueux d'où tombe une cascade.

     

    Cotignac

    Cotignac

    L'ancien quartier, bâti au pied de la falaise, offre aux visiteurs de vieilles maisons aux façades des XVIème et XVIIème, des ruelles étroites, des ornements de pierre ou des ferronneries qui sont autant de témoignages du passé.Les fontaines sont nombreuses et curieuses, elles offrent une eau fraîche et claire.

     

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac


    Église Notre Dame de Grâces. Au mont Verdaille dans le sud-ouest, dominant la rive droite du torrent, se trouve l'église Notre Dame de Grâces, fondée en 1519, et but d'un pèlerinage à la renommée devenue essentiellement régionale, contre la stérilité des femmes depuis la visite que Louis XIV et Anne d'Autriche, sa mère, y avaient faite.

     

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac


    Plaque de marbre noir placée sur ordre de Louis XIV au milieu de l'église de Notre-Dame de Cotignac:
    « Louis XIV, roi de France et de Navarre, donné à son peuple par les vœux qu'Anne d'Autriche, reine de France, sa mère, a fait dans cette église, a voulu que cette pierre fut ici posée pour servir de monument à la postérité et de reconnaissance, et des messes que la libéralité y a fondées, pour l'âme de sa dite mère. Le XIII avril MDCLXVII

     

    Cotignac

     

    Construites au sommet d'une magnifique falaise de tuf (80m de haut sur 400m de large), elles dominent les toits médiévaux du village de Cotignac pour mieux les protéger.
    Jadis, au Moyen-Age, elles avaient eu une vocation bien particulière. La plus petite servait de tour de guet, cependant que la grosse faisait partie du château féodal (construit au XIème s. semble-t-il par la famille de Castellane) qui trônait au sommet de la falaise

     

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac

      

    Ne quittez pas Coitignac sans aller voir le rocher surplombant la ville; il présente un intérêt puisqu’il contient le long de sa falaise de nombreuses grottes et des habitations troglodytes qu’il est possible de visiter. Le lieu ayant servi de refuge au cours de l’histoire et avec divers usages (cachette lors des pillages, loges à bétail ou à foin, carrière, moulin à farine…)

     

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac

    Cotignac

     

    Cotignac

    Yahoo!

    14 commentaires
  •  

    Que fête-t-on à l’Assomption ?

     

    Malgré la discrétion des Évangiles, les premiers chrétiens n’ont pas mis longtemps à réfléchir à la place de Marie dans leur foi. Ils ont rapidement voulu célébrer ses derniers moments, comme ils le faisaient pour honorer leurs saints. À cause du caractère unique de sa coopération, une croyance se répand : son « endormissement » – sa Dormition – consiste en réalité en son élévation, corps et âme, au ciel par Dieu.

    La fête exprime cette croyance : chaque 15 août, les chrétiens célèbrent à la fois la mort, la résurrection, l’entrée au paradis et le couronnement de la Vierge Marie.

     

     

    En 1950, le pape Pie XII estime utile de proposer une définition plus précise : « La Vierge immaculée, préservée par Dieu de toute atteinte de la faute originelle, ayant accompli le cours de sa vie terrestre, fut élevée corps et âme à la gloire du ciel, et exaltée par le Seigneur comme la Reine de l’univers, pour être ainsi plus entièrement conforme à son Fils, Seigneur des seigneurs, victorieux du péché et de la mort ». La définition fait partie des dogmes de l’Église.

     

     

    L’Assomption de Marie dans le sillage de l’Ascension du Christ

     

    On associe souvent l’Assomption de Marie avec l’Ascension du Christ ; de fait, les mots se ressemblent et il y a dans les deux cas une montée mystérieuse au ciel dans la gloire de Dieu.

     

     

    Pourtant, « assomption » ne vient pas du verbe latin « ascendere » (monter, s’élever), qui a donné « Ascension », mais d’« assumere » (assumer, enlever). L’étymologie souligne l’initiative divine : Marie ne s’élève pas toute seule vers le ciel, c’est Dieu qui fait le choix de l’« assumer », corps et âme, en la réunissant à son Fils sans attendre la résurrection finale, tant elle a su s’unir, corps et âme, à Lui dès sa vie terrestre.

     

     

    Dans le sillage de l’Ascension, Marie inaugure le destin ouvert aux hommes par la résurrection de son Fils et anticipe ce qui deviendra la condition des sauvés à la fin des temps

     

     

    La fête de l’Assomption entretient l’espérance

     

    La liturgie de l’Assomption célèbre Marie comme la « transfigurée » : elle est auprès de Lui avec son corps glorieux et pas seulement avec son âme ; en elle, le Christ confirme sa propre victoire sur la mort.

     

     

    Marie réalise ainsi le but pour lequel Dieu a créé et sauvé les hommes. En la fêtant, les croyants contemplent le gage de leur propre destin, s’ils font le choix de s’unir à leur tour au Christ.

     

     

    Cette contemplation renforce enfin la confiance dans l’intercession de Marie : la voilà toute disponible pour « guider et soutenir l’espérance de ton peuple qui est encore en chemin » (préface). Ils aiment alors demander à Dieu : « Fais que, nous demeurions attentifs aux choses d’en-haut pour obtenir de partager sa gloire » (collecte).

    Père Laurent de Villeroché

     

     

     

    Yahoo!

    15 commentaires
  • " Au bord de l'eau " poème de René-François Sully Prudhomme.

     

    Au bord de l'eau

     

    S'asseoir tous deux au bord d'un flot qui passe,
    Le voir passer ;
    Tous deux, s'il glisse un nuage en l'espace,
    Le voir glisser ;
    À l'horizon, s'il fume un toit de chaume,
    Le voir fumer ;
    Aux alentours, si quelque fleur embaume,
    S'en embaumer ;
    Si quelque fruit, où les abeilles goûtent,
    Tente, y goûter ;
    Si quelque oiseau, dans les bois qui l'écoutent,
    Chante, écouter...
    Entendre au pied du saule où l'eau murmure
    L'eau murmurer ;
    Ne pas sentir, tant que ce rêve dure,
    Le temps durer ;
    Mais n'apportant de passion profonde
    Qu'à s'adorer ;
    Sans nul souci des querelles du monde,
    Les ignorer ;
    Et seuls, heureux devant tout ce qui lasse,
    Sans se lasser,
    Sentir l'amour, devant tout ce qui passe,
    Ne point passer !

     

    René-François Sully Prudhomme.

     

    " Au bord de l'eau " poème de René-François Sully Prudhomme.

     

    " Au bord de l'eau " poème de René-François Sully Prudhomme.

    Yahoo!

    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique