• Au delà de la Mer Rouge, c'est le désert. Pendant quarante ans, les hébreux vont y tracer leur route sinueuse. Incertains du lendemain, ils y feront l'apprentissage de leur dépendance à l'égard de Dieu. Et l'alliance qu'ils conclueront avec lui sera leur loi. Ramassis de fuyards, ils vont devenir un peuple.

    LA MANNE

    Affamé, le peuple s'inquiéte : Dieu est-il avec nous ? La réponse divine apaise l'inquiétude  en meme temps que le faim, mais elle pose à son tour une question fondamentale : es-tu avec Moi?
    Les fils d'Israel leur dirent :" Ah! Il aurait mieux valu mourir de la main du Seigneur, au pays d'Egypte, quand nous étions assis près des marmites de viande, quand nous mangions du pain à satiété ! Vous nous avez fait sortir dans ce désert pour faire mourir de faim tout ce peuple assemblé !"
    Le Seigneur dit à Moise : " Voici que du ciel, je vais faire pleuvoir du pain. Le peuple sortira pour recueillir chaque jour sa ration quotidienne, et ainsi je vais le mettre à l'épreuve : je verrai s'il obéit, ou non, à ma loi.
    Le Seigneur dit alors à Moise : " J'ai entendu les récriminations des fils d'Israel. Tu leur dira :" Après le coucher du soleil, vous mangerez de la viandeet, le lendemain matin, vous aurez du pain à satiété. Vous reconnaitrez alors que moi, le Seigneur, je suis votre Dieu !"
    Le soir meme, surgit un vol de cailles qui recouvrirent le camp; et, le lendemain matin, il y avait une couche de rosée autour du camp. Lorsque la couche de rosée s'évapora, il y avait, à la surface du désert, une fine croute, quelque chose de fin comme du givre, sur le sol. Quand ils virent cela, les fils d'Israel se dirent l'un à l'autre : " Mann hou?" ce qui veut dire : " Quest-ce-que c'est ?" car ils ne savaient pas ce que c'était. Moise leur dit : " C'est le pain que le Seigneur vous donne à manger."
    La maison d'Israel l'appela du nom de manne. C'était comme de la graine de coriandre ; elle était blanche et avait le gout d'une galette de miel.    
    Yahoo!

    3 commentaires

  • Mais Pharaon change d'avis et décide de se lancer avec son armée à la poursuite des fuyards. Il les rejoint au bord de la Mer Rouge. La panique s'empare des Hébreux, coincés entre la mer et les guerriers ennemis. Mais Dieu combat pour son peuple.
    Moise étendit le bras contre la mer. Le Seigneur chassa la mer toute la nuit par un fort vent d'est, et il mit la mer à sec. Les eaux se fendirent, et les fils d'Israel pénétrèrent dans la mer à pied sec, les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche. Les Egyptiens les poursuivirent et pénétrèrent derrière eux - avec tous les chevaux de Pharaon, ses chars et ses guerriers -jusqu'au milieu de la mer.
    Le Seigneur dit à Moise :" Etends le bras contre la mer : que les eaux reviennent sur les Egyptiens, leurs chars et leurs guerriers !" Moise étendit le bras contre la mer. Au point du jour, la mer reprit sa place; dans leur fuite, les Egyptiens s'y heurtèrent, et le Seigneur les précipita au milieu de la mer. Les eaux refluèrent et recouvrirent toute l'armée de Pharaon, ses chars et ses guerriers, qui avaient pénétré dans la mer à la poursuite d'Israel. Il n'en resta pas un seul. Mais les fils d'Israel avaient marché à pied sec au milieu de la mer, les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche.
    Ce jour là, le Seigneur sauva Israel de la main de l'Egypte, et Israel vit sur le bord de la mer les cadavres des Egyptiens. Israel vit avec quelle main puissante le Seigneur avait agi contre l'Egypte. Le peuple craignit le Seigneur, il mit sa foi dans le Seigneur et dans son serviteur Moise..........  
    Yahoo!

    3 commentaires
  • Pharaon appela Moise et Aaron dans la nuit : " Partez, dit-il, sortez du milieu de mon peuple, et vous et les fils d'Israel; et allez, servez Yahvé comme vous l'avez dit. Prenez aussi votre petit et votre gros bétail, selon ce que vous avez dit, et allez; bénissez moi-aussi." Les Egyptiens pressèrent le peuple, ayant hate de le renvoyer du pays, car ils se disaient : " Nous allons tous mourir!" Le peuple emporta sa pate avant qu'elle n'eut levé, leur pétrins sur l'épaule, serrés dans leurs manteaux.
    Les enfants d'Israel firent ce que leur avait dit Moise et sollicitèrent des Egyptiens des bijoux d'argent, des bijous d'or et des vetements. Yahvé mit le peuple en faveur auprès des Egyptiens qui les leur prétèrent. Ils dépouillèrent ainsi les Egyptiens.
    Les fils d'Israel partirent de Ramses pour Soukkot, environ sis cent mille hommes de pied, hommes seuls sans compter les enfants. En outre, une foule nombreuse et mélée monta avec eux, et aussi du petit et du gros bétail, un immense troupeau. Ils firent cuire en galettes azimes la pate qu'ils avaient emportée d'Egypte , car elle n'avait pas levé. Chassés d'Egypte, en effet, ils n'avaient pu s'attarder et ils ne s'étaient meme pas procuré de provisions.
    Ils partirent de Soukkot et campèrent à Etam, à l'extrimité du désert. Yahvé allait devant eux, le jour dans une colonne de nuée pour les guidés sur la route, et la nuit dans une colonne de feu pour les éclairer; ils pouvaient ainsi marcher nuit et jour. La colonne de nuée ne se retirait pas de jour devant le peuple, ni la colonne de feu la nuit.
    la suite demain...........    
    Yahoo!

    1 commentaire
  • On prendra du sang que l'on mettra sur les deux montants er sur le linteau des maisons où on le mangera. On mangera sa chair cette nuit là; on la mangera rotie au feu, avec des pains sans levain et des herbes amères. Vous n'en mangerez aucun morceau qui soit à moitié cuit ou qui soit bouilli; tout sera roti au feu, y compris la tete, les jarrets et les entrailles. Vous n'en garderez rien pour le lendemain ; ce qui resterait pour le lendemain, vous le détruirez en le brulant. Vous mangerez ainsi : la ceinture aux reins, les sandales aux pieds, le baton à la main. Vous mangerez en toute hate : c'est la Paque du Seigneur. Cette nuit là, je traverserai le pays d'Egypte, je frapperai tout premier-né au pays d'Egypte, depuis les hommes jusqu'au bétail. Contre tous les dieux de l'Egypte j'exercerai mes jugements : je suis le Seigneur. Le sang sera pour vous un signe, sur les maisons où vous serez. Je verrai le sang, et je passerai : vous ne serez pas atteints par le fléau dont je frapperai le pays d'Egypte.
    Ce jour-là sera pour vous un mémorial. Vous en ferez pour le Seigneur une fete de pélerinage. C'est une loi perpétuelle : d'age en age vous la feterez.".............
    Yahoo!

    1 commentaire
  • Fort de sa mission Moise alerte ses frères de race, puis Pharaon lui meme (peut-etre Ramses II, vers 1250 avant notre ère), qui refuse tout départ. Alors c'est l'affrontement. Dix "plaies" s'abattent sur l'Egypte, dix catastrosphes qui font plier Pharaon. A travers le grandissement épique de ces récits populaires, c'est la puissance de Dieu qui nous est manifestée. Il est le Maitre de l'Histoire, il domine les faux dieux égyptiens. Il combat victorieusement pour son peuple.
    Vient le jour du grand départ. Ce jour est précisément celui de la Paque, fete du printemps, avec ses agneaux et ses promesses de moissons. A partir de ce jour mémorable, la Paque, avec son vieux rituel bien défini, prend un sens nouveau. Elle devient le "passage" de Dieu libérant son peuple, en attendant, douze siècles plus tard, la Paque du Christ, son "passage" libérateur de la mort à la vie, du Calvaire à la Résurrection.

    Dans le pays d'Egypte, le Seigneur dit à Moise et à son frère Aaron :" Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois, il marquera pour vous le commencement de l'année. Parlez ainsi à toute la communauté d'Israel  : le dix de ce mois, que l'on prenne un agneau par famille, un agneau par maison. Si la maisonnée est peu nombreuse pour un agneau, elle le prendra avec son voisin le plus proche, selon le nombre des personnes. Vous choisirez l'agneau d'après ce que chacun peut manger. Ce sera un agneau sans défaut, un male, agé d'un an. Vous le garderez jusqu'au quatorzième jour du mois. Dans toute l'assemblée de la communauté d'Israel, on l'immolera au coucher du soleil........
    la suite demain......
    Yahoo!

    2 commentaires
  • Moise répondit (à Dieu) : " J'irai donc trouver les fils d'Israel; et je leur dirai : Le Dieu de vos pères m'a envoyé vers vous. Ils vont me demander quel est son nom : que leur répondrai-je ?". Dieu dit à Moise : " Je suis celui qui suis. Tu parleras ainsi aux fils d'Israel : "Celui qui m'a envoyé vers vous c'est : "Je suis". Dieu dit encore à Moise : " Tu parleras ainsi aux fils d'Israel : celui qui m'a envoyé vers vous c'est YAHVE, c'est LE SEIGNEUR, le Dieu de vos pères, Dieu d'Abraham, Dieu d'Isaac, Dieu de Jacob ' C'est là mon nom pour toujours, c'est le mémorial par lequel vous me célébrerez, d'age en age. Va, rassemble les anciens d'Israel. Tu leur diras : " Le Seigneur, le Dieu de vos pères, le Dieu d'Abraham , d'Isaac et de Jacob, m'est apparu. Il m'a dit : j'ai décidé de m'occuper de vous et de ce qu'on vous a fait subir en Egypte ; j'ai dit : Je vous ferai monter de l'Egypte qui vous opprime vers le pays de Canaan, la terre qui ruisselle de lait et de miel. Ils écouteront  ta voix; alors tu iras, avec les anciens d'Israel, auprès du roi d'Egypte, et vous lui direz : "Le Seigneur, le Dieu des Hébreux, est venu nous trouver. Et maintenant, laisse-nous aller dans le désert, à trois jours de marche, pour y offrir un sacrifice au Seigneur notre Dieu. Or je sais que le roi d'Egypte ne vous laissera pas partir s'il n'y est pas forcé. Aussi j'étendrai la main, je frapperai l'Egypte par toutes sortes de prodiges que j'accomplirai au milieu d'elle. Après celà, Pharaon vous permettra de partir."
    la suite demain......... 
    Yahoo!

    2 commentaires
  • Moise gardait le troupeau de son beau-père Jéthro, pretre de Madiane. Il mena le troupeau au-delà du désert et parvint à l'Horeb, la montagne de Dieu. L'Ange du Seigneur lui apparut au milieu d'un feu qui sortait d'un buisson. Moise regarda : le buisson brulait sans se consumer. Moise se dit alors : " Je vais faire un détour pour voir cette chose extraordinaire ; pourquoi le buisson ne brule-t-il pas ?"
    Le Seigneur vit qu'il avait fait un détour pour venir regarder, et Dieu l'appela du milieu du buisson : " Moise ! Moise !" Il dit : " Me voici!". Dieu dit alors : "N'approche pas d'ici ! Retire tes sandales, car le lieu que foulent tes pieds est une terre sainte ! Je suis le Dieu de ton père, Dieu d'Abraham, Dieu d'Isaac, Dieu de Jacob." Moise se voila le visage car il craignait de porter son regard vers Dieu. Le Seigneur dit à Moise : "J'ai vu, oui, j'ai vu la misère de mon peuple qui est en Egypte, et j'ai entendu ses cris sous les coups des chefs de corvée. Oui, je connais ses souffrances. Je suis descendu pour le délivrer de la main des Egyptiens et le faire monter vers cette terre vers une terre spacieuse et fertile, vers une terre ruisselant de lait et de miel, vers le pays  de Canaan. La clameur des fils d'Israel est parvenue jusqu'à moi, et  j'ai vu l'oppression que leur font subir les Egyptiens. Et maintenant ? va ! Je t'envoies chez Pharaon : tu feras sortir d'Egypte mon peuple, les fils d'Israel."...........
    La suite demain.........
    Yahoo!

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique