• La création du jour

     

     

    La création du jour

     

     

  • " Juillet " poème de Dominique Sagne

     

    Juillet (La ronde des mois)

     

    Il vient d'arriver, ce fichu mois de Juillet
    Avec son cortège de journées ensoleillées
    Et, de longues soirées, où la chaleur
    Omniprésente, nous donne des envies d'ailleurs.
    Le moindre souffle d'air, amène le bien être,
    Et, pour l'emprisonner, on croise fenêtres
    Et volets, vivant dans la douce pénombre
    Juste, égayée des rais de lumière et d'ombres
    Que créent les persiennes ajourées.
    Et si certains, arrivent à aimer et savourer
    Ces longues heures qui s'étirent, surchauffées
    Je préfère de loin l'automne ébouriffé
    Avec ses nuits fraîches et ses coups de vents
    Laissant la plage et la chaleur aux estivants.

     

    Dominique Sagne

     

    " Juillet " poème de Dominique Sagne

     

    " Juillet " poème de Dominique Sagne

    Yahoo!

    9 commentaires
  • Auvillar

    Auvillar

     

    Auvillar (Altivillare au Moyen Âge, aussi écrit Auvillars sous l'Ancien Régime) est une commune française du département de Tarn-et-Garonne en région Occitanie, située à la limite de la Lomagne et au bord de la Garonne.

     

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

     

    Auvillar est depuis 1994 l'un des « plus beaux villages de France » avec son quartier du port et des monuments remarquables comme la halle circulaire, la tour de l'Horloge et l'église Saint-Pierre. Auvillar est une étape pour les touristes et les pèlerins du chemin de Compostelle.

    Par une ruelle, bordée de vieilles maisons du XVe au XVIIIe siècle, dont celles des Consuls et de la chapelle, désaffectée, des Carmes, on arrive sur une place à couverts où trône une halle circulaire sur colonnes, construite en 1830 sur les restes d’une ancienne halle quadrangulaire, et véritable leçon d'architecture et d'urbanisme.

     

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

     

    La tour de l'Horloge surplombe la porte Arnaud Othon, du nom d'un vicomte d'Auvillar. Elle marque aussi l'entrée de la vieille ville. La construction de l'époque de Louis XIV est en pierre et briques. Les portes et les fenêtres sont en plein cintre et chaque étage est agrémenté de moulures fouillées dans la brique. 

     

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

     

    L’église Saint-Pierre est un ancien prieuré bénédictin des XIIe et XIVe siècles. Elle fut restaurée aux XVIIe et XIXe siècles. Longue de 43 m, elle conserve une partie romane, aux pierres claires et sombres alternées et une voûte gothique à liernes et tiercerons. Un trésor est conservé dans la crypte de l'église.

     

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

    Auvillar

     

    Auvillar

    Yahoo!

    19 commentaires
  • Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

     

    Enfant j'ai toujours aimé dessiner et peindre. J'ai vite ressenti une attirance profonde pour l'aquarelle et la magie de ses transparences colorées.

     

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

     

    Après le bac, je choisis donc une formation artistique et intègre l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris. Diplômée en 1982, je quitte Paris pour vivre à Alençon. Parallèlement à mon activité d'artiste, je commence à enseigner la peinture en milieu scolaire et associatif.

     

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

     

    Depuis plus de 25 ans, j'anime l'atelier de peinture de St Germain du Corbeis, avec une centaine d'élèves chaque semaine, dans des cours réguliers de dessin, pastel, huile et bien sûr aquarelle, ma spécialité.

     

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

     

    Longtemps prise par ma vie de famille, je commence maintenant à être présente sur des salons nationaux et internationaux.

     

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

     

    Je participe également en 2010 à la création du groupe "Aquarellences", destiné à faire mieux connaître l'aquarelle par l'organisation de stages et d'une biennale de haut niveau.

     

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

     

    Inspirée par la réalité figurative, je retravaille mon sujet par touches fragmentées, par des retraits de matière, une sorte de déconstruction pour faire naître un monde coloré qui me soit propre. La représentation va parfois jusqu'à l'abstraction.

     

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Peinture d' Anne Huet Baron

     

    Ma recherche actuelle s'oriente vers l'expression du sentiment romantique de la nature, avec ce qu'elle a de tragique et violent aussi bien que doux et fondu. Les paysages et les fleurs que j'aime peindre sont un peu des symboles de l'âme humaine. La mélancolie qui en émane est peut être celle que je porte en moi.

     

    Peinture d' Anne Huet Baron

     

    Peinture d' Anne Huet Baron

    Yahoo!

    20 commentaires
  • C'est le 14 juillet

     

    La date du 14 juillet est associée dans tous les esprits à la prise de la Bastille par le peuple de Paris en 1789. Cet événement marquant de la Révolution française fut commémoré l'année suivante lors de la "fête de la Fédération", le 14 juillet 1790, à Paris au Champ de Mars. Fête de l'union et de la réconciliation, la fête de la Fédération rassemblait les gardes nationaux des régions et de Paris.

     

    C'est le 14 juillet

     

    La date du 14 juillet cessa ensuite d'être célébrée, jusqu'à la III eme République qui lui donna le caractère d'une fête nationale, en référence à la prise de la Bastille mais aussi et surtout en référence à la fête de la Fédération et à l'esprit d'unité qui y avait régné. Ainsi, depuis 1880, le 14 juillet est officiellement la Fête Nationale française et symbolise pour les Français la fin de la monarchie absolue et le début de la République.

     

    C'est le 14 juillet

     

    Le 14 juillet est l'occasion de festivités au succès populaire. Dans de nombreuses villes, un défilé militaire a lieu dans la journée. Le soir, des bals et concerts sont organisés dans toutes les communes de France, suivis généralement d'un feu d'artifice. Les dates peuvent varier selon les communes : généralement le 13 juillet est consacré au bal populaire et le 14 au feu d'artifice,

     

     

     

    C'est le 14 juillet

    Yahoo!

    12 commentaires
  • Brochettes de fruits frais (recette trouvée sur le net)

     

    Ingrédients :

     

    - 1 ananas.
    - 2 pommes croquantes.
    - 1 plateau rond de 38 cm.
    - 1 petite pastèque.
    - 3 kiwis.
    - 500 gr de fraises.
    - 1 morceau de gingembre.
    - 1 bouquet de feuilles de menthe.
    - 3 pêches plates

    - 50 piques et 2 citrons

     

    Brochettes de fruits frais (recette trouvée sur le net)

     

    Préparation :

     

    Coupez le plumeau de votre ananas et posez le au centre de votre plateau sur une feuille d' essuie tout.
    Pressez les deux citrons versez le jus dans un bol.
    A l'aide d'un pinceau, vous badigeonnerez de jus tous les fruits jaunes ou blancs coupés en dés. Cela empêchera le jaunissement entre la découpe et la dégustation.

    Épluchez l'ananas et coupez le en 2 et enlevez le centre.
    Coupez a première moitié en 4 puis chaque tranche en morceaux.
    Les morceaux doivent pouvoir se manger sans aucun soucis alors gardez cette idée en tête pendant le temps de la découpe des fruits.
    Passez les pommes à l'eau et coupez les en 8 quartiers sans les éplucher.
    Coupez la pastèque en deux puis en tranches pour en faire des cubes.
    Épluchez les kiwis et faites de même en les coupant en quartiers puis en deux ou trois.
    Passez les feuilles de menthe à l'eau et égouttez-les.
    Passez les pêches sous l'eau et en gardant la peau, coupez la en 6.
    Équeutez les fraises et rincez-les.
    Épluchez le gingembre et coupez le en très fines lamelles, à la mandoline si vous avez, pour juste donner un petit gout à l'ananas ou la pêche.

    Vos fruits sont tous prêts pour le façonnage des brochettes.
    Je vous conseille de les préparer dix par dix en faisant fruit après fruit, en fonction de votre humeur.
    Déposez-les autour du plumeau...
    Pensez à l'harmonie des couleurs et des saveurs !

    Gardez-les au frais avant de les servir.

     

    Brochettes de fruits frais (recette trouvée sur le net)

     

    Brochettes de fruits frais (recette trouvée sur le net)

    Yahoo!

    14 commentaires
  • Fleurs sauvages et cultivées : Glaïeul

    Fleurs sauvages et cultivées : Glaïeul

     

    Les glaïeuls appartiennent à un genre de plantes de la famille des Iridacées, le genre Gladiolus qui compte plus de 260 espèces. Le nom glaïeul dérive du latin gladius, signifiant « glaive ».

     

    Fleurs sauvages et cultivées : Glaïeul

     

    Ce sont des plantes vivaces à cormes qui sont maintenant largement utilisées comme plantes ornementales en massifs ou pour la production de fleurs coupées.

     

    Fleurs sauvages et cultivées : Glaïeul

     

    Gladiolus, qui signifie « petit glaive » en latin, fait référence à la forme des feuilles. Ces dernières sont surmontées par une inflorescence en épi. Suivant les espèces, la taille de la plante est variable.

     

    Fleurs sauvages et cultivées : Glaïeul

     

    La plupart des espèces sont originaires d'Afrique du Sud, mais on trouve aussi certaines espèces à l'état sauvage en Eurasie, autour du bassin méditerranéen et en Afrique de l'Est. On compte environ 10 espèces en Eurasie contre 150 en Afrique du Sud et 76 en Afrique tropicale. Ce sont donc des plantes très hémérochores.

     

    Fleurs sauvages et cultivées : Glaïeul

     

    En France


    Il fait partie des plantes dont la culture est recommandée dans les jardins du domaine royal par le capitulaire De Villis, un acte législatif émis par Charlemagne vers la fin du VIIIe siècle ou au début du IXe siècle.

     

    Fleurs sauvages et cultivées : Glaïeul

    En France, on peut rencontrer les espèces suivantes :

    Gladiolus communis L.- glaïeul commun

     

    Fleurs sauvages et cultivées : Glaïeul


    Gladiolus × byzantinus Mill. - glaïeul de Byzance. Ce glaïeul, appelé aussi G. communis subsp. byzantinus, est selon la Kew World Checklist un hybride Gladiolus dubius × Gladiolus italicus.

     

    Fleurs sauvages et cultivées : Glaïeul


    Gladiolus dubius Guss. - glaïeul douteux

     

    Fleurs sauvages et cultivées : Glaïeul


    Gladiolus gallaecicus Pau ex J.M. Tison & Ch. Girod (Syn. Gladiolus illyricus auct.gall., non Gladiolus illyricus W.D.J.Koch. Les plantes françaises et espagnoles ayant improprement été rapportées à cette espèce d'Europe orientale).

     

    Fleurs sauvages et cultivées : Glaïeul


    Gladiolus imbricatus L. - glaïeul imbriqué (les populations françaises rapportées à ce taxon sont en réalité d'origine hybride).

     

    Fleurs sauvages et cultivées : Glaïeul


    Gladiolus italicus Mill. - glaïeul des moissons ou glaïeul d'Italie

     

    Fleurs sauvages et cultivées : Glaïeul


    Gladiolus palustris Gaudin - glaïeul des marais

     

    Fleurs sauvages et cultivées : Glaïeul

     



     

    Fleurs sauvages et cultivées : Glaïeul

    Yahoo!

    12 commentaires
  • Saint-Aignan  (

    Saint-Aignan  (

     

    Saint-Aignan ou Saint-Aignan-sur-Cher, anciennement appelée Saint-Aignan-en-Berry, est une commune française située dans le département de Loir-et-Cher, en région Centre-Val de Loire.

     

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

     

    Dans cette charmante petite ville vous découvrirez :


    - La Collégiale Saint-Aignan de Saint-Aignan : collégiale avec crypte des XIe et XIIe siècles. Double clocher, dont le plus récent, qui surmonte le porche de l’église, a été marqué des querelles de la fin du XIXe siècle : il porte encore l’inscription « Liberté Égalité Fraternité » ; en effet, cette ville a vu naître de grandes tensions entre laïcs et chrétiens au début du XXe siècle. C’est là aussi que fut effectué le premier enterrement laïc de l’histoire de France. La collégiale a été classée monument historique dès 1845. La crypte, plus exactement l'église primitive de Saint-Aignan, abrite des fresques datant du XIIe siècle ; la plus ancienne, située dans le cul-de-four représente le Christ en majesté qui trône dans une double gloire en mandorle ;

     

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

     

    - Le Château de Saint-Aignan, bâti sur un promontoire, il domine la ville. Il est composé d’éléments de plusieurs époques, du IXe au XIXe siècle (dont la tour Hagard et les vestiges de l'ancienne forteresse constituent la partie la plus ancienne (IXe et Xe siècles)) et le château Renaissance (XVe et XVIe siècles) encore habité par la famille de La Roche-Aymon, descendants des Beauvilliers, ducs de Saint-Aignan ;
    « On y fait d'assez grands travaux, solides et même riches comme construction, mais, malheureusement, d’un style qui ne parait pas assez analogue à celui des constructions primitives. C’est par exemple une grosse tour saxonne à côté des tourelles pointues de Louis XI. Ce château est très froid. »

     

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

     

    Saint-Aignan  ( Loir-et-Cher )

    Yahoo!

    13 commentaires
  • " Les Soleils de Juillet " poème de

     

    Les Soleils de Juillet


    Les voici revenus, les jours que vous aimez,
    Les longs jours bleus et clairs sous des cieux sans nuage.
    La vallée est en fleur, et les bois embaumés
    Ouvrent sur les gazons leur balsamique ombrage.
    Tandis que le soleil, roi du splendide été,
    Verse tranquillement sa puissante clarté,
    Au pied de ce grand chêne aux ramures superbes,
    Amie, asseyons-nous dans la fraîcheur des herbes ;
    Et là, nos longs regards perdus au bord des cieux,
    Allant des prés fleuris dans l’éther spacieux,
    Ensemble contemplons ces beaux coteaux, ces plaines
    Où les vents de midi, sous leurs lentes haleines,
    Font des blés mûrissants ondoyer les moissons.
    Avec moi contemplez ces calmes horizons,
    Ce transparent azur que la noire hirondelle
    Emplit de cris joyeux et franchit d’un coup d’aile ;
    Et là-bas ces grands bœufs ruminants et couchés,
    Et plus loin ces hameaux d’où montent les clochers,
    Et ce château désert, ces croulantes tourelles,
    Qu’animent de leur vol les blanches tourterelles,
    Et ce fleuve paisible au nonchalant détour,
    Et ces ravins ombreux, frais abris du pâtour,
    Et tout ce paysage, heureux et pacifique,
    Où s’épanche à flots d’or un soleil magnifique !…

    Auguste Lacaussade

     

    " Les Soleils de Juillet " poème de Auguste Lacaussade

    Auguste Lacaussade est un poète français né le 8 février 1815 à Saint-Denis de l'île Bourbon et mort le 31 juillet 1897 à Paris.  

    " Les Soleils de Juillet " poème de

    Yahoo!

    15 commentaires
  • Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

     

    Égreville est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne, en région Île-de-France.

    Vous y découvrirez :

    - Le jardin-musée Bourdelle d'Égreville a été construit dans les années 1960 par Michel Dufet et son épouse Rhodia, fille de Antoine Bourdelle. Le musée expose dans son jardin 56 sculptures de l'artiste dont un bronze d'Héraklès archer. On peut voir aussi les reliefs L’Aurore et Le Crépuscule, destinés à la maison de la veuve du grand historien Jules Michelet et exécutés en 1895. Ils témoignent de l’assimilation par Bourdelle d’un esprit décoratif, entre symbolisme et art nouveau.

     

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

     

    - Les halles d'Égreville classées au titre des monuments historiques14 ont été construites à la fin du XVe siècle. Elles remplaçaient un premier ouvrage détruit par un incendie en 1273. La charpente dont l'embase était en chêne reposait initialement au contact immédiat du sol ainsi l'humidité endommageait la charpente en remontant par capillarité. En 1638, elles furent rénovées. Une travée fut supprimée pour construire le deuxième pignon en maçonnerie et les 28 piliers seront posés sur des assises en pierre ; en 1663, il fut aussi installé des renforts obliques. Les assises en pierre furent remplacées en 1769. Les halles abritent le marché hebdomadaire d'Égreville et la foire à la volaille grasse le deuxième week-end de décembre.

     

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

     

    - L'église paroissiale Saint-Martin classée pour partie au titre des monuments historiques15, construite au XIIIe siècle, reconstruite au XVe siècle et agrandie au XVIIe siècle. Sa construction est due à Jean II d'Aigreville et sa reconstruction à Jean VII d'Aigreville. Elle fut agrandie par le maréchal Louis de La Châtre (bas-côtés, grandes portes et porche dans la tour du clocher) et par le marquis de Torcy (la flèche en 1687). Elle abrite la pierre tombale du chevalier Aymond d'Aigreville décédé en 1523 et cousin de l'amiral Gaspard de Coligny. Dans la crypte ont été ensévelis les membres de la famille du maréchal Louis de La Châtre qui l'a fait construire.

     

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Egreville (Seine-et-Marne )

     

    Egreville (Seine-et-Marne )

    Yahoo!

    18 commentaires
  • Peinture de : Didier Watrin

    Peinture de : Didier Watrin

    Didier Watrin se définit comme un "peintre de la nature et de la lumière". Il trouve principalement son inspiration dans la campagne du Hurepoix proche, même s'il a pu dépeindre d'autres lieux situés en Bretagne, en Normandie, dans le marais poitevin ou encore en Provence à l'occasion de ses déplacements .

     

    Peinture de : Didier Watrin

    Peinture de : Didier Watrin

    Peinture de : Didier Watrin

    Peinture de : Didier Watrin

    Peinture de : Didier Watrin

     

    "Je suis un peintre d'extérieur, car j'aime l'ambiance du dehors quand le soleil change les ombres sur les arbres, sur l'eau, les maisons" dit-il. Il peint la nature telle qu'elle est, il ne cherche pas trop à modifier ce qu'il voit . A cet effet, il se déplace dans toute la région avec son chevalet, pour peindre sur le motif .

     

    Peinture de : Didier Watrin

    Peinture de : Didier Watrin

    Peinture de : Didier Watrin

    Peinture de : Didier Watrin

    Peinture de : Didier Watrin

     

    Mais il travaille aussi à partir de photographies préalablement prises. C'est aussi un peintre animalier, il aime moins représenter la figure humaine.Son travail est apprécié: il a reçu de nombreux prix lors des divers expositions et concours de peinture auxquels il participe...(Ah oui, c'est cela qui explique que vous ayez tant d'œuvres représentant des coins du Hurepoix?

     

    Peinture de : Didier Watrin

    Peinture de : Didier Watrin

    Peinture de : Didier Watrin

    Peinture de : Didier Watrin

    Peinture de : Didier Watrin

    Peinture de : Didier Watrin

     

    Oui, mais je me déplace aussi dans la région en dehors des concours. Par exemple , j'aime aller peindre du côté des Petits Ponts de Chevreuse....ou dans des endroits de balades, comme pour le tableau "Sous bois à Malassis " par exemple.

     

    Peinture de : Didier Watrin

    Peinture de : Didier Watrin

    Peinture de : Didier Watrin

    Peinture de : Didier Watrin

    Peinture de : Didier Watrin

     

    Une fois, j'ai voulu avec un ami aller pêcher dans l'Yvette à Champlan; au dernier moment , j'ai constaté que j'avais oublié mon matériel de pêche; en revanche j'avais tout ce qu'il faut pour peindre. Mon ami m'a dit: "Eh bien tu n'as qu'à peindre pendant que je pêche!". C'est ce que j'ai fait, d'où le tableau: "Bords de l'Yvette à Champlan"!

     

    Peinture de : Didier Watrin

    Peinture de : Didier Watrin

    Peinture de : Didier Watrin

    Peinture de : Didier Watrin

    Peinture de : Didier Watrin

    Peinture de : Didier Watrin

     

    Peinture de : Didier Watrin

     

     

    Yahoo!

    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique