• Provence d'Antan - Manufactures et Artisanats

     

    Au tournant du siècle, chaque village de Provence est marqué par un type d'artisanat qui lui est propre. Ainsi Saint-Zacharie et Aubagne sont, depuis des siècles, des hauts lieux de production de poteries. Ces deux centres potiers sont étroitement liés : vers 1620, des potiers venus de Moustiers s'installent à Saint-Zacharie et à Aubagne et donnent naissance à une génération de céramistes. Ils produisent des pièces utilitaires de bonne qualité. En 1878, on compte 40 potiers à Aubagne, et leur production s'exporte dans le monde entier. Au cours du XXe siècle, la production s'industrialise : le nombre de fabriques diminue et la production augmente.

     

     

     En 1885, Louis Sicard fabrique à Aubagne la première cigale en céramique qui devient le symbole de la Provence et dont le succès se perdure encore aujourd'hui.

     

     

     La faïence est un artisanat très ancien et spécifique à la région. Elle prend son essor sous Louis XIV qui fait fondre sa vaisselle d'or et d'argent pour financer les guerres. La technique de fabrication, découverte par Bernard Palissy au XVIe siècle , est reprise par les faïenciers de Provence qui comptent parmi les plus réputés du royaume. A la Belle Epoque, la tradition se perpétue, les belles pièces de faïence naissent du travail méticuleux de l'argile. Cuits au four douze heures durant à 1030°C, les "biscuits" sont ensuite prêts pour l'émaillage avant d'être à nouveau cuits à 980°C.

     

     

    Certains artisans provençaux ont des activités très spécialisées, comme la fabrique de pipes de Cogolin qui est crée vers 1800 par la famille Courrieu. Depuis, de père en fils, les Courrieu fabriquent leurs pipes avec la meilleure bruyère. Dès qu'elles sont arrachées, les plus vieilles racines de bruyère du massif des Maures sont taillées, ciselées, étanchées, tournées puis fraisées. Le bois doit bouillir pendant dix heures avant de sécher durant deux à trois ans, ceci pour rendre les pipes plus résistantes à la chaleur, plus légères et plus douces à fumer. Cette entreprise familiale perpétue son art depuis plus de 200 ans. C'est l'une des plus anciennes fabriques de pipes au monde !

     

     

    Toujours à Cogolin, deux établissements fabriquent des anches pour instruments à vent qui, par leur vibration, produisent un son exceptionnel. Elles sont fabriquées à partir de roseaux de Cogolin et sont pour la plupart exportées dans le monde entier.

     

     

    La fabrique d'Allumettes d'Aix-en-Provence est construite sous l'impulsion du député aixois Victor Leydet. L'état, qui a le monopole de la fabrication et de la vente d'allumettes a besoin d'augmenter ses capacités de fabrication. Victor Leydet lui offre un terrain de 14 ha, 200 000 francs et une arrivée d'eau. Dès 1895, 134 ouvriers travaillent à l'usine, en 1909, les locaux sont transféreés pour davantage de sécurité. En 1972, l'usine ferme pour devenir la bibliotèque Méjanes.

     

     

    Texte extrait du livre : La Provence d' Antan.....

     

    « Plantes d'Intérieur : RHAPIS (Palmiers)La Pensée du Jour : Grandir dans la foi »
    Yahoo!

  • Commentaires

    13
    Vanessa
    Mercredi 22 Juillet 2015 à 23:56

    Bonjour,

    Si vous êtes à la recherche d'une opportunité de travail sur internet !
    Que diriez-vous de recevoir un salaire chaque mois, à vie ?

    Vous pouvez vous créer un revenu passif à vie simplement en publiant des livres sur Amazon, sans avoir à faire de publicité ou créer de site, car c’est Amazon qui s’occupe des ventes en lui versant une partie comme commission.
    Vous pouvez générer des revenus réguliers et illimités, plus vous publiez d’ebooks plus vous gagnez.
    Voici le lien: http://revenumensuel.com/

    12
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 23:02

    Bonsoir Lucette

    très interessant,je connais Saint Zaccharie,pour y avoir séjourner un week end,il y'a lontemps,et pour Cogolin,je connais juste de nom,c'est merveilleux de savoir d'ou vient par exemple les boites d'allumetes ou bien les cigales,qui décorent d'ailleurs ma cuisine

    bisous

    11
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 17:20

    ison avec la façade rose appartient à un viticulteur à la retraite...bonne soirée

    10
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 14:25

    bien agréable voyage parmi ces faîenceries, poteries dans cette belle région, toujours plein de détails, je découvre, j'aprend, magnifique billet; bisous Lucette.

    9
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 11:20

    Belle promenade provençale.

    J'ai eu l'occasion de visiter la piperie de Cogolin et l'une ou l'autre faïencerie aussi.
    J'aime bien la photo de la cigale portant l'adage " le soleil me fait chanter"...

    8
    Samedi 9 Novembre 2013 à 19:51
    TititeParisienne*

    Bonsoir Lucette,

    Des métiers qui n'existent plus pour la plupart, encore un excellent article.

    Passe une bonne soirée, amitié, bises, Véronique

    7
    Samedi 9 Novembre 2013 à 14:58

    Et oui, je suis de retour après de longues semaines d'absence. Il le fallait, l'ordi me prenait beaucoup trop de temps et je tâcherai d'être plus raisonnable de ce côté-là dorénavant

    Je vois que tes notes sont toujours aussi variées et intéressantes  je te souhaite un excellent week-end mamie Lucette et je t'envoie plein de bisous!!!

    6
    Samedi 9 Novembre 2013 à 11:35

    Bonjour Lucette bel article sur des métiers qui ont presque disparus J'aime bien la couleur des faiences de Provence !je suis allé a vallauris il y a 2 ans,j'ai été déçu... il n'y a que des magasins,plus d'ateliers ou l'on voyait les artisants travailler,a se demander si toutes ces poteries ne viennent pas de chine ... encore de la pluie  bon week end  amitiés  

    5
    Samedi 9 Novembre 2013 à 11:03

    Bonjour Lucette. Heureuse que mon article t' ai plû ! Il faut un peu d' humour dans le monde dans lequel nous vivons ... Gros bisous. Annick

    4
    Samedi 9 Novembre 2013 à 10:43

    Quand on pense à tous ces savoirs faire qui ont disparus de notre patrimoine, tout ça pour la mondialisation, quel gachis

    bonne journée

    amicalement

    Claude

    3
    Samedi 9 Novembre 2013 à 10:26

    bonjour lucette!!!ha par chez moi,on en a une usine de faisence et de poterie!!!

    mon ex mari y avait travaille!!et ells sont tres belles!!!je te dis bon weekend avec des gros bisous

    2
    Samedi 9 Novembre 2013 à 10:10

    Bonjour

    Que de transformation au fil des siècles !

    Bon week-end

    Jean

    1
    Samedi 9 Novembre 2013 à 00:55

    Bon week-end chère Mamie Lucette et merci pour ce passionnant voyage à travers les traditions de nos belles régions. La petite cigale est un must délicieux. J'aime beaucoup ces cartes anciennes.

    Gros bisous, mes pensées pour ton amie...

    Cendrine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :