• MORTEMART (Haute-Vienne)

    Situé à la limite des pays d'oc et d'oil, Mortemart compte à peine cent cinquante habitants. L'histoire du petit bourg a débuté au Xe siècle. Il est le fief de la famille de la marquise de Montespan, célèbre maitresse de Louis XIV.

    En 995, Abon Drut, seigneur de Mortemart, est autorisé à édifier un chateau, il est ainsi remercié pour avoir assuré la défense de la cité de Bellac contre le comte de Poitiers. Un bourg se développe rapidement autour de la forteresse primitive, en direction du nord. Cependant, comme de nombreux symboles du pouvoir féodal, elle est démantelée ainsi que ses fortifications au XVIIe siècle, sur les ordres du cardinal de Richelieu.

    UNE HISTOIRE SANS HISTOIRE
    Exception faite de cet épisode, l'histoire de Mortemart n'a pas été marquée par aucun événement dramatique. Le village est le fief de la famille de Rochechouart-Mortemart, dont l'une des plus fameuses représentantes fut Françoise Athénais de Rochechouart de Mortemart (1640-1707), marquise de Montespan, favorite , pendant plus d'une décénie, du roi Soleil à qui elle donna huit enfants. Une rumeur malveillante veut qu'elle ait pris part à des messes noires organisées dans le village.... Le nom du Cardinal Pierre Gauvain (XIVes.) éveque de Viviers puis d'Auxerre, natif du bourg, est également lié au passé de Mortemart : le religieux fut en effet à l'origine de la fondation du collège des augustins, de l'hotel dieu des  charmes et du monastère des chartreux, aujourd'hui disparu.

    LE COEUR BATTANT DU VILLAGE  Construites au XVII e siècle sur la place royale, face au chateau des ducs, les halles sont coiffées d'un toit à quatre pans recouvert de tuiles courbes, que supportent douze pilliers en bois. Témoignage de la grande activité marchande du bourg, elles reprennent vie aujourd'hui tous les dimanches matin en juillet et en aout, à l'occasion d'un marché fermier et artisanal, animé et coloré.  
    « PRIERES GLANEES PAR Soeur EmmanuelleLE FAUCON CRECERELLE »
    Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :