• Peintures de JOHN CONSTABLE (1776-1837) paysagiste

    401px-constableselfportrait

    John Constable (11 juin 1776 à East Bergholt, dans le Suffolk, en Angleterre - 31 mars 1837 à Londres, en Angleterre ) était un peintre paysagiste britannique du XIXe siècle.

    Il fut également peintre d'histoire, de sujets religieux et de portraits ainsi qu'aquarelliste et graveur.

    119109

    41 00312411

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    cgfa constable10

    constable14

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Fils d'un riche minotier du Suffolk, il est d'abord destiné à l'état ecclésiastique, puis à prendre la succession paternelle. En 1795, sur les instances de Sir Georges Beaumont, il est envoyé à Londres étudier à la Royal Academy où il travaille avec Farrington et Reinagh produisant quelques sujets historiques et quelques portraits, mais son véritable maître est la nature. Il l'étudie avec passion et il sait en traduire le charme dès ses premières aquarelles ou esquisses à l'huile sur nature. Il fait son premier envoi à la Royal Academy en 1802[1].

    210 constable mill

    constable-Hampstead-Heath

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    constable haywain1.1258602519constable-john-mill-at-dedham-9952439

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ses ciels sont particulièrement vibrants et en font un précurseur de l'impressionnisme.

    Spécialiste des ciels, il les étudie comme « le plus insaisissable des phénomènes du monde » et cherche à « déterminer l'informe ». Selon lui, « La peinture est une science, et elle devrait être une constante recherche des lois de la nature. Et pourquoi ne pas considérer la peinture des paysages comme une des branches de la philosophie de la nature, dont les expériences ne seraient autres que des tableaux ? ». Nous appellerions aujourd'hui « physique » ce qu'il nomme « philosophie de la nature », mais cette citation montre bien l'optique dans laquelle se trouvait Constable : il a créé avec d'autres une tradition artistique qui considère l'histoire du développement artistique comme représentant un progrès continu dans le sens de l'exactitude de la vision.

    Sa méthode est simple : il part en balade pour peindre la nature elle-même. Et bien qu'il ait reçu une formation importante par l'étude de l'art pictural et ses techniques, il considère cela comme une vérité de seconde main : « Chaque fois que je me prépare à faire une esquisse d'après nature, je m'efforce d'oublier que j'aie jamais pu voir un tableau ».

    Constable - The Cornfield

    Flatford Mill John Constable

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    John Constable 028

    En 1824, le salon de Paris exposa quelques-unes des œuvres de Constable. C'est ainsi que Constable influença Millet et les peintres de l'école de Barbizon et de l'école de Crozant.

    Il a été élu membre de le Royal Academy le 10 février 1829[3].

    « EVANGILE AU QUOTIDIEN selon Saint JeanPAROLES DU JOUR : Ne vous lassez pas de faire le bien »
    Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :