• Accueil

     

     

    Accueil

     

     

  • Vertus médicinales des plantes sauvages :

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage


    Les solidages sont des plantes vivaces qui croissent dans les sous-bois de conifères, sur des sols riches et légers.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage


    Il en existe plusieurs espèces, répandues dans l'Ancien et le Nouveau Monde. Elles sont de tailles très variables, mais toutes ne montrent qu'à la fin de l'été leurs rayonnantes fleurs dorées. Les botanistes considèrent les solidages comme un genre difficile à identifier : aussi ne doit-on tenir compte que des parties évidentes de la plante sans s'attacher à de microscopiques détails.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage


    Certaines qualités médicinales de la verge-d'or sont déjà signalées dans les textes du XIIIe siècle, mais la plante n'a trouvé sa place dans l'arsenal des phytothérapeutes qu'à la fin du XIXe siècle.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage


    De nos jours, tous les médecins la connaissent bien, pour son pollen, qui compte parmi les grands responsables du rhume des foins, pour sa bienfaisante action astringente qui exerce avec douceur sur les appareils digestifs et urinaires et calme les diarrhées liées aux poussées dentaires des jeunes enfants.
    L'espèce américaine fait partie des remèdes traditionnels utilisés par les Indiens en cas de morsures par les serpents à sonnette.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

     

    HABITAT


    - Europe, bois secs, clairières, jusqu'à 2 800 mètres

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

     

    IDENTIFICATION


    - Hauteur : 0,30 à 1 mètre, vivace

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage


    - Tige dressée, cylindrique, glabre ou peu poilue, rameaux fleuris dressés, groupés au sommet

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage


    - Feuilles ovales, sessiles, longues entières, à bord rude ou denté, peu poilues

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage


    - Fleurs jaune (juillet-octobre) par 10 à 20 en capitules groupées en grappes ou en panicules terminales feuillées, fleurs du centre tubulées à étamines et pistil, celles du pourtour 5 à 10 étamines

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage


    - Akène cylindrique, marqué de 6 à 12 côtes, surmonté d'une rangée de soies

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage


    - Rhizome noueux, nombreuses racines

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage


    - Saveur amère

     

    PARTIES UTILISEES


    - Sommités fleuries, plante entière avec la racine

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

     

    CONSTITUANTS


    - Huile essentielle, tanin, saponiside, pigments flavoniques, acide citrique

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

    PROPRIETES


    - Anti-inflammatoire, astringente, diurétique, expectorante, vulnéraire

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Solidage

    Yahoo!

    3 commentaires
  • Hôtel de ville de Mulhouse

     

    Construit en 1432, l'Hôtel de Ville de Mulhouse fut détruit par un incendie en 1551 et, dès 1552, furent lancés des travaux de reconstruction sous la direction de l'architecte bâlois Michel Lynthurmer.

     

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

     

    Le bâtiment fut par la suite modifié à de nombreuses reprises. C'est ainsi que lui fut adjointe, en 1637, une galerie arrière et que, en 1778, le second étage fut surélevé. Quant aux décors en trompe-l'oeil, dus à l'origine à Jean Gabriel en 1698, ils ont été restaurés et transformés dès 1779 puis plusieurs fois aux XIXe et XXe siècles.

     

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

     

    Vous admirerez tout particulièrement la salle du Grand Conseil avec son plafond à caissons, ses décors peints et ses vitraux. Aujourd'hui, le bâtiment accueille le musée historique de Mulhouse.

     

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Hôtel de ville de Mulhouse

     

    Hôtel de ville de Mulhouse

    Yahoo!

    12 commentaires
  • " Le premier givre " poème de

     

    Le premier givre


    L'hiver est sorti de sa tombe,
    Son linceul blanchit le vallon ;
    Le dernier feuillage qui tombe
    Est balayé par l'aquilon.

    " Le premier givre " poème de

    Nichés dans le tronc d'un vieux saule,
    Les hiboux aiguisent leur bec ;
    Le bûcheron sur son épaule
    Emporte un fagot de bois sec.

    " Le premier givre " poème de

    La linotte a fui l'aubépine,
    Le merle n'a plus un rameau ;
    Le moineau va crier famine
    Devant les vitres du hameau.

    " Le premier givre " poème de

    Le givre que sème la bise
    Argente les bords du chemin ;
    À l'horizon la nue est grise :
    C'est de la neige pour demain.

    " Le premier givre " poème de

    Une femme de triste mine
    S'agenouille seule au lavoir ;
    Un troupeau frileux s'achemine
    En ruminant vers l'abreuvoir.

    " Le premier givre " poème de

    Dans cette agreste solitude,
    La mère, agitant son fuseau,
    Regarde avec inquiétude
    L'enfant qui dort dans le berceau. 

    " Le premier givre " poème de

    Par ses croassements funèbres
    Le corbeau vient semer l'effroi,
    Le temps passe dans les ténèbres,
    Le pauvre a faim, le pauvre a froid

    " Le premier givre " poème de

    Et la bise, encor plus amère,
    Souffle la mort. — Faut-il mourir ?
    La nature, en son sein de mère,
    N'a plus de lait pour le nourrir.

     

    Arsène Houssaye.

     

    " Le premier givre " poème de

     

    " Le premier givre " poème de

    Yahoo!

    17 commentaires
  • Le château de Thury- Harcourt

     

    Du château de la famille d’Harcourt, jadis surnommé " le Versailles de la Normandie " , ne subsistent plus, aujourd’hui, outre son parc, que la façade calcinée de l’ancien vestibule d’entrée, la chapelle et les communs d’un des plus bels édifices de Normandie.

     

    Le château de Thury- Harcourt

    Le château de Thury- Harcourt

    Le château de Thury- Harcourt

    Le château de Thury- Harcourt

    Le château de Thury- Harcourt

    Le château de Thury- Harcourt

    Le château de Thury- Harcourt

    Le château de Thury- Harcourt

    Le château de Thury- Harcourt

    Le château de Thury- Harcourt


    Ce château, qui comptait jusqu’à 264 fenêtres, était autrefois composé d’une vaste galerie qui dominait le cours de l’Orne, situé en contrebas, et de dix salons en enfilade qui aboutissaient à la chapelle.

     

    Le château de Thury- Harcourt

    Le château de Thury- Harcourt

    Le château de Thury- Harcourt

    Le château de Thury- Harcourt

    Le château de Thury- Harcourt

    Le château de Thury- Harcourt

    Le château de Thury- Harcourt

    Le château de Thury- Harcourt


    Le 12 août 1944, alors que la 59th Infantry Division britannique arrive aux abords de Thury Harcourt, la tristement célèbre division SS Das Reich, qui occupe la ville, incendie le château, réduisant en cendres son précieux mobilier, plus de 150 tableaux anciens ainsi qu’une bibliothèque composée de plus de 15000 ouvrages.

     

    Le château de Thury- Harcourt

    Le château de Thury- Harcourt

    Le château de Thury- Harcourt

    Le château de Thury- Harcourt

    Le château de Thury- Harcourt

    Le château de Thury- Harcourt

     

    Le château de Thury- Harcourt

    Yahoo!

    16 commentaires
  • Peinture de :

    Peinture de :

     

    Lorsque Lindsay Goodwin a quitté une bourse d'études universitaires il y a tout juste 14 ans pour poursuivre ses études en peinture classique à l'école d'art, elle a sûrement demandé à quelques personnes de s'interroger sur la justesse d'une telle idée, même elle-même.

     

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

     

    Mais aujourd'hui, elle est à la pointe de l'industrie de l'art avec des prix et des accolades de tous les principaux magazines d'art du pays, des galeries et des sources de l'industrie. Elle aurait été la dernière personne à s'attendre à faire une brillante carrière en devenant peintre à l'huile classique au 21 e siècle et pourtant ses peintures se vendraient dans des galeries pour des milliers de dollars à l'âge de 22 ans.

     

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

     

    Aujourd'hui, à l'âge de 33 ans , elle voyage à travers l'Europe pour étudier l'architecture à grande échelle des opulents opéras jusqu'aux plus humbles cafés pavés qui trouvent l'inspiration pour ses peintures à l'huile d'alla prima.

     

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

     

    Les collectionneurs recherchent son travail pour des scènes aussi intemporelles que des intérieurs de restaurant intimes avec de la verrerie scintillante, ou des cuisines animées avec des chefs en train de fouiller leurs pots de cuivre. Elle a une carrière que la plupart n'osent pas rêver. Elle ose faire un art de vivre.

     

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

     

    Le maître dans l'art de vivre fait peu de différence entre son travail et son jeu, son travail et ses loisirs, son esprit et son corps, son éducation et sa récréation, son amour et sa religion. Il sait à peine qui est qui. Il poursuit simplement sa vision de l'excellence à tout ce qu'il fait, laissant les autres à décider s'il travaille ou joue. Pour lui, il fait toujours les deux. -Lawrence Pearsall Jacks

     

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Peinture de : Lindsay Goodwin

     

    Peinture de : Lindsay Goodwin

    Yahoo!

    16 commentaires
  • 11 décembre

     

    11 décembre 1851 : neuf jours après le coup d'Etat de Louis-Napoléon Bonaparte, son opposant Victor Hugo se résout à prendre le chemin de l'exil, d'abord en Belgique, puis Jersey et enfin Guernesey, jusqu'en 1870.

     

    11 décembre 1851 : Exil de Victor Hugo

     

    La « Maison du Pigeon » (De duif en néerlandais) est une maison de style baroque située aux numéros 26 et 27 de la Grand-Place de Bruxelles en Belgique, entre les maisons de la Chaloupe d'Or et du Marchand d'Or, au nord de la place.Elle fut habitée par Victor Hugo lors de son exil à Bruxelles en 1852

     

    11 décembre 1851 : Exil de Victor Hugo

    11 décembre 1851 : Exil de Victor Hugo

    11 décembre 1851 : Exil de Victor Hugo


    Lors de son séjour dans l’île de Jersey (1852-1855), Hugo passa trois années à écrire et à explorer la région environnante. Pour pallier l'ennui, Hugo et sa famille s'adonnèrent à la photographie. C’est à Jersey qu’il écrivit le pamphlet Napoléon le Petit (1852) et les poèmes satiriques Châtiments (1853). Près de Le Dicq, sur la grève d'Azette dans la paroisse de Saint-Clément, il existe un rocher où l’écrivain rencontrait d’autres réfugiés politiques français. On l’appelle aujourd’hui le «rocher des Proscrits» (The Exiles' Rock). La maison où Hugo a vécu a été transformée en hôtel. En 1855, Victor Hugo fut expulsé de l’île à la demande du gouvernement anglais parce qu’il avait, dans un écrit, injurié la reine Victoria. Il se réfugia alors à l’île de Guernesey.

     

    11 décembre 1851 : Exil de Victor Hugo

    11 décembre 1851 : Exil de Victor Hugo

    11 décembre 1851 : Exil de Victor Hugo

    11 décembre 1851 : Exil de Victor Hugo

    11 décembre 1851 : Exil de Victor Hugo

    11 décembre 1851 : Exil de Victor Hugo

    11 décembre 1851 : Exil de Victor Hugo

    11 décembre 1851 : Exil de Victor Hugo

    11 décembre 1851 : Exil de Victor Hugo

     

    L’exil de Guernesey permit à Hugo de déployer son imagination créatrice dans le domaine de la décoration et du dessin. En effet, il dirigea avec soin l’aménagement de sa maison, Hauteville House, qu’il acheta en 1856 à Saint-Pierre-Port et où il s’installa avec sa famille. Durant ces années, Victor Hugo continua d’entretenir sa longue liaison avec Juliette Drouet qui l’avait suivi dans son exil en Belgique, à Jersey et à Guernesey. Enfin, pendant 14 ans, Hauteville House devint un lieu de ralliement pour tous les opposants au régime du Second Empire.

     

    11 décembre 1851 : Exil de Victor Hugo

    11 décembre 1851 : Exil de Victor Hugo

     

    11 décembre 1851 : Exil de Victor Hugo

    11 décembre 1851 : Exil de Victor Hugo

    11 décembre 1851 : Exil de Victor Hugo

    11 décembre 1851 : Exil de Victor Hugo

    11 décembre 1851 : Exil de Victor Hugo

    11 décembre 1851 : Exil de Victor Hugo

    11 décembre 1851 : Exil de Victor Hugo

    11 décembre 1851 : Exil de Victor Hugo

     

    11 décembre 1851 : Exil de Victor Hugo

     

     

    Yahoo!

    7 commentaires
  • Gâteau/Crêpes aux pommes

     

    Ingrédients

     

    1 verre à moutarde, plein à ras bord, de Farine
    1 demi verre de sucre en poudre + 2 cuillères à soupe
    1 cuillère à café de levure chimique
    2 oeufs
    1 demi verre de lait
    2 cuillères à soupe de rhum
    2 pommes
    2 noisettes de beurre
    1 sachet de sucre vanillé
    Sucre glace

     

    Préparation

     

    Eplucher les pommes puis les couper en petits dés.

     

    Gâteau/Crêpes aux pommes


    Faire fondre une noisette de beurre dans une poêle de 24 cm
    Ajouter les dès de pommes et saupoudrer de 2 cuillères à soupe de sucre.
    Laisser les pommes à feu moyen et cuire jusqu’à ce qu’elle soient dorées
    Pendant ce temps, mélanger dans un saladier, la farine, la levure, le sucre et le sucre vanillé
    Ajouter les oeufs, le rhum et le lait
    Bien mélanger pour obtenir une pâte homogène et sans grumeaux. Réserver
    Lorsque les pommes sont bien cuites, ajouter la pâte à crêpes sur le dessus,

     

    Gâteau/Crêpes aux pommes

     

    baisser le feu au minimum et laisser cuire
    tranquillement jusqu’à ce que la pâte du dessus soit bien prise.
    Placer une grande assiette (ou un plat rond) sur le dessus et retourner la crêpe/gâteau
    Déposer la seconde noisette de beurre dans la poêle et retourner le gâteau sur la poêle pour cuire l’autre côté pendant 3 à 4
    minutes à feu très doux

     

    Gâteau/Crêpes aux pommes


    Faire glisser à nouveau sur un plat ou une assiette, après ce temps de cuisson et saupoudrez de sucre glace
    Déguster chaud ou tiède

     

    Gâteau/Crêpes aux pommes

     

    Gâteau/Crêpes aux pommes

     

    Yahoo!

    10 commentaires
  • Vertus médicinales des plantes sauvages : Serpolet

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Serpolet

     

    Le serpolet est une toute petite Labiée odorante, comme le romarin, la mélisse et l'hysope, les botanistes l'ont rangé avec le thym, dans le genre "Thymus".

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Serpolet

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Serpolet


    Dans l'antiquité, le nom de "Thymus" concernait diverses plantes aromatiques dont faisait aussi partie la sarriette, de nos jours, il ne comprend que quelques espèces dont deux principales, le thym et le serpolet, se différencient aisément.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Serpolet

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Serpolet


    Mais pour les spécialistes, les difficultés sont grandes, car notre serpolet vivace est une plante polymorphe, différente selon les régions et les climat. Ainsi, sa hauteur varie, ses organes, se modifient, ses fleurs changent de couleur, même son parfum se transforme, se rapprochant de la mélisse, de l'origan ou du citron.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Serpolet


    La médecine a toujours utilisé le serpolet sans jamais le remettre en cause. Pour cet usage, le meilleur est, dit-on, celui qui sent le thym. Il est aisé à distinguer, ses tiges sont longues et enracinées, ses feuilles sont aussi glabres dessous que dessus.

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Serpolet

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Serpolet

     

    HABITAT


    - Europe, bois clairs, lieux arides, jusqu'à 2 500 mètres

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Serpolet

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Serpolet

     

    IDENTIFICATION


    - Hauteur : 0,10 à 0,50 mètre. Vivace, polymorphe

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Serpolet


    - Rameaux gazonnants, couchés, redressés au sommet, pubescents

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Serpolet


    - Feuilles petites, entières, oblongues, planes ou au bord finement enroulés, ciliées à la base

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Serpolet

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Serpolet


    - Fleurs rose-lilas (juin-octobre), petites, en épis, calice plus ou moins pubescent à 2 lèvres, 3 dents en haut, 2 en bas, corolle à 2 lèvres, la supérieure dressée, l'inférieure à 3 lobes, 4 étamines

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Serpolet

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Serpolet

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Serpolet


    - Tétrakène brun

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Serpolet


    - Souche grêle, ligneuse

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Serpolet


    - Odeur et saveur agréables, aromatiques

     

    PARTIES UTILISEES


    - Sommités fleuries (juillet-août) séchage en bouquet

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Serpolet

    CONSTITUANTS


    - Huile essentielle contenant du thymol, tanin, résine

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Serpolet

     

    PROPRIETES


    - Antiseptique, antispasmodique, diurétique, expectorant, hémostatique, tonique, vermifuge

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Serpolet

     

    Vertus médicinales des plantes sauvages : Serpolet

    Yahoo!

    11 commentaires
  • Château de Fle

    Château de Fle

     

    Puissant et impressionnant, le château de Fleckenstein s’étend sur une barre rocheuse de 100 mètres de longueur à 338 mètres d’altitude.

     

    Château de Fleckenstein

    Château de Fleckenstein

    Château de Fleckenstein


    Les ruines du château occupent une position remarquable d’où on peut observer une jolie vue sur la vallée de la Sauer. Edifié au 12ème siècle dans le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord, le Fleckenstein est une véritable citadelle imprenable.

     

    Château de Fleckenstein

    Château de Fleckenstein

    Château de Fleckenstein

    Château de Fleckenstein

    Château de Fleckenstein

    Château de Fleckenstein

    Château de Fleckenstein

    Château de Fleckenstein

    Château de Fleckenstein


    Son objectif militaire était à la fois de surveiller une des routes reliant l’Alsace à la Lorraine et de protéger Haguenau. Il résista effectivement 4 siècles avant d’être détruit en 1680 par les troupes françaises.

     

    Château de Fleckenstein

    Château de Fleckenstein

    Château de Fleckenstein

    Château de Fleckenstein

    Château de Fleckenstein

    Château de Fleckenstein

    Château de Fleckenstein

    Château de Fleckenstein


    Malgré tout, la tour carrée et les pièces troglodytiques restent en bon état. C’est aujourd’hui la ruine la plus visitée d’Alsace avec près de 100 000 visiteurs par an.

     

    Château de Fleckenstein

    Château de Fleckenstein

    Château de Fleckenstein

    Château de Fleckenstein

    Château de Fleckenstein

    Château de Fleckenstein

     Château de Fleckenstein

      

    Château de Fleckenstein

      

    Château de Fleckenstein

    Yahoo!

    15 commentaires
  • " Promenade blanche de vieille France " poème d'Elodie Santos

     

    Promenade blanche de vieille France


    L’écrasement de la neige sous les bottes
    Les branches cassées sur le chemin
    Le cliquetis régulier de quelques gouttes s’échappant des stalactites de glace
    Des flocons perdus aux quatre vents tombent des arbres aplatis
    Les cheminées dégagent des parfums de tarte de grand mère
    Les chalets chauds au pied des pentes raides ou s’étirent jusqu’au firmament les grands sapins
    Les luges qui glissent sans laisser place au silence de ce lieu la nuit
    Des cris de joie,
    Des boules de neige,
    Le ciel et ses nuages blancs
    Tout est ici comme l’enfance
    comme un voyage du temps jadis
    Tout est ici comme en vieille France
    Images d’Epinal, simplicité, absence, magie
    C’est la plus belle promenade blanche de ma vie

    Elodie Santos

     

    " Promenade blanche de vieille France " poème d'Elodie Santos

     

    " Promenade blanche de vieille France " poème d'Elodie Santos

    Yahoo!

    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique