• "Un Soir en Août" poème de Vette de Fonclare

    honnet_jean-louis_oliviers_et_genets.jpg

    Un Soir en Août

     

    Le fardeau accablant, oppressant de l’été
    S’allège lentement car le soleil décroît.
    La touffeur du mois d’août si lourde à supporter
    S’est un peu adoucie ; et le ciel qui chatoie

    A de tendres couleurs là-bas vers Figanières.
    Les cigales éteignent leur criquètement
    Alors qu’à l’horizon s’estompe la lumière
    D’un jour beaucoup trop chaud et beaucoup trop pesant.

    Demain nous serons mieux : le mistral est prévu
    Qui s’en va dévaler du Nord jusqu’au Midi.
    On l’attend, l’on respire et l’on ne bouge plus,
    Allongés sagement sous le firmament gris

    Où s’allument gaiement de petits points dorés.
    Le soleil s’est couché, nous oubliant un peu :
    Nous sommes enfin bien et il fait presque frais ;
    Dans l’ombre fragmentée le jardin est tout bleu.

    090410015150145983457210[1]

    « Peintures de Georges Yves Michel "GYM" peintures modernes figurativesPeintures de Jean-Marc JANIACZYK : Hyperréalisme »
    Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :