• VERDELLES, à Poillé-sur-Vègre

    image5

    UNE FORTERESSE SANS BUT GUERRIER

    Les quatre tours qui se dressent aux angles du chateau de Verdelles se fondent dans le paysage boisé de la vallée de la Vègre. Le visiteur cherchera vainement les enceintes qui protégeaient habituellement ce type d'édifice......

    Voilà toute l'originalité de ce chateau : etre pourvu d'éléments défensifs d'une forteresse et se présenter sous l'aspect d'une élégante demeure seigneuriale.

     

    QUELQUES DATES HISTORIQUES

    1436  La seigneurie de Verdelles entre par mariage dans la famille Leclerc de Juigné

    1490-1494  Edification du chateau

    XVIe siècle  Les seigneurs de Verdelles sont autorisés à fortifier le chateau

    XVIIIe siècle  Le chateau n'est plus habité

    1789-1799  Révolution française, Verdelles est vendu comme bien d'émigrés

    XIXe siècle  Le chateau change de propriétaires à plusieurs reprises

    1950  Verdelles est restauré avec l'aide des Monuments historiques 

    wp5aa4daae

    QUATRE TOURS, QUATRE PROFILS

    L'ensemble présente une structure centrale carrée, dont chaque côté est flanqué d'une tour de forme, de hauteur et de taille différentes. Seules les deux tours qui occupent le flanc nord sont à peu près d'aspect identique, quoique de hauteur légèrement décalée. L'une et l'autre sont  rectangulaires et hérissées de machicoulis, tandis que les deux autres polygonales, les dominent. Mais ces deux dernières sont fort dissemblables : l'une est étroite, tandis que l'autre, celle de l'angle sud'-est est large et puissante. Elle représente d'ailleurs sans doute un vestige de la forteresse primitive et devait constituer l'un des éléments principaux du fameux appareil défensif. Comme dans les deux tours nord, des salles rectangulaires occupent chacun des quatre niveaux.

     

    UN EXTREME RAFFINEMENT

    On ne connait pas le nom de l'architecte qui a conçu le chateau. On ne peut que constater avec émerveillement qu'il a apporté aux détails de son oeuvre autant de raffinement et d'attention qu'il en a donné à l'aspect général de cet édifice de couleur ocre, couronné d'ardoises. La porte d'accès à l'escalier principal est élégamment décoré. De chaque fenêtre semble surgir une tête animale ou celle d'un étrange personnage, tandis que la grande cheminée de l'une des salles est richement sculptée....... 

    « PRIERES GLANEES par Jean-Marie PETITCLERCQUELQUES BRINS DE MUGUET »
    Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :