• MESMONT (Ardennes) 2eme partie


    UN VERGER AU CHATEAU
    Au sud du village, le chateau de Mesmont, ceint de larges douves qu'enjambe un vieux pont, occupe le fond d'un parc. La seigneurerie et la demeure seigneuriale, batie au XVe siècle par la famille Pavant, furent achetés en 1639 par Godefroy de Romance, seigneur d'Attenhoven. Largement remanié au XVIIe siècle, l'édifice actuel doit beaucoup aux reconstructions memés après l'incendie qui le ravagea pendant la Première Guerre mondiale. La tour carrée, dite "tour Henri IV", les communs du XVIIe siècle, le porche d'entrée et le pont ont survécu au sinistre, mais l'ensemble du logis date de 1928. C'est notamment le cas de la belle tour ronde au soubassement de pierre, dont la partie supérieure est ornée d'harmonieux motifs en brique. Les actuels propriétaires s'attachent depuis 1987 à mettre en valeur ce beau domaine, inscrit à l'inventaire des momuments historiques. Ils ont notamment crée un laboratoire botanique regroupant quelque cent dix variétés de poiriers.

    EGLISE EN BRIQUE ET PIERRE
    L'église et le petit cimetière qui la jouxte occupent le centre d'une place verdoyante au coeur du village. L'édifice du Xe siècle a conservé de cette époque quelques parties de la nef. La construction se distingue principalement par son aspect extérieur : le bati en pierre de taille est décoré, au niveau de la corniche et autour des baies de frises en brique. A l'intérieur, on peut admirer de belles boiseries. Dans le pilier nord, une chasse en plomb renferme le coeur de Godefroy de Romance.

    A LA DECOUVERTE DE MESMONT
    Les rues du bourg, sinueuses, se déploient depuis l'église. Empruntez la ruelle qui jouxte la mairie et tournez à gauche, où se succèdent quelques constructions emblématiques de l'architecture de Mesmont : une façade protégée par un essentage (bardeaux d'ardoises), un lavoir datant de 1741, un bel appentis en bois et une ferme traditionnelle. Enjambez le ruisseau par le petit pont et descendez jusqu'au chateau.

    CURIEUSES BEUQUETTES
    Encore appelées baouettes, baquettes ou bauquettes, les "beuquettes" sont des petites lucarnes typiques des vieilles maisons ardennaises. Le plus souvent circulaires, mais parfois carrées, percées très bas dans la façade, elles étaient ménagées au dessus de l'évier pour éclairer le travail des ménagères. Cinq ou six maisons du bourg en possèdent toujours.........  
    « LA PAQUE D'ISRAELLA PAQUE D'ISRAEL 2eme partie »
    Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Burger Denis
    Jeudi 23 Mai 2013 à 12:55
    Burger Denis
    De Denis. Bonsoir Mamie-lucette!Je ne vous oubliepas, je vous rassure!Jem'excuse si toutefois, je n'ai pas eu, récemment, l'occasion de passer, pour vous saluer, et vous dire bonjour!J'espère et sinon, j'ose espérer que vous allez bien, depuis ce que vous m'aviez dit...!Nous avons eu droit à un bel et fort orage, hier au soir, mais sans danger, toutefois.Par contre la pluie est tombé, en trombes d'eau successives...Le soleil est de retour à présent, et c'est tant mieux!Je ne fais toujours pas de V.T.T., pour l'instant,je préfère attendre et être sage...Je vous souhaite, une bonne et agréable soirée, et surtout, un bon dimanche, pleins de bisous d'été et du coeur, d'affections et d'amitiés, à plus, Denis.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :