• La création du jour

     

     

    La création du jour

     

     

  • 24 mars 1         : décès de Jules Verne

     

    Jules Verne est un écrivain français né à Nantes le 8 février 1825 et décédé le 24 mars 1905 à Amiens, dont une grande partie de l'œuvre est consacrée à des romans d'aventures et de science-fiction (appelés à l'époque de Jules Verne, romans d'anticipation).

     

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

    sa maison à Nantes

     

    Après un baccalauréat littéraire, Jules Verne suit des études de droit à Paris. Il se consacre ensuite au théâtre, grâce au soutien des Dumas, père et fils, et devient secrétaire du théâtre lyrique jusqu'en 1854 où il fait représenter des pièces écrites en collaboration avec Michel Carré.

     

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

     

    Devant de nouvelles responsabilités familiales, il occupe le poste d'agent de change. Jules Verne rencontre alors Pierre-Jules Hetzel, un éditeur,

     

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

     

    et lui propose un manuscrit "Voyage en l'air" qui deviendra "Cinq semaines en ballon", marquant le début d'une longue collaboration.

     

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

     

    Ses romans sont regroupés, à partir de 1866, dans une collection illustrée qui porte le titre général de "Voyages extraordinaires dans les mondes connus et inconnus".

     

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

     

    "Le Tour du monde en 80 jours" est publié en feuilleton en 1872 et devient son plus grand succès.

     

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

     

    Si la série des "Voyages extraordinaires" mêle science-fiction et roman d'aventures, Jules Verne s'essayera à d'autres genres : le roman social avec "P'tit Bonhomme",

     

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

     

    le roman policier avec "Les frères Kip"

     

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

     

    ou "Un drame en Livonie",

     

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

     

    ou encore le roman parodique avec "Claudius Bombarnac".

     

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

     

    Les œuvres de Jules Verne sont traduites dans de nombreuses langues (en 2011, il est l'auteur de langue française le plus traduit dans le monde). L'année 2005 fut déclarée "Année Jules Verne", à l'occasion du centenaire de la mort de l'auteur.

     

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

    Musée Jules Verne à Amiens

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

    sa tombe au cimetière d'Amiens

     

    24 mars 1905 : décès de Jules Verne

    Yahoo!

    11 commentaires
  • Gâteau à la noix de coco

     

    Ingrédients

     

        1 boîte de lait concentré sucré de 400 g

        l'équivalent du volume de la boîte en lait entier

        3 œufs

        80 g de noix de coco râpée

        Sel  

     

    Préparation

     

        Dans un saladier, mélanger le lait concentré et le lait frais avec les 3 jaunes (garder les 3 blancs et les mettre dans un récipient à part)

    Gâteau à la noix de coco

           Ajouter 80 g de noix de coco râpée en mélangeant bien    

    Gâteau à la noix de coco

        Battre les 3 blancs en neige très ferme

    Gâteau à la noix de coco

           Incorporer les blancs délicatement à la préparation

        Préchauffer le four à 160°. Beurrer le moule largement

    Gâteau à la noix de coco

       Verser la préparation dans le moule   

    Gâteau à la noix de coco

     Placer le moule au bain marie ( dans un récipient plus grand avec de l'eau chaude). Enfourner à 160° pendant 45 mn   

    Gâteau à la noix de coco

        Laisser refroidir avant de mettre au réfrigérateur

    Gâteau à la noix de coco

         Démouler et servir bien frais

    Gâteau à la noix de coco

      

    Gâteau à la noix de coco

    Yahoo!

    13 commentaires
  • Fleurs cultivées : Fuchsias

    Fleurs cultivées : Fuchsias

     

    Les fuchsias sont un genre de plantes de la famille des Onagracées, originaires d'Amérique latine et de Nouvelle-Zélande. Ce sont des arbrisseaux, plus rarement des petits arbres ou des arbustes, qui ne supportent pas, pour la plupart, les gelées (certaines espèces comme Fuchsia magellanica sont rustiques).

     

    Fleurs cultivées : Fuchsias

    Fleurs cultivées : Fuchsias

    Fleurs cultivées : Fuchsias

    Fleurs cultivées : Fuchsias

    Fleurs cultivées : Fuchsias

     

    Il en existe une centaine d'espèces. De nombreuses variétés sont cultivées comme plantes d'ornement pour leurs fleurs pendantes très décoratives souvent bicolores, de couleur pourpre, ou rose et blanc.

     

    Fleurs cultivées : Fuchsias

    Fleurs cultivées : Fuchsias

    Fleurs cultivées : Fuchsias

    Fleurs cultivées : Fuchsias

    Fleurs cultivées : Fuchsias

    Fleurs cultivées : Fuchsias

    Fleurs cultivées : Fuchsias

    Fleurs cultivées : Fuchsias

     

    Le nom du genre, Fuchsia, a été dédié par Charles Plumier, qui découvrit ces plantes à Saint-Domingue à la fin du XVIIe siècle, au botaniste allemand Leonhart Fuchs. 

     

    Fleurs cultivées : Fuchsias

     

    La plupart des fuchsias sont des plantes ligneuses (arbrisseaux ou arbustes) de 20 cm à 4 m de haut, mais une fait exception en prenant la forme d'un arbre de 12 à 15 m de haut : il s'agit de Fuchsia excorticata, originaire de Nouvelle-Zélande.

     

    Fleurs cultivées : Fuchsias

    Fleurs cultivées : Fuchsias

    Fleurs cultivées : Fuchsias

    Fleurs cultivées : Fuchsias

     

    Les fuchsias ont des feuilles opposées ou verticillées par 3 ou 5, longues de 1 à 25 cm, entières au limbe lancéolé et généralement à bord serré (parfois entier). Elles peuvent être caduques ou persistantes selon les espèces.

     

    Fleurs cultivées : Fuchsias

    Fleurs cultivées : Fuchsias

     

    Les fleurs très décoratives, pendantes, tubulaires, se terminant en forme de cloche ou de coupe, apparaissent réunies en de nombreuses grappes en été, en automne et jusqu'aux gelées. Certaines fleurissent toute l'année sous les tropiques. Elles ont quatre sépales longs, effilés, et quatre pétales plus courts et plus larges. Chez beaucoup d'espèces, les sépales sont rouges brillants et les pétales, pourpres, couleur qui attire les oiseaux-mouches qui les pollinisent, mais les coloris peuvent varier du blanc au rouge sombre et à l'orange. Quelques-unes présentent des tons jaunâtres.

     

    Fleurs cultivées : Fuchsias

    Fleurs cultivées : Fuchsias

    Fleurs cultivées : Fuchsias

    Fleurs cultivées : Fuchsias

     

    Les fruits sont de petites baies (5 à 25 mm de long) de couleur vert-rougeâtre sombre à rouge. Elles contiennent de nombreuses petites graines et sont amères mais comestibles.

     

    Fleurs cultivées : Fuchsias

    Fleurs cultivées : Fuchsias

     

    Fleurs cultivées : Fuchsias

     

    Fleurs cultivées : Fuchsias

     

    Yahoo!

    17 commentaires
  • Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

     

    Le château du Lude se situe dans la commune du Lude dans le département français de la Sarthe.

     

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

     

    Situé parmi les châteaux de la Loire les plus au nord, le site est occupé dès le Moyen Âge et devient un point stratégique aux confins du Maine, de l'Anjou et de la Touraine. Occupé par les Anglais pendant la guerre de Cent Ans, le château devient la propriété de Jean Daillon, chambellan du roi Louis XI, en 1457.

     

    Château du Lude (Sarthe ) 

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

     

    Pendant deux siècles, les Daillon œuvrent à l'embellissement du château, et transforment l'ancienne forteresse médiévale en logis de plaisance.

     

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

     

    Réaménagé à la fin du XVIIIe siècle par la marquise de la Vieuville, puis un siècle plus tard par le marquis de Talhouët, le château du Lude témoigne de quatre siècles d'architecture française.

     

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

     

    Les jardins, façonnés par les différents propriétaires du lieu, ont servi de cadre à un son et lumière qui a fait la renommée du Lude pendant près de quarante ans. Ils accueillent depuis le début des années 2000 plusieurs manifestations, comme la Fête des jardiniers, au cours de laquelle est décerné le prix P.-J.-Redouté. Le château du Lude détient le label « Jardin remarquable ». 

     

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

    Château du Lude (Sarthe )

     

    Château du Lude (Sarthe )

    Yahoo!

    21 commentaires
  • " Printemps " poème de Lady

    " Printemps " poème de Lady

    Yahoo!

    24 commentaires
  • Usson  ( Puy-de-Dôme ) 

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

     

    Campé sur un piton basaltique, Usson cultive le souvenir d’une belle captive. Au XVIe siècle, ce village-forteresse fut très longtemps la résidence forcée de la reine Margot.

     

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

     

    Figure indissociable de l’Auvergne, la reine Margot semble avoir sillonné la région de long en large, tant les souvenirs plus ou moins authentiques de son passage abondent. Mais si, au sujet de Marguerite de Valois, l’anecdote et la légende ont souvent pris le pas sur l’histoire, il est au moins un lieu en Auvergne qui garde la marque intangible de son séjour. À Usson, la tumultueuse Margot fut retenue prisonnière pas moins de dix-neuf années (de 1586 à 1605), victime de tractations politiques et dynastiques qui la dépassaient sans doute de très loin.

     

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

     

    Cela dit, il ne reste plus grand-chose de l’imposante et redoutable forteresse qui dominait alors le pays d’Issoire, du gros donjon quadrangulaire et de la triple enceinte qui furent la prison de Margot. Une prison dont elle sut adoucir les contours, d’abord en s’attirant les bonnes grâces de son geôlier, puis en s’entourant d’une brillante cour de musiciens, de savants et de lettrés.

     

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

     

    Aujourd’hui classé parmi les « Plus beaux villages de France », Usson cultive le souvenir de la belle captive. Étagé sur une éminence volcanique, le village domine la Limage d’Issoire et ses bordures, les contreforts du Livradois à l’est, le profil dentelé des monts Dore à l’ouest et l’imposante silhouette du puy de Dôme au nord.

     

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme ) 

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

     

    Un paysage qu’on n’embrasse jamais si bien qu’au sommet de cette butte de basalte, coiffée d’une statue de la Vierge datant du XIXe siècle.

     

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

     

    On l’aura compris, Usson se visite à la force du jarret, en suivant un parcours de découverte (« la salamandre ») centré sur la figure de… Margot. Du château, il ne reste que quelques pans d’enceinte, percés de portes ou de fenêtres à meneaux. Surmontant un fouillis de vieilles demeures et d’anciennes maisons vigneronnes habillées de pierre noire, l’église Saint-Maurice frappe par le passage voûté aménagé à la base de sa tour-clocher.

     

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

     

    Tout cela reste modeste, certes, mais empreint d’authenticité, le tourisme restant très marginal dans ce village allergique à la muséification. À Usson, la vie suit son cours tranquille, et c’est très bien comme ça.

     

    Usson  ( Puy-de-Dôme )

    Yahoo!

    18 commentaires
  • Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

     

    Instituteur de profession, c’est par le carnet de voyage que j’ai fait mes premières tentatives en aquarelle. En effet, cette technique me convenait particulièrement bien, lors de mes différents voyages ou simples balades, pour reproduire rapidement un sujet, et ce dans toutes sortes de conditions. 

     

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

     

    En revanche, le rendu sur le mauvais papier du carnet ne me satisfaisant pas, je suis passé à un support plus adapté. De fil en pinceau, aidé par ma femme qui pratique l’aquarelle depuis longtemps, je me suis totalement investi dans cette discipline.

     

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

     

    J’aime les hasards que procure le travail dans l’eau, et les formes suggérées qu’il entraîne.

    Je travaille beaucoup les portraits et j’apprécie le défi qui consiste à rendre une émotion ou une expression.

     

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

     

    J’ai participé à de nombreux concours de rue et j’expose dans des salons d’aquarelle en France et à l’étranger depuis 2014.

    J’anime également de nombreux stages dans toute la France

     

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

     

    Aquarelles de : Jean Luc Decron

    Yahoo!

    18 commentaires
  • 17 mars 1956 : décès d'Irène Joliot-Curie

     

    Née à Paris, Irène Joliot-Curie est la fille de Pierre et Marie Curie. Pendant la Première Guerre mondiale elle accompagne sa mère sur le front pour pratiquer des radiographies des blessés afin d'aider les chirurgiens.

      

    17 mars 1956 : décès d'Irène Joliot-Curie

    17 mars 1956 : décès d'Irène Joliot-Curie

     

    A partir de 1918, elle devient l'assistante de sa mère Marie Curie à l'Institut du Radium de Paris.

     

    17 mars 1956 : décès d'Irène Joliot-Curie

     

    Elle y fait la connaissance de Frédéric Joliot, lui aussi assistant, qu'elle épouse en 1926 et avec qui elle aura deux enfants.

     

    17 mars 1956 : décès d'Irène Joliot-Curie

     

    Avec son mari, elle travaille sur la radioactivité naturelle et découvre la radioactivité artificielle. Leurs recherches, qui portent notamment sur l'action des neutrons sur les éléments lourds, constituent une avancée importante vers la découverte de la fission nucléaire. Conjointement avec Frédéric Joliot, elle obtient le Prix Nobel de chimie en 1935.

     

    17 mars 1956 : décès d'Irène Joliot-Curie

    17 mars 1956 : décès d'Irène Joliot-Curie

    17 mars 1956 : décès d'Irène Joliot-Curie

    17 mars 1956 : décès d'Irène Joliot-Curie

    17 mars 1956 : décès d'Irène Joliot-Curie

     

    Militante des droits des femmes, Irène Joliot-Curie entre en 1936 au gouvernement du Front populaire comme sous-secrétaire d'Etat à la Recherche scientifique. Mais des problèmes de santé l'obligent à démissionner de son poste au bout de trois mois. L'année suivante elle devient maître de conférences puis professeur sans chaire à la Faculté des sciences de Paris.

     

    17 mars 1956 : décès d'Irène Joliot-Curie

    17 mars 1956 : décès d'Irène Joliot-Curie

     

    En 1939, Irène Joliot-Curie travaille avec son mari, alors directeur du laboratoire de synthèse atomique, sur la réaction en chaîne dans l'uranium avec la perspective de libérer l'énergie contenue. Ces travaux déboucheront sur le dépôt de brevets de "faisabilité" de la bombe atomique, par l'équipe de Frédéric Joliot. Après la Seconde Guerre mondiale, elle dirige l'Institut du Radium et obtient la chaire de physique générale. Elle participe à la création du Commissariat à l'énergie atomique.

     

    17 mars 1956 : décès d'Irène Joliot-Curie

     

    Irène Joliot-Curie reçoit en 1950 le Prix international de la paix du Conseil mondial de la paix.

     

    17 mars 1956 : décès d'Irène Joliot-Curie

     

    Elle meurt en 1956 d'une leucémie consécutive à son exposition aux rayonnements radioactifs durant sa vie professionnelle.

     

    17 mars 1956 : décès d'Irène Joliot-Curie

     

    17 mars 1956 : décès d'Irène Joliot-Curie

    Yahoo!

    15 commentaires
  • Corolle de pommes et mousse pralinée

     

    Ingrédients pour 4 personnes :

     

        8 feuilles de brick mesurant 1 cm de plus que le moule dans lequel vous disposerez vos feuilles 

        3 pommes pelées, épépinées et coupées en tout petits morceaux 

        250 g de lait

        50 g de pralin,

        3 jaunes d'œufs,

        40 g maïzena

        20 cl de crème fraîche,

        200 g de mascarpone

        250 g de sucre + 8 cl eau

     

    Corolle de pommes et mousse pralinée

     

    Préparation :

     

        Beurrer vos feuilles de brick et les installer par 2 dans des moules ronds pour que à la cuisson les feuilles forment des corolles. 

        Afin que les feuilles ne bougent pas pendant la cuisson, les garnir de haricots secs ou autres

        Démouler et réserver à température ambiante

        Faire chauffer le lait avec le pralin

        Battre les jaunes avec le sucre et ajouter la maïzena, et bien remuer

        Quand les pralin est fondu, verser la moitié sur le mélange œufs, bien fouetter

        Remettre dans la casserole et faire épaissir à feu doux tout en remuant.

        Filmer au contact et réserver

        Faire un sirop avec les 250 g de sucre + eau. Quand, ça commence à blondir y mettre les petits dés de pomme, remuer sans cesse, il faut que toutes les pommes     deviennent translucides.

        Récupérer les pommes 

        Battre la crème fraîche et le mascarpone en chantilly

        Y incorporer la crème pâtissière au pralin, délicatement

     

    Corolle de pommes et mousse pralinée

     

    Dressage :

     

        Pour la version endimanchée, se sera dans les corolles en brick, pour l'autre version dans des coupelles, dans des verrines etc...

        Dans les corolles ou les coupelles, mettre un fond de pommes

        Avec une poche à douille remplie de crème, garnir jusqu'à hauteur la corolle ou la coupelle

        Répartir le reste de pommes

        Réserver au frais. Ne pas laisser trop longtemps les corolles au frais car elles vont se ramollir, le mieux étant de les préparer au dernier moment. On n'a pas ce problème avec les coupelles.

        Décorer à votre convenance.

     

    Corolle de pommes et mousse pralinée

     

    Corolle de pommes et mousse pralinée

    Yahoo!

    17 commentaires
  • Fleurs cultivées : Fritillaire

    Fleurs cultivées : Fritillaire

     


    Les fritillaires sont des plantes à bulbes de la famille fritillaria. Elles sont cultivées pour leurs fleurs pendantes qui fleurissent au printemps.

    Elles ont besoin de plein soleil ou une mi-ombre légère. Planter dans un sol riche et bien drainé.

    Lorsque la plante est dormante, ne pas trop arroser pour que les bulbes ne moisissent pas.

    On les sème à l'automne. Certains cultivars ont des bulbes qui dégagent une odeur désagréable, les rongeurs, comme les écureuils, ne les aiment pas.

     

    Fleurs cultivées : Fritillaire

    Fleurs cultivées : Fritillaire

    Fleurs cultivées : Fritillaire

    Fleurs cultivées : Fritillaire



    Fritillaria camschatcensis
    Plante de plein soleil   Plante de mi-ombre  Plante bulbeuse

    Cette fritillaire aime le plein soleil ou la mi-ombre. Cette plante bulbeuse est cultivée pour sa fleur pendante pourpre presque noir qui fleurit au printemps au bout d'une grosse tige. C'est une plante rustique qui aime un sol humifère. 55 cm de hauteur et 10 d'espacement.
        

    Fleurs cultivées : Fritillaire

    Fleurs cultivées : Fritillaire

    Fleurs cultivées : Fritillaire

    Fleurs cultivées : Fritillaire



    Fritillaria cirrhosa
    Plante de plein soleil

    La fritillaire cirrhosa est une plante a bulbe qui produit de petites fleurs campanulées. Les fleurs sont au sommet d'une petite tige. Jusqu'à 60 cm de haut et 10 d'étalement.

     

    Fleurs cultivées : Fritillaire

    Fleurs cultivées : Fritillaire

    Fleurs cultivées : Fritillaire

    Fleurs cultivées : Fritillaire

    Fleurs cultivées : Fritillaire



    Fritillaria imperialis
    Fritillaire couronne impériale
    Plante de plein soleil Plante de mi-ombre Plante à bulbe ou bulbeuse Plante rustique de zone 4

    La couronne impériale aime le plein soleil ou un peu ombragé. Cette plante à bulbe vivace est cultivée pour les fleurs pendantes en forme de cloche qui pousse au bout d'une tige. Les fleurs jaunes ou rouges, selon le cultivar, sont surmontées d'une touffe de petites bractées. La floraison est en Mai. Jusqu'à 1 mètre de hauteur par 30 d'espacement.
       

    Fleurs cultivées : Fritillaire

    Fleurs cultivées : Fritillaire

    Fleurs cultivées : Fritillaire

    Fleurs cultivées : Fritillaire

    Fleurs cultivées : Fritillaire



    Fritillaria meleagris
    Fritillaire méléagre, oeuf de pintade
    Plante de plein soleil Plante de mi-ombre Plante toxique Plantes rustiques de zone 3

    La fritillaire méléagre est une plante à bulbe qui aime le plein soleil ou l'ombre légère. Elle produit une fleur campanulée bigarrée blanc et rose, au bout d'une tige fine. Les fleurs fleurissent en Mai et cette plante préfère un sol humide. 30 cm de haut par 10 cm d'espacement. 

     

    Fleurs cultivées : Fritillaire

    Fleurs cultivées : Fritillaire

    Fleurs cultivées : Fritillaire

    Fleurs cultivées : Fritillaire

      

    Fritillaria pallidiflora
    Plante de plein soleil Plante de mi-ombre

    La Fritillaire pallidiflora est une plante à bulbe qui aime le plein soleil ou la mi-ombre. La floraison, au printemps, produit jusqu'à 5 fleurs de couleur jaune parfois presque vertes. 65 cm de haut et 10 de largeur.
      

     

    Fleurs cultivées : Fritillaire

    Fleurs cultivées : Fritillaire

    Fleurs cultivées : Fritillaire

    Fleurs cultivées : Fritillaire


     
    Fritillaria recurva
    Plante de plein soleil

    La fritillaire recurva est une plante bulbeuse au feuillage gris-vert qui fleurit au printemps. La fleur aux pétales recourbés est de couleur orange ou rouge, tachée de jaune. 1 mètre de hauteur par 10cm d'espacement

     

    Fleurs cultivées : Fritillaire

    Fleurs cultivées : Fritillaire

    Fleurs cultivées : Fritillaire

    Fleurs cultivées : Fritillaire

     

    Fleurs cultivées : Fritillaire

    Yahoo!

    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique