• Tarte tatin aux bananes

     

    Ingrédients :

     

    200 g de pâte feuilletée

    5 bananes fermes

    le jus d'un citron

    150 g de sucre

    5 cl d'eau

    30 g de beurre

    1/2 cuillère à café de vanille en poudre ou de sucre vanillé

     

    Tarte tatin aux bananes

     

    Préparation :


    Beurrez un moule à tarte de 3 cm de hauteur.

    Tarte tatin aux bananes

    Mélangez le sucre avec l'eau dans une casserole, et portez à ébullition. Ajoutez le jus de citron, laissez cuire jusqu'à ce que le caramel soit doré.

    Versez le caramel, dans le moule beurré, de façon à recouvrir le fond. Préchauffez le four th. 7 (210° C)

    Épluchez les bananes, fendez-les en deux, et recoupez chaque moitié en trois. Disposez-les dans le moule caramélisé, en serrant bien, parsemez de vanille en poudre.

    Tarte tatin aux bananes

    Étalez la pâte feuilletée et déposez-la sur les bananes. Faites glisser le bord contre le moule.

    Enfournez, laissez cuire pendant 25 minutes

    Tarte tatin aux bananes

    .Retirez la tarte du four, attendez 3 minutes et démoulez-la en la renversant sur un plat de présentation. Servez chaud ou tiède.

    Accompagnez de chantilly ou de crème fraîche épaisse.

     

    Tarte tatin aux bananes

     

    Tarte tatin aux bananes

    Yahoo!

    4 commentaires
  • Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

     

    La rose trémière est une superbe fleur au charme champêtre destinée au jardin d’agrément. Elle embellit magnifiquement les bordures, massifs et cache aussi les murs ou grillages disgracieux. Sa floraison généreuse dure tout l’été.

     

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

     

    La rose trémière ou Alcea rosea (mais encore souvent aujourd’hui nommée à tort Althæa rosea) est une très belle vivace de la famille des Malvacées, souvent cultivée comme une bisannuelle. Malgré son nom, elle ne fait pas partie de la famille des rosiers.

     

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

     

    Cette plante très rustique est dotée de tiges verticales velues ornées de feuilles rugueuses.

     

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

     

    Ses grandes fleurs simples ou doubles, en coupe ou en pompon de 5 à 10 cm, illuminent les jardins grâce à leurs couleurs variées et très chatoyantes.

     

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

     

    Ses somptueuses hampes florales fleurissent généreusement de juin à septembre.

     

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

     

    Bon à savoir : les fleurs de Alcea rosea sont comestibles. Elles se dégustent crues en salade et séchées pour aromatiser le thé.

     

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Fleurs cultivées : Rose trémière

    Yahoo!

    1 commentaire
  • Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

     

    Rambouillet est une commune française située dans le sud du département des Yvelines, en région Île-de-France

     

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

     

    La commune de Rambouillet se situe dans le sud-ouest de la région Île-de-France, à 45 km de Paris1 et à 29 km de Versailles,

     

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

     

    L'église Saint-Lubin-et-Saint-Jean-Baptiste, située place Jeanne-d'Arc, est inscrite au titre des monuments historiques. Construite à partir d'avril 1868 et inaugurée en 1871, elle remplace l'église du même nom, édifiée à la fin du xe siècle, qui était située place René-Masson, à quelques pas de l'entrée du domaine, et qui fut démolie en 1872. Conçue par un élève de Viollet-le-Duc, la nouvelle église abrite une croix-reliquaire dite « de la sainte Croix » dans laquelle est enchâssé « un morceau de la vraie Croix, ramenée de Terre Sainte par Simon IV de Montfort ».

     

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  '
<p style=Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

     

    Le palais du roi de Rome a été édifié à partir de 1784 sur l’ordre de Louis XVI, par Jacques-Jean Thévenin, pour servir d’hôtel du Gouvernement. Il fut ensuite transformé par l'architecte Auguste Famin sur ordre de Napoléon Ier qui en fit la résidence de son fils, le roi de Rome. L’hôtel du gouvernement fut donc rebaptisé en 1812 « palais du roi de Rome » et conserva cette appellation jusqu’à la Restauration. En 1835, il fut vendu et démembré en lots. Peu après la partie médiane fut démoli et y fut construit un pavillon dit "impérial". En 1989, la Ville de Rambouillet acheta l’aile ouest de l’édifice ainsi que son jardin attenant, afin d’y organiser des expositions temporaires à thèmes, des manifestations culturelles et d’y créer un musée du Jeu de l’oie.

     

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

     

    Rambouillet  'Yvelines)   2ème partie

    Yahoo!

    14 commentaires
  • "Promenade blanche de vieille France" poème d'Elodie Santos

     

    Promenade blanche de vieille France

     

    L’écrasement de la neige sous les bottes
    Les branches cassées sur le chemin
    Le cliquetis régulier de quelques gouttes s’échappant des stalactites de glace
    Des flocons perdus aux quatre vents tombent des arbres aplatis
    Les cheminées dégagent des parfums de tarte de grand mère
    Les chalets chauds au pied des pentes raides ou s’étirent jusqu’au firmament les grands sapins
    Les luges qui glissent sans laisser place au silence de ce lieu la nuit
    Des cris de joie,
    Des boules de neige,
    Le ciel et ses nuages blancs
    Tout est ici comme l’enfance
    comme un voyage du temps jadis
    Tout est ici comme en vieille France
    Images d’Epinal, simplicité, absence, magie
    C’est la plus belle promenade blanche de ma vie

    Elodie Santos

     

    "Promenade blanche de vieille France" poème d'Elodie Santos

    "Promenade blanche de vieille France" poème d'Elodie Santos

     

    "Promenade blanche de vieille France" poème d'Elodie Santos

    Yahoo!

    12 commentaires
  • Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

     

    Rambouillet est une commune française située dans le sud du département des Yvelines, en région Île-de-France

     

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie


    La commune de Rambouillet se situe dans le sud-ouest de la région Île-de-France, à 45 km de Paris1 et à 29 km de Versailles,

     

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

     

    Le château se compose d’un corps de logis principal, d’une aile unique en meulière, et d’une tour médiévale crénelée, appelée « tour François Ier », en raison du roi qui serait mort dans la chambre haute de cette tour en 1547.

     

    Rambouillet  (Yvelines)   1ère partie 

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

     

    Le portail d’entrée de la cour d’honneur est situé dans l’axe du bâtiment principal, entre la tour et un petit pavillon faisant office de loge. L’entrée principale du château, surmontée d’un fronton néoclassique, conduit à un escalier d'honneur de style Renaissance française, couvert de voûtes d’arêtes et voûtes cintrées construites en brique. L'escalier mène à la salle des Marbres construite au XVIe siècle : ancienne salle des gardes, les murs et les sols sont ornés de plaques de marbre (marbre blanc des Pyrénées, bleu turquin et rouge du Languedoc) de formes géométriques.

     

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie


    À l'entresol, la salle à manger recouverte de boiseries et décorée de mobilier de style Empire, date du début du XIXe siècle. La pièce contiguë est la salle de bains de Napoléon Ier décorée par Godard en 1809 en style pompéien : elle abrite une baignoire en cuivre étamé dans une alcôve et reçoit un décor néoclassique (médaillons du peintre Vasserot, Renommées, frise de triglyphes et métopes au-dessus de la corniche, cornes d’abondance, animaux mythologiques).
    À l’étage, subsiste une série de pièces en enfilade : boudoir dit de Marie-Antoinette, orné de boiseries peintes de style rocaille et d'une frise en stuc le long de la corniche, à l'iconographie très riche ; Grand Salon avec un mobilier constitué de fauteuils en damas jaune et de boiseries décorées à l’esprit naturaliste (faucille et épis de blé, fusil et cor de chasse, luth, violon, partitions, corbeille de fruits) ; Salle du Conseil orné de tapisserie de la manufacture des Gobelins sur fond rose à décor floral et d'un mobilier offrant des scènes d’amour, les fauteuils Louis XV tendus de tapisseries de Beauvais représentant sur leurs assises les fables de La Fontaine; salon du méridien (ancienne salle à manger de l’appartement d’Assemblée), équipé dans une niche d'un poêle de faïence vernissée blanche, installé sous la présidence de René Coty ; oratoire surmonté d’une coupole à caissons peints en trompe l'oeil, entouré de pilastres ornés d’encensoirs, de tiares pontificales, de mitres d’évêques et de médaillons, et doté d'un mobilier varié ; antichambre de l'Assemblée, de style rocaille (boiseries de François Antoine Vassé et Jacques Verberckt), équipée d'une cheminée et de deux portes dérobées. Au deuxième palier se situe la suite allouée au chef d’État étranger (salon, bureau et chambre). Enfin la grande salle à manger, ancienne chambre des rois dans laquelle Charles X signa son abdication en 1830, est orné de tapisseries de la manufacture des Gobelins.

     

    Le parc du château de Rambouillet est constitué d'un jardin anglais et d'un jardin français. C'est certainement l'un des plus beaux parcs des châteaux de la région parisienne.

     

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie 

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

     

     

     

     

    Rambouillet  'Yvelines)   1ère partie

    Yahoo!

    11 commentaires
  • Peinture de :  Joos de Momper

     

    Joos de Momper, né en 1564 à Anvers, où il meurt le 5 février 1635 est un peintre de paysages.

     

    Peinture de :  Joos de Momper


    Son père, son grand-père et son arrière-grand-père étaient peintres, collectionneurs et marchands d'art. Il commence sa formation auprès de son père Bartholomeus de Momper, dont il est apprenti.

     

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

     

    En 1581, il est inscrit comme franc-maître à la gilde de Saint-Luc d'Anvers et en 1611, il en devint le doyen. Entre 1581 et 1591, il est vraisemblable qu'il ait fait un voyage en Italie et qu'il ait été l'élève de Lodewijk Toeput à Trévise. Rentré à Anvers, il prit part, en 1594, à la décoration de la ville à l'occasion de la Joyeuse Entrée de l'archiduc Ernest, eut quelques élèves et devint l'un des paysagistes les plus réputés de la ville. L'hypothèse d'un séjour en Italie repose tout d'abord sur une mention dans un inventaire et constitue en quelque sorte la conclusion logique de l'étude de son œuvre.

     

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

     

    De Momper est passé maître dans la peinture des montagnes et il est peu probable qu'il soit arrivé à des réalisations de cette sorte sans avoir vu les Alpes de ses propres yeux. Dans ses premières œuvres caractérisées par un point de vue élevé, un premier plan sombre se détache nettement sur le paysage plus clair du fond. De grandes masses compactes de rocs forment des pentes raides et des ravins profonds.

     

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

     

    Joos de Momper semble avoir une préférence marquée pour de larges courbes, pour des lignes élégantes et des plans colorés qui donnent à ses rochers un aspect moins torturé que ceux de nombreux de ses prédécesseurs. Dans ses premières œuvres, la figure humaine est absente; il parvient ainsi à rendre, comme personne, la solitude de la haute montagne. Dans ses œuvres tardives, il tend à simplifier la composition et l'on distingue une prédilection avouée pour le rendu du plat pays, surtout pour les vues de villages ou de rivières.

     

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

     

    Joos de Momper a systématisé un procédé déjà ancien et quelque peu désuet à son époque, la perspective atmosphérique, pour en tirer un style qui devient caractéristique de sa manière : le premier plan dans les teintes rouge-brun s'estompe graduellement vers l'arrière plan gris-bleu grâce à la transition offerte par les teintes vert-jaune au centre du tableau.

     

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper



    Ses premiers paysages adoptent une perspective élevée, mais plus tard il préfère une perspective plus basse. Il a également collaboré en décoration avec d'autres peintres, notamment Rubens, Hendrick van Balen et Jan Bruegel l'Ancien. Un compte datant de 1595 indique que Momper a dessiné des cartons pour la manufacture des Gobelins.

     

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

    Peinture de :  Joos de Momper

     

    Peinture de :  Joos de Momper

    Yahoo!

    13 commentaires
  • "L'innocence "  poème d'Anna de Noailles

     

    L'innocence


    Si tu veux nous ferons notre maison si belle
    Que nous y resterons les étés et l'hiver !
    Nous verrons alentour fluer l'eau qui dégèle,
    Et les arbres jaunis y redevenir verts.

    Les jours harmonieux et les saisons heureuses
    Passeront sur le bord lumineux du chemin,
    Comme de beaux enfants dont les bandes rieuses
    S'enlacent en jouant et se tiennent les mains.

    Un rosier montera devant notre fenêtre
    Pour baptiser le jour de rosée et d'odeur ;
    Les dociles troupeaux, qu'un enfant mène paître,
    Répandront sur les champs leur paisible candeur.

    Le frivole soleil et la lune pensive
    Qui s'enroulent au tronc lisse des peupliers
    Refléteront en nous leur âme lasse ou vive
    Selon les clairs midis et les soirs familiers.

    Nous ferons notre coeur si simple et si crédule
    Que les esprits charmants des contes d'autrefois
    Reviendront habiter dans les vieilles pendules
    Avec des airs secrets, affairés et courtois.

    Pendant les soirs d'hiver, pour mieux sentir la flamme,
    Nous tâcherons d'avoir un peu froid tous les deux,
    Et de grandes clartés nous danseront dans l'âme
    À la lueur du bois qui semblera joyeux.

    Émus de la douceur que le printemps apporte,
    Nous ferons en avril des rêves plus troublants.
    — Et l'Amour sagement jouera sur notre porte
    Et comptera les jours avec des cailloux blancs...

    Anna de Noailles.

     

    "L'innocence "  poème d'Anna de Noailles

     

    "L'innocence "  poème d'Anna de Noailles

    "L'innocence "  poème d'Anna de Noailles

     

    "L'innocence "  poème d'Anna de Noailles

     

    Yahoo!

    8 commentaires
  • Tarte aux pommes et poires

     

    Ingrédients :

    une pâte feuilletée inversée François
    3 poires
    4 pommes
    1 cc d’épices pour crumble du Comptoir Colonial (facultatif)
    30g de sucre
    100g de beurre
    25g de miel d’acacia
    1 gousse de vanille
    nappage neutre

     

    Tarte aux pommes et poires


    Préparation :

    Compote de poires :

    Éplucher, épépiner et couper les poires en morceaux.

    Les mettre dans une casserole avec le sucre et les épices (et un tout petit peu d’eau). Faire cuire à feu doux à couvert jusqu’à ce que les poires soient bien tendres. Mixer pour obtenir une compote. Réserver.

    Foncer un cercle avec la pâte feuilletée étalée finement. Mettre au frais en attendant.

    Éplucher et épépiner les pommes puis les trancher très finement.

    Remplir le fond de tarte avec la compote puis disposer les tranches de pommes dessus.

     

    Tarte aux pommes et poires

     

    Préchauffer le four à 170°C.

    Dans une casserole, faire chauffer le beurre avec le miel et la vanille.

    Napper les pommes avec ce mélange encore chaud puis enfourner pour 45 min environ.

    Passer une couche de nappage neutre au pinceau sur la tarte cuite.

    Déguster soit tiède soit froid…

     

    Tarte aux pommes et poires

    Tarte aux pommes et poires

    Yahoo!

    8 commentaires
  • Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

     

    La rose de porcelaine est une vigoureuse plante à fleurs d'origine tropicale humide. Son port majestueux, ses bractées aux couleurs vives semblables à la porcelaine et un feuillage exubérant apporteront une forte luxuriance à votre intérieur.

     

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

     

    De son nom scientifique Etlingera elatior, la rose de porcelaine est une vivace herbacée de fort développement. Les pseudo-troncs formés par les gaines foliaires, émergeant des rhizomes souterrains, sont grands et arqués ; ils peuvent atteindre 6 m de haut en milieu naturel. Ses feuilles sont alternes, longues d'à peu près 80 cm et larges de 15 à 18 cm. Leur couleur est rouge pourpre quand elles sont jeunes, verdissante ensuite côté supérieur, mais restant pourpre à la face inférieure. Le limbe est glabre et lancéolé.

     

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

     

    Les inflorescences sont des bractées colorées portées par de fortes tiges issues de terre. Leur hauteur est de 1,50 m, elles sont cireuses, rouges, roses ou blanches en forme de cône. Les petites fleurs individuelles émergent entre les bractées colorées et ont un labelle rouge foncé, rose, ou blanc (suivant la couleur des bractées) avec une marge jaune vif.

     

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

     

    Elles sont suivies par des fruits velus vert rougeâtre. Dans leur milieu naturel, les fleurs sont pollinisées principalement par les oiseaux.

     

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

     

    Sous nos latitudes cette splendeur tropicale se cultive en pot, en intérieur ou véranda si vous disposez de hauts plafonds. À température chaude toute l'année, ce qui est indispensable à leur croissance continue, elles se porteront à merveille, fleurissant régulièrement en suivant quelques bonnes pratiques.

     

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

     

    Fleurs cultivées : Rose de Porcelaine

    Yahoo!

    15 commentaires
  • Gambais  (Yvelines)

     

    Gambais est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France.

     

    Gambais  (Yvelines)

     

    La commune de Gambais est située à la lisière nord-ouest de la forêt de Rambouillet.

     

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)


    Église Saint-Aignan : bâtiment du Xe siècle, à clocher en tour carrée rehaussée en 1621, à couverture en ardoise, inscrit à l'inventaire des monuments historiques en 1946.

     

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

     

    Le château de Neuville : il s'agit d'un château de style Henri III en brique et pierre, construit au XVIe siècle par Joachim de Bellengreville (Grand prévôt de France), et agrandi en 1750 par Agnès de Révol. Il fut vendu comme bien national sous la Révolution française puis racheté en 1795 par la famille de Labriffe qui en est toujours propriétaire. Restauré en 1966, il a été classé monument historique en 1972. Dans le domaine constitué par un parc boisé de 110 hectares, une ferme en quadrilatère date du XVIIe siècle.

     

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

     

    Le château a servi de décor au tournage du film Peau d'Âne de Jacques Demy en 1970, pour une partie des scènes, en particulier en forêt, ainsi qu'à d'autres films.

     

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

     

    C'est dans cette commune qu'a habiter Henri Désiré Landru, né le 12 avril 1869 à Paris (19e arrondissement) et mort le 25 février 1922 à Versailles, est un célèbre tueur en série et criminel français. Il fut surnommé « le Barbe-Bleue de Gambais ».
    Entre 1914 et 1919, il a assassiné 10 femmes, séduites via des annonces matrimoniales. Landru, c’est l'un des premiers tueurs en série français, “le Barbe-bleue de Gambais”. Des témoins se souviennent de cet homme et de son exceptionnel procès.
    Alors que la plupart des hommes sont partis combattre au front, Landru séduit sous divers pseudonymes 10 femmes - célibataires ou veuves. Puis les assassine pour leur argent. Et en brûle le corps dans la cuisinière de sa villa de campagne, à Gambais. Individu pointilleux, il avait pris soin d'acheter un billet de train aller-retour de Paris pour lui, et un aller simple pour chacune d'elles.

     

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines) 

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    Gambais  (Yvelines)

    La maison de Landru est à vendre, qui voudra l'habiter?....

    Gambais  (Yvelines)

     

     

    Gambais  (Yvelines)

    Yahoo!

    16 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires