• Le grand almanach de la France : Bouilleurs de crus

    Le grand almanach de la France : Bouilleurs de crus

     

    Au début du XXe siècle, chacun produisait et consommait ses propres alcools forts. Les bouilleurs de cru ambulants distillaient l'alcool des villageois, dans la limite de 10 litres par foyer par an.

     

    Le grand almanach de la France : Bouilleurs de crus

    Le grand almanach de la France : Bouilleurs de crus

    Le grand almanach de la France : Bouilleurs de crus

    Le grand almanach de la France : Bouilleurs de crus

     

    Le "droit de bouillir", était considéré comme un privilège et il se transmettait de père en fils. Il fut maintes fois remis en cause mais maintenu pour des raisons électorales, compte tenu du poids des paysans dans la France.

     

    Le grand almanach de la France : Bouilleurs de crus

    Le grand almanach de la France : Bouilleurs de crus

    Le grand almanach de la France : Bouilleurs de crus

    Le grand almanach de la France : Bouilleurs de crus

     

    Ce privilège fut finalement supprimé en 1954 par Pierre Mendès France, afin de combattre l'alcoolisme.

     

    Le grand almanach de la France : Bouilleurs de crus

    Le grand almanach de la France : Bouilleurs de crus

    Le grand almanach de la France : Bouilleurs de crus

    Le grand almanach de la France : Bouilleurs de crus

     

    Le grand almanach de la France : Bouilleurs de crus

    « " Bergeronnette " poème de Charles DovalleVertus médicinales des plantes sauvages : Lin Sauvage »
    Yahoo!

  • Commentaires

    15
    Jeudi 25 Août 2016 à 19:11

    magnifique billet...Bisou d'amitié

    14
    Jeudi 25 Août 2016 à 17:09

    C'est fascinant ces vieux métiers. Une passionnante recherche pour ton article du jour, merci chère Lucette. Reste bien à l'abri avec la chaleur étouffante. Le soleil frappe fort en ces journées! Gros bisous et plein d'amicales pensées. Cendrine

    13
    Jeudi 25 Août 2016 à 17:03

    bonne fin de journée!! ici grosse chaleur profitons en!!! bisous Sylvie

    12
    Jeudi 25 Août 2016 à 13:26
    Bonjour Lucette,
    Quand j'étais petite en vacances en Normandie près de Lillebonne il y avait un vieux et son fils qui distillaient, mon oncle (frère de ma mère) n'aimait pas trop, c'est vrai que c'était fort.
    Passe une bonne journée, grosses bises Véronique
    11
    Jeudi 25 Août 2016 à 11:43

    Bonjour chère Lucette.

    Un petit trou normand... cela ne se refuse pas, surtout lors d'un festin ! Cela ouvre de la place pour la suite 

    On ne va pas s'attarder dans la région parisienne... il y a trop de monde. Notre campagne est plus paisible !

    Reste sous la douche ! yes

    Bon courage pour cette période chaude !

    Grosses bises à toi

    Jonathan

     

    10
    cleome
    Jeudi 25 Août 2016 à 11:28

    Bonjour Mamie Lucette,

    Trop chaud ! voilà pourquoi je n'habiterais pas dans le Sud !

    On ne peut pas sortir l'après midi avec 34°....vivement la baisse des températures yes

    Bon jeudi, gros bisous !

    9
    Jeudi 25 Août 2016 à 10:51

    Bonjour Lucette 

    très intéressant cet article 

    je ne suis pas " alcool " . Je crois que si je bois deux petits verres de whisky par an , c'est beaucoup mais il n'y a que ça que j'apprécie !!

    je préfère un grand verre d'eau !!! avec des glaçons !! hmmm 

    passe une bonne journée 

    fais attention à toi avec cette chaleur 

    bisous 

    8
    Jeudi 25 Août 2016 à 10:37
    francinea

    Bonjour, voilà un beau métier, rien de tel qu'un bon alcool distillé bien fort, c'est tout ce que j'aime, je ne suis pas très liqueur, àpartl Bénédictine happy je te souhaite une bonne journée, ici en Ile de France c'est la canicule, mes chats font les carpettes, bisous

     

    7
    Jeudi 25 Août 2016 à 10:13

    bonjour  Lucette
    ily en a encore dans ma région ,mais il y en a de moins en moins
    aujourd’hui nous sommes en alerte canicule et je vais essayer de rester à la maison cet après-midi
    je te souhaite de passer une agréable  journées-midi
    gros bisous

    6
    Jeudi 25 Août 2016 à 07:56

    Bonjour mamie Lucette

    je suis de retour après ma petite escapade, je suis rentrée hier après midi mais il fait tellement chaud que je n'ai pas eu le courage d'allumer mon PC. Merci pour ce joli documentaire j'en avais visiter un dans le Gers c'est très intéressante leurs explications.

    je te souhaite une douce journée 

    gros bisous 

    Marlène

    5
    Jeudi 25 Août 2016 à 07:08

    Dans ma région , cela n'existe plus...

    Douce journée Lucette

    Bisous

    timilo

    4
    Jeudi 25 Août 2016 à 06:25

    Oui le droit ne se transmet plus, mais on peut toujours distiller si on possède un verger, en 1980 j'ai fait distiller de l'alcool de mirabelle alors que je n'ai aucun droit, j'avais juste un verger avec des mirabelliers. Bien sur il faut s'acquitter des taxes à compter du premier litre, mais néanmoins l'opération est rentable. Le problème de nos jours c'est que c'est la fonction de bouilleur de cru qui ne se transmet plus, et au fur est à mesure que les vieux bouilleurs disparaissent, leur alambic est neutralisé. Ce qui fait que dans quelques années il ni y aura plus un seul bouilleur de cru en France.

    Maintenant celui qui vit dans un endroit retiré peut très bien faire sa petite affaire dans son coin, avec une simple cocotte minute on peut assurer une petite production personnelle. Mais chut! il ne faut pas le dire, MDR!

    Amicalement

    Claude

    3
    Jeudi 25 Août 2016 à 04:54

    coucou il y a de moins en moins de bouilleur de crue mais il y en a encore un peu quand meme par chez nous , on les voient moins car ils vont directement dans les fermes qui ont besoin d eux , mais comme il reste tres peu de pommiers toute cette époque s en va

     bon jeudi

    2
    Jeudi 25 Août 2016 à 01:07

    Un très beau documentaire chère Lucette

    Je n'ai pas connu cette époque 

    mais dans ma région pendant des fêtes de moissons et autres

    les anciens métiers sont représentés 

    J'aime comme toi toutes ces anciennes cartes qui ont beaucoup

    de charme .

    Je te fais de gros bisous

    Merci pour ta belle création .

    1
    Jeudi 25 Août 2016 à 00:58

    BONJOUR 

    Pas tout a fait supprimé .. ton reportage et très intéressent 

    j'aime bien ses vieilles photos ,des souvenirs de mon enfance ....

    j'ai mon neveux qui fait les foires de Savoie avec sont alambic et il distille toujours  ,il vend sa production et en vie  bien 

    bonne journée bisous 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :