• Patrimoine mondial de l'Unesco - La médina de Fès - Maroc -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

     

    En 1921, une circulaire du maréchal Lyautey interdit l'entrée des mosquées et des lieux d'études islamiques aux non-musulmans au Maroc, conformément aux dispositions de traité du 30 mars 1912 instituant le Protectorat français.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

     

    Il n'est donc pas permis aux visiteurs d'entrer dans les édifices sacrés pour en admirer la décoration, mais ils peuvent en apprécier le charme de la médina de Fès, constituée d'un lacis de près d'un millier de ruelles enchevêtrées, dont les couleurs, les parfums, les sons évoquent l'époque où la ville se prévalait du titre de capitale impériale.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

     

    Située à l'extrémité orientale du fertile plateau du Saïs, entourée au sud par les collines qui précèdent les monts de l'Atlas, Fès fut fondée en 789 par le sultan Idris 1er, qui se targuait de descendre en ligne directe du prophète Mahomet.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -


    Le nom de la ville dérive du mot arabe "fas", qui désigne la houe d'or et d'argent avec laquelle le souverain délimita le périmètre de la future ville. Mais c'est son fils Idris II qui fit de Fès la capitale de la dynastie idriside en 809. Une dizaine d'années après, le sultan y accueillit 8 000 familles musulmanes qui fuyaient le califat omeyyade de Cordoue, elles s'installèrent sur la rive droite du cours d'eau saisonnier qui traverse la vallée, l'oued Fès. En 825, ce sont des juifs et des Berbères venus de Kairouan en Tunisie, qui occupèrent à leur tour la rive gauche. A cette époque, les deux bourgades vivaient à part, chacune entourée d'un haut mur.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

     

    Les Cordouans édifièrent la mosquée al-Andalus, dont le style évoque l'architecture de l'Espagne musulmane.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

     

    Curieusement, c'est une femme - Fatima, le fille d'un commerçant de Kairouan - qui fonda sur l'autre rive la mosquée d'al-Qarawiyin (c'est à dire Kairouan). On lui adjoignit vite une madrasa -une école coranique- aujourd'hui considérée comme la plus ancienne du Maghreb.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -


    En l'espace d'un siècle, les deux centres ont prospéré et se sont dotés d'autres mosquées, de bains publics, de marchés et de caravansérails pour accueillir les marchands.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

     
    En 1055, Fès tomba aux mains des Almoravides, qui choisirent Marrakech pour capitale, un siècle plus tard, elle fut conquise par les Almohades. Pour s'attirer la faveur de la population, les sultans almohades firent démolir des murs des deux cités et construire une nouvelle enceinte renforcée de puissantes tours défensives qui les englobent toutes deux. Le début de la fortune commerciale de la ville et son essor sur le plan religieux et culturel sont liés à l'avènement de la nouvelle dynastie.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

     

    Ce sont aussi les Almohades qui ont agrandi la mosquée d'al-Qarawiyin qui put ainsi accueillir jusqu'à 20 000 fidèles, grâce à l'adjonction d'une vaste cour entourée de portiques dont le style rappelle l'Alhambra de Grenade. Ils l'ont aussi orné de carreaux de faïence blancs et bleus.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -


    La ville a été dotée d'un réseau hydraulique sous le règne du sultan Youssef Ben Tachfine. A la fin du XIIe siècle, les mosquées, les madrasas et la majeure partie des habitations disposaient de l'eau courante.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -


    En 1250, la dynastie mérinide s'empara du pouvoir et Fès retrouva son statut de capitale. L'enceinte était déjà devenue trop étroite pour accueillir les nouveaux habitants et les troupes qui accompagnaient les nouveaux dirigeants. On édifia donc Fès el-Jdid - Fès la Neuve - et on rebaptisa le noyau d'origine Fès el-Bali - Fès la vieille.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -


    Au début du XVIe siècle; le développement de Fès marqua un temps d'arrêt sous la dynastie saadienne. Mais à partir de 1666, la ville connut un nouvel âge d'or sous le règne du sultan alaouite Moulay al-Rachid. Les commerçants de la médina se réunirent en corporations. Les caravansérails et les souks furent réaménagés en fonction des marchandises que l'on y vendait. Cette organisation subsiste encore de nos jours dans ce qui est devenu la plus grande médina du Maghreb.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -


    La Bab Bou Jeloud, la porte décorée de carreaux de faïence verts, hommage à l'islam, et bleus, hommage à la couleur de la ville, qui donne accès à Fès el-Bali, constitue le point de départ de la Talaa Kebira, la rue principale bordée d'édifices d'époque almohade.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

     

    De là partent les ruelles qui mènent aux divers souks, sur lesquelles donnent les échopes  de céramistes, de cordonniers, des marchands de tissus ou d'épices et les atelies particulièrement caractéristiques où l'on tanne et où l'on teint les peaux.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -


    L'arrivée des Français a coïncidé avec le transfert définitif de la capitale à Rabat, pourtant ils furent les premiers à reconnaître l'importance historique de Fès comme centre spirituel et intellectuel. Au point d'interdire de construire de nouveaux édifices à l'intérieur de la médina, et d'entreprendre une oeuvre de restauration qui se poursuit encore aujourd'hui. Elle implique également la sauvegarde des traditions artisanales et commerciales qui ont rendu la ville célèbre.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

     

    Texte extrait du livre : Les plus beaux sites du patrimoine mondial de l'Unesco.

     

    Patrimoine mondial de l'Unesco  -  La médina de Fès  - Maroc  -

    « Peinture d'Anne-Marie-Lacaze" N I O L O N " poème de Vette de Fonclare »
    Yahoo!

  • Commentaires

    15
    Mercredi 8 Juillet 2015 à 04:47

    bonjour lucette

     la canicule passée par ici , il va falloir reprendre des forces maintenant car c est quand meme bien fatiguant a la longue ce temps la en esperant que ça ne revienne pas de sitot , hier soir nous etions chez des amis qui l un comme l autre n était pas bien non plus ,

    je te souhaite un bon mercredi en esperant que par chez toi c est mieux aussi

     bisous

    14
    Mardi 7 Juillet 2015 à 23:11

    bonsoir ma belle ,magnifique pays d'après tes photos mais ce pays ne m'attire pas pour y passer des vacances  ,il a fait nettement moins chaud ,demain 21° ,il va falloir remettre la petite laine mais ce sera plus respirable et on dormira mieux contrairement aux nuits précédentes ,bonne soirée ,bisous

     

    13
    Mardi 7 Juillet 2015 à 19:24

    Bonjour, mon amie, Mamie Lucette, me voici, mon coucou de fin de journée, sur ton merveilleux blog ! où j'ai admiré et bien apprécié, ton très intéressant article. Je passe te remercier, te souhaiter avec la chaleur, nous avons eu un moment donné un peu de vent, mais il n'était pas frais, bonne fin de journée, pour ce soir, une bonne soirée, une douce nuit. Au plaisir, mes tendres amitiés, gros bisous, ton amie du midi.

    12
    Mardi 7 Juillet 2015 à 17:49

    Tu me donnesne envie de partir voir cette ville de près

    Douce soirée  Lucette

    Bisous

    timilo....

     

    11
    Mardi 7 Juillet 2015 à 16:50

    tu habites vraiment un bel endroit...Ici toujours en vigilance orange...ce n'est pas tant la chaleur qui m'importune c'est davantage le manque d'air...vivement demain qu'on respire enfin...bonne soirée

    10
    Mardi 7 Juillet 2015 à 15:17

    COUCOU ! très  bon mardi, reste bien frais, bisous, caty

     

    9
    Mardi 7 Juillet 2015 à 15:08

    merci pour cet article passionnant

    belle journée, Lucette

    8
    Mardi 7 Juillet 2015 à 11:48

    Joli reportage, bravo !

    7
    Mardi 7 Juillet 2015 à 10:57

    je te souhaite un bel ete..chere Lucette.

    ... prends bien soin de toi....

    . a bientot...bises "V. ".

    6
    Mardi 7 Juillet 2015 à 10:15

    Bonjour


    Merci pour cette leçon d'histoire!


    C'est magnifique ce lieu


    Bisous

    5
    Mardi 7 Juillet 2015 à 09:02

    Beaucoup vont de ans ces pays pour les vacances... et bien c'est pas pour moi... je préfère le sol français !...

    4
    Mardi 7 Juillet 2015 à 08:30

    De très beaux sites qu'on hésite maintenant à visiter ! Dommage !

    3
    Mardi 7 Juillet 2015 à 07:35

    Hello Lucette

     

    je ne sais pas pourquoi, mais c'est un pays où j'hésite à visiter !!

    pourtant , il paraît que c'est beau!

    ton reportage est intéressant

    passe une bonne journée

    bisous

    2
    Mardi 7 Juillet 2015 à 07:11

    bonjour lucette

    ce matin il fait tres bon avec 17 degrés maintenant , j aie donc tout ouvert de partout , mais bon pour le moment ce n est plus de stemperatures caniculaires par chez nous ça ne dépasse pas les 30 degrés donc ça va mieux qu avant mais c est fatiguant quand meme

     je vais me préparer tres tot pour aller me promener au bord de le au un peu pour me ressourcer car on a tous fatigués avec ce temps la

     j aie aussi de scourses a faire mais ce sera pour demain matin car il faut emmener l auto a la vidange et il y en a bien pour deux petites heures alors pendant ce temps on fera les soldes

     je te souhaite un bon mardi

     bisous

     

    1
    Mardi 7 Juillet 2015 à 03:47

    bonjour lucette,

    j'ai une amie qui revient du maroc, elle est ravie !! passe une bonne journée, grosses bises, véronique

              

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :