• Le grand Almanach de la France : L'allumeur de réverbères.

     Le grand Almanach de la France : L'allumeur de réverbères.

     

    Les allumeurs de réverbères apparaissent avec l'établissement fixe des premiers réverbères aux environs de 1667. Au paravent, l'éclairage des rues ne reposait que sur quelques chandelles que l'on recommandait de placer au premier étage des maisons bourgeoises.
    A Paris, en 1667, les autorités seraient les premières à avoir fait placer, au milieu et aux deux extrémités de chaque rue, des lanternes garnies de chandelles, et cet usage se généralisa à toutes les villes de France.

     

     Le grand Almanach de la France : L'allumeur de réverbères.

     Le grand Almanach de la France : L'allumeur de réverbères.


    Pour perpétuer le souvenir, on frappa en 1669, une médaille avec cette légende : " Urbis securitas et nitor" (la sûreté et la netteté de Paris).

     

     Le grand Almanach de la France : L'allumeur de réverbères.


    L'allumage des lampes se fait alors par des habitants officiellement désignés annuellement, chacun dans son quartier, pour intervenir aux heures réglées. Une taxe est prélevée, l'impôt de boues et de lanternes qui permettra la transformation de la ville de Paris, sous l'impulsion de son lieutenant de police.

     

     Le grand Almanach de la France : L'allumeur de réverbères.

     Le grand Almanach de la France : L'allumeur de réverbères.


    En 1766, à Paris toujours, les lanternes cèdent la place aux réverbères : l'huile succédant aux chandelles à double mèche.

     

     Le grand Almanach de la France : L'allumeur de réverbères.

     Le grand Almanach de la France : L'allumeur de réverbères.

     Le grand Almanach de la France : L'allumeur de réverbères.


    Les lanternes à réverbères ont été inventées par un certain abbé Matherot de Preigney et un sieur Bourgeois de Châteaublanc, qui par lettres-patentes enregistrées le 28 décembre 1745, obtinrent le privilège de cette entreprise.

     

     Le grand Almanach de la France : L'allumeur de réverbères.

     Le grand Almanach de la France : L'allumeur de réverbères.


    Le métier d'allumeur de réverbères est des plus précaires, il est soumis aux intempéries et s'accomplit en complément d'autres activités lucratives. L'allumeur ne connaît ni dimanche ni morte saison : rien ne le détourne de sa promenade quotidienne.

     

     Le grand Almanach de la France : L'allumeur de réverbères.

     

    Il doit faire preuve d'une adresse manuelle pour descendre chacune des lampes aériennes, enlever les mèches consumées, nettoyer la coquille, étaler le coton afin qu'il s'imprègne d'huile, allumer au milieu de la rue encombrée de voitures, au risque d'être écrasé par un cocher maladroit.

     

     Le grand Almanach de la France : L'allumeur de réverbères.

     Le grand Almanach de la France : L'allumeur de réverbères.


    Puis, le métier d'allumeur change de nature avec la conversion des réverbères, au gaz d'éclairage. On parle d'allumeur de gaz, profession distincte de l'allumeur de réverbères. A Paris, vers 1842, la profession est sur le déclin.

     

     Le grand Almanach de la France : L'allumeur de réverbères.

     

    Texte extrait du livre : Le grand Almanach de la France

     

     Le grand Almanach de la France : L'allumeur de réverbères.

    « "Décembre" poème de Louis-Honoré FRÉCHETTEVertus médicinales des plantes sauvages : Chicorée sauvage »
    Yahoo!

  • Commentaires

    17
    Jeudi 17 Décembre 2015 à 22:12

    Bonsoir Mamie Lucette, un très beau article. Et bien, je préfére toujours tout le charme de l'ancien. En plus cela donnait plus des emplois ! Puis la technique c'est bien, mais combien des emplois en moins. Je sens que ce Noël va bien se passer chez toi. Bisous. Titi est operé le mercredi 23 à 9h petantes...j'ai peur pour lui. Je deviens gateuse !!! nani

    16
    Jeudi 17 Décembre 2015 à 21:33

    BONSOIR MA Belle ,un métier bien dangereux ?DU BEAU SOLEIL POUR CETTE JOURNée ET UNE GRANDE DOUCEUR ?NE VA T'ON PAS LE PAYER PLUS TARD,bonne soirée ,bisous

    15
    Jeudi 17 Décembre 2015 à 16:29

    yes Bonjour, Mamie Lucette,

    me voici, sur ton merveilleux blog ! où j'ai bien apprécié ton intéressant article sur cet ancien métier qui était aussi dangereux et que le progrès a remplacer ce métier ! Je passais te remercier, te souhaiter en ce jeudi, une bonne fin de journée, pour ce soir, une bonne soirée, une douce nuit. Passe une bonne fin de semaine, un bon week-end. Au plaisir, mes tendres amitiés, gros bisous.

    14
    Jeudi 17 Décembre 2015 à 16:04

    de vieux métiers qui ont disparu

    13
    Jeudi 17 Décembre 2015 à 13:26

    Bonjour Lucette

    j'adore ton article ,et j'étais loin de m'imaginer les débuts des réverbères

    bisous

    12
    Jeudi 17 Décembre 2015 à 12:43

    bonjour lucette,

    un métier pas facile et à hauts risques ... mais bon ça avait son charme !

    bonne journée, bises, véronique

    11
    Jeudi 17 Décembre 2015 à 11:47

    Bonjour Lucette  un article passionnant sur ce métier disparu comme beaucoup d'autres . Grande douceur et soleil ! Bon jeudi  bises 

    10
    Jeudi 17 Décembre 2015 à 10:54

    Coucou Lucette

    Au moins, ça donnait du travail à quelqu'un!!! mais quel travail!!!!

    par tous les temps , ils devaient allumer ces réverbères

    beau reportage

    bisous

    9
    Jeudi 17 Décembre 2015 à 10:31

    Bonjour Lucette

    Voila un très bon reportage , j'avais il y a longtemps lu quelque chose à ce sujet , mais la il est très complet et intéréssant

    Ici douceur anormale mais temps gris , je préfèrerais un peu plus de froid mais avec du soleil , mais ça on ne le commande pas !!!

    Je vous souhaite une bonne journée et vous envoie de gros bisous

    Hélène

    8
    Jeudi 17 Décembre 2015 à 09:54

    D'autres métiers anciens, insolites et oubliés se trouvent sur mon blog   http://coyotus-erudicus.blog4ever.com/

    Me voici de retour en Belgique pour quelques mois.

    Heureux de pouvoir à nouveau visiter correctement ton blog

    Bon jeudi Lucette

    7
    Jeudi 17 Décembre 2015 à 09:03

    Bonjour mamie Lucette

    que de souvenirs j'aime bien ces anciennes cartes, maintenant les réverbères s'allument automatiquement c'est le progrès.....du brouillard chez nous ce matin.

    bisous et douce journée

    Marlène

    6
    Jeudi 17 Décembre 2015 à 08:37

    Belle histoire de lanternes et de réverbères...sans lumière les rues seraient bien austères...

    Bonne journée Lucette

    5
    Jeudi 17 Décembre 2015 à 08:17

    Un métier oublié aujourd'hui dans nos contrées, mais il eu son importance.

    4
    Jeudi 17 Décembre 2015 à 07:52
    Bonjour lucette très sympa article très belle journée gros bisous
    3
    Jeudi 17 Décembre 2015 à 07:51

    Bonjour lucette
    j'ai appris beaucoup de chose que je ne savais pas avec ton article
    Je serai absente jusqu’à lundi
    Je te souhaite de passer  une bonne  journée et un agréable week-end
    gros bisous

    2
    Jeudi 17 Décembre 2015 à 05:59

    Bonjour Lucette je ne savais pas que ca datait  de 1667 ! c'était un sacré boulot à l'époque ! ca bien changé depuis ! d'ailleurs je pense que personne voudrait faire ca ! Gros bisous bon jeudi 

    1
    Jeudi 17 Décembre 2015 à 00:16

    Superbes ces anciennes cartes. J'adore.

    Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :