•  

    Les rencontres d'Etretat

     

    L'hiver 1868-1869, Monet, au cours d'un séjour à Etretat, peint l'un de ses nombreux paysages de neige, la Pie , où l'oiseau n'est qu'une ponctuation se détachant sur la toile envahie d'une multitude de blancs» différent

     

    Les rencontres d'Etretat

    Les rencontres d'Etretat

    Les rencontres d'Etretat


    Ce site est très connu dans le monde en particulier grâce à Claude Monet qui le découvre dès l'hiver 1868-1869. Séduit par l'aspect pittoresque du lieu, l'artiste y revient ensuite chaque année de 1883 à 1886. En tout, il a peint une cinquantaine de toiles par tous les temps, à différents moments de la journée, pour saisir l'instant, l'impression et la luminosité changeante au fil des heures.

     

    Les rencontres d'Etretat

    Les rencontres d'Etretat

    Les rencontres d'Etretat

    Les rencontres d'Etretat

    Les rencontres d'Etretat

    Les rencontres d'Etretat

    Les rencontres d'Etretat

    Les rencontres d'Etretat

    Les rencontres d'Etretat


    Depuis le début du XIXe siècle, Etretat attire les peintres, séduits par la pureté de l'air et la qualité de lumière. Au cours de l'été 1869, Courbet à son tour s'installe dans cette petite ville de Normandie. Il emménage dans une maison située au bord de la mer, directement appuyée sur la falaise d'Aval qu'il prend pour sujet dans de nombreuses toiles. Aucune cependant n'est aussi aboutie que La falaise d'Etretat après l'orage.
    Dans ce paysage pur, sans présence humaine ni anecdote, Courbet équilibre de façon magistrale sa composition entre la terre, la pierre, le ciel et la mer. Il parvient à rendre pratiquement palpables chacun des éléments naturels. La transparence de l'atmosphère, la lumière limpide d'après la pluie sont magnifiquement retranscrites

     

    Les rencontres d'Etretat

     

    Les rencontres d'Etretat

    Les rencontres d'Etretat

    Les rencontres d'Etretat

    Les rencontres d'Etretat

    Les rencontres d'Etretat

    Les rencontres d'Etretat

    Les rencontres d'Etretat

    Les rencontres d'Etretat

    Les rencontres d'Etretat

    Les rencontres d'Etretat

    Les rencontres d'Etretat

    Les rencontres d'Etretat

     

    Les rencontres d'Etretat

     

     

    Yahoo!

    17 commentaires
  • Peinture de : Marc

    Peinture de : Marc Lamers

     

    Marc est né le 26 novembre 1960. Dès son plus jeune âge, il a développé sa préférence pour le dessin et la peinture. Ce qui n'était pas surprenant, puisque son père et son grand-père étaient peintres.

     

    Peinture de : Marc Lamers

    Peinture de : Marc Lamers

    Peinture de : Marc Lamers

    Peinture de : Marc Lamers

     

    Marc avait un talent inné, qui s'exprimait entre autres lors d'un concours national de dessin et il a remporté le premier prix à l'âge de treize ans.

     

    Peinture de : Marc Lamers

    Peinture de : Marc Lamers

    Peinture de : Marc Lamers

    Peinture de : Marc Lamers


    Marc a passé de nombreuses heures avec son grand-père dans le studio, apprenant les ficelles de la maîtrise. Parce qu'il a dû apprendre de ses parents une «vraie» profession, il a commencé à travailler comme concepteur publicitaire après ses études à la Graphic School. Sa grande passion, il peint le soir.

     

    Peinture de : Marc Lamers

    Peinture de : Marc Lamers

    Peinture de : Marc Lamers

    Peinture de : Marc Lamers

    Peinture de : Marc Lamers

     

    Parce qu'il y avait une demande croissante pour ses peintures, il a été confronté au choix après deux ans; il a choisi à l'âge de 21 ans une existence indépendante en tant qu'artiste. Son style de peinture «tout en rond» lui donne l'occasion de peindre de nombreux sujets, dans un style impressionniste ou dans un style détaillé plus classique. Son admiration est principalement pour "l'école de La Haye" et "l'école romantique", ce qui est indubitablement exprimé dans son travail.

     

    Peinture de : Marc Lamers

    Peinture de : Marc Lamers

    Peinture de : Marc Lamers

    Peinture de : Marc Lamers

    Peinture de : Marc Lamers

     

    Marc a le don spécial de créer une certaine atmosphère dans ses peintures. Ceci explique pourquoi tant d'amateurs d'art (même étrangers) ont déjà leur propre travail.

     

    Peinture de : Marc Lamers

    Peinture de : Marc Lamers

    Peinture de : Marc Lamers

    Peinture de : Marc Lamers

    Peinture de : Marc Lamers

     

    Marc travaille régulièrement en mission. Beaucoup de ses œuvres ont été vendues. Les images de ses œuvres vendues donnent une bonne idée de la polyvalence de ce peintre très talentueux.

     

    Peinture de : Marc Lamers

    Peinture de : Marc Lamers

    Peinture de : Marc Lamers

    Peinture de : Marc Lamers

     

    Peinture de : Marc Lamers

    Yahoo!

    17 commentaires
  •  

    Après la reddition de Napoléon III à Sedan, le 2 septembre 1870, les Prussiens parvinrent aux abords de Paris et en firent le siège du 18 septembre 1870 au 28 janvier 1871. Plusieurs tentatives de sortie pour desserrer l’étau allemand se soldèrent par de cuisants échecs. Les Parisiens subirent les rigueurs du siège avec courage, endurant la pénurie alimentaire jusqu’à l’échec des batailles de janvier 1871 après lesquelles, le Gouvernement de la Défense nationale décida de négocier un armistice avec les Allemands.

    Cependant, un froid rigoureux sévissait, et l'hiver semblait conspirer avec l'ennemi contre les Parisiens. Pendant tout le mois de décembre la neige couvrit le sol ; le thermomètre descendit à vingt degrés au-dessous de zéro. Rien cependant ne décourageait les assiégés, ni le froid, ni la faim qui devenait maintenant un réel supplice ajouté à toutes les angoisses du siège ; les boulangers ne pouvaient plus livrer à chaque habitant que quelques centaines de grammes d'un pain d'où la farine était complètement absente ; la viande de boucherie faisait défaut : on en fut réduit à manger de la chair de cheval, d'âne, et même des rats, ainsi que de l'éléphant.

     

     

    Bientôt la nouvelle se répandit que l'ennemi ne se bornerait pas à bombarder les forts et les remparts, mais que ses obus viendraient frapper la ville même, si la résistance se prolongeait. La nouvelle était vraie ; le 9 janvier, quelques obus, lancés des hauteurs de Châtillon, franchirent les fortifications et tombèrent à Montrouge ; le bombardement continua les jours suivants, ou, pour mieux dire, les nuits suivantes, et dura jusqu'au 21 janvier.

     


    Le 28 janvier, Paris dut se résoudre à capituler. Jules Favre fut chargé de négocier les conditions de l’armistice avec le chancelier Bismarck, à Versailles

     

     

    C’est le cœur brisé de douleur que nous déposons les armes. Ni les souffrances, ni la mort dans le combat n’aurait pu contraindre Paris à ce cruel sacrifice. Il ne cède qu’à la faim. Il s’arrête quand il n’a plus de pain.

    Dans cette cruelle situation, le Gouvernement a fait tous ses efforts pour adoucir l’amertume d’un sacrifice imposé par la nécessité. Depuis lundi soir, il négocie. Ce soir a été signé un traité qui garantit à la garde nationale tout entière son organisation et ses armes. L’armée, déclarée prisonnière de guerre, ne quittera point Paris. Les officiers garderont leur épée. Une Assemblée nationale est convoquée. La France est malheureuse, mais elle n’est pas abattue. Elle a fait son devoir ; elle reste maîtresse d’elle-même.

     

     

    Yahoo!

    11 commentaires
  • Verrine

     

     

    Ingrédients pour 10 personnes

     

    Pour la crème de mascarpone:
    250 g de mascarpone
    2 jaunes d'oeufs
    2 blancs d'oeufs, une pincée de sel
    70 g de cassonade (à défaut sucre blanc)
    1 sachet de sucre vanillé

    Pour la crème de kiwis :
    6 kiwis (en garder 3 pour la présentation)
    20 g de sucre
    un-demi jus de citron
    3 feuilles de gélatine (facultatif)

    Pour le crumble:
    85 g de beurre
    75 g de cassonade
    100 g de farine

     

    Verrine aux kiwi, mascarpone et son crumble

     

    Préparation


    1 La crème au mascarpone : mélangez au fouet 2 jaunes d'oeufs avec le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez le mascarpone et remuez bien. Montez les blancs en neige avec le sel et les incorporer délicatement au mascarpone. Placez au réfrigérateur.

    2 La crème de kiwis : mixez 3 kiwis avec le sucre et le citron. Faire ramollir les feuilles de gélatine dans de l'eau froide pendant 5min puis essorez-les et incorporez-les aux kiwis. Cuire très légèrement, laissez refroidir et placez au réfrigérateur en attendant. Si vous n'avez pas de gélatine, placer alors votre crème de kiwi un peu au congélateur afin qu'elle durcisse un petit peu.

    3 Le crumble : mélangez et malaxez ensemble le beurre mou, la cassonade et la farine. Disposez du papier sulfurisé sur une plaque de four et répartissez-y la pâte à crumble. Faire cuire 15min à 170° sortir du four et laissez refroidir (le crumble va durcir en refroidissant)

    Pour finir
    Montage : coupez les 3 kiwis en tranches fines et disposez-les au fond des verrines. Ajoutez la crème au mascarpone. Placez les verrines au congélateur 20min. Répartissez ensuite la crème au kiwi et remettre au congélateur environ 1h (pas plus pour ne pas que ça congèle) Enfin, cassez le crumble en petits morceaux ou émiettez-le si vous préférez et répartissez-le sur la crème de kiwi. Servir bien frais.

     

    Verrine aux kiwi, mascarpone et son crumble

     

    Verrine aux kiwi, mascarpone et son crumble

    Yahoo!

    15 commentaires
  • Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane

      

    Atteignant parfois 2 mètres, la valériane est une plante au port majestueux, au feuillage élégant, aux fleurs petites et nombreuses. Elle préfère les fossés, les talus un peu frais, la lisière des bois, mais s'installe parfois en lieu sec.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane


    C'est un médecin égyptien du IVe siècle, Isaac le Juif, qui la mentionne le premier.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane


    Le Moyen-Age voit en elle une panacée, et Fabio Colonna, en 1592, guéri de son épilepsie, affirme le devoir de la plante.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane


    Sous le 1er Empire, lorsque la quinine manquait, on utilisa comme fébrifuge. Aujourd'hui, c'est un des meilleurs sédatif contre les déséquilibres nerveux.
    Plusieurs espèces de valériane possèdent des propriétés analogues. Ainsi, c'est à une valériane indigène que les Indiens du Mexique avaient recours pour supporter les fatigues et les privations.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane


    Parfois elle peut être utilisée comme modérateur de l'appétit, mais en raison de son action sur les centres nerveux, le traitement ne doit pas durer plus de 8 jours consécutifs. Son odeur particulière exerce une action curieuse sur les chats qui, lorsque la plante leur est présentée, s'y frottent avec délice.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane

     

    HABITAT


    - Europe, sauf région méditerranéenne, prairies humides, lisières des bois, talus ombragés, fossés, jusqu'à 2 000 mètres.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane

     

    IDENTIFICATION


    - Hauteur : 0,80 à 1,50 mètre. Vivace

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane


    -Tige droite, robuste, creuse, cannelée, peu ramifié, feuillée

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane


    - Feuilles opposées, 5 à 11 folioles larges,ou 11 à 23 étroites, dentées

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane


    - Fleurs blanches ou roses (mai-Août) petites, serrées en cymes, ombelliformes, corolle tubuleuse à 5 lobes et éperon, 3 étamines

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane


    - Fruit couronné d'une aigrette plumeuse

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane


    - Souche courte, à rejets souterrains

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane


    - Odeur désagréable et forte

     

    PARTIES UTILISEES


    - Rhizome, munis de ses racines, à l'état frais (printemps ou automne de la deuxième ou troisième année), nettoyage immédiat, séchage à l'air.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane

     

    CONSTITUANTS


    - Huile essentielle, acide valérianique, alcaloïdes.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane

     

    PROPRIETES


    - Antispasmodique, hypnotique, sédative

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Valériane

    Yahoo!

    16 commentaires
  • Le lace de Chalain

    Le lace de Chalain

     

    Le lac de Chalain est le plus grand lac naturel du Jura.

     

    Le lace de Chalain

    Le lace de Chalain

    Le lace de Chalain

    Le lace de Chalain

     

    Au bord du lac, les vestiges de villages avec maisons sur pilotis datant de 3000 ans avant notre ère se sont remarquablement conservés sous le niveau de l’eau. Après 30 années d’étude de la cité lacustre, le site constitue une des sources documentaires les plus extraordinaires pour la connaissance de la vie quotidienne des hommes et femmes au Néolithique.

     

    Le lace de Chalain

    Le lace de Chalain

    Le lace de Chalain

    Le lace de Chalain

    Le lace de Chalain

    Le lace de Chalain

    Le lace de Chalain

    Le lace de Chalain

    Le lace de Chalain

    Le lace de Chalain

    Le lace de Chalain

    Le lace de Chalain

     

    Au-delà de ce passé exceptionnel, le lac de Chalain est aujourd’hui un paradis pour les vacanciers et sportifs. De nombreuses activités sont possibles sur le lac, au milieu des eaux turquoises que l’on peut admirer depuis le belvédère de Fontenu.

     

    Le lace de Chalain

    Le lace de Chalain

    Le lace de Chalain

    Le lace de Chalain

     

    Le lace de Chalain

     

    Yahoo!

    18 commentaires
  • " Les moineaux " poème de François Fabié

     

    Les Moineaux


    La neige tombe par les rues,
    Et les moineaux, au bord du toit,
    Pleurent les graines disparues.
    » J’ai faim ! » dit l’un ; l’autre : « J’ai froid ! »

    " Les moineaux " poème de François Fabié

    « Là-bas, dans la cour du collège,
    Frères, allons glaner le pain
    Que toujours jette – ô sacrilège ! –
    Quelque écolier qui n’a plus faim ».

    " Les moineaux " poème de François Fabié

    A cet avis, la bande entière
    S’égrène en poussant de grands cris,
    Et s’en vient garnir la gouttière
    Du vieux collège aux pignons gris.

    " Les moineaux " poème de François Fabié

    C’est l’heure vague où, dans l’étude,
    Près du poêle au lourd ronflement,
    Les écoliers, de lassitude,
    S’endorment sur le rudiment.

    " Les moineaux " poème de François Fabié

    Un seul auprès de la fenêtre,
    – Petit rêveur au fin museau, –
    Se plaint que le sort l’ait fait naître
    Ecolier, et non pas oiseau.

     

    François Fabié

     

    " Les moineaux " poème de François Fabié

     

    " Les moineaux " poème de François Fabié

    Yahoo!

    11 commentaires
  • Les monuments néo-roman de Metz

     

    Après la défaite française de 1870, l'Alsace et une bonne partie de la Lorraine sont annexées par les Allemands.
    Ceux-ci décident alors de faire de l'urbanisation de Metz une vitrine du nouvel Empire.
    De nombreux monuments de style néo-roman font leur apparition.

     

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz


    La gare, achevée par l'architecte berlinois Kröger en 1908, aujourd'hui la plus longue de France, reflète une volonté de germanisation : un aigle impérial, un vitrail de Charlemagne, une illustration des mesures sociales de l'époque.

     

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz


    A gauche de la gare de Metz s'élève le château d'eau, bâti, en même temps au début du XXème siècle, par les Allemands qui annexaient Metz.

     

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz


    La poste, est un édifice de style néoroman, construit à Metz en 1905 par les autorités allemandes. Située place du Général-de-Gaulle, face à la gare, la poste centrale est un fleuron architectural du quartier impérial de Metz.

     

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz


    Le temple Neuf ou nouveau temple protestant est un édifice de culte réformé d’Alsace et de Lorraine construit à Metz, entre 1901 et 1905, durant la période wilhelminienne dans une Alsace-Lorraine sous tutelle allemande.

     

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

    Les monuments néo-roman de Metz

     

    Les monuments néo-roman de Metz

     

    Yahoo!

    15 commentaires
  • Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

     

    Mara Light, née à New York en 1970, a grandi en Californie du Sud à l'âge de trois ans. Elle vient d'une famille d'artistes visuels. «La peinture me semblait très naturelle depuis mes premières années de croissance», explique Mara. Elle se considère extrêmement chanceuse d'avoir eu l'opportunité de côtoyer des parents qui regardent le monde d'une manière artistique et visuelle. Elle a été encouragée, et parfois poussée, à faire de son expression artistique très personnelle une partie de sa vie. Elle se souvient d'un point après avoir obtenu son diplôme d'études secondaires lorsque sa mère l'a encouragée à poursuivre ses études à l'école d'art locale, et ils l'ont fait fonctionner. Tant de prêts étudiants plus tard, elle a reçu son BFA de l'Art Center College of Design à Pasadena, très proche de la maison.

     

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

     

    L'intérêt de Maria au Centre d'art était l'art conceptuel dans le département des beaux-arts. Elle a exploré des installations en utilisant la nature comme son moyen de prédilection. La peinture était à l'arrière-plan, comme dans les limites de l'art conceptuel, l'apprentissage de la compréhension critique et esthétique de la peinture et du dessin pour une vision artistique distincte, ne faisait pas partie du programme d'études. Elle a cependant fait quelques dessins et quelques cours de peinture, comme elle a commencé dans le département d'illustration.

     

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

     

    Au cours des années qui ont suivi ses études universitaires, elle a occupé divers postes liés à l'art tout en peignant dans ses temps libres, dans la mesure du possible. Durant ses formidables années de peinture, elle a travaillé à plein temps dans un style photo-réaliste dans le cadre d'un travail de six ans. C'était un grand changement de ses coups de pinceau expressifs qui sont venus naturellement. «J'étais très libre en peinture et cela m'a été facile dès le départ», se souvient-elle. "Il y avait un niveau incroyable qui était spécifique à la peinture". Débloquer les presque six années de réalisme, est encore un travail en cours, douze ans plus tard. "J'ai dû désapprendre tout ce que j'ai appris moi-même", explique Mara. Une fois qu'elle s'est rendu compte que peint d'une manière si réaliste n'était pas considéré comme la vraie peinture, c'était une grande réalité décevante, car elle savait que la route devant elle prendrait des années de patience et de persévérance. Tout en continuant à apprendre la peinture tous les jours, elle ne se limite pas à une seule technique ou matière. Elle a découvert que différents matériaux génèrent des idées, des concepts et des métaphores qu'elle souhaite explorer.

     

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

     

    Light a eu une représentation et une exposition continues avec de nombreuses galeries dont Park Gallery et Classic Gallery à Carmel en Californie, et Brennen Galleries avec des emplacements à Palm desert, Californie, Scottsdale, Arizona et Santa Fe, Nouveau-Mexique, entre autres. Ses peintures ont été commandées par des douzaines de collectionneurs privés et publics et présentées dans des événements caritatifs et des centres culturels. Elle gagne lentement la reconnaissance mondiale de Saatchi Art Online et a été présentée par les conservateurs à plusieurs reprises. Le plus grand espoir de Mara est de continuer à produire de l'art qui connecte les gens et stimule les idées.

     

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

    Peinture de : Maria Light

     

    Peinture de : Maria Light

    Yahoo!

    19 commentaires
  • 21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

     

    Nous sommes le 21 janvier 1793,

    Jour de l’exécution de Louis XVI. Sur l’actuelle place de la Concorde qui, à l’époque, s’appelle place de la Révolution. Il fait froid, la foule est innombrable. Louis Capet, comme on le nomme à présent, s’est réveillé à 5 heures, dans sa cellule de la Tour du Temple. Il a confié à Cléry, le fidèle valet "J’ai bien dormi, j’en avais besoin !" Etonnant sang froid, tout de même… Après une petite messe, le roi s’est rasé et habillé en attendant les envoyés de la Convention nationale. Ils sont entrés un peu avant 9h et l’ont conduit au lieu du supplice, en voiture couverte tout de même, et non dans l’habituelle charrette des condamnés.

     

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

     

    Certains ont tenté de le sauver sur le chemin.

    Bien sûr! Le baron de Batz a réuni une poignée de fidèles prêts à tout mais ça n’a pas été un succès. Du reste, l’ancien souverain n’en a rien su. Sa voiture est venue, inexorablement, se ranger au pied de l’échafaud. Louis XVI, ou plutôt celui qui n’est plus Louis XVI, est descendu dignement. Le bourreau, Sanson, l’a salué tandis qu’il retirait déjà sa redingote, puis sa cravate pour découvrir son cou et permettre à la lame de trancher net. On s’avance pour lui lier les mains, selon la procédure. "Jamais !" s’indigne le roi. Mais il faut bien y passer

     

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

     

    On le monte à l’échafaud-------

    Oui, c’est son confesseur qui l’aide à gravir les marches. Mais au dernier instant, le condamné a le temps de prononcer distinctement quelques mots : "Je meurs innocent de tous les crimes que l’on m'impute. Je pardonne aux auteurs de ma mort. Je prie Dieu que le sang que vous allez répandre ne retombe jamais sur la France". Pour couvrir ses paroles, on fait battre tambours.

      

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI 

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

     

    Louis est placé sur la machine, on bascule la planche. A 10h22, le couperet tombe. L’un des assistants s’empare de la tête et la montre au peuple, un temps resté de glace.

     

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

     

    Les restes seront inhumés au cimetière de la Madeleine où le rejoindront, quelques mois plus tard, ceux de sa femme, Marie-Antoinette. Mais ça, c’est peut-être une autre histoire.

     

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

     

    21 Janvier 1793 : Exécution de Louis XVI

    Yahoo!

    10 commentaires