• Sans titre 7

    Sur le chemin de la vie

     

    "Jésus dit : Suis-moi. Et il répondit : Seigneur, permets-moi d’aller d’abord ensevelir mon père. Mais Jésus lui dit : laisse les morts ensevelir leurs morts." Luc 9.59-60

     

    A la première lecture, la réponse de Jésus peut sembler brutale avec un manque de compassion et de tact envers la personne endeuillée. Mais cette parole ne doit pas se prendre au premier degré, elle demande réflexion.

     

    Il est probable que le Seigneur veuille encourager cet homme à regarder les vivants car il est trop tard pour les morts, ils ont déjà fait leurs choix et n'auront plus la possibilité de revenir en arrière car ce qui est passé est passé, ce qui est mort est mort. Si vous avez autrefois volé, menti ou commis des choses répréhensibles vous ne pourrez plus l'effacer. Seuls vos choix présents et ceux du futur vous appartiennent.

     

    Suivre Jésus, c'est laisser derrière vous vos peurs et tout ce qui vous empêche de vivre sereinement ; c'est croire que toutes ces puissances de mort qui vous enchaînent sont déjà vaincues par le Christ et que vous avez le pouvoir en toutes circonstances de faire triompher la vie.

     

    Suivre Jésus redonne l'espérance aux malheureux. Le fatalisme n'existe pas avec le Seigneur, rien ne vous oblige à rester prisonnier de votre passé. Le Seigneur peut redonner un sens à votre vie.

     

    Si aujourd'hui vous êtes sur le bord du chemin comme cet homme, sachez que le Seigneur peut vous relever en vous donnant une raison de vivre même si vous n'en avez plus.

     

    Une prière pour aujourd'hui

     

    Seigneur aide-moi à te suivre sur le chemin de la vie, qu'aucune puissance de mort ne triomphe dans mon existence mais fais triompher la vie.

     

    Patrice Martorano

    chemin

     

     

    Yahoo!

    8 commentaires
  • Sans titre 1

      Seul avec Jésus

     

    "Lorsqu'il fut arrivé à la maison, il ne permit à personne d'entrer avec lui, si ce n'est à Pierre, à Jean et à Jacques, et au père et à la mère de l'enfant." Luc 8.51

     

    Au cours de son ministère, Jésus a passé beaucoup de temps à enseigner les foules. Cependant, à maintes et maintes reprises, il a démontré qu'il s'intéressait plus spécialement au développement des relations personnelles. Il se consacrait sans cesse à des milieux plus restreints constitués seulement de quelques personnes. Il passait du temps seul avec ses disciples et ceux qui avaient des besoins particuliers ou qui désiraient le connaître plus profondément. C'est au centre de tels groupes qu'il a prodigué beaucoup d'enseignements importants et fait des miracles mémorables.

     

    Considérez le cas de Jaïrus, un homme qui avait traversé la foule pour rencontrer Jésus et qui "se jeta à ses pieds". Il supplia Jésus d'entrer dans sa maison et de guérir sa fille, "qui se mourait". Lorsqu'ils arrivèrent à la maison de cet homme, Jésus ne permit qu'à Pierre, Jacques, Jean et aux parents de la jeune fille d'entrer avec lui. C'est là que, seuls avec Jésus, un grand miracle se produisit.

     

    À notre époque, beaucoup de sceptiques et de cyniques considèrent Jésus comme un charlatan. Ils sont comme Hérode, qui désirait voir Jésus seulement parce qu'il espérait le voir accomplir quelque miracle (Luc 23.8). Ils sont comme ceux qui se moquaient de lui lorsqu'il était sur la croix, disant : "Il a sauvé les autres, qu'il se sauve lui-même".

     

    jesus-sur-la-croix

     

    Aujourd'hui, rappelez-vous que Jésus n'est ni un comédien, ni un politicien. Il est votre Sauveur, et votre Seigneur ! Il désire avoir une relation personnelle et intime avec vous. Consacrez votre vie à son service. Cherchez à être seul avec lui dans des endroits calmes et en privé. Faites-lui connaître vos interrogations et vos besoins. Demandez-lui de la sagesse et de l'intelligence. Priez pour un réveil. Et souvenez-vous qu'il vous faut chercher premièrement le royaume de Dieu et sa justice.

     

    Une prière pour aujourd'hui

     

    Jésus, je désire avoir une relation plus intime avec toi. Ouvre mes yeux. Change ma vie. Parle-moi. Guide-moi. Aide-moi à te servir et à te plaire. Je t'adore ! En ton nom. Amen.

     

    John Roos

     

    miracle of jesus 68997 zoom

    Yahoo!

    8 commentaires
  • iSans-titre-3.jpg

     

    L'Epiphanie désigne aujourd'hui une fête chrétienne qui célèbre le Messie venu et incarné dans le monde et recevant la visite et l'hommage des Rois mages. Elle a lieu le 6 janvier . En France et en Belgique, puisque ce jour n'est pas férié, elle est célébrée le premier dimanche de Janvier sauf si celui-ci est le 1er janvier.


    La fête s'appelle aussi « Théophanie », qui signifie également la « manifestation de Dieu ».


    À l'origine et jusqu'à la fin du IVe siècle, L'Épiphanie est la grande et unique fête chrétienne de la « manifestation du Christ dans le monde » (manifestation exprimée outre la venue des Mages par une suite de différents épisodes : la Nativité, la voix du Père et la présence d'une colombe lors du Baptême sur le Jourdain, le miracle de Cana, etc.). Depuis l'introduction d'une fête de la Nativité (Noël) le 25 décembre, l'Épiphanie met l'accent sur des sens spécifiques selon les confessions et les cultures.
    Depuis le XIXe siècle on l'appelle aussi le Jour des Rois en référence directe à la venue et à l'adoration des Rois mages.

     

    Sans titre 2

     

    L’épiphanie symbolise l’arrivée des rois mages, Melchior, Gaspar et Balthazar, dans la chrétienté. Venu d’Orient en étant guidé par l’étoile du Berger, les rois mages se rendent dans l’étable où est né l’Enfant Jésus.
    Les rois mages apporteront avec eux des cadeaux :

     

    - Melchior apporta de l’or, symbole de la royauté
    - Gaspard apporta la myrrhe
    - Balthazar apporta de l’encens, symbole de la divinité

                                                     _______________________________________

     Evangile selon Saint-Mathieu

    Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d'Orient arrivèrent à Jérusalem
    et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu se lever son étoile et nous sommes venus nous prosterner devant lui. »
    En apprenant cela, le roi Hérode fut pris d'inquiétude, et tout Jérusalem avec lui.
    Il réunit tous les chefs des prêtres et tous les scribes d'Israël, pour leur demander en quel lieu devait naître le Messie. Ils lui répondirent :
    « A Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète :
    Et toi, Bethléem en Judée, tu n'es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Judée ; car de toi sortira un chef, qui sera le berger d'Israël mon peuple. »
    Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l'étoile était apparue ;
    puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l'enfant. Et quand vous l'aurez trouvé, avertissez-moi pour que j'aille, moi aussi, me prosterner devant lui. »
    Sur ces paroles du roi, ils partirent. Et voilà que l'étoile qu'ils avaient vue se lever les précédait ; elle vint s'arrêter au-dessus du lieu où se trouvait l'enfant.
    Quand ils virent l'étoile, ils éprouvèrent une très grande joie.
    En entrant dans la maison, ils virent l'enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à genoux, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l'or, de l'encens et de la myrrhe.
    Mais ensuite, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

     

     

     ange073

     

     

     

     

     

     

    Yahoo!

    10 commentaires
  • Sans titre 1-copie-2

    Passez du temps avec Dieu !

     


    "Ô Éternel, montre-moi le chemin, enseigne-moi quelle est la voie que tu veux que je suive." Psaumes 25.4

     

    Passer quotidiennement du temps avec Dieu est l'une des habitudes spirituelles des chrétiens efficaces. Nous cultivons notre forme spirituelle en mettant chaque jour du temps à part pour lire la Bible et prier.
     
    Dans quel but ? Pour recevoir une direction de Dieu. "Ô Éternel, montre-moi le chemin, enseigne-moi quelle est la voie que tu veux que je suive" (Psaumes 25.4).

    art0064

    Nous pouvons parfois être tellement débordés que nous oublions dans quelle direction nous avançons. Un peu comme le pilote qui survolait le Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale et qui envoya ce message à sa base : "Je ne sais absolument pas où je vais. Je suis perdu. Mais je fais un temps record."
     
    Nous menons souvent notre vie à un rythme trépidant. Nous avons besoin de ralentir pour recevoir des directives de Dieu. Cela implique que nous passions du temps avec lui quotidiennement : nous lui parlons dans la prière, nous le laissons nous parler au travers de sa Parole et nous sommes attentifs à sa direction.
     
    Je peux affirmer honnêtement que chaque décision importante dans ma vie a été prise pendant un temps de recueillement devant Dieu.
     
    Jésus est notre exemple, lui qui "se retirait dans les déserts, et priait" (Luc 5.16).

    desert1-1

    Le temps du verbe dans ce verset indique que Jésus avait l'habitude de se retirer ; il puisait sa force dans le temps qu'il passait seul avec Dieu.
     
    Jésus affirme que c'est en cultivant une relation profonde et intime avec lui que nous sommes fortifiés : "Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé" (Jean 15.7).
     
    Vous ne pouvez pas connaître Dieu si vous êtes constamment au milieu de la foule. C'est dans une rencontre seul à seul que vous apprenez à le découvrir.
     
    Une action pour aujourd'hui

    Peut être avez-vous négligé ce coeur à coeur journalier avec Dieu ? Alors, prenez la décision de vous arrêter pour vous recentrer à nouveau sur Dieu et sur sa Parole, afin d'entendre sa voix et de recevoir sa pensée pour votre vie.

    Rick Warren

    ange073

    Yahoo!

    6 commentaires
  • naissance de Jésus

    Evangile de la naissance de Jésus à Bethléem

     

    En ces jours-là,

    parut un édit de l'empereur Auguste,

    ordonnant de recenser toute la terre.

     

    Ce premier recensement eut lieu

    lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie.

    Et chacun allait se faire inscrire dans sa ville d'origine.

     

    Joseph, lui aussi, quitta la ville de Nazareth en Galilée,

    pour monter en Judée,

    à la ville de David appelée Bethléem,

    car il était de la maison et de la descendance de David.

    Il venait se faire inscrire avec Marie, son épouse,

    qui était enceinte.

     

    Or, pendant qu'ils étaient là,

    arrivèrent les jours où elle devait enfanter.

    Et elle mit au monde son fils premier-né ;

    elle l'emmaillota et le coucha dans une mangeoire,

    car il n'y avait pas de place pour eux dans la salle commune.


    Dans les environs se trouvaient des bergers

    qui passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux.

     L'Ange du Seigneur s'approcha,

    et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière.

    Ils furent saisis d'une grande crainte,

    mais l'ange leur dit :

     

    « Ne craignez pas,

    car voici que je viens vous annoncer une bonne nouvelle,

    une grande joie pour tout le peuple :

    Aujourd'hui vous est né un Sauveur,

    dans la ville de David.

    Il est le Messie,

    le Seigneur.

    Et voilà le signe qui vous est donné :

    vous trouverez un nouveau-né

    emmailloté et couché

    dans une mangeoire. »

     

    284510996

     

    Et soudain, il y eut avec l'Ange une troupe céleste innombrable,

    qui louait Dieu en disant :

     « Gloire à Dieu

    au plus haut des cieux,

    et paix sur la terre

    aux hommes qu'il aime. »

     

    Et il advint, quand les anges les eurent quittés pour le ciel,

    que les bergers se dirent entre eux:

    "Allons jusqu'à Bethléem et voyons ce qui est arrivé et que le Seigneur nous a fait connaître."

    Ils vinrent donc en hâte et trouvèrent

    Marie, Joseph et le nouveau-né couché dans la crèche.


    Ayant vu, ils firent connaître ce qui leur avait été dit de cet enfant;

    et tous ceux qui les entendirent furent étonnés de ce que leur disaient les bergers.

    Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son coeur.

     

    Puis les bergers s'en retournèrent,

    glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu'ils avaient entendu et vu,

    suivant ce qui leur avait été annoncé.

     

    539791f6

    ange073

     

     

    Yahoo!

    12 commentaires
  • Sans titre 5


    Dieu pourvoira... Exprimez-lui vos besoins !

     


    "Mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Christ Jésus." Philippiens 4.19


    Ce verset contient une promesse merveilleuse, incroyable, illimitée concernant la couverture de nos besoins.
     
    Notez bien la formulation de ce verset : "Dieu pourvoira". Il n'est pas dit : "Dieu peut éventuellement pourvoir" mais : "Dieu pourvoira". C'est une affirmation ; Dieu met son caractère et sa réputation en jeu par cette promesse. La Bible affirme ensuite : "Dieu pourvoira à tous…" Non pas à certains de vos besoins, mais à tous.
     
    Remarquez cependant qu'il n'est pas dit : "Dieu pourvoira à toutes vos envies". Il y a une grande différence entre les besoins et les désirs. En tant que parent, donnez-vous tout ce que vous réclament vos enfants ? J'espère que non ! Si vous ne le faites pas, c'est parce que vous les aimez. De la même façon, votre Père céleste vous aime aussi. Il ne va pas vous donner tout ce que vous désirez, sous peine de faire de vous un enfant gâté.
     
    Dieu ne vous donnera pas tout ce que vous voulez, mais il pourvoira à tout ce dont vous avez besoin. Alors pourquoi êtes-vous dans le besoin financièrement ? Dieu a-t-il manqué à ses engagements ? A-t-il menti ? A-t-il exagéré ?
     
    Non ! Chaque promesse est assortie d'une condition. Lorsque Dieu fait une promesse, il dit : "Je fais ma part et toi fais la tienne." Ses principes en matière de finances sont clairement exposés dans sa Parole.
     
    Pour commencer, demandez son aide à Dieu. Jésus dit : "Demandez et vous recevrez, afin que votre joie soit complète" (Jean 16.24). Voici un bon principe : "Priez avant de payer !" Donnez l'occasion à Dieu de pourvoir, avant de débiter votre compte. Parfois, nous dépendons probablement davantage de notre carte de paiement que de Jésus-Christ. Réfléchissez-y un instant !
     
    Pourquoi Dieu veut-il que vous demandiez ? Pour qu'il puisse donner.

    Pourquoi veut-il donner ? Pour que vous puissiez recevoir.

    Pourquoi veut-il que vous receviez ? Pour que vous soyez dans la joie.

    Pourquoi veut-il que vous soyez dans la joie ? C'est une excellente publicité pour Jésus-Christ. Les chrétiens joyeux ont un témoignage positif !
     
    Une action pour aujourd'hui

    Avez-vous un besoin ? Pourquoi ne pas vous adresser à votre Père céleste et lui demander son aide, dès à présent ?

     

    Sans titre 6

    ange073

    Yahoo!

    12 commentaires
  •     Sans titre 7

      Des temps difficiles

     

    "Dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l'argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu."

     

    Il y a quelques années, une célèbre star de la pop a dit que la religion organisée transformait les gens en "détestables moutons" et qu'elle devait être interdite. Un acteur connu affirma que selon lui "la Bible devrait signaler dès la première page qu'il ne s'agit que d'une fiction". Il avoua aussi qu'il arrachait systématiquement le livre du Lévitique des Bibles des chambres d'hôtels où il logeait parce que ce livre condamne l'homosexualité.

     

    chemin

     Partout dans le monde, des célébrités, des acteurs, des scientifiques et d'autres personnes encore, prennent une position de plus en plus ferme contre l'Évangile. La Bible nous dit qu'un des signes des "derniers jours" consiste en une recrudescence de ce type d'attaque contre Dieu et son peuple. Au lieu d'aimer Dieu, les gens s'aimeront eux-mêmes, ils aimeront l'argent et le plaisir. Ils se déclareront ouvertement contre l'Évangile et désobéiront, modifieront ou ignoreront la Vérité en vue de satisfaire leurs propres intérêts. 
     
    Les chrétiens aussi peuvent se retrouver pris dans cette spirale du doute et du relativisme. Nous aussi, nous pouvons devenir égoïstes et aimer l'argent, ou donner plus de priorité à nos propres plaisirs qu'à notre amour pour Dieu, ou passer notre vie à la recherche du pouvoir ou des possessions. Mais Dieu veut que nous ouvrions nos yeux spirituels, que nous devenions des combattants dans cette guerre qui fait rage autour de nous. Ce combat se déroule dans le monde spirituel. C'est une lutte entre le bien et le mal, entre Dieu et Satan. 
     
    Ne soyez pas surpris ou découragé lorsque vous êtes ridiculisé parce que vous vous déclarez de Christ ou parce que vous croyez en la Bible. Soyez un bon soldat de l'armée de Dieu. Soyez sans crainte et tenez ferme. Ne faites pas de compromis. Dieu vous affermira et vous récompensera pour votre fidélité. 
     
    Une prière pour aujourd'hui 
     
    Père, je crois en toi et en ta parole. Donne-moi le courage de tenir ferme et d'être un témoin pour toi. Ouvre les yeux de ceux qui doutent de toi. Fais venir le réveil ! Au nom de Jésus. Amen.

    christ

    ange073

     

     

     

     

    Yahoo!

    10 commentaires
  • Sans titre 1

    Quand Dieu semble lointain

     

    "Mais, si je vais à l’orient, il n’y est pas ; à l’occident, je ne le remarque pas ; est-il occupé au nord, je ne puis le voir, se cache-t-il au midi, je ne puis l’apercevoir. Il connaît pourtant la voie où je me tiens." Job 23.8-10

     

    David s'est souvent plaint de l'absence apparente de Dieu ; mais en réalité, l'Éternel ne l'avait jamais abandonné, tout comme il ne vous abandonnera jamais. Il l'a promis à maintes reprises : "Je ne te délaisserai ni ne t'abandonnerai". Dieu, cependant, n'a jamais promis que nous sentirions toujours sa présence. En fait, il reconnaît qu'il lui arrive de se cacher (Ésaïe 45.15). Il est des moments où nous avons l'impression qu'il manque à l'appel.

     

    images

    Floyd McClung décrit ainsi cette impression : "Vous vous réveillez un matin et tous vos sentiments spirituels ont disparu. Vous priez, mais rien ne se passe. Vous menacez le diable, mais cela ne change rien. Vous pratiquez des exercices spirituels… vous demandez à vos amis de prier pour vous… vous confessez tous les péchés que vous pouvez imaginer, puis vous faites le tour de toutes les personnes que vous connaissez pour leur demander pardon. Vous jeûnez… toujours rien. Vous commencez à vos demander combien de temps ces ténèbres spirituelles vont durer. Des jours ? Des semaines ? Des mois ? Se dissiperont-elles seulement un jour ?… Il vous semble que vos prières ne montent pas plus haut que le plafond. Au comble du désespoir, vous vous écriez : Qu'est-ce qui ne va pas avec moi ?"

     

    La vérité est qu'il n'y a aucun problème en ce qui vous concerne. Il s'agit là d'un passage tout à fait normal, d'une mise à l'épreuve et d'un approfondissement de votre amitié avec Dieu. Chaque chrétien le vit au moins une fois dans son existence, et généralement plusieurs. C'est une expérience douloureuse et déconcertante, mais elle est absolument essentielle à la croissance de votre foi. De savoir cela a permis à Job d'espérer dans les moments où il ne sentait pas la présence de Dieu dans sa vie.

     

    1

     

     Quand Dieu semble lointain, vous pouvez penser qu'il est en colère contre vous et qu'il vous punit pour quelque péché que vous auriez commis. En fait, le péché ne rompt pas notre communion intime avec Dieu. C'est en désobéissant, en nous disputant, en étant trop occupés, en flirtant avec le monde et par d'autres péchés que nous attristons l'Esprit de Dieu et entravons notre communion avec lui.

    Souvent, ce sentiment d'abandon ou d'éloignement de Dieu est sans rapport avec le péché. C'est une mise à l'épreuve de notre foi, à laquelle nul n'échappe.

    L'erreur la plus courante que commettent aujourd'hui les chrétiens dans le domaine de l'adoration consiste à rechercher une expérience plutôt que Dieu lui-même. Ils attendent de ressentir quelque chose et lorsque c'est le cas, ils en concluent qu'ils ont adoré Dieu. Faux ! En réalité, il arrive souvent que Dieu enlève nos sentiments pour que nous ne dépendions pas d'eux. Rechercher un sentiment, même celui de la proximité à Christ, ce n'est pas adorer.

     

    Une question pour aujourd'hui

     

    Allez-vous continuer à aimer, faire confiance, obéir et adorer Dieu, même quand vous ne ressentez pas sa présence ou que vous n'avez aucune preuve visible de son œuvre dans votre vie

     

    Rick Warren

     

    2309390473 small 1

    ange073

    Yahoo!

    9 commentaires
  • LETTRE DE ST PAUL

     

    Frères, soyez entre vous pleins de générosité et de tendresse. Pardonnez-vous les uns aux autres, comme Dieu vous a pardonné dans le Christ


    Oui, cherchez à imiter Dieu, puisque vous êtes ses enfants bien-aimés.


    Vivez dans l'amour, comme le Christ nous a aimés et s'est livré pour nous en offrant à Dieu le sacrifice qui pouvait lui plaire.


    Comme il convient à des membres du peuple saint, la débauche, l'impureté sous toutes ses formes et l'appétit de jouissance sont des choses qu'on ne doit même plus évoquer chez vous ;


    pas davantage de propos grossiers, stupides ou scabreux - tout cela est déplacé - mais plutôt des actions de grâce.


    Sachez-le bien : ni les débauchés, ni les dépravés, ni les jouisseurs (qui sont de vrais idolâtres) ne reçoivent d'héritage dans le royaume du Christ et de Dieu ;


    ne laissez personne vous égarer par des paroles creuses. Tout cela attire la colère de Dieu sur ceux qui désobéissent.


    N'ayez donc rien de commun avec ces gens-là.


    Autrefois, vous étiez ténèbres ; maintenant, dans le Seigneur, vous êtes devenus lumière ; vivez comme des fils de la lumière -

     

    gibson-judy-l-eternel-est-mon-berger-miniature

    ange073

    Yahoo!

    7 commentaires
  • Sans titre 1

    Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 2,1-10.

     

    Frères, autrefois vous étiez des morts, à cause des fautes et des péchés
    dans lesquels vous viviez, soumis au cours de ce monde, soumis au prince du mal qui s'interpose entre le ciel et nous, et qui continue d'inspirer activement ceux qui désobéissent à Dieu.
    Et nous aussi, nous étions tous de ceux-là, quand nous vivions suivant les tendances égoïstes de notre chair, cédant aux caprices de notre chair et de nos raisonnements ; et nous étions, de nous-mêmes, voués à la colère comme tous les autres.
    Mais Dieu est riche en miséricorde ; à cause du grand amour dont il nous a aimés,
    nous qui étions des morts par suite de nos fautes, il nous a fait revivre avec le Christ : c'est bien par grâce que vous êtes sauvés.
    Avec lui, il nous a ressuscités ; avec lui, il nous a fait régner aux cieux, dans le Christ Jésus. Par sa bonté pour nous dans le Christ Jésus,
    il voulait montrer, au long des âges futurs, la richesse infinie de sa grâce.
    C'est bien par la grâce que vous êtes sauvés, à cause de votre foi. Cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu.
    Cela ne vient pas de vos actes, il n'y a pas à en tirer orgueil. C'est Dieu qui nous a faits,
    il nous a créés en Jésus Christ, pour que nos actes soient vraiment bons, conformes à la voie que Dieu a tracée pour nous et que nous devons suivre.

    images

    ange073

    Yahoo!

    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique