• Le rat des ville et, le rat des champs : fable de Jean de la Fontaine

    le-rat-des-villes.jpg

    Autrefois le rat des villes
     Invita le rat des champs,
     D'une façon fort civile,
     A des reliefs d'ortolans.

     Sur un tapis de Turquie
     Le couvert se trouva mis.
     Je laisse à penser la vie
     Que firent ces deux amis.

     Le régal fut fort honnête :
    Rien ne manquait au festin;
     Mais quelqu'un troubla la fête
     Pendant qu'ils étaient en train.

     A la porte de la salle
     Ils entendirent du bruit :
     Le rat de ville détale ,
     Son camarade le suit.

     Le bruit cesse, on se retire :
     Rats en campagne aussitôt ;
     Et le citadin de dire :
    «Achevons tout notre rôt.

    -C'est assez, dit le rustique ;
     Demain vous viendrez chez moi.
     Ce n'est pas que je me pique
     De tous vos festins de roi ;

     Mais rien ne vient m'interrompre :
     Je mange tout à loisir.
     Adieu donc. Fi du plaisir
     Que la crainte peut corrompre!»

    090410015150145983457210[1]

    « Les Chats : LYNX DOMESTIQUELes plantes d'Intérieur : BILLBERGIA »
    Yahoo!

  • Commentaires

    4
    Mardi 15 Novembre 2011 à 16:08
    MICHELLE

    Je suit content de ca

    3
    Vendredi 14 Octobre 2011 à 19:11
    Jonathan

    Je suis un rat des champs... na ! C'est vrai que nous vivons plus paisiblement à la campagne ! Bonne soirée chère Lucette. Grosses bises

    2
    Vendredi 14 Octobre 2011 à 10:04
    ***ROSIA***

    Encore une très belle fable---------

    Je t'embrasse bien fort---------

    1
    Vendredi 14 Octobre 2011 à 09:51
    fauvart b

    Bonjour,

    Et oui vraiement très beau, dommage que maintenant beaucoup n'exploitent plus ces beaux textes, continuez merci

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :