• 16 septembre 1936 : naufrage du Pourquoi Pas.

    16 septembre 1936 : naufrage du Pourquoi Pas.

    16 septembre 1936 : naufrage du Pourquoi Pas.

    16 septembre 1936 : naufrage du Pourquoi Pas.

    16 septembre 1936 : naufrage du Pourquoi Pas.

     

    En 1936, les disparitions du navire et de l'explorateur Jean-Baptiste Charcot suscitent une immense émotion en France.

    En septembre 1936, de retour de mission au Groenland, le Pourquoi Pas fait une escale à Reykjavik, en Islande, pour réparer la chaudière du bateau.

     

    16 septembre 1936 : naufrage du Pourquoi Pas.

    16 septembre 1936 : naufrage du Pourquoi Pas.

    16 septembre 1936 : naufrage du Pourquoi Pas.

     

    L'équipage repart le 15 septembre pour Saint-Malo mais le bateau est pris le 16 septembre dans une violente tempête cyclonique et s'abîme sur les récifs islandais.

     

    16 septembre 1936 : naufrage du Pourquoi Pas.

    16 septembre 1936 : naufrage du Pourquoi Pas.

    16 septembre 1936 : naufrage du Pourquoi Pas.

    16 septembre 1936 : naufrage du Pourquoi Pas.

     

    Le naufrage fait 23 morts, 17 disparus et un seul survivant, Eugène Gonidec, le maître timonier.

     

    16 septembre 1936 : naufrage du Pourquoi Pas.

    16 septembre 1936 : naufrage du Pourquoi Pas.

     

    Jean-Baptiste Charcot, considéré comme le père de l'océanographie moderne et de la recherche polaire française, périt à l'âge de 69 ans

     

    16 septembre 1936 : naufrage du Pourquoi Pas.

    16 septembre 1936 : naufrage du Pourquoi Pas.

    16 septembre 1936 : naufrage du Pourquoi Pas.

    16 septembre 1936 : naufrage du Pourquoi Pas.

    16 septembre 1936 : naufrage du Pourquoi Pas.

     

    16 septembre 1936 : naufrage du Pourquoi Pas.

     

    16 septembre 1936 : naufrage du Pourquoi Pas.

    « Poires au vin et à la crème de cassisPhotographies de : Natalya Zakonova »
    Yahoo!

  • Commentaires

    11
    Lundi 24 Septembre à 00:06

    OUI  les  naufrages  que  de  la  tristesse  pour les  familles et  une  mort  terrible  pour  les  naufrager  je  trouve  cela  grave     avec  les  amitiés  et  gros  bisous  de  Lucien

    10
    Dimanche 16 Septembre à 22:56

    Coucou ma chère Lucette,

    ah c'est toujours terrible un naufrage, même si c'est moins courant aujourd'hui. Encore une fois un article bien fouillé et tous ces beaux timbres poste.

    J'étais au courant pour Charcot mais ne savais pas le pourquoi du comment. En plus le rescapé était de la famille du premier mari de Christiane!

    Pour nous aujourd'hui c'était journée du patrimoine, nous avons quatre belles visites.

    Douce nuit, je t'embrasse mon amie.

    9
    Dimanche 16 Septembre à 22:01

    Passionnant billet ma chère Lucette et quelle tragédie!

    Je pense à tous ces marins que la mer emporte dans ses abysses... Prendre la mer est une impressionnante aventure et hélas, il arrive que ce soit la mer qui "dévore" ceux qui voguent sur ses eaux. Merci pour cette très intéressante et émouvante documentation.

    Aujourd'hui, 16 septembre, nous avons fêté nos 18 ans de mariage avec Christophe... Une belle et douce journée en amoureux et une promenade pleine de charme aux Journées du Patrimoine.

    Je te souhaite une belle soirée, gros bisous pleins d'amitié

    Cendrine

    8
    Dimanche 16 Septembre à 20:47

    Bonsoir Mamie Lucette !

    Hier tu m'as vu en photo mais je n'ai pas mis un article ? Je ne me souviens même pas mais j'ai un petit problème informatique pas grave. Donc lorsque tu vois ma frimouse et pas de commentaire c'est ou bien que je n'arrive pas à te mettre un article ou que cela saute.

    Pour ton article cela me parle un peu sur le voyage que ont fait le jeune couple et que cela t'a donné l'idée ? En tout cas merci car j'ai entendu parler mais je n'étais pas trop au courrant de ce naufrage.

    Je ne sais pas donc si je n'étais pas dit que je ne suis pas allée pour mon amie car on m'a averti que à cause des problèmes de demarches funerariun on va devoir le faire dans le mois d'Octobre.

    Je te fais un gros bisous ! Pour ce soir j'arrête l'informatique je ne suis passé que chez toi !

    Paresseuse !!!he moi ! nani et Titi

                                                                      

     

    7
    Dimanche 16 Septembre à 18:18

    Bonsoir Lucette,

    Voilà un article bien instructif pour moi, car je ne connaissais pas du tout ce naufrage. Mon père en 1936 avait 1 an et ma mère n'était pas née donc … Grâce à toi maintenant je connais ce fait tragique … Bonne soirée, grosses bises, Véronique

    6
    Dimanche 16 Septembre à 15:43

    Un épisode dramatique dont peu se souviennent encore....

    Bonne fin de dimanche  Lucette

    5
    Dimanche 16 Septembre à 12:13

    Merci pour ce bel article; Le bateau était vraiment magnifique. Hélas, la mer reprend toujours ses droits, comme on dit

    Bisous

    4
    Dimanche 16 Septembre à 11:20

    La mort de Charcot a été un moment d'émotion très fort à l'époque.Les moyens étaient encore relativement faibles et en cas d'accident les secours étaient longs à mettre en oeuvre.

    Beau ce billet.

    Bon dimanche.

    3
    Dimanche 16 Septembre à 08:07

    Un grand malheur et une énorme perte pour la France, mais ce fut souvent le destin de ceux qui affrontaient la mer

    Amicalement

    Claude

    2
    timilo
    Dimanche 16 Septembre à 07:24

    Un naufrage qui a fait grand bruit, une perte nationale

    Bon et doux Dimanche Lucette

    Bisous

    timilo

    1
    Dimanche 16 Septembre à 04:59

    Coucou Mamie Lucette,

    Tu ne peux savoir combien je suis touchée 

    par ton article  d'aujourd'hui ma chère amie

    et pour cause je l'ai vécu de fouet :

    Eugène Gonidec faisait partie de la  famille de mon mari ,

    il est décédé en Juillet 2016,

    je  l'ai rencontré et il racontait bien sûr "son naufrage".

    C'était un parent proche du côté de la grand-mère maternelle

    de mon feu mari et les racines profondes viennent d'Audierne,

    Douanenez, Plouzané ....

    lorsque nous étions en Guadeloupe

    nous avons rencontré la famille à Marie Galante ...

    mais c'était du temps de mon mari, Conquétois .

    Dans ma seconde vie, les ponts se sont rompus,

    c'est ce qui se passe tout doucement dans ces cas là .

    Bonne journée Mamie Lucette,

    Bisous de Christiane

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :