• Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire

     

    Pour les Allemands d'autrefois, le salicaire était le Hautain Henri, alors que l'utile chénopode était surnommé Bon Henri.
    Dans les campagnes on voyait alors dans la plante le refuge caché des kobolds, lutins gardiens des mines d'or.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire

     

    De nos jours, à l'égal de tant de plantes utiles, elle est considérée par les agriculteurs comme une mauvaise herbe à détruire.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire


    Elle se rencontre parmi les saules et les feuilles des deux plantes se ressemblent assez, d'où son nom d'espèce de Salicaria. Elle a été longtemps été confondue par les Anciens avec la lysimaque vulgaire.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire


    Le premier auteur qui la distingua parfaitement a été au XVIe siècle, Matthiole.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire

     

    Depuis cette époque, la salicaire a conservé son rang parmi les simples, sans jamais déchoir. Aussi efficace à l'état frais que sec, cette plante est douée de propriété astringente et hémostatique, on la considère comme un bon remède contre les coliques des nourrissons.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire

     

     

    Dans ses préparations, le coquelicot ou la guimauve lui sont souvent associés. Certains consomment ses jeunes pousses ou la moelle de ses tiges cuites en guise de légume et préparent un thé avec ses feuilles. Avec ses fleurs, on colore les bonbons en rouge...

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire

     

    HABITAT


    - Europe, bords des eaux, fossés, marécages, jusqu'à 1 400 mètres

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire

     

    IDENTIFICATION


    - Hauteur : 0,50 à 1,50 mètre. Vivace

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire


    - Tige dressée, robuste, quadrangulaire, velue, ramifiée à sa partie supérieure

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire


    - Feuilles poilues, ovales, lancéolées ou en coeur, opposées ou verticilées par 3, les supérieures alternes

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire


    - Fleurs rose violet (juin-septembre) grandes, hermaphrodites, verticilées par 3 à 10 en long épi terminal, calice velu à 8-12 côtes en dents inégales, corolle à 6 pétales allongés, 6 étamines courtes et 6 saillantes

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire


    - Capsule oblongue contenant de nombreuses graines

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire


    - Souche épaisse

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire


    - Odeur nulle


    - Saveur mucilagineuse et peu astringente herbacée

     

    PARTIES UTILISEES


    - Sommités fleuries, jeunes tiges, feuilles (juin-septembre) suc frais, mettre en bouquets, séchage à l'ombre

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire

     

    CONSTITUANTS


    - Tanin, sucres, choline, provitamine A, fer, axalate de calcium

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire

     

    PROPRIETES


    - Astringente, hémostatique, tonique

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Salicaire

    « La citadelle du roi soleil : BesançonRecette du gâteau aux poires entières et caramel au beurre salé (via wonderfulbreizh;fr) »
    Yahoo!

  • Commentaires

    14
    Dimanche 3 Septembre à 18:16

    merci grâce à toi je connais maintenant le nom de ces fleurs que je vois souvent au bord des étangs...

    13
    Vendredi 1er Septembre à 21:45

    bonsoir ma belle , déjà vue mais j'ignorais son nom  ,bonne soirée , bisous

     

    12
    Vendredi 1er Septembre à 21:15

    Bonsoir Mamie Lucette ! J'ai eu ton message. Merci.

    J'ai dû voir cette plante comme tout le monde mais je suis trop mauvaise pour la connaissance des plantes... Je les regarde et je m'émerveille de voir la main du Créateur. J'aime les pâquerettes, les violettes, les jacinthes, les roses, beaucoup les fleurs des champs. Bonne soirée et bon vendredi ! Bisous nani et Titi  (nous sommes allés voire un diabolo menthe ! ) 

                                     http://4.bp.blogspot.com/_YKd8jtNeB70/SLeQQAqiosI/AAAAAAAAGyI/GuEfMCUdQzY/s400/rentr%C3%A9e+date+vacances.jpg                                                                         

    11
    Vendredi 1er Septembre à 12:13

    On en voit plus beaucoup !

    Bisous

    10
    Vendredi 1er Septembre à 11:37

    bonjour lucette!!!!je crois que vers mes cours d'eau il y en a pas mal de cette plante,mais je ne savais pas le nom!!!oui,c'est vrai que mon frere avec sa femme qui a la maladie d'alzemer,se negligeait et ne se piquait pas souvent son doigt,et voila le resultat,je vais le voir cette apres midi!!!je te dis bon weekend chere lucette et gros bisous

    9
    Vendredi 1er Septembre à 10:21

    Bonjour Lucette 

    Voila une plante que l'on trouve un peu partout , mais dont o, ne connaissait pas le nom , ni les vertus , dommage de la détruire elle est très jolie 

    Michel a été opéré hier au lieu d'aujourd'hui , hier au soir au tél son moral n'était pas fameux il faut dire que 3 opérations en une semaine !! il doit partir en "principe" demain en maison de rééducation à Hyeres , ils sera moins loin des siens ! 

    Je vous souhaite un agréable weekend ici aussi la température a carrément plongée !! 

    Gros bisous Hélène

    8
    Vendredi 1er Septembre à 10:03

    Coucou, Mamie Lucette,

    je prend là un peu de temps pour venir sur ton remarquable

    blog ! Te remercier. Je suis malade, mon doc devrait venir

    courant la semaine prochaine comme il rentre de congés,

    j'ai une analyse à faire, j'ai une infection buccale, des infections

    diverses. Voir, aussi pour le médoc pour ma glande à me changer.

    La chaleur aussi m'a beaucoup fatiguée. Aussi je me repose dans

    la journée. Je te souhaite un bon mois de septembre, là, un

    bon vendredi, une bonne journée, une bonne fin de semaine.

    Mes tendres amitiés, gros bisous.

    7
    Vendredi 1er Septembre à 08:10

    Bonjour Lucette

    je ne connaissais pas les vertus de cette plante 

    tu es un vrai dictionnaire , toujours utile , merci 

    le soleil est revenu pour la rentrée 

    gros bisous

    6
    Vendredi 1er Septembre à 07:56

    Bonjour mamie Lucette

    Merci de m'avoir fait connaitre le nom de cette plante on voit beaucoup de plante de fleur dans la nature mais on ne connait que rarement leur nom. Le soleil est de retour mais il fait moins chaud on est mieux doux week-end et gros bisous 

    Marlène

    5
    Vendredi 1er Septembre à 07:29

    Une jolie plante en somme !

    Bon et doux weekend LUCETTE

    Bisous

    timilo

    4
    Vendredi 1er Septembre à 03:16

    Je te souhaite une douce nuit sous ce bel exposé chère Lucette

    et te fais de gros bisous

    Toujours pas de nouvelles de Nani

    Je suis allée sur son blog hier 

    J'espère qu'elle n'est pas malade

     

    3
    Vendredi 1er Septembre à 02:24

    bonjour lucette pour mon jour préféré sur ton blog car j aime tellement les plantes que le vendredi je me régale vraiment  mais bon chacun a ses préférence bien sur et tous tes articles sont tres intéressants 

     bon vendredi 

    2
    Vendredi 1er Septembre à 02:12
    Chère Lucette, j' apprends beaucoup avec toi. Je connais cette plante qui égaye le bord de l' étang et le bord du Loir de sa couleur rose et son port touffu. J' aime la prendre en photo mais sans résultat de réussite. J'ai peur de m'approcher du bord.
    Belle journée chère Lucette. Bises...
    1
    Vendredi 1er Septembre à 01:04

     

    Coucou Mamie Lucette,

     

    Elle est pleine de charme et de vertus, cette Dame Salicaire ! Les petits lutins ne s'y trompent pas... Sa couleur est douce et intense, précieuse également. J'en ai déjà acheté à l'Herboristerie du Palais-Royal. J'aime beaucoup l'officine de Michel Pierre qui est une caverne d'Ali-Baba.

     

    Ton billet est délicieux, ils sont trop mignons tes kobolds, merci à toi pour ce joli et facétieux partage !

     

    Merci également de m'avoir répondu concernant Maya61. Je ne la connais pas. Je ne suis jamais allée sur son blog et son attitude ne me donne sûrement pas envie d'y faire un tour.

     

    Comment peut-elle confondre ses photos et les miennes ??? Une photo se compose d'un code d'identification qui la rend unique et même en photographiant un sujet idoine, on ne peut pas confondre sa photo avec celle d'une autre personne. Une photo reflète un instant précis et s'accompagne d'une vision poétique qui la rend personnelle. Je parle d'intensité de la lumière, de jeux d'ombre, d'équilibre des masses colorées... Une photo recèle toujours une part d'âme. Cela ne se duplique pas ! Chaque photo que je fais représente pour moi un instant particulier, je sais ce que j'ai ressenti, je me souviens de la texture de l'air, du contexte, des pensées qui dansaient dans mon esprit...

     

    Je publie, tu le sais, très souvent les photos des roses que je photographie et j'en photographie beaucoup ! J'ai encore photographié cette année des centaines de roses dans les jardins de Paris et tout autour de chez moi (ma ville est jumelée avec Hattersheim, la ville des roses) et il serait absurde de ma part de mettre ma signature sur une photo que je n'aurais pas réalisée moi-même...

     

     

     

    J'ai des aminautes qui n'ont pas apprécié ce sous-entendu déplacé envers mes photos et ce, d'autant plus que je leur offrais ces roses du Palais-Royal en toute amitié.

     

     

     

    Tournons la page à présent mais si elle continue à prétendre que mes photos ne sont pas de moi, je ne laisserais pas passer... Je suis sociable, avenante, je partage avec générosité bien des choses sur la blogosphère mais je n'admets pas les récriminations infondées ou qu'on essaie de me prendre pour une imbécile. Je n'embête pas les autres, j'encourage les bonnes volontés alors je ne vois pas pourquoi on viendrait m'escagasser avec un petit ton pernicieux !!!

     

     

     

     

     

    Une des versions de la rose Claude Monet, une de mes préférées (mais elles sont toutes si belles...) « rencontrée » dans la roseraie de Bercy.

     

     

     

    Gros bisous pour te souhaiter une belle journée et un joli mois de Septembre...wink2

     

     

     

    Cendrine

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :