• transfiguration1


    Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc


    Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmène, eux seuls, à l'écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux.
    Ses vêtements devinrent resplendissants, d'une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille.
    Élie leur apparut avec Moïse, et ils s'entretenaient avec Jésus.
    Pierre alors prend la parole et dit à Jésus : « Rabbi, il est heureux que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie. »
     De fait, il ne savait que dire, tant était grande leur frayeur.
    Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Écoutez-le. »
    Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux.
    En descendant de la montagne, Jésus leur défendit de raconter à personne ce qu'ils avaient vu, avant que le Fils de l'homme soit ressuscité d'entre les morts.
    Et ils restèrent fermement attachés à cette consigne, tout en se demandant entre eux ce que voulait dire : « ressusciter d'entre les morts ».

    il-est-vivant12

    ange073

    Yahoo!

    9 commentaires
  • Sans titre 2

    Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 13,18-23.


    Jésus disait à ses disciples : " Ecoutez ce que veut dire la parabole du semeur.
    Quand l'homme entend la parole du Royaume sans la comprendre, le Mauvais survient et s'empare de ce qui est semé dans son coeur : cet homme, c'est le terrain ensemencé au bord du chemin.
    Celui qui a reçu la semence sur un sol pierreux, c'est l'homme qui entend la Parole et la reçoit aussitôt avec joie ;
    mais il n'a pas de racines en lui, il est l'homme d'un moment : quand vient la détresse ou la persécution à cause de la Parole, il tombe aussitôt.
    Celui qui a reçu la semence dans les ronces, c'est l'homme qui entend la Parole ; mais les soucis du monde et les séductions de la richesse étouffent la Parole, et il ne donne pas de fruit.
    Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c'est l'homme qui entend la Parole et la comprend ; il porte du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un. »

     

    Sans titre 5

     ange073

    Yahoo!

    8 commentaires
  • 07102601594796761357129

    Détruire les obstacles à la foi

     

    "Que ce livre de la loi ne s'éloigne point de ta bouche ; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit ; car c'est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c'est alors que tu réussiras." Josué 1.8

     

    Dieu ne nous appelle jamais à une tâche sans nous offrir la promesse de sa présence. Quand nous succombons à la fausse puissance des obstacles à la foi, c'est que nous faisons fi de cette promesse. Mais nous pouvons renverser ces obstacles par quatre pratiques efficaces :

    Dieu vous appelle : ferez-vous un pas de foi aujourd'hui ?
    Obéir. Dieu nous parle par l'Écriture, qui nous instruit sur lui et sur ses voies. Les chrétiens ont besoin de connaître Dieu, parce que la foi et la confiance sont liées. Nous ne ferons pas confiance à un Dieu que nous ne connaissons pas et, pour ce faire, nous devons nous appliquer activement à suivre les commandements de l'Écriture. Nous n'augmentons pas notre connaissance du Seigneur seulement en lisant la Bible, mais en obéissant à sa Parole.
     
    Avancer. Avec courage et obéissance, avançons par la foi. Quand Dieu nous dit quoi faire, nous ne devons pas attendre de connaître toutes les réponses, que tout le monde soit d'accord et que nous nous sentions en sécurité. Nous devons faire ce qu'il demande dès qu'il le demande.
     
    Laisser. Dieu assume toute la responsabilité d'une vie vécue à son service. Alors laissons-lui les conséquences.
     
    Observer. Notre Père céleste veut que nous constations qu'il tient ses promesses. Si nous regardons autour de nous, nous commencerons à voir l'évidence de sa présence, de sa puissance et des fruits de notre obéissance.
     
    Si nous détruisons les obstacles à la foi, nous pouvons nous attendre à connaître une liberté spirituelle. Les croyants qui refusent d'invoquer des excuses devant Dieu font l'expérience de sa présence et de sa puissance dans leur vie.

    Une question pour aujourd'hui
     Dieu vous appelle : ferez-vous un pas de foi aujourd'hui ?

    flavienne

    ange073

     

    Yahoo!

    7 commentaires
  • 20mars2012

    Évitez le sentier des méchants

    "N'entre pas dans le sentier des méchants, et ne marche pas dans la voie des hommes mauvais. Évite-la, n'y passe point; détourne-t'en, et passe outre." Proverbes 4.14-15

    La Bible nous avertit vivement de ne pas aller là où les "méchants" marchent, œuvrent et vivent. Si nous le pouvons, nous ne devons même pas marcher sur la route qu'ils empruntent, ni imiter leurs actions ou leur vie. Ceux qui évitent ces sentiers ne sont pas exposés aux mauvaises pensées, ni tentés par l'impiété.

    Plus nous éviterons le mal et remplirons nos vies par les choses de Dieu, plus Dieu pourra nous bénir...
    Dieu veut que chacun de nous évite la présence du mal. Nous devons nous détourner de ces voies et passer outre. En pratique, cela signifie ne pas regarder certaines émissions télévisées ou certains films. Ne pas lire certains livres ou certains magazines. Ne pas aller dans certains cinémas ou certains établissements. Ne pas s'associer avec certaines personnes. Eviter certains sites Internet.

    Un cœur pur et une vie éloignée du mal constituent des armes efficaces dans le combat spirituel. Dans un monde dominé par le péché, nous ne pouvons pas éviter complètement tout contact avec le mal. Nous pouvons cependant faire des choix qui limiteront sa présence. Plus nous éviterons le mal et remplirons nos vies par les choses de Dieu, plus Dieu pourra nous bénir ; et plus nous pourrons être remplis de sa puissance, de sa joie et de sa paix ; et plus d'impact nous pourrons avoir pour le royaume de Dieu.

    Aujourd'hui, Dieu veut que vous soyez victorieux et que vous ayez une vie spirituelle triomphante. Mais il faut vous souvenir que vous pouvez être vaincu, si vous acceptez le compromis. Ne vous placez pas dans une position où vous pourriez être terni ou souillé par le mal. Souvenez-vous : "Ne t'engage pas dans la voie des méchants, ne suis pas l'exemple de ceux qui font le mal. Éloigne-toi de leur sentier, ne t'y aventure pas."

    Une prière pour aujourd'hui
    Père, aide-moi à me tenir loin du sentier des méchants. Aide-moi à garder ma pensée et mon cœur purs. Remplis-moi de ton Esprit et aide-moi à être fort spirituellement. Au nom de Jésus. Amen.

    l4zg3tpd

    ange073

    Yahoo!

    11 commentaires
  • 54-asom-assomption 600x450


    Origine de la fête de l’Assomption

    Comme pour toutes les fêtes chrétiennes, il faut en chercher l’origine dans la vie du Christ. Si Marie est aujourd’hui honorée d’une façon toute particulière, c’est parce qu’elle a accepté d’être la Mère du Sauveur. L’humble fille de Nazareth à qui l’ange Gabriel a annoncé qu’elle serait la mère du Christ a répondu " Oui ". Marie a accueilli dans sa chair, celui qui est l’origine de toute vie. Les Évangiles sont d’une discrétion étonnante sur Marie. Il faut beaucoup d’attention pour apercevoir sa figure, car le cœur du message des Évangiles, c’est la Révélation d’un Dieu Père par son Fils Jésus. Si les Évangiles ne s’attardent pas sur Marie, celle-ci n’en est pas moins présente auprès de son Fils, comme à Cana ou bien encore au pied de la Croix. Marie est " la servante du Seigneur " comme le dit le Magnificat. Marie accompagne la vie de Jésus car elle est à sa manière une disciple. Une femme qui a su écouter la Parole de Vie et se mettre à son service.

    Quand Jésus ressuscite, c’est le triomphe de la vie qui est manifesté au grand jour. La mort n’a pas pu retenir captif le Maître de la vie. Jésus n’a pas connu la corruption du tombeau. C’est notre salut, notre bonheur qui est ainsi annoncé. La mort n’a pas le dernier mot. Avec la Résurrection de Jésus, c’est l’annonce de notre propre résurrection personnelle qui est dévoilée. " Je crois en la résurrection de la chair ". L’affirmation du Credo est constitutive de notre foi chrétienne. Croire en Dieu, croire en son Fils et en sa Bonne Nouvelle, c’est croire aussi à la vie éternelle et à la résurrection des corps.

    67945517

    Marie, première des croyantes

    Marie est désignée comme la première des croyantes parce qu’elle a cru en la venue du Christ. La fête de l’Assomption est issue de cette " logique " de foi. Si Marie est la première de ceux qui ont placé leur foi en Jésus, il est naturel qu’en elle soit manifestée avant tout autre ce en quoi elle a vraiment cru. Or, la Résurrection de la chair fait partie de sa foi. L’Assomption est la célébration de l’accueil en Marie de la vie éternelle jusque dans sa chair.

    Marie est une femme d’Israël. Elle a vécu sa condition humaine pleinement mais sans le péché. La solidarité avec l’humanité est cependant totale. Sa vie de jeune fille, sa vie de mère, a été marquée par les joies, les souffrances, les peines et aussi par la mort. Marie n’a pas échappé à la mort. Comme son Fils elle a assumé l’ensemble de la condition humaine. Mais, sa vie a été remplie par la présence de l’Esprit de Dieu. Marie après sa mort- nos frères chrétiens d’Orient appellent cette fête du nom de Dormition- a été enlevée à la vie terrestre pour entrer d’emblée dans la vie en Dieu. Voilà le mystère de la fête de l’Assomption. C’est un résumé du parcours du croyant. Si je place ma foi en Jésus ressuscité, je suis destiné corps et âme à vivre dans le sein de Dieu. Et Marie fut la première à vivre cela.

    21206344

    ange073

    Yahoo!

    9 commentaires
  • Sans titre 1

    Heureux ceux qui pleurent

     

    "Ceux qui sèment avec larmes moissonneront avec chants d’allégresse." Psaumes 126.5

     

    Bien souvent, les prières que nous faisons monter devant le trône de la grâce sont des requêtes pour que Dieu change la maladie en guérison, la tristesse en joie, la disette en abondance, etc. Toutes ces prières sont légitimes et bonnes. Cependant, ma réflexion est la suivante : "depuis quand n'avons-nous plus pleuré pour les âmes ? Ou bien pour notre état de froideur ? Également, depuis quand n'avons-nous pas versé des larmes avec un frère ou une sœur qui passait par des épreuves terribles ?"

    Que notre coeur ne s'endurcisse pas avec les années.
    L'apôtre Paul pleurait régulièrement pour les âmes : "Veillez donc, vous souvenant que, durant trois années, je n'ai cessé nuit et jour d'exhorter avec larmes chacun de vous." (Actes 20.31). Devant la souffrance de Marthe et Marie, "Jésus pleura" ! (Jean 11.35). Nous avons besoin de demander des larmes. Que notre cœur ne s'endurcisse pas avec les années.
     
    Il y a quelques années de cela, je faisais un jeûne et prière avec des amis. Durant ce temps, l'un d'eux a élevé sa voix en disant : "Seigneur, donne-moi des larmes !" Cette prière eut sur moi l'effet d'un Tsunami. En mon for intérieur, l'Esprit de Dieu m'a posé cette question : "depuis quand ne pleures-tu pas devant la tristesse des autres ou bien pour les perdus ?" Alors je me suis joint à la prière de mon ami, en réclamant des larmes.
     
    Nous devons réclamer au Seigneur un cœur tendre. Devant le péché qui nous enveloppe si facilement et qui nous rend insensibles aux choses de Dieu, nous devons demander des larmes de repentance. Face à la tristesse de nos frères et sœurs, apprenons à pleurer avec eux. En pensant à toutes ces personnes que nous croisons et qui ne connaissent pas Dieu, sachons semer avec larmes.
     
    Bien sûr, la vie chrétienne est joyeuse, et le désir de Dieu est de changer nos vêtements de deuil en habits de joie. Mais comprenons ceci : "Il y a un temps pour rire et un temps pour pleurer". (Ecclésiaste 3.4).
     
    Une prière pour aujourd'hui
     Père, que mon cœur ne devienne pas insensible face à la douleur d'autrui ou de mon péché. Donne-moi un cœur tendre. Amen.

     

    Patrice Martorano

    psaume126-2

     ange073

    Yahoo!

    10 commentaires
  • JN DL C 003 L-e0937

    Saint Jean de la Croix (1542-1591), carme, docteur de l'Église
    La Vive Flamme d'amour


    « L'Époux est avec eux »

           Une personne qui en aime une autre et qui lui fait du bien, l'aime et lui fait du bien selon ses qualités, selon ses propriétés personnelles. Ainsi agit ton Époux résidant en toi en tant que tout-puissant : il t'aime et te fait du bien selon sa toute-puissance.
     
          Infiniment sage, il t'aime et te fait du bien selon l'étendue de sa sagesse. Infiniment bon, il t'aime et te fait du bien selon l'étendue de sa bonté. Infiniment saint, il t'aime et te fait du bien selon l'étendue de sa sainteté. Infiniment juste, il t'aime et t'accorde ses grâces selon l'étendue de sa justice. Infiniment miséricordieux, clément et compatissant, il te fait éprouver sa clémence et sa compassion. Fort, délicat, sublime en son être, il t'aime d'une manière forte, délicate et sublime. Infiniment pur, il t'aime selon l'étendue de sa pureté. Souverainement vrai, il t'aime selon l'étendue de sa vérité. Infiniment généreux, il t'aime et te comble de grâces selon l'étendue de sa générosité, sans aucun intérêt propre et dans la seule vue de te faire du bien. Souverainement humble, il t'aime avec une souveraine humilité et avec une souveraine estime.
     
          Il t'élève jusqu'à lui, il se découvre à toi joyeusement et avec un visage plein de grâce dans cette voie des connaissances qu'il te donne.  Et tu l'entends te dire : « Je suis à toi et pour toi ; je me réjouis d'être ce que je suis, afin de me donner à toi et d'être à toi à jamais ». Qui pourra exprimer ce que tu éprouves, ô âme bienheureuse, en te voyant aimée à ce point, en te voyant tenue par ton Dieu en une estime pareille ?

    intimite-jesus

    ange073

    Yahoo!

    8 commentaires
  •  

    Saint Augustin (354-430), évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église
     Explication du Sermon sur la montagne

    220px-Sandro Botticelli 050

     

    « C'est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez »

     

           Demandons-nous sur quels fruits le Seigneur veut attirer notre attention pour reconnaître l'arbre. Certains estiment comme fruits ce qui constitue les vêtements des brebis, ainsi les loups peuvent les tromper. Je veux désigner par là les jeûnes, les prières, les aumônes et toutes les oeuvres qui peuvent être faites par les hypocrites. Sans cela Jésus n'aurait pas dit : « Gardez-vous de faire votre justice devant les hommes, pour vous faire remarquer d'eux » (Mt 6,1)... Beaucoup donnent aux pauvres par ostentation et non par bienveillance ; beaucoup prient ou plutôt paraissent prier, ils ne cherchent par Dieu mais plutôt l'estime des hommes ; beaucoup jeûnent et affichent une austérité étonnante, pour s'attirer l'admiration de ceux qui voient leurs performances. Toutes ces oeuvres sont des tromperies... Le Seigneur en conclut que ces fruits ne sont pas suffisants pour juger l'arbre. Les mêmes actions faites avec une intention droite et dans la vérité constituent le vêtement d'authentiques brebis...
     
          L'apôtre Paul nous dit à quels fruits nous reconnaîtrons l'arbre mauvais : « Il est aisé de reconnaître les oeuvres de la chair : débauche, impureté, obscénité, idolâtrie, sorcellerie, haines, querelles, jalousie, colère, dissension, sectarisme, rivalités, beuveries, ripailles et choses semblables » (Ga 5,19-20). Le même apôtre nous dit ensuite à quels fruits reconnaître un arbre bon : « Mais au contraire les fruits de l'Esprit sont amour, joie, paix, patience, bienveillance, bonté, foi, humilité et maîtrise de soi » (v. 22-23).

    e1ljshl8

      Il faut savoir que le mot « joie » est pris ici dans son sens propre ; les hommes mauvais au sens propre ignorent la joie, mais connaissent le plaisir... C'est le sens propre de ce mot que seuls les bons connaissent ; « il n'y a pas de joie pour les impies, dit le Seigneur » . Il en va de même de la foi vraie. Les vertus énumérées peuvent être dissimulées par les méchants et les imposteurs, mais ne trompent pas l'oeil simple et pur capable de discernement.

    bapteme jesusange073

     

    Yahoo!

    8 commentaires
  • le%20semeur

    Caleb, un exemple à suivre

     

    "En ce jour-là, Moïse fit ce serment : Assurément, le pays que ton pied a foulé sera ton héritage et celui de tes fils à perpétuité, parce que tu as pleinement suivi la voie de l’Éternel, mon Dieu." Josué 14.9

     

    Des douze espions envoyés explorer le Pays promis, Caleb fut le seul à suivre pleinement l'Éternel. Les autres avaient vu les mêmes choses, mais seul Caleb (et Josué) fit entièrement confiance à Dieu et traduisit sa foi en actes.

    Dieu nous a donné son Esprit et sa Parole. Mais c'est à nous de décider ce que nous en allons faire.
    Aussi Caleb reçut-il une récompense particulière. Mais cette récompense reposait sur son initiative personnelle. En d'autres termes, plus étendu serait le pays que ses pieds fouleraient, plus grand serait son héritage. Ce serait à lui de déterminer le territoire qu'il parcourrait. Quelques pas ou beaucoup. Le choix lui appartenait.
     
    Cet exemple illustre bien la façon dont Dieu accorde ses bénédictions. Dans une certaine mesure, nous recevons tous la même récompense : aucun de nous n'est sauvé par ses œuvres ; nous recevons tous le Salut par grâce, indépendamment de ce que nous faisons. Cependant, comme le découvrit Caleb, nos récompenses résultent de nos actes, de l'usage que nous faisons des ressources que Dieu nous a données. Si nous sommes fidèles et obéissants.
     
    Par exemple, nous récoltons ce que nous semons (Galates 6.7). Ce que nous recevons dans la vie est en relation directe avec ce que nous avons fait de notre temps, de nos talents et de nos ressources. C'est vrai pour nos finances. Notre santé. Nos relations. Même notre vie spirituelle. Dieu nous donne des ressources, et des occasions de les utiliser. Il nous a donné son Esprit et sa Parole. Mais c'est à nous de décider ce que nous en allons faire.
     
    Aujourd'hui, réfléchissez à votre vie. Que faites-vous de votre temps, vos talents et vos ressources ? Où plantez-vous vos graines ? Quelles sont vos priorités ? Avez-vous accepté des compromis avec le monde ? Ou avez-vous une foi inflexible, une confiance totale en Dieu et en sa Parole ? Assurez-vous de donner la première place à Dieu. Cherchez d'abord son royaume et sa justice. Semez abondamment pour son royaume.
     
    Une prière pour aujourd'hui
    Père, je te remercie pour tout ce que tu m'as donné. Je désire vivre une relation plus profonde avec toi. Je veux chercher d'abord ton royaume. J'ai faim et soif de te connaître, toi et ta Parole. Au nom de Jésus. Amen.

     

    John Roos

    giving10

    ange073

     

    Yahoo!

    8 commentaires
  •  

    1655646249

    Psaume 65


    Tu visites la terre et tu l'abreuves,
    tu la combles de richesses ;
    les ruisseaux de Dieu regorgent d'eau :
    tu prépares les moissons.

    Ainsi, tu prépares la terre,
    tu arroses les sillons ;
    tu aplanis le sol, tu le détrempes sous les pluies,
    tu bénis les semailles.

    Tu couronnes une année de bienfaits ;
    sur ton passage, ruisselle l'abondance.
    Au désert, les pâturages ruissellent,
    les collines débordent d'allégresse.

    55135466

    ange073

    Yahoo!

    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique