• "Le renard qui prêche" fable de : Jean-Pierre Claris de FLORIAN

    "Le renard qui prêche" fable de  : Jean-Pierre Claris de FLORIAN

     

    Le renard qui prêche

     

    Un vieux renard cassé, goutteux, apoplectique,
    Mais instruit, éloquent, disert,
    Et sachant très bien sa logique,
    Se mit à prêcher au désert.
    Son style était fleuri, sa morale excellente.
    Il prouvait en trois points que la simplicité,
    Les bonnes moeurs, la probité,
    Donnent à peu de frais cette félicité
    Qu'un monde imposteur nous présente
    Et nous fait payer cher sans la donner jamais.
    Notre prédicateur n'avait aucun succès ;
    Personne ne venait, hors cinq ou six marmottes,
    Ou bien quelques biches dévotes
    Qui vivaient loin du bruit, sans entour, sans faveur,
    Et ne pouvaient pas mettre en crédit l'orateur.
    Il prit le bon parti de changer de matière,
    Prêcha contre les ours, les tigres, les lions,
    Contre leurs appétits gloutons,
    Leur soif, leur rage sanguinaire.
    Tout le monde accourut alors à ses sermons :
    Cerfs, gazelles, chevreuils, y trouvaient mille charmes ;
    L'auditoire sortait toujours baigné de larmes ;
    Et le nom du renard devint bientôt fameux.
    Un loin, roi de la contrée,
    Bon homme au demeurant, et vieillard fort pieux,
    De l'entendre fut curieux.
    Le renard fut charmé de faire son entrée
    A la cour : il arrive, il prêche, et, cette fois,
    Se surpassant lui-même, il tonne, il épouvante
    Les féroces tyrans des bois,
    Peint la faible innocence à leur aspect tremblante,
    Implorant chaque jour la justice trop lente
    Du maître et du juge des rois.
    Les courtisans, surpris de tant de hardiesse,
    Se regardaient sans dire rien ;
    Car le roi trouvait cela bien.
    La nouveauté parfois fait aimer la rudesse.
    Au sortir du sermon, le monarque enchanté
    Fit venir le renard : vous avez su me plaire,
    Lui dit-il, vous m'avez montré la vérité ;
    Je vous dois un juste salaire :
    Que me demandez-vous pour prix de vos leçons ?
    Le renard répondit : sire, quelques dindons.

     

    Jean-Pierre Claris de FLORIAN   (1755-1794)

     

    "Le renard qui prêche" fable de  : Jean-Pierre Claris de FLORIAN

     

    "Le renard qui prêche" fable de  : Jean-Pierre Claris de FLORIAN

     

     

    « Patrimoine mondial de l'Unesco : Centre historique de Prague - 3eme partie Le grand Almanach de France : LES INSECTES »
    Yahoo!

  • Commentaires

    26
    Vendredi 6 Février 2015 à 00:22

    il n'y a pas que la Fontaine qui a écrit de jolies fables

    25
    Jeudi 5 Février 2015 à 11:08

    Merci pour cette excellente fable, édifiante à souhait, et la belle illustration qui l'accompagne. Gros bisous et une douce journée. Cendrine

    24
    Mercredi 4 Février 2015 à 22:11

    Bonsoir mamie Lucette,

    Voilà un prédicateur de talent, mais n’est-il pas écrit : “Méfiez-vous des faux prophètes, qui viennent à vous déguisés en brebis, mais au-dedans sont des loups rapaces.” Matthieu 7.15 Je te souhaite une bonne soirée mamie Lucette sous le ciel bienveillant de la divine providence.

    Gilbert.

    23
    Mercredi 4 Février 2015 à 21:32

    bonsoir ma belle ,merci de ton passage sur mon blog  ,ne pas se fier aux beaux parleurs,beau soleil aujourd'hui et de la neige encore par endroit  et demain -4° ,brr! !!!!!!!!!!!!!,bonne soirée et douce nuit ,bisous

    22
    Mercredi 4 Février 2015 à 20:12

    Bonsoir Mamie Lucette c'est une très bonne fable. Quelqu'un qui prêche pour se récompenser soi-même. Cela arrive bien souvent, chaque jour dans les promesses trompeuses des hommes politiques. Promettent - comme pour le mariage pour tous - pour gagner les elections. Ainsi vous allez avoir de la neige...nous avons eux un court épisode mais elle ne restait pas. Puis il fait très froid...trop pour les personnes sans toit qui vont mourir au milieu du beau Paris,par terre pire que les bêtes. Pendant cela Mr le Président, est bien au chaud et dors bien tranquille aux frais de Français. Ces gens de la rue n'ont pas de prix, ne produissent pas...ne votent pas. QUELLE HONTE. Bisous et ne prend pas froid. naniclown

                                                                 

     

    21
    Mercredi 4 Février 2015 à 19:33

    merci pour l'image des crêpes...j'en aurais volontiers mangés...petit copier/coller : je suis toujours trop occupée pour venir tous les jours sur les blogs. Mais je ne vous oublie pas. Bisous du soir

    20
    Mercredi 4 Février 2015 à 18:14

    Bonsoir Lucette   une belle fable qui est toujours d'actualité ! L'Inde a évolué en 12 ans d'intervalle j'ai trouvé beaucoup de changement . Fini les riches et les pauvres il y a une classe moyenne qui vit comme nous voiture voyage dernier portable,ordi et se loge  dans des apparts neufs . Je n'ai pas photographié les nouveaux quartiers,il n'y a rien d'intéressant a voir. Les gens les plus démunis vivent dans la vieille ville,j'en ai pas vu beaucoup faire la manche aux touristes comme dans certains pays d'Afrique. Bonne soirée  bises

    19
    Mercredi 4 Février 2015 à 18:07

    Super ! Aujourd'hui aussi, que de beaux parleurs parmi les prêcheurs ! On s'aperçoit souvent très vite que les mots n'ont pas la même valeur pour eux que pour nous !  Ils nous parlent de la bonne Parole de Dieu, mais ils ne retiennent pour eux que ce qui les arrange ! Certains textes, c'est Paul qui l'a dit, d'autres c'était valable seulement pour les apôtres, etc... 

    Grand soleil cet après-midi, mais... deux degrés seulement !

    Bonne fin de journée chère Lucette et gros bisous

    18
    Mercredi 4 Février 2015 à 14:12

    Bonjour Lucette

     

    c'est bon de relire ces fables , ces textes !!! il y a si longtemps!!!lol

    ta créa est très belle ! bravo

    bises

    17
    Mercredi 4 Février 2015 à 13:12

    Un poème a méditer en ces temps qui courrent,a entendre aussi avec son coté logique

    bisous

    16
    Mercredi 4 Février 2015 à 12:56

    bonjour mamie lucette, ta création une pure merveille, un vrai régal pour les yeux...il fait beau et froid, mais c'est super mais j'espère bientôt de la neige à Paris...passe une agréable journée...pleins de gros bisous, annie

    15
    Mercredi 4 Février 2015 à 12:49

    Bonjour Lucette  Merci pour ce texte que je ne connaissais pas non plus.        

    Passe une belle fin de journée et j'espère qu'il ne fera pas trop froid pour mes vacances dans ton coin :-))

    PS: dès que je peux, je communique avec toi. 

    14
    Mercredi 4 Février 2015 à 12:47

    j'ai découvert moi aussi, Lucette; 

    belle journée;

    bisous

    13
    Mercredi 4 Février 2015 à 11:46

    bonjour lucette!!belle crea et un poeme que je ne connaissais pas !!!

    j'ai de la neige a nouveau!!pffffffff!vivement que cet hivers finisse!!!

    bon mercredi et gros bisous

    12
    Mercredi 4 Février 2015 à 11:12

    as tu de la neige? j'ai vu aux infos hier au soir que le midi était sous la neige....ici pas de neige mais un vent très froid il fait 0,5° ce matin.

    bisous

    11
    Mercredi 4 Février 2015 à 11:10

    Bonjour mamie Lucette

    Et bien je découvre l'auteur et la fable je ne connaissais pas du tout ...elle nous décrit bien tout ce qui se passe bien trouvé ta fable

    douce journée mamie Lucette bisous

    Marlène

    10
    Mercredi 4 Février 2015 à 10:48

    Bonjour Lucette

    voila un auteur que je ne connaissais pas , très bonne cette fable !

    J'ai vu à la télé qu'il annonçait de la neige dans le midi , mais je ne pense pas que ce soit pour vous , en principe elle s'arrête dans le Var !

    Ici -1° ce matin pas chaud !!

    je vous souhaite une bonne journée à toutes les deux

    Bisous Hélène

    9
    Mercredi 4 Février 2015 à 10:33

    hello Lucette....je connaissais la fable de lafontaine...

    mais celle çi est pour moi une decouverte..

     toujours d'actualite..meme si .elle date de si loin....

     j'espere que tu vas bien, et que tu n'as pas trop de neige.....

     bisous   "V"..

    8
    Mercredi 4 Février 2015 à 10:19

    Bonjour Lucette,

    Encore un "beau-parleur" !! Passe une bonne journée, bises, Véronique

     

    7
    Mercredi 4 Février 2015 à 09:23

    C'est un magnifique commentaire de la réalité toujours actuelle...

    6
    Mercredi 4 Février 2015 à 09:08

    Et un faux jeton de plus !

    5
    Mercredi 4 Février 2015 à 08:35

    On vous vole, on vous pie, on prend votre pognon

    Pour vous avoir prévenu, versez moi vos millions

    Toujours se méfier des beaux prêcheurs, ils dénoncent souvent les travers des autres pour camoufler les leurs

    amicalement

    Claude

    4
    Mercredi 4 Février 2015 à 07:46
    francinea

    bonjour, excellent ! j'ai adoré lire cette fable; je te souhaite une bonne journée bisous 

    3
    Mercredi 4 Février 2015 à 07:34

    Bonjour lucette
    une belle fable qui est encore d'actualité
     durant ces quatre derniers jours j’étais entrain de transférer en copier-coller les articles de mon blog ob
    de fortes gelées matinales ,il va falloir faire attention au verglas
    Je te souhaite de passer une bonne soirée et à samedi
    gros bisous

    2
    Mercredi 4 Février 2015 à 05:56

    Une jolie fable qui trouve un écho à notre époque...

    Douce journée Lucette

    Bisous

    timilo

    1
    Mercredi 4 Février 2015 à 05:45

    bonjour lucette

     un petit peu de lecture tous les matins ça fait du bien et ça met en forme les idées pour une bonne journée , mais avant ça ça va etre un bon café bien frais car avant ça je ne fais pas surface beaucoup

     pas de neige ce matin si l épisode peut se passer ainsi ce sera tant mieux pour tout le monde je pense

    je t embrasse et bon mercredi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :