• Peintures d'Albert MARQUET (1875-1945)fauvisme -post-impressionniste

    992-albert-marquet-la-frette-b.jpg

    Albert Marquet (ou Pierre-Albert Marquet) est un peintre français né à Bordeaux le 27 mars 1875, décédé à Paris le 14 juin 1947 et inhumé à La Frette-sur-Seine.

    Albert Marquet ne s'est jamais laissé enfermer dans aucun mouvement.

    Il fut un maître du paysage au regard sensible. Ami de Matisse et de Derain, il a conservé, de sa période fauve, le sens de la couleur et de la lumière. Il a peint Paris et ses environs, les ponts de la Seine, les rues illuminées la nuit, Paris sous la neige ou sous un soleil de plomb. Il fait partie de la génération du post-impressionnisme. C'est ainsi qu'il participe en 1905 à l'exposition des "Fauves" qui fait scandale par une vision brutale des formes et des couleurs. Il abandonne plus tard cette manière pour la recherche d'une harmonie tonale. Un de ses sujets favoris est la représentation de la Seine et des quais

    artwork images 424322656 617746 albert-marquet

    albert marquet - vue du pont neuf petit bras - 1909

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    albert-marquet-passerelle-du-havre

    22843854

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il est surtout célèbre comme paysagiste, et à partir de 1919 il voyage beaucoup, notamment en Tunisie et Algérie, en compagnie de Jean Launois et Etienne Bouchaud. Dans les intervalles de ses voyages, il fréquente les berges de la Seine pour lesquelles il conçoit une sorte de prédilection. De 1919 à 1939 il séjournera, entre autres, à Poissy, Triel et Méricourt et y peindra des paysages de la Seine.

    albert-marquet-poissy-the-white-fence

    artwork images 785 295930 albert-marquet

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    marquet albert-la varenne bords de marne pêcheurs en~300~1

    quai-de-seine-albert-marquet

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au début de 1939 il s'établit à La Frette-sur-Seine. C'est là qu'il peindra sa femme en train de coudre (Intérieur à la Frette) et son ami Desnoyer en train de peindre (l'Atelier de la Frette).

    Un extrait des souvenirs de son épouse Marcelle Marquet qui évoque les moments de bonheur paisible passés par le peintre dans leur maison de La Frette : C'est peut être dans cette modeste maison de la Frette qu'Albert se sentait le plus chez lui. Son atelier bien isolé dans le grenier dominait une boucle de la Seine, son fleuve. (...) Albert s'y sentait à l'aise et comme à l'abri. Desnoyer travaillait dans son coin d'atelier, il ne se gênaient ni l'un ni l'autre.).

    153 medium

    3985260528 4d0c101f2a

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    jardin

    marquet-albert-08

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Désireux de fuir l'invasion allemande, il se réfugie en Algérie, où il va vivre jusqu'à la fin de la guerre. En 1945, il regagne Paris, et La Frette-sur-Seine, où son corps repose, dans le cimetière communal.

    laperi1.1173862388

     

    le chevalet - Alger - 1942 - Albert Marquet

     

     

     

     

    Les deux dernières toiles représentent l'Algérie.

     

    « Peintures de Charles CAMOIN (1879-1965) fauvismeLa Pensée du Jour : Décidez de ne pas vous venger ! »
    Yahoo!

  • Commentaires

    1
    FBB
    Jeudi 5 Février 2015 à 11:34

    Bravo pour la documentation sur Marquet...

    Bien à vous.

    fbb

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :