• MEDITATIONS PENDANT LE CAREME Tout homme est aimable

    maximeconfesseur                                                 "Celui qui m'aime, dit le Seigneur, observera mes commandements. Or mon commandement à moi, c'est que vous vous aimez les uns les autres !" Celui donc qui n'aime pas son prochain, n'observe pas le commandement, et qui n'observe pas le commandement ne saurait aimer le Maitre.

               Heureux l'homme capable d'aimer tous les hommes également.

               Qui aime Dieu aime aussi son prochain sans éserve. Bien incapable de garder ses richesses, il les dispense comme Dieu, fournissant à chacun ce dont il a besoin.

                Celui qui, en faisant l'aumone, veut imiter Dieu, ne met aucune différence entre bon et méchant, honnete ou malhonnete homme, dès lors qu'ils sont dans la nécéssité. A tous il donne de meme, à chacun selon ses besoins, tout en préférant pour sa bonne volonté le bon au méchant.

               Dieu, par nature bon et sans passion, aime également tous les hommes, oeuvres de ses mains, mais glorifie le juste, parce qu'il est infiniment uni par la volonté, et dans sa bonté, il a pitié du pecheur, l'instruisant en cette vie pour le convertir. Ainsi l'homme bon et sans passion par volonté aime également tous les hommes, les justes pour leur nature et leur volonté bonne, les pécheurs pour leur nature et par cette pitié compatissante qu'on a pour un fou qui s'en va dans la nuit.

    Extrait des "Centuries sur la Charité, écrit par : Saint Maxime le Confesseur (580-662)

    Originaire d'Asie Mineure ou de Palestine, Maxime fut, pour les uns, secrétaire de l'empereur à Constantinople avant de devenir moine, d'autres, simple moine depuis sa jeunesse. En tout cas, au soir de sa vie, il sera mélé aux controverses sur la double nature divine et humaine du Christ, et sera persécuté pour sa fidélité à la foi authentique, ce qui lui vaudra le surnom de "confesseur"Par son influence tant en Occident qu'en Orient, son oeuvre, par ailleurs abondante et difficile, constitue un pont entre les traditions grecque et latine de la théologie chrétienne....

     
    « LE PIED D'ALOUETTEHAM Une prison au nom célèbre 2eme partie »
    Yahoo!

  • Commentaires

    3
    Mercredi 3 Mars 2010 à 13:29
    Colombe777
    Hooo oque c'est beau ces petites fleurs défilants sur ton blog...bravo ma douce...tu te perfectionne en design...super....je viens te faire un gros bisou..et te remercie pour tous tes petits mots sur mon blog...je t'aime fort dans le Seigneur...Colombe777
    2
    Mercredi 3 Mars 2010 à 11:23
    Jonathan
    Certains affirment qu'ils sont chétiens, mais non pratiquants...
    Est-ce possible ? Moi je suis champion cycliste mais je ne fais jamais de vélo ! hi hi
    Je pense qu'ils veulent dire qu'ils ne pratiquent pas les rites de leur religion...
    Par contre le chrétien c'est celui qui par amour pour son Seigneur, observe et met en pratique ses instructions. Il prouve son amour par son obéissance !
    Bonne journée chère Lucette
    Avec mon affection fraternelle
    1
    Mercredi 3 Mars 2010 à 07:56
    Jean
    Bonjour
    Il est impossible d'aimer Dieu et de ne pas aimer son prochain....
    C'est bien vrai...
    Bonne journée
    jean
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :