• LODS (Doubs) 2eme partie

    UN RICHE PATRIMOINE BATI

    Mais Lods est aussi un ancien village vinicole, comme en témoignent les belles maisons vigneronnes datant pour la plupart des XVIe et XVIIe siècles. Groupées autour de la place principale, autrefois centre névralgique du village, elles s'alignent le long des venelles pentues qui convergent vers l'église Saint-Théodule, au clocher de tuf pyramidal. Chaque quartier possède sa fontaine monumentale ; les logis aux façades en pierre calcaire ou crépies de couleurs claires, s'ornent de fenetres à encadrement de pierre, de linteaux et de poutres apparentes. Ils surmontent de vastes caves dont les porches arrondis s'ouvrent sur les ruelles. Ce passé viticole est mis à l'honneur dans le musée de la Vigne et du Vin, qui organise chaque mois d'Aout, une soirée oenologique. Le patrimoine bati s'étend jusqu'aux berges, bordées de maisons à encorbellement. Sur les hauteurs, un peu à l'écart du bourg, la maison forte des sires de Thoraise domine l'entrée du village. Les rares constructions récentes parviennent à peine à rompre le charme de ce village préservé, cascade de toitures de tuiles rouges et brunes dominées par les prairies et de profondes forets de sapins. 

    LA MAISON FORTE

    Parfois appelée le "manoir " ou le "chateau", la maison forte des sires de Thoraise, puissante famille féodale franc-comtoise, surveille l'entrée de Lods. Edifiée au XIVe siècle, elle est la plus ancienne maison du village. Ses puissants murs en pierre calcaire, dotés d'échauguettes et de fenetres à meneaux, sont surmontés d'une toiture à longs pans. Une tour carrée et une chapelle, aujourd'hui disparues, complétaient autrefois l'ensemble. Un enclos serre le parc et la cour, dans lequel s'élève un puits.

    A LA DECOUVERTE DE LODS

    Depuis la place principale, encadrée des maisons des XVII et XVIIIe siècles, la rue Ambroise-Roy mene jusqu'à l'imposante mairie-école, édifiée en 1852. Rebroussez chemin jusqu'au point information (vous passez deant le musée de la Vigne et du Vin) et tournez à gauche dans la rue de l'église, dont l'intérieur se visite sur demande. Un crochet par la rue de la Reine, bordée de belles maisons de caractère, mène jusqu'à la Place Pézard et à l'ancien moulin banal. Traversez la rivière jusqu'à la place des Forges pour accéder aux anciennes forges et aux scieries..........
    « les juges 2eme partiePESMES (Haute-Saone) »
    Yahoo!

  • Commentaires

    4
    nadia
    Jeudi 23 Mai 2013 à 12:54
    nadia
    Bonjour Lucette. j' aime beaucoup ce département!! Bisous à vous et bonne journée..
    3
    nadia
    Jeudi 23 Mai 2013 à 12:54
    2
    Samedi 22 Août 2009 à 14:58
    Tietie007
    Nous nous y sommes arrêtés, la semaine dernière, en faisant les gorges de la Loue.
    1
    Mercredi 15 Juillet 2009 à 20:55
    Morgane
    La Franche-comté je connais c'est le berceau de mes grandes-tantes ! j'y ai passé de nombreuses vacances... j'espère que vous allez bien ainsi que Sylvie... je vous embrasse chère Mamie-Lucie....
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :