• MEDITATIONS PENDANT LE CAREME

    859e54bb649d922de44466ef3e127f9c                                      LE RETOUR DU FILS PRODIGUE

              Ce prodigue, si gravement coupable, n'avait pas encore confessé sa faute, mais il ne faisait qu'y réfléchir. Il n'avait pas encore payé sa faute, mais déjà il y pensait, et ce seul propos d'humilité qu'il est en train de former, lui vaut un pardon immédiat, ce pardon que l'on attend d'habitude si longtemps et à travers bien des supplications, qu'on implore avec des larmes et qu'on sollicite à force d'intances : eh bien, la confession aura suffi pour le larron crucifié, et pour le fils prodigue la seule volonté de confesser sa faute.

              La miséricorde de Dieu vient partout à notre rencontre : elle a inspiré la volonté de la confession , et elle a dispensé de confession celui qui était pret à le faire. "Tandis qu'il était encore loin, il courut vers lui, se jeta à son cou et l'embrassa". Ces paroles semblent montrer que le père était plus pressé de donner son pardon à son fils, que celui-ci ne l'était de la recevoir : se hatant de libérer le coupable du tourment de sa conscience, il semble que la compassion de sa miséricorde lui fut plus douloureuse que la passion du remords ne l'était au misérable.

              Il ne s'agit pas de preter nos sentiments humains à celui dont la nature est immuable, mais d'apprendre à adoucir nos sentiments par l'amour de sa bonté supreme, puisqu'elle nous aime plus que nous ne nous aimons nous-memes.

            Sermon II pour le Careme écrit par Guerric d'Igny (Mort en 1157)..

    Né vers 1087 à Tournai, Guerric apparait au moment des grandes réformes monastiques du XIIe siècle. Tenté par la vie érémitique, sa rencontre de Saint Bernard le placera définitivement dans le mouvement cistercien. Moine exemplaire, il sera le deuxième abbé de la fondation d'Igny, près de Reims. Ses 54 sermons, destinés au chapitre du monastère, montrent l'éducateur qu'il fut pour ses frères....  
    « LES RONCESBOULIGNEUX Les discrètes élégances d'une maison forte »
    Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Mars 2010 à 12:53
    Colombe777
    Je viens te souhaiter un bon dimanche...ma douce Lucette...Dieu te bénisse pleinement...Colombe777
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :