• georges-bidault

     

     


    Augustin-Georges Bidault est né le 5 octobre 1899 à Moulins (Allier).

    thCAWB2N51


    Il fait ses études chez les jésuites et obtient une licence d'histoire et de géographie à la Sorbonne.

    1918 il est mobilisé et intégré au 92ème R.I. et affecté à un centre d'instruction divisionnaire près de Troyes.
    1925/1939 Il est Professeur à Valenciennes, puis à Reims et au lycée Louis-le-Grand à Paris.
    1931 Leader du Parti démocrate populaire dans l'orne, il est battu aux législatives.
    1940 Il est mobilisé et fait Prisonnier, il est libéré en sa qualité d'ancien combattant de la guerre de 1914 en juillet 1941.
    1941 Il rentre en france et s'engage dans la Résistance à Lyon.
    1942 Jean Moulin lui confie la responsabilité du Bureau d'Information et de Propagande.
    1943 Il succède à Jean Moulin en juin 1943, comme président du Conseil national de la Résistance (CNR).
    1944 Le 26 août, lors du défilé de la libération de Paris, il descend les Champs-Elysées aux côtés du général de Gaulle.

    300px-Abg

    1339-4


    novembre 1944 Il fonde le Mouvement républicain populaire (MRP), Héritier du Parti démocrate populaire, ce parti obtiendra de grands succès électoraux jusqu'en 1946 et finira par etre dissous en 1967.

    aube retouchee small


    1944/1946 Le général de Gaulle chef du gouvernement provisoire le nomme ministre des Affaires étrangères, Félix gouin le maintiendra dans ces fonctions.
    1945 Il est élu Député de la Loire de 1945 à 1962.
    2 Juin 1946 Élection de la seconde assemblée constituante, le MRP devance le PC et la SFIO.
    24 juin 1946 Il succède à Felix Gouin comme président du gouvernement provisoire.

    georges-bidault--le-point


    1946 Premier Festival international du Film, à Cannes, Vote de la loi sur le statut de la Fonction publique, Loi sur les accidents du travail. sept-674998-jpg 468520

     


    6 Juillet 1946 Conférence franco-vietnamienne de Fontainebleau sur le statut de l'Indochine, désaccord entre la France et Hô-Chi-Minh. 300px-Atomic Energy Act of 1946 signing

    georges-bidault-of-france-listening-to-australian-delegate-

    joel-yale-ernest-bevin-and-georges-bidault-attending-the-si
    29 septembre 1946 Le projet de Constitution est voté par l'Assemblée par 440 voix pour 106 contre.
    13 octobre 1946 la Constitution de la IVe République est ratifiée par Référendum avex 53 % de oui.
    10 Novembre 1946 Élections à la première Assemblée nationale : PC 179 députés,MRP 167, La SFIO 105 , la gauche républicaine 70, les modérés 71 et l'Union gaulliste 5, la première Assemblée nationale de la IVe République est formée de 618 députés dont 38 femmes, auquels il faut rajouter Cinq membres du MLTD algérien qui sont élus au collège des non-citoyens de l'Assemblée nationale.
    novembre 1946 Incidents armés à Haïphong et à Lang Son, 22 Français sont tués, en représailles Haïphong est bombardée par le croiseur Suffren il y aura 6.000 morts, Le gouvernement vietnamien appelle au soulèvement contre les Français.

    suffren 003


    28 novembre 1946 Georges Bidault démissionne.
    1947/1948 Il est Ministre des Affaires étrangères du cabinet Ramadier.
    1949/1950 Il est Président du Conseil (premier ministre).
    1950/1951 Il est Vice-président du Conseil du cabinet Queuille.
    1951/1952 Il est Vice-président du Conseil et ministre de la Défense nationale du cabinet Pleven et du cabinet Faure.
    décembre 1953 Il est candidat à la présidence de la République lors des deux premiers tours.
    1953/1954 Il est Ministre des Affaires étrangères du cabinet Mayer et Laniel.
    1er juin 1958 Il vote pour l'investiture du général de Gaulle.
    19 septembre 1958 Partisans absolus de l'Algérie française, il crée le Rassemblement pour l'Algérie française.
    1960 il fonde le "Comité de Vincennes" pour défendre en toutes circonstances l'intégrité du territoire national, le comité est dissous par le gouvernementen 1961.
    1962 Réfugié a l'étranger, Il fonde un nouveau C.N.R. visant à défendre l'Algérie française, son immunité parlementaire est levée, il choisit l'exil notamment au brésil.
    1968 Il est de retour en France.
    1973 Il essaie de relancer sa carrière politique, mais c'est un échec cuisant.
    1983 il meurt le 25 janvier à Cambo-les-Bains dans les Pyrénées-Atlantiques.

    s4511u

    Yahoo!

    8 commentaires
  • Félix Gouin, né le 4 octobre 1884 à Peypin dans les Bouches-du-Rhône en France, et mort le 25 octobre 1977 (à 93 ans) à Nice dans les Alpes-Maritimes en France, est un homme politique

       

     

    Fils d'instituteurs laïques, Félix Gouin1 se tourne vers des études de droit à Aix-en-Provence où il est boursier. Il obtient la licence. En 1902, il s'inscrit au grand cercle socialiste de Marseille, puis adhère à la SFIO. Avocat, il est inscrit au barreau de Marseille de 1907 à 1953.

    Il fut initié franc-maçon au sein de la loge les Arts et l'Amitié à l'Orient d'Aix-en-Provence.

    Félix Gouin est élu conseiller général des Bouches-du-Rhône dès 1911.

    Engagé volontaire en 1914, il passe toute la Première Guerre mondiale au front, et participe notamment à la bataille de Verdun.

    Il est élu maire d'Istres en 1920, et est constamment réélu jusqu'à son retrait de la vie politique, exception faite de la période du régime de Vichy. En 1924, il est élu député des Bouches du Rhône, mandat qu'il conserve également toute sa carrière, sauf sous le régime de Vichy. En 1938, il devient vice-président du groupe socialiste à la Chambre des députés.

     

    En 1940, il fait partie des quatre-vingts parlementaires à refuser les pleins pouvoirs au maréchal Pétain. Au procès de Riom de 1942, il assure la défense de Léon Blum dont il est l'ami intime.

    En mars 1941, il cofonde le Comité d'action socialiste avec Daniel Mayer. Il est incarcéré pendant trois mois au Camp de concentration Miranda de Ebro en Espagne, alors qu'il cherchait à rejoindre l'Angleterre. Il rejoint finalement Londres, où il préside la Commission de réforme de l'État qui établit entre autres le texte instituant une Assemblée consultative provisoire. Le 10 novembre 1943, il est élu président du Comité français de la Libération nationale d'Alger.

    En octobre 1944, il est élu président de l'Assemblée consultative provisoire, puis, en 1945, il est élu député de Marseille (tête de liste socialiste) à la première Assemblée constituante, dont il devient président.

     

     La présidence du Conseil

    Union Francaise

     

    En 1946, il est président du 3e gouvernement provisoire (par 497 voix contre 35 à Michel Clemenceau du PRL, 17 à Jacques Bardoux, 3 au général de Gaulle et 3 abstentions). Il se réserve le ministère de la défense nationale. Le 29 janvier, présentation du gouvernement devant l'assemblée (23 communistes, socialistes et MRP). La confiance est votée à 503 voix contre 44.

    RDA00098096

     

    Son gouvernement fait voter la nationalisation de l'électricité et du gaz (création d'EDF et de GDF),

    85433985 p

     des bassins houillers non nationalisés en 1944, et de trente-quatre compagnies d'assurance.

    51M390CYiJL SL500 AA300

    Il fait également adopter la loi Marthe Richard.

     

     

    Tout au long de la Quatrième République, il participe à plusieurs gouvernements et exerce différents mandats : député, maire, membre de la délégation française à la 11e session de l'Assemblée générale des Nations unies à New York en 1956.

    En 1958, il vote non au référendum constitutionnel contre la majorité de la SFIO. Il renonce ensuite à toute carrière politique et démissionne de tous ses mandats. Il deviendra membre honoraire du parlement.

     

    8aqq8adz

    Yahoo!

    1 commentaire
  • Le premier gouvernement Charles de Gaulle fait partie des gouvernements provisoires de la République française (1944-1947).

    183f40020060102121218708

    e3fabc20080602134449399

    3 juin : Début du gouvernement provisoire de la République française, présidé par le général.
    14 juin : Charles de Gaulle arrive à Bayeux libéré.
    26 juin : Ordonnance instituant les cours départementales de justice pour juger les faits « révélant l'intention de favoriser les entreprises de l'ennemi ».
    27 juin : Ordonnance sur l'épuration administrative.
    9 août : Ordonnance rétablissant la légalité républicaine.
    26 août : Défilé triomphal de Charles de Gaulle sur les Champs-Élysées. De Gaulle prend le pouvoir à Paris.

    de-gaulle-8-mai-1945
    28 août : Incorporation des Forces françaises de l'intérieur (FFI) dans l'armée régulière.
    31 août : Le GPRF s'installe à Paris.
    2 septembre : Premier conseil des ministres du GPRF à Paris. Début officiel du gouvernement provisoire du général Charles de Gaulle.

    cdg gouv 1945

    de-gaulle-15-5-1945-v
    9 septembre : Remaniement et élargissement du cabinet de Gaulle.
    12 septembre : Lors d'un discours au palais de Chaillot, de Gaulle précise sa politique.
    14 septembre : Début d'une série de voyages de Charles de Gaulle en province : Marseille, Toulouse (14-18 sept).
    15 septembre : Création de cours spéciales de Justice dans le cadre de l'épuration.
    23 septembre : Les FFI sont « amalgamés » à l'armée régulière.
    5 octobre : Ordonnance confirmant celle du CFLN sur le droit de vote des femmes qui obtiennent le droit de vote.
    16 octobre : Ordonnance sur l'épuration économique.
    28 octobre : Dissolution des Milices patriotiques.
    8 novembre : Création de la commission Langevin-Wallon sur l'éducation (elle rendra son rapport le 19 juin 1947).
    18 novembre : Ordonnance instituant une Haute Cour de justice, pour juger les hauts responsables du gouvernement de Vichy.
    26 novembre : Constitution du Mouvement républicain populaire (MRP).
    14 décembre : Nationalisation des ressources énergétiques avec la création des « Houillères nationales du Nord et du Pas de Calais ».

    page-21


    16 janvier : Nationalisation des usines Renault et création de la « Régie Renault ».

    rnur
    19 janvier : Procès de l'écrivain Robert Brasillach. Il est condamné à mort et exécuté le 6 février.
    25 janvier : Procès et condamnation à la réclusion perpétuelle de Charles Maurras.
    22 février : Création des comités d'entreprise dans les établissements de plus de 100 employés (au moins 50 à partir de mai 1946).
    3 mars : Ordonnance créant une école primaire unique.
    9 avril : Nationalisation de Gnome et Rhône et d'Air France (16 juin).
    29 avril : Élection municipales (29 avr.-13 mai). Les femmes votent pour la première fois.

    1er-vote-des-femmes

    16 mai : La France reçoit un siège de membre permanent au Conseil de sécurité des Nations unies.
    23 juillet au 15 août : Procès du maréchal Pétain, condamné à mort, il a sa peine commuée en détention perpétuelle le 23 août.
    4 octobre : Début des ordonnances sur la Sécurité sociale et création de l'ENA (École nationale d'administration) (4-19 octobre).
    Début du procès de Pierre Laval (4 au 8 octobre), condamné à mort.

    15 octobre : Exécutions de Joseph Darnand, chef de la Milice française, et de Pierre Laval.
    18 octobre : Création du Commissariat à l'énergie atomique (CEA).
    21 octobre : Élection de la première Assemblée constituante, large victoire de la Gauche. Les femmes avaient le droit de vote pour la première fois à un référendum
    2 novembre 1945 : fin du premier gouvernement Charles de Gaulle
    21 novembre 1945 : début du second gouvernement Charles de Gaulle.

     

    Ce deuxième gouvernement du général de Gaulle, formé le 13 novembre, est caractérisé par l'entrée de cinq ministres communistes (Maurice Thorez, Ambroise Croizat, François Billoux, Marcel Paul et Charles Tillon). Après leur forte progression aux élections d'octobre 1945 (26 % des voix et 160 sièges), ils revendiquent hautement la direction du gouvernement.

    De Gaulle met tout son poids dans la balance et réussit à limiter pour quelque temps leur influence au gouvernement mais ne pourra empêcher le retour de la « République des partis » et du jeu politicien. C'est ce qui motivera son départ trois mois plus tard : « Le régime exclusif des partis est reparu. Je le réprouve. Mais, à moins d'établir par la force une dictature dont je ne veux pas, et qui sans doute tournerait mal, je n'ai pas les moyens d'empêcher cette expérience. »

    2 novembre : fin du Gouvernement Charles de Gaulle
    13 novembre : de Gaulle est réélu président du GPRF.
    21 novembre : ministère tripartite MRP (gaullistes), SFIO (socialistes) et PCF (communistes). Début du gouvernement Charles de Gaulle  président du Conseil.
    2 décembre : nationalisation de la Banque de France et des grandes banques de dépôt.

    51G+VHwf8mL SL500
    21 décembre : création du Secrétariat Général au Plan.
    26 décembre : à la suite des accords de Bretton Woods, dévaluation du franc français.
    Inflation = 48 %

    !Bb-G6jQB2k~$(KGrHqUH-CsEqtbPDy2fBKyd1uQDo!~~ 12
    Instauration d'une taxe sur les loyers, collectée pour le Fonds national d'amélioration de l'habitat, devenu Agence nationale pour l'amélioration de l'habitat (ANAH).


    Nationalisation des Houillières qui deviennent Charbonnages de France.
    20 janvier 1946 : chute du gouvernement Charles de Gaulle  et début du gouvernement Félix Gouin.

    depart%20cdg%201946 htm txt cdg 1946

    mod article739428 19

    Yahoo!

    12 commentaires
  •    

     

    Philippe Pétain, né le 24 avril 1856 à Cauchy-à-la-Tour (Pas-de-Calais) et mort le 23 juillet 1951 à Port-Joinville, sur l'île d'Yeu, est un militaire, diplomate, homme politique, et homme d'État français.

    Chef militaire à l'action importante au cours de la Première Guerre mondiale, Pétain est généralement présenté comme le « vainqueur de la bataille de Verdun » et, avec Georges Clemenceau, comme l'artisan du redressement du moral des troupes après les mutineries de 1917. Il est nommé commandant en chef des forces françaises et le reste jusqu'à la fin de la guerre, bien qu'en 1918, la direction de l'ensemble des armées alliées lui échappe au profit de son rival Ferdinand Foch.

    Pétain est fait maréchal de France en novembre 1918.

    En 1925, Pétain devient commandant des forces françaises combattant aux côtés de l'Espagne dans la guerre du Rif, en lieu et place du Maréchal Lyautey à ce poste depuis 1912. C'est à cette occasion qu'intervient la rupture entre Charles de Gaulle, simple aide de camp de Pétain, et son supérieur auquel il fait reproche de ne s'être pas opposé à la brutale éviction d'un autre Maréchal.

    Auréolé d'un immense prestige au lendemain de la guerre, Pétain devient académicien en 1929 et occupe brièvement les fonctions de ministre de la Guerre, de février à novembre 1934, puis d'ambassadeur en Espagne (1939).

     

      images

     

    petain

     petain petain 004 

    194214 juillet 1940

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      Rappelé au gouvernement le 17 mai 1940 au moment de l'invasion allemande, il s'oppose à la poursuite d'une guerre qu'il considère comme perdue et dont il impute bientôt la responsabilité au régime républicain. Chef de file des partisans de l'arrêt des combats, il devient président du Conseil en remplacement de Paul Reynaud le soir du 16 juin et appelle, dès le 17, à cesser le combat. Il fait signer l’armistice du 22 juin 1940 avec l'Allemagne d'Adolf Hitler à Rethondes, retirant la France du conflit.

    Investi des pleins pouvoirs constituants par l'Assemblée nationale le 10 juillet 1940, il s'octroie le lendemain le titre de Chef de l'État français, qu'il conserve durant les quatre années de l'Occupation allemande. Installé à Vichy à la tête d'un régime autoritaire, il abolit les institutions républicaines et les libertés fondamentales. Il engage le pays dans la Révolution nationale et dans la collaboration d'État avec l’Allemagne nazie.

    Jugé à la Libération pour intelligence avec l'ennemi et haute trahison par la Haute Cour de justice, il est, par arrêt du 15 août 1945, frappé d'indignité nationale, condamné à la confiscation de ses biens et à la peine de mort, la cour recommandant la non-application de cette dernière en raison de son grand âge. Sa peine est commuée en emprisonnement à perpétuité par le général de Gaulle, chef du Gouvernement provisoire de la République. Il meurt en détention sur l’île d’Yeu, où il est inhumé.

    appel aux travailleurs

     

    petain-journal-clandestin med

     

    Capture-decran-2012-12-10-a-21

    Le-Marechal-Petain-a-t-il-alourdi-la-loi-sur-le-statut-des-

    s4511u

    Yahoo!

    11 commentaires
  • Sans titre 3

     

    Né le 20/8/1871 à MERCY LE HAUT (54) ; décédé le 6/3/1950 à PARIS, des suites d'une pneumonie. Inhumé dans son village natal.
    Fils d'Ernest LEBRUN, cultivateur, maire de Mercy-le-Haut, d'origine paysanne de plusieurs générations, et de son épouse née Anne-Marie NAVEL

     

    ben44 baschet 002z

     

    Sorti premier de l'Ecole polytechnique (promotion 1890) et de l'Ecole des Mines (entré en 1892 service militaire 1892-93, sorti premier le 22 septembre 1896). Il voulut démissionner de Polytechnique car son rang d'entrée lui parut insuffisant ! Titularisé au corps des mines le 16 octobre 1896.

    Il devient ingénieur des mines à Vesoul, puis à Nancy.

    C'est Alfred MEZIERES, député de Meurthe et Moselle, qui le pousse dans la politique. Lebrun entre d'abord au conseil général (1898) comme représentant du canton d'Audun le Romain, puis devient député (Nancy) de 1900 à 1920, dans le parti des républicains de gauche. En 1900, il occupe le siège que lui laissait MEZIERES à Briey. Il bat sans difficulté tous ses concurrents, y compris François de WENDEL en 1906.

    A la Chambre, il occupe des fonctions de secrétaire (1903), vice-président (1913) ; il siège dans de nombreuses commissions dont travaux publics et chemins de fer, armées, marine, colonies, budget (qu'il préside en 1917).

    Président du Conseil général de Meurthe et Moselle en 1906.

    Ministre des Colonies (gouvernements Caillaux et Poincaré), puis de la Guerre (1911-1914) puis des régions libérés (1917-1919). En 1914, il fut envoyé brièvement comme chef d'escadron d'artillerie à Verdun.

    Sénateur en 1920 (là encore il récupère le siège laissé vacant par Alfred MEZIERES). Président du Sénat en 1931.

    Après l'assassinat de Paul DOUMER, il est élu Président de la République en 1932 (seul candidat).

     

    800px-Hymans-Lebrun-Sorbonne-exposition-1937

    1938 inaugurationAlbert discutant avec Mme Le Breton, femme de l'ambassadeur

    Bal en 1937f1.highres

    image003VAA168 01Num E20080026 002 W2

    Lebrun Gerard

     

    Réélu en 1939. Après un vote de l'Assemblée Nationale, il se retire le 13 juillet 1940 en laissant le pouvoir à PÉTAIN, mais sans démissionner (avait-il le choix ?) ; il ne retrouvera néanmoins pas ses fonctions à la Libération.

    Arrêté le 23 août 1943, il fut emprisonné à Lyon puis déporté en Autriche. Les Nazis l'autorisèrent à rentrer à Vizille (Isère) sous surveillance en octobre 1943.

     

    de gaulle lebrun

    image015

    Ier juin 1940

    21catrt

    Yahoo!

    1 commentaire
  • Sans titre 5

    Joseph Athanase Paul Doumer est né à Aurillac le 22 mars 1857.

    442730474

    Coursier dès l'âge de 12 ans, puis ouvrier graveur, il devient bachelier grâce aux cours du soir du Conservatoire des Arts et métiers.

    1877 Paul Doumer obtient une licence de mathématiques.
    1878 Paul Doumer obtient une licence en droit.
    1878/1879 Paul Doumer est professeur de collège.
    1878 Il épouse Blanche Richel dont il a huit enfants.
    1880 Il est rédacteur en chef du Courrier de l'Aisne.
    1883 Il est conseiller municipal de Saint-Quentin (Aisne).
    1887 Paul Doumer est chef de cabinet de Charles Floquet, président de la Chambre des députés.
    1888 Il est élu député radical de Laon.
    1891 Il est élu député d'Auxerre, il sera réélu en 1893.
    1895/1896 Paul Doumer est ministre des finances dans le gouvernement de Léon Bourgeois, sous la présidence de Félix Faure.
    1896/1902 Il est gouverneur général de l'Indochine.
    1902 Il est élu député de Laon.
    1904 Il est président de la commission des finances de la Chambre des députés.
    1905 Il est président de la Chambre des députés.
    1906 Il est candidat à la présidence de la République contre Armand Fallières, il sera battu.
    1912 Il est élu sénateur de la Corse, il sera réélu en 1925 et 1930.
    1914 Il est directeur du cabinet civil du général Gallieni, gouverneur militaire de Paris.

    Le President
    1914 Son fils André meurt au combat.
    1917 Son fils René est tué, au cours d'un combat aérien.
    1917 Il est ministre dans le gouvernement de Paul Painlevé, Membre du comité de guerre, sous la présidence de Raymond Poincaré.
    1918 Mort de son fils Marcel au cours d'un combat aérien.
    1920 Son fils Armand meurt des suites d'un gazage.
    1921/1922 Il est ministre des Finances du gouvernement d'Aristide Briand, sous la présidence d'Alexandre Millerand.
    1925 Il est président de la commission des Finances du Sénat.
    1925/1926 Il est ministre des Finances du gouvernement Briand, sous la présidence de Gaston Doumergue.
    1927 Il est président du Sénat et sera réélu jusqu'en 1931.
    13 juin 1931 Il est élu Président de la République.

    paul doumer 1900

    1931 Ouverture du premier supermarché à Paris, rue Caumartin, il a pour nom Prisunic.

    prisunic

    1931 Création du Commonwealth, regroupant les anciennes colonies Anglaise.
    1932 Création des allocations familiales.
    6 mai 1932 Il est assassiné à Paris par Paul Gorgulov, émigré russe souffrant de troubles mentaux. Le 12 mai 1932, après des funérailles à Notre-Dame et au Panthéon, il est inhumé dans le caveau familial du cimetière Vaugirard.

    paul doumer inconscient

    img-1img-3

        proces paul gorguloff

    800px-Paul doumer grave

     

    mod article739428 19

     

    Yahoo!

    3 commentaires
  • Sans titre 1

     

    Pierre Paul Henri Gaston Doumergue est né à Aigues-Vives (Gard)le 1er aout 1863, d'une famille protestante.

    Après une licence et un doctorat de droit à Paris, il s'inscrit en 1885 au barreau de Nîmes..
    1890 Gaston Doumergue est Substitut à Hanoi (Indochine).
    1893 Gaston Doumergue est Juge de paix à Alger, il revient en France à Aigues-Vives et présente sa candidature aux élections législatives de décembre 1893.
    1893 Gaston Doumergue est Elu député radical de Nîmes, il est en 1898 et 1902.
    1902/1905 il est ministre des Colonies sous la présidence d'Emile Loubet dans le gouvernement Combes.
    1906 Election d'Armand Fallières à la présidence de la République.
    1906 Il est ministre du Commerce, de l'Industrie et du .
    1906/1908 Il est ministre du Commerce et de l'Industrie.
    1908/1910 Il est ministre de l'Instruction publique et des Beaux-Arts.
    1910 Il est élu sénateur du Gard, il est réélu en 1912 et 1921.
    1913/1914 il est président du Conseil et ministre des Affaires étrangères sous la présidence de Raymond Poincaré.
    1914/1917 Il est ministre des Colonies.
    1923 Il est élu président du Sénat.

    1101240721 400

    1924 Alexandre Millerand démissionne, Gaston Doumergue est élu président de la République. Il se déclare partisan d'une politique de fermeté vis-à-vis de l'Allemagne face au nationalisme renaissant. Son septennat est marqué par une forte instabilité ministérielle.

    Gouvernement Gaston Doumergue (1) 1913


    1924 Jean Jaurès au Panthéon est inhumé au Panthéon.
    1926 Gaston Doumergue nomme Raymond Poincaré à la présidence du Conseil.
    1926 Invention de la télévision par l'écossais John Baird.
    1927 Le président effectue un voyage à Londres où il est reçu par Georges V.
    1927 L'aviateur américain Charles Lindbergh, 25 ans,traverse l'Atlantique à bord du "Spirit of Saint-Louis".
    1927Les anarchistes italiens Nicola Sacco et Bartolomeo Vanzetti sont exécutés sur la chaise électrique à Boston, ils seront réhabilités en 1977.
    1928 Les représentants de quinze nations, réunis au Quai d'Orsay à Paris, signent le pacte Briand-Kellog par lequel ils renoncent solennellement à la guerre.
    1928 Hirohito devient empereur du Japon.
    1929 Georges Rémi alias Hergé, publie dans le supplément du quotidien bruxellois "Le vingtième siècle", la première aventure de Tintin "Tintin au pays des soviets".
    1929 Voyage du président à Bruxelles.
    1929 Signature des accords du Latran, reconnaissant l'état du Vatican, avec le Pape comme chef d'ètat, accord signé entre le pape et le gouvernement faciste de Benito Mussolini.
    1929 Création de la Yougoslavie, réunissant les états Serbe, Croate et Slovène.
    1929 Jeudi noir à Wall Street, Le krach de la bourse e New York lancera la plus grande crise èconomique du siècle.
    1930 Le président se rend en Algérie, pour célébrer le centennaire de l'algérie française.
    1930 La France décide de construire des fortifications le long de la frontière avec l'Allemagne, elle portera le nom de ligne Maginot.

    1426-1230116177-75-cr-29-hackenberg-b8-5-1---465fx349f

    1924 Renault 40CV Gaston Doumergue 01926 et le sultan à paris

    1927220px-Doumergue Redoutable

    doumergue%20haies%20docteursDoumergueArenes1924

    doumergue-Copie-thumb-300x281DoumergueLyautey

    affiche exposition coloniale 1933

    1930 Voyage du président au Maroc.
    1930 Première coupe du monde de Football à Montevideo en Uruguay, Lors de la finale l'Uruguay bat l'Argentine 4 à 2, la France termine à la troisième place.
    1931 Voyage du président en Tunisie à l'occasion du cinquantenaire du protectorat.
    1931 Les républicains espagnol, vainqueur des èlections proclame la république, Alphonse XIII abdique.
    1931 Fin du Mandat de Gaston Doumergue, élection de Paul Doumer à la présidence.
    1934 Gaston Doumergue est président du Conseil, sous la présidence d'Albert Lebrun, après l'émeute du 6 février 1934. Il souhaite un renforcement du pouvoir exécutif, mais les radicaux s'opposent à son projet de réforme constitutionnelle. Il démissionne le 8 novembre et se retire définitivement de la vie politique.
    1937 Gaston Doumergue s'éteint à Aigues-Vives (Gard).

    s4511u

    Yahoo!

    9 commentaires
  • Sans titre 1

    Etienne Alexandre Millerand né à Paris le 10 février 1859.
     Licencié en droit, il s'inscrit au barreau de Paris en 1881 et devient un avocat d'affaires important. Il entame une carrière de journaliste, il collabore notamment au journal de Clemenceau, la " Justice " et mène parallèlement une carrière d'homme politique.

    27 décembre 1885 Alexandre Millerand est élu député de la Seine, il siège à l'extrême gauche. Il est réélu sans interruption jusqu'en 1919.
    1899/1902 Alexandre Millerand devient ministre du Commerce, de l'Industrie et des Postes et Télégraphes dans le cabinet Waldeck-Rousseau. Il fait voter plusieurs lois à caractère social (temps de travail, repos hebdomadaire et retraites).
    1904 Il est Exclu du parti socialiste par la fédération de la Seine pour avoir fait partie d'un gouvernement " bourgeois ", il évolue ensuite vers la droite.
    1909/1910 Il est nommé Ministre des Travaux publics et des Postes et des Télégraphes.
    1912/1913 Il est nommé Ministre de la Guerre.
    1914/1915 La Première guerre mondiale èclate, Alexandre Millerand est ministre de la guerre.
    1918 Il devient membre de l'Académie des sciences morales et politiques.
    1919 Il est nommé Commissaire général de la République à Strasbourg avec la charge de réorganiser les trois anciens départements d'Alsace-Lorraine.
    1920 Il est président du Conseil, ministre des Affaires étrangères.
    23 septembre 1920 A la suite de l'incapacité de Paul Deschanel, Alexandre Millerand est élu président de la République. Il n'entend pas se limiter à un rôle honorifique et souhaite obtenir des pouvoirs réels, dont celui de dissoudre la Chambre des députés. Il s'oppose à la détente avec l'Allemagne souhaitée par Aristide Briand, alors président du Conseil, ce qui entraîne, le 12 janvier 1922, la démission de ce dernier.

    1310800-David Lloyd George

    11 Novembre 1920 Le soldat inconnu est choisi et sera inhumé sous l'arc de triomphe.

    ebb79128

    1920 Scission de la SFIO (Section française de l'Internationale Ouvrière), les dissidents forment un nouveau parti Le PCF ou parti communiste Français.
     1921 Création du code de la route et du permis de conduire.

    486PX-~1

      1921 Découverte de l'insuline à Toronto, par le docteur Frederick Grant Banting et son assistant Charles Herbert Best.
     1922 Il effectue un voyage au Maroc, en Algérie et en Tunisie

    millerand-blida-2

     1922 Condamné à mort le 1er décembre 1921, Henri Landru est guillotiné à la prison Saint-Pierre de Versailles à 6h05.
     1922 Iossif Vissarionovitch Djougachvili, plus communément dénommé Joseph Staline, est élu secrétaire général du PC à Moscou.
     29 octobre 1922 Mussolini est nommée président du conseil par Victor-Emmanuel III roi d'Italie, il forme le premier gouvernement faciste en Europe.
     1922 L'archéologue anglais Howard Carter Découvre le tombeau de Toutankhamon.
     1923 première course des 24 heures du Mans.

    wrQDhsxKft-7130b-99aa1

     14 octobre 1923 Il prononce le célèbre discours d'Evreux où il manifeste son intention de réduire le rôle du parlement. En vue des élections de 1924, il prend position en faveur du Bloc national (formation politique constituée au lendemain de la Première Guerre mondiale groupant modérés et conservateurs).
     25 janvier 1924 Premier jeux olympiques d'hiver à Chamonix.

    cham1

    4 mai 1924 Les jeux olympiques d'été ont lieu à Paris.

     

     paris-1924

    1313346-Timbre émis à loccasion des jeux Olympiques de Pa

    11 juin 1924 Il est contraint de démissionner suite à la victoire du Cartel des gauches aux élections législatives. Gaston Doumergue est élu président de la République.
    11 juin 1925 Il est èlu sénateur de la Seine.
    11 juin 1927 Il est Elu sénateur de l'Orne, il est réélu le 14 janvier 1936.
    1940 Absent de Vichy, il ne participera pas au vote des pleins pouvoirs à Philippe Pétain.
     6 avril 1943 Alexandre Millerand s'éteint à Versailles.

     

    Quelques photos de Millerand pendant son mandat

    5 issr5

    00932893155

    965932nandomillerandfoch192499c0a26b

    CROMBEZ-Henri---V-3.f1.highres

    joffre 02

    s4511u

    Yahoo!

    8 commentaires
  • Sans titre 1


    Paul Deschanel est né le 13 février 1855 à Schaerbeek-les-Bruxelles.

    1873 Paul Deschanel obtient licence de lettres.
    1875 Paul Deschanel est licencié en droit.
    1875Il publie dans la Revue Bleue un article sur Rabelais.
    1876 Paul Deschanel est secrétaire particulier d'Emile de Marcère, ministre de l'intérieur.
    1877 Il devient secrétaire de Jules Simon, président du Conseil.
    1878 Il publié un nouvel article dans le Journal des Débats sur Edgar Quinet.
    1878 Il est nommé sous-préfet de Dreux.
    1879 Il est nommé sous-préfet de Brest.
     1881 Il est nommé préfet de Meaux.
    1881 Il subit un échec aux élections législatives à Dreux.
    1885 Il séjourne en Allemagne.
    1885 Il est élu député d'Eure-et-Loir (réélu sans interruption jusqu'en 1919).
    1887 Il voyage en Afrique du nord.
    1892 IL voyage aux Etats-Unis.
    1893Il est nommé Membre de la commission d'enquête parlementaire sur le scandale de Panama.
    Juin 1898 Il est élu président de la Chambre des députés (il est battu l'année suivante par Léon Bourgeois).
    18 mai 1899 Il est élu à l'Académie française.
    13 février 1901 Paul Deschanel épouse Germaine Brice de Viele.
    Décembre 1908 Il vote pour l'abolition de la peine capitale et de l'échafaud.
    Avril 1912 Il voyage dans les Balkans.
    Mai 1912 Paul Deschanel est élu président de la Chambre des députés (réélu jusqu'en 1920).

    size1

    14 mars 1914 Il est élu à l'Académie des sciences morales et politiques.
    17 janvier 1920 Paul Deschanel est élu Président de la République.

    deschannel

     19120525-La-Croix-une-Le-President-Deschanel-Gallica-BnFAssiette1-308x308

    Paul Deschanel en visite a Tours 1920

    1920 Hitler présente à Munich son programme, et préconise la création d'un État raciste national-socialiste.
     Mars 1920 il montre les Premiers signes de troubles mentaux.

    21-mars-1920-fete-glorieux-rugby-francais-L-CYjbkj

    GED 00000000RBX MED AFF 001 A 063

    paul-deschanel-tombe-du-train

    Deschanel1

     Aout 1920 La paix à Sèvres entérine la fin de l'empire Ottoman.

    544px-SevresSignatories

    traite de sevres 1919

     21 septembre 1920 Paul Deschanel annonce sa démission au Parlement par un message, son mandat n'aura durée que sept mois.
    22 septembre 1920 Il quitte l'Elysée et est hospitalisé.
    Décembre 1920 Paul Deschanel se rétabli et il assiste à plusieurs séances de l'Institut.
    9 janvier 1921 Il est élu sénateur d'Eure-et-Loir.
    1922 Il remplace Raymond Poincaré à la commission des Affaires extérieures du Sénat.
    28 avril 1922 Décès de Paul Deschanel à Paris.

    jgypse3lk3bczfjs

    Yahoo!

    11 commentaires
  • Sans titre 2

    Raymond Poincaré est un homme d'état français, né en 1860 à Bar-le-Duc dans le département de la Meuse qu'il représentera lorsqu'il sera élu à la Chambre des députés en 1887. Il a occupé à trois reprises les fonctions de président du Conseil (ce qu'on appelle actuellement premier ministre) et a été président de la République française de 1913 à 1920.

    Henri Poincaré à son bureau

    Il se montre fermement attaché à la République, lorsque le régime traverse plusieurs crises graves, et prend la tête des « républicains de gauche » qui, malgré leur nom, se situent au centre. En 1911, alors que la France souhaite étendre son influence sur le Maroc, l'Allemagne tente de prendre pied à Agadir mais Poincaré dénoue la crise en lui cédant des territoires français en Afrique en échange d'un renoncement de l'Allemagne au Maroc. Sa carrière politique va alors prendre un tournant. Président du Conseil de janvier 1912 à janvier 1913, il affiche sa fermeté, se déclarant prêt à la guerre si l'Allemagne ne respectait pas son engagement. Dans cette éventualité, il travaille au rapprochement avec la Grande-Bretagne et la Russie et au réarmement français. Élu président de la République en 1913, il est l'un des artisans de l'« Union sacrée » regroupant tous les partis politiques au sein d'un gouvernement d'union nationale après le déclenchement de la Première Guerre mondiale.

    g14m08-01

    2885109346 small 1bataille marne 1914

    Poincare carte

     Les difficultés politiques et militaires qui marquent l'année 1917 l'incitent à appeler Georges Clemenceau au poste de président du Conseil. Malgré les différences qui les ont opposés dans le passé,les deux hommes ont en commun le refus de toute paix négociée avec l'Allemagne. Au terme de son mandat présidentiel en 1920, il est élu au Sénat puis est de nouveau nommé président du Conseil en janvier 1922 .Alors que la France connaît une crise financière, Poincaré va tenter de faire payer les réparations de la guerre par l'Allemagne comme le stipule le traité de Versailles. Mais l'Allemagne interrompra ses versement ce qui le poussera à occuper la Ruhr (importante région industrielle allemande) mais celle ci se soldera par un échec et la France est contraint d'accepter le plan Dawes qui prévoit le rééchelonnement des paiements de l'Allemagne.

      clémenceau

    1310904avec le tsar

    les-grands-evenements-du-20e-siecle-n-43-le-franc-poincare-poincare

    poincareeglisenewpoincare nicolas II 1914 monde illustre

    poincarejoffre 1917

     En 1928, Poincaré réussi à stabiliser le franc au cinquième de sa valeur d'avant-guerre(le franc Poincaré) mais la maladie l'incite à arrêter la Politique en 1929.Il meurt en 1934.

    image022

     

     

    Yahoo!

    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique