• Peintures de Furcy de Lavault (1847-1915) Fleurs

    tryptique---albert-tibule-furcy-de-lavault

    Tibulle-Marie Furcy de Lavault est né à Saint-Genis-de-Saintonge en 1847.
    Issu d'un milieu modeste,il apprend le dessin au collège de Saintes et débute dans la peinture en bâtiment. A 17 ans, atteint de saturnisme suite à une intoxication due à l'usage du blanc de céruse, il se tourne vers la peinture de chevalet.
    Il débute en qualité de portraitiste, mais, qu'il s'agisse du paysagiste ou du peintre de genre qu'il fut à l'occasion en introduisant quelques personnages dans ses compositions, il ne parvient pas dans ce domaine à se démarquer de ses contemporains

    1750-61471

    41 00326010

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    533 lavault

     

     

     

     

     

     

    9566

     

     

     

     

     

     

    C'est dans la spécialité de peintre de fleurs qu'il peut le mieux manifester son originalité.

    Autour de 1879-1880, il privilégie cette nouvelle voie et à la suite de peintres fleuristes réputés tels Henri Biva, Eugène Cauchois, Achille Cesbron, Furcy se lance dans la bataille et parvient très rapidement à s'imposer à leurs côtés.

    Tous ces artistes sont en fait des virtuoses qui rivalisent "d'habileté en utilisant, comme des prestidigitateurs, brosses, chiffons, racloirs, tubes, couteaux à palette et, pourquoi pas, leurs doigts".

    albert-tibule-furcy-de-lavault-roses

    b23143d16bbft

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    fleurs-et-fruits---albert-tibule-furcy-de-lavault

     

     

     

    fleurs-printanieres---albert-tibule-furcy-de-lavault

     

     

     

     

     

     

     

    Furcy, durant bien des années, inonde salons et galeries de ses coins de jardin, de ses fleurs et de ses fruits. Mais outre ces compositions foisonnantes et de grand format qu'il réservait prioritairement aux Salons, il adapte ses recettes décoratives et opulentes à des toiles de taille plus modeste destinées aux particuliers.

    Conservateur du musée de la Rochelle de 1882 à 1912, il décéde a Clérac (charente-maritime) en 1915.
    Il faudra plus de 75 ans pour redécouvrir le charme quelque peu suranné mais délicat d'une peinture qui fut avant tout celle de son époque.

    furcy-de-lavault-albert-tibule-fleurs

    « Peintures de Willem Van AELST (1625-1683) Fleurs et ChasseEVANGILE AU QUOTIDIEN selon Saint Alphonse-Marie de LIGUORI »
    Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :