• Les Rois de France : les Valois : PHILIPPE VI

    philippe6devalois

    Philippe VI de France, dit Philippe de Valois (né en 1293, mort le 22 août 1350)1 à Nogent le Roi, fut le premier roi de France de la branche collatérale des Valois

    Surnommé le « roi trouvé », ce sobriquet lui fut donné peu après son couronnement lors de la bataille de Cassel du 23 août 1328 par les Flamands lesquels, avant la bataille, s'étaient moqués du roi de France en peignant un coq sur leur étendard avec cette inscription : Quand ce cocq icy chantera, le Roy trouvé cy entrera

    Son accession sur le trône de France en 1328 découle d'un choix politique, fait en deux temps, à la mort de Louis X le Hutin en 1316 puis à celle de Charles IV en 1328, afin d'éviter que la couronne ne passe dans les mains d'un « étranger ». Édouard III d'Angleterre, pourtant petit-fils de Philippe le Bel, est ainsi évincé au profit du neveu de ce dernier.

    Philippe VI de Valois nommé régent

    li-Philippe6philippe-VI

    220px-Sacre philippe VI

    Lors de son avènement, il doit aussi négocier avec Jeanne II de Navarre (1311-1349), fille de Louis X le Hutin qui a été évincée de la couronne de France en 1316 pour motif qu'elle est une femme (avancement de la "loi salique") mais également qu'elle est soupçonnée de batardise ou illégitimité, sa mère ayant été compromise dans le scandale de la tour de Nesle quand elle était mariée au dauphin, futur Louis X. Mais celle-ci revendique de manière parfaitement légitime la couronne de Navarre et les comtés de Champagne et de Brie que Philippe le Bel tenait de son épouse Jeanne 1ère de Navarre. N'étant pas lui-même descendant et héritier des rois de Navarre, comme l'étaient ses prédécesseurs, Philippe VI restitue donc le royaume de Navarre à son héritière légitime Jeanne de Navarre, mais refuse de lui céder la Champagne et la Brie redoutant d'être confronté à un parti trop puissant.

    S'il accède à la tête de l'État le plus puissant d'Occident, il gouverne dans une période de crise qui conduit à la guerre de Cent Ans. Il manque de moyens financiers pour administrer son royaume, ce qui ne peut être obtenu que par la manipulation de la monnaie et des impôts supplémentaires, lesquels ne sont tolérés qu'en période de guerre. Il doit asseoir au plus vite sa légitimité. Il le fait en restaurant l'autorité royale en Flandre en écrasant les rebelles Flamands lors de la bataille de Cassel le 23 août 1328.

    200px-Phil6france

     300px-Bataille de Cassel (1328) bataille cassel

    bataille-cassel-1328-jean-frossard-XVe

    ME0000059759 3

    Par une habile politique diplomatique et matrimoniale, il contribue à augmenter l'influence du royaume à l'Est du royaume de France. Il rachète le Dauphiné pour le compte de son petit-fils, remarie son fils à une héritière potentielle de la Bourgogne et prend une option sur le comté de Provence.

    En conflit larvé avec le roi Édouard III d'Angleterre, il finit par obtenir de celui-ci l'hommage pour la Guyenne, mais leurs intrigues pour le contrôle des Flandres, l'alliance franco-écossaise et la nécessité de justifier l'impôt nécessaire au fonctionnement d'un État moderne, conduisent inexorablement à la guerre de Cent Ans. Celle-ci commence de manière larvée, aucun des deux rois ne pouvant obtenir suffisamment de ressources fiscales pour mener à bien leur ambition. La guerre se mène par alliés interposés, hormis en Guyenne où les forces françaises assiègent Bordeaux mais doivent renoncer faute de vivres. De la même manière si la flotte française est en grande partie détruite à la bataille de l'Écluse en 1340, Édouard III ne peut concrétiser cette victoire sur terre et l'alliance germano-anglaise qu'il a organisée se disloque faute de pouvoir tenir ses promesses pécuniaires.

    hommage edouard III a philippe VI chroniques froissart

    Après la mort du duc Jean III de Bretagne, en avril 1341, un conflit successoral oppose Jean de Montfort à Charles de Blois pour la succession de Bretagne. Philippe VI arbitre en faveur de son neveu, Charles de Blois. Jean de Montfort s'allie aux Anglais, qui débarquent à Brest en 1342 et occupent l'ouest de la Bretagne, ce jusqu'en 1397.

    Le véritable tournant du conflit a lieu en juin 1344, quand Édouard III obtient du Parlement anglais des ressources fiscales importantes pour deux ans. Philippe ne peut répondre qu'en recourant à des mutations monétaires qui entraînent des dévaluations très impopulaires car elles déstabilisent l'économie. Fort de ses ressources financières, Édouard III est capable d'attaquer en force sur au moins deux fronts. Il regagne du terrain en Aquitaine et surtout inflige une défaite écrasante à Philippe à la bataille de Crécy le 11 août 1346. Ce dernier n'a plus les moyens d'empêcher le roi d'Angleterre de prendre Calais après onze mois de siège (1347).

    la-bataille-de-crecy

    C'est complètement discrédité et en pleine épidémie de peste qu'il meurt en 1350.

    mort de philippeVI

     69 Philippe VI ratepetitPhilippe VI

    jhfn4xys[1]

     

     

     

     

    « La Pensée du Jour : "Caleb, un exemple à suivre"Les Torrents Sauvages : (Jura) Vallée du HERISSON »
    Yahoo!

  • Commentaires

    8
    bellane
    Jeudi 23 Mai 2013 à 11:23
    bellane

    magnifique ton article**

    belle journée avec du soleil*bisous

    7
    Lundi 23 Juillet 2012 à 18:32
    Marylou

    tu dois avoir de nombreux ouvrages sur les divers rois de france pour mettre autant de détails...ou piques-tu sur le net...il fait beau par chez moi aussi

    6
    Lundi 23 Juillet 2012 à 17:53

    bonjour  lucette ....eh oui  pourquoi  n aurais  ton pas du ciel  bleu enfin.....que c 'est  dur dur mais  je tenais  a passer  te laisser  un petit mot  je suis allee  au medecin  ma dit que c etait  bien du  a  mon arthrose  severe  du dos  qui me faisait  mal  ma expliquer  que  c etait  un bout d' os pointue  qui rentrais  dans la moelle  epiniere comme les disques  sont  tres  usées il  y as  trop de vide discal   le seule  remede  c'est repos  et anti inflamatoire  me voila  bien   avec  ca ......ce soir  nous sommes  invitées  chez  une amie comme ca  pas de  cuisine a  faire ......je vais  mettre   le  blog  en pause a  la fin de  la semaine  jusqu au debut  septembre car sa  n 'arrange  pas malgres que j y aller  peux............voila  mes dernieres  nouvelles ........je te souhaites   une  bonne  soirée ....gros  bisous

    5
    Lundi 23 Juillet 2012 à 16:05

    Kikou, me voici revenue de vacances, je remercie toutes les personnes qui sont passées régulièrement sur mes blogs.

    En attendant la reprise du travail demain, je te souhaite une bonne fin de journée, avec ma bise du jour.

    4
    Lundi 23 Juillet 2012 à 11:50
    nanipeinture

    Bonjour Mamie Lucette. Merci infiniment de ton passage. " Ce que vous ferez au plus petit de miens, c'est à moi que vous le faitez  " Jésus

    Belle journée à tois aussi Bisous ana 

    3
    Lundi 23 Juillet 2012 à 08:33
    danie592

    Bonjour Mamie Lucette,

    J'avais ouvert les portes fenêtres ce matin mais j'ai vite refermé, il fait encore trop frais et pourtant le soleil brille.

    Il fait bon dans la véranda,mon Hoya Carnosa   (fleurs de porcelaine)  embaume, ç'est même entêtant, je dois fermer la porte  la nuit

    Avec le soleil, les fleurs sentent bon de partout !

    Belle journée chez toi, gros bisousImage and video hosting by TinyPic" />

    2
    Lundi 23 Juillet 2012 à 08:04
    Marlène.edelweiss

    Bonjour mamie lucette,

    un petit peu d'histoire ...ta photo est super bien sur que c'est possible d'avoir du soleil nous aussi nous en avons de temps en temps car jeudi on nous annonce de la pluie et cela jusqu'à dimanche.

    douce journée et doux bsous

    1
    Lundi 23 Juillet 2012 à 04:51

    Bonjour , voila j'arrive pour le petit déj. Il et tôt mais ton croissant me fait trés envie.J'espere que la journée seras aussi belle qu'hier . Je crois que je vais me recoucher .Passe un bon lundi

     bizzzzzzzzzz

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :