• Fleurs cultivées : Géranium vivace

     

    Le géranium vivace est une plante très rustique, facile à cultiver qui pousse partout dans l'Hexagone. Il est idéal pour les massifs, les rocailles et les bordures.Ne pas confondre le géranium vivace avec le pélargonium (géranium des balcons), bien qu'ils appartiennent tous deux à la famille des Géraniacées. Les « vrais » géraniums sont des plantes qui résistent à une température de -20 °C car leur partie aérienne se fane et disparaît en hiver pour revenir au printemps suivant. Cependant, il existe des géraniums provenant de régions au climat doux comme le géranium de Madère (Geranium maderense).

     

    Fleurs cultivées : Géranium vivace

     

    Géranium vient du grec geranion qui signifie « bec de grue », en raison de la forme de son fruit très allongée. Cette plante était donnée en offrande aux dieux celtes, en référence à la grue, oiseau qui représentait le symbole de la sagesse.

     

    Fleurs cultivées : Géranium vivace

     

    Le géranium vivace forme des touffes compactes voire buissonnantes. Il se plaît particulièrement dans les jardins mais il apprécie également les jardinières pour embellir balcons et terrasses.

     

    Fleurs cultivées : Géranium vivace

     

    Ses longues tiges retombent en cascade. Il possède un beau feuillage découpé. Ses feuilles deviennent rouge ou bronze en automne.

     

    Fleurs cultivées : Géranium vivace

     

    Ses fleurs régulières possèdent 5 pétales disposés en étoile, en coupe ou à plat. Les coloris sont multiples et très variés : rouge, rose, lilas, blanc, bleu, mauve, violet, noir ; uni ou veiné de pourpre ou de blanc.

     

    Fleurs cultivées : Géranium vivace

     

    Sa floraison s'étale de mai jusqu'à septembre voire jusqu'aux premières gelées pour certaines variétés.

     

    Fleurs cultivées : Géranium vivace

     

     

     

     

    Fleurs cultivées : Géranium vivace

     

    Yahoo!

    17 commentaires
  • Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

     

    Bonnieux est situé à 13 km au sud-ouest d'Apt
    Avant d'arriver à Bonnieux, quelle que soit votre route, c'est d'abord le sommet du clocher de l'église que vous apercevrez de très loin.
    Du haut de ses 425 mètres il domine les somptueux paysages des alentours et veille sur ce magnifique village perché du Luberon.
    Posé en paliers à flanc de falaise au dessus de la vallée, Bonnieux fait parti des plus beaux villages du Luberon.

     

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

     

    Ses maisons coiffées de terre cuite s'étalent sur la colline dans une belle harmonie de couleurs et de formes.
    Quelques superbes résidences des XVI°, XVII° et XVIII° vous rappelleront que Bonnieux fut une ville prospère à l'époque où la région du Comtat Venaissin appartenait aux Papes. Plusieurs évêques choisirent Bonnieux pour lieu de résidence
    C'est donc avec délice et émerveillement que vous vous promènerez dans les rues du village et que vous découvrirez les richesses architecturales du patrimoine de Bonnieux.

     

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse ) 

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

     

    L´église haute de Bonnieux dédiée à Saint Gervais et Saint Protais est juchée sur un promontoire rocheux à 425 m d´altitude, accessible par un escalier de 86 marches abrité par des cèdres centenaires. La plus ancienne partie de l´église est romane, la Chapelle Saint Sauveur, et a été édifiée au XII ème siècle par les Templiers.
    L´aspect général actuel de l´édifice est gothique. Cette église est classée monument historique depuis 1980.

     

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

     

    Vous pourrez découvrir sous des cèdres centenaires, un panorama immense et vraiment superbe sur les Monts du Vaucluse, les villages de Gordes et de Roussillon.

     

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Bonnieux ( Vaucluse )

     

    Bonnieux ( Vaucluse )

    Yahoo!

    18 commentaires
  •  " Juin " poème de Dominique Sagne

     

    Juin (La ronde des mois)

     

    Ce sacré petit mois de Juin
    Couvert des couleurs d'arlequin,
    Nous conduit vers l'été, doucement,
    Allongeant les jours discrètement.

     " Juin " poème de Dominique Sagne

    Les averses, fréquentes, nettoient la nature
    Et laissent, derrière elles, un ciel d'azur.
    Exaltant, des parfums enivrants
    Dans un univers transparent.

     " Juin " poème de Dominique Sagne

    Et, pourtant l'on sait sans aucun doute
    Que, quand Saint Barnabé, sous la céleste voûte
    Coupe le pied de ce pauvre Saint Médard
    L'été somnolent n'est jamais en retard.

     " Juin " poème de Dominique Sagne

    Et sous un soleil chaud et éclatant
    En ce dernier mois du printemps
    S'épanouie, la fête de la musique
    Nous entraînant, dans une ronde magnifique.

    Dominique Sagne

     

     " Juin " poème de Dominique Sagne

     

     " Juin " poème de Dominique Sagne

    Yahoo!

    18 commentaires
  • Limeuil (Dordogne)

     

    Limeuil  se situe  à la confluence de la rivière Vézère et  de la rivière Dordogne à 5 km du Bugue. Classé parmi « Les plus beaux village de France » , ce village se découvre en déambulant dans ses ruelles.  Le bas du village est aménagé autour de la Place du Port qui était très utile au Moyen Age lorsque les gabarres déchargeaient leurs cargaisons en provenance du Massif Central. Grimper ensuite par la Grande Rue qui compose l'artère principale de Limeuil. La plupart des maisons qui bordent cette rue ont été reconstruites au XIXème et XXème siècle, mais certaines ont gardé des traits du passé : une porte en plein ceintre, des houteaux, des lauzes sur les toitures, ...

    A l'époque médiévale, ces modestes maisons servaient de "bouclier" en doublant les remparts qui entouraient toute la cité. De part et d'autre de cette Grande Rue, se trouvent deux portes fortifiées.

     

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne) 

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

     

      Il ne reste que peu de vestiges du château de Limeuil. Seuls se dressent encore la tour carrée, la tour canonnière et le puits. Le château fut racheté en 1902 par le docteur Linarès (médecin du Sultan du Maroc), époque à laquelle furent créés les jardins à l'anglaise. À la mort du docteur, les jardins furent laissés à l'abandon. La commune les a rachetés en 1997 et les à confiés en 2007 à l'association Au Fil du Temps, pour les faire revivre et leur redonner leur cachet d'antan.

     

     

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

     

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

     

        La chapelle Saint-Martin est une église romane qui date du XIIe siècle mais la chapelle latérale date des XIIIe et XIVe siècles. Le choeur et la chapelle sont recouverts d’une toiture de lauze. Elle est construite à la demande du roi d’Angleterre Henri II pour expier le meurtre de l’archevêque de Canterbury, Thomas Becket, en 1170.

    La Chapelle Saint-Martin est une des plus belles chapelles romanes du Périgord. La rareté de ses fresques et de sa pierre de dédicace la distingue des autres. 

     

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

     

    En surplomb du village, les jardins panoramiques de Limeuil, vous invitent à la flânerie, avec son jardin paysager à l’anglaise, son arboretum, ses espaces d’interprétation et surtout sa magnifique vue sur le confluent 

     

     Les jardins panoramiques de Limeuil offrent une vue sur le confluent Dordogne-Vézère. Ils se situent à l'emplacement de l'ancien château fort du village, qui se dressait sur un éperon rocheux. Ils présentent un jardin à l'anglaise ponctué de panneaux d'interprétation

     

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil (Dordogne)

     

    Limeuil (Dordogne)

    Yahoo!

    18 commentaires
  • Peinture de : Isabelle Mignot

     

    Peinture de : Isabelle Mignot

     

    Isabelle Mignot, est une peintre bracilienne d’adoption. Elle navigue entre Gouvieux dans l’Oise et Bracieux où son père réside. Ce dernier a été vice-président des Amis de la Vieille Halle, association dédiée à l’art sous toutes ses formes. Autodidacte – elle le revendique – elle se passionne pour le dessin et la peinture dès son plus jeune âge. Fascinée par les ouvrages d’art de son père, Dominique, elle puise son inspiration d’artistes tels que Joan Miro, William Turner.

     

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

     

    Sa source d’inspiration ? Les jours, les heures, l’âme, le cœur. Quels que soient les matériaux et supports qu’elle utilise (acrylique, encre, café, lasure, mortier, papier, toile…) elle ne fait qu’une chose, elle parle de la vie, en envies, en réflexions, en rêveries, en cheminement d’une idée à l’autre, d’un sentiment à l’autre, en sentiments mêlés et en amour. L’amour présent, l’amour fuyant.

     

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

     

     Dans chacune de ses peintures où se côtoient abstraction et figuration allusive, elle caresse la toile de ses couteaux, de ses pinceaux. Tous les sentiments s’entrechoquent. Elle se dévoile. Autant de fenêtres sur son être, son âme, son mal-être parfois. Elle n’a pas effacé ses années de peintures figuratives, Isabelle avoue « que ses dernières toiles figuratives n’avaient plus le même attrait. Je commençais à m’ennuyer. J’aime, à travers mes peintures, exprimer des émotions. » Depuis sa découverte de l’abstrait, elle s’éclate ! 

     

     

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

     

    Par cette pratique, elle fait appel à toute son imagination. Elle intègre parfois des envolées de notes sur ses toiles. Il faut se pencher et mettre son nez près de l’œuvre pour soupçonner un visage, une ombre. Elle se dévoile complètement à la lecture des noms des tableaux comme « Au fil de nous », « A quoi tu penses… à nos amours », « A fleur de cœur »… Tout un poème.

     

     

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

     

    Le travail d’Isabelle lui vaut de nombreuses expositions en France, mais aussi en Belgique, en Autriche, en Allemagne et aux Pays-Bas. Ses œuvres comptent également parmi des collections privées en Europe, en Chine et au Japon. Cette artiste peintre vient régulièrement exposer ses œuvres sur les cimaises de la Vieille Halle.

     

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot 

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Peinture de : Isabelle Mignot

    Yahoo!

    20 commentaires
  •  

    2 juin 1953  : Couronnement de la reine Elisabeth 2

     

    Quinze mois après le décès du roi George VI, le 6 février 1952, sa fille Elizabeth est couronnée reine d'Angleterre. Elle est la sixième femme à siéger sur le trône et la première depuis le décès de la reine Victoria, en 1901.

     Roi d'Angleterre depuis 1936, George VI avait succédé à Edward VIII dont la liaison avec une femme divorcée, l'Américaine Wallis Warfield Simpson, avait entraîné l'abdication. La mort du souverain britannique fait l'objet d'imposantes funérailles qui se déroulent à la chapelle Saint-George du château Windsor en présence de nombreux souverains et chefs d'État. C'est la fille aînée du roi, Elizabeth, âgée de 25 ans, qui succède à son père sur le trône. En voyage en Afrique avec son mari au moment où George VI décède, elle est couronnée avec faste l'année suivante, le 2 juin 1953, à l'abbaye de Westminster. Des centaines de milliers de personnes s'entassent le long du cortège et l'événement est suivi par des millions de téléspectateurs autour du monde. 

     

     



     

    2 juin 1953  : Couronnement de la reine Elisabeth 2

     

    Yahoo!

    13 commentaires
  • Charlottes aux fraises

      

    Ingrédients 

     

    300 gr de boudoirs
    500 gr de fraises
    20 cl de crème liquide 30% MG
    150 gr de mascarpone
    50 gr de sucre glace
    confiture de fraises
    eau

     

    Préparation :

     

    Mettre un film plastique dans le fond du moule à charnières. Tremper les boudoirs dans un peu d'eau, rapidement, et du côté lisse du biscuit.

     

    Charlottes aux fraises

     

    Les disposer tout autour du moule (face lisse vers l'intérieur) et tapisser le fond de biscuits.

     

    Charlottes aux fraises

     

    Dans un bol, mettre la crème liquide bien froide, le sucre glace et le mascarpone. Battre rapidement jusqu'à ce que le fouet laisse des marques et que le mélange soit dense.

     

    Charlottes aux fraises

     

    Laver et couper en morceaux 300 gr de fraise

    Disposer la moitié de la mousse dans le fond, puis parsemer de morceaux de fraises. Tremper des boudoirs entièrement dans l'eau, et les disposer sur les fraises

     

    Charlottes aux fraises

     

    Mettre ce qu'il reste de mousse, parsemer du reste de fraises et finir avec une couche de biscuit. Couvrir de film plastique et mettre au frais pour minimum 4 heures.

     

    Charlottes aux fraises

     

    Retourner la charlotte et la démouler. Couper les fraises qu'il reste en 2 et les disposer sur le dessus.

     

    Charlottes aux fraises

     

    Faire chauffer de la confiture de fraises au micro-ondes 30 secondes et passer au tamis pour enlever les morceaux. Appliquer au pinceau sur les fraises.

     

    Charlottes aux fraises

     

    Et voilà, votre charlotte aux fraises est prête !

     

    Charlottes aux fraises

     

    Charlottes aux fraises

    Yahoo!

    17 commentaires
  • Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

     

    « Gentiane » est un nom vernaculaire qui désigne en français plusieurs espèces de la famille des Gentianaceae (Gentianacées), appartenant aux genres Gentiana, Gentianella ou Gentianopsis.

     

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

     

    Les gentianes appartiennent avant tout au monde sauvage, mais certaines espèces sont cultivées pour leurs fleurs en forme de trompette qui sont le plus souvent d'une couleur bleue inimitable.

     

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

     

    D'autres espèces de plus grande taille ont des fleurs de couleur jaune 

     

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane 

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

     

    ou rouge.

     

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

     

    Beaucoup de gentianes sont protégées dans de nombreuses régions de France : leur cueillette et leur arrachage sont interdits. 

     

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

     

    Les racines de la grande gentiane (Gentiana lutea), macérées et/ou distillées, sont utilisées dans la fabrication de liqueurs ou d'apéritifs, comme la « Suze », l’« Avèze », la « Salers », le « Bonal », le « Picon », la « Fourche du Diable », en France.

     

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

     

    Et entre dans certains autres produits. 

     

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

      

    La racine de la gentiane est employée depuis l'antiquité pour ses vertus apéritives, digestives et toniques. Elle est utilisée en phytothérapie en application externe et elle agit localement. Autrefois, les utilisations pouvaient être médicinales, notamment comme un des multiples constituants de la thériaque et du diascordium de la pharmacopée maritime occidentale au XVIIIe siècle.

     

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

     

    Fleurs sauvages et cultivées : Gentiane

     

    Yahoo!

    18 commentaires
  • Fête de l'Ascension

     

     

    L’Ascension désigne la montée de Jésus au ciel, comme le décrivent l’Évangile (Lc 24, 50 ; Mc 16, 19) et les Actes des Apôtres (9, 12) : à Béthanie, Jésus bénit ses Apôtres et se sépare d’eux…

     

    Fête de l'Ascension

     

    Il disparaît et n’apparaîtra plus à ses Apôtres. Du coup, le mot désigne aussi la fête, 40 jours après celle de Pâques, un jeudi, que l’Église célèbre pour fêter l’événement.

     

    Fête de l'Ascension

    Fête de l'Ascension

    Fête de l'Ascension

     

    Il s’agit-là d’en dire le sens pour les chrétiens : l’accomplissement du mystère de la Pâque. Pour nous, Jésus s’est abaissé jusqu’à la mort (Ph 2, 7-9), afin que nous soyons élevés jusqu’à la gloire divine, rien de moins !

     

    Fête de l'Ascension

    Fête de l'Ascension

    Fête de l'Ascension

    Fête de l'Ascension

     

    Fête de l'Ascension

    Yahoo!

    10 commentaires
  • " Il pleut, il pleut bergère" de Fabre d'Eglantine

     

    " Il pleut, il pleut bergère" de Fabre d'Eglantine

     

    " Il pleut, il pleut bergère" de Fabre d'Eglantine

    Yahoo!

    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique